Le Liuto forte, une révolution ?

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
ChrisCrack

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar ChrisCrack » ven. 14 décembre 2007, 16:10

http://fr.youtube.com/watch?v=GraFh-booye :shock:

Je savais qu'on pouvait jouer le Liuto forte pour qu'il sonne soit comme un luth, soit comme une guitare, mais alors là... Je crois que tous les joueurs de luths qui ont postés ici pour expliquer ce qu'est un vrai luth et qui n'aiment pas qu'on touche au côté historique du luth vont avoir une crise cardiaque :lol:

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7211
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Valéry Sauvage » sam. 15 décembre 2007, 14:36

J'avais déjà posté cette vidéo amusante sur la liste de luth francophone... ;-) (il faut bien se détendre parfois)
Bon c'est ici un luth-guitare à cordes simples, frettes fixes et ampli intégré. donc une guitare électrique en forme de luth, ce qui pour le répertoire abordé se conçoit tout à fait ! Paul Mc Cartney avait bien une basse en forme de violoncelle.
(il y a aussi des luthiers qui font des luths de manière traditionnelle et obtiennent des instruments puissants, exemple Stephen Murphy, Paul Thomson...)
Val
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

scherzando

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar scherzando » dim. 16 décembre 2007, 09:51

bon, je l'ai essayé à Paris lors du dernier Salon ... ca me paraît foireux parce que j'ai eu de VRAIS luths de grands luthiers ...
Au prix où ils sont vendus, il vaut mieux acheter un vrai luth ...
Cela dit l'esthétique sonore ne me plaît pas du tout (mais ca c'est subjectif)
Ca semble plus commercial qu'autre chose (cela dit, la lutherie est "clean")

borisravel
Messages : 209
Inscription : lun. 15 août 2011, 12:52
Localisation : 02 Soissons

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar borisravel » mar. 20 août 2013, 18:38

Je fais remonter le sujet... Je viens de voir avec stupéfaction qu' Eric Bellocq accompagne Dominique Visse au Liuto forte dans son dernier CD de Dowland.
Je ne comprends pas trop Eric Bellocq. Je l'ai connu au moment où il entrait dans l'Ensemble Clément Janequin, on a pas mal parlé et je le pensais plus "puriste" que ça. Finalement, quel intérêt pour le Liuto Forte, c'est cher et ça n'est pas un vrai luth...

Avatar de l’utilisateur
Théodore Bing
Messages : 381
Inscription : ven. 21 mai 2010, 14:11
Localisation : Vanves

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Théodore Bing » mer. 21 août 2013, 11:27

Bonjour,

Je pense que la réponse est dans le nom même de l'instrument! J'ai vu Eric Bellocq faire un petit concert de présentation du luth au musée de la musique à Paris il y a quelques années, avec.... un Liuto Forte! Et j'ai été "Forte"ment surpris par cet instrument (et par le musicien). Je me souviens qu'il nous en avait parlé (nous, le public) sans trop me souvenir exactement ce qu'il en disait, mais ça m'avait donné envie de m'y intéresser. Ce dont je me souviens c'est que cet instrument produit un son plus "fort", et ça doit donc aider pour par exemple la musique d'ensemble... pour se faire entendre. Mais c'est une supposition, je ne saurais en dire plus...

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7211
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Valéry Sauvage » mer. 21 août 2013, 12:11

Le mieux serait de lui en parler, il est très accessible (sur la liste de luth par exemple)
De plus il a élaboré un accord spécial (en tierces je crois) sur cet instrument. Je ne partage pas son point de vue, mais après, chacun fait ce qu'il lui plait... (comme dit la chanson)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

borisravel
Messages : 209
Inscription : lun. 15 août 2011, 12:52
Localisation : 02 Soissons

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar borisravel » ven. 30 août 2013, 15:52

Si ma mémoire est bonne, son luth renaissance est d'Ottiger et justement, il en était très content parce qu'il pouvait sans soucis accompagner les chanteurs.
Oui, je sais qu'il est très accessible, on a eu de bonnes discutions à chaque fois que je l'ai vu en concert, que ce soit avec l'ECJ, dans son spectacle "le chant des balles" (le jongleur était le mari d'une de mes profs de fac) ou autres.
Enfin, j'avoue ne pas trop comprendre, surtout sur un enregistrement. Du coup, ça fait trop parfait. Par contre, j'adore son orpharion, je ne l'avais jamais entendu en vrai. Moi qui rêve d'un orpharion depuis bientôt 20 ans...

borisravel
Messages : 209
Inscription : lun. 15 août 2011, 12:52
Localisation : 02 Soissons

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar borisravel » dim. 18 octobre 2015, 12:31

Bonjour
Je fais remonter ce post.
Je suis allé voir l'ECJ mercredi dernier à Reims. Un moment inoubliable, en plus j'étais au tout premier rang (je suis arrivé 1H à l'avance exprès), franchement le meilleur concert de toute ma vie. Eric Bellocq n'était pas là, mais j'ai trouvé cette video où il joue des pièces solo sur le Liuto Forte. Je reste sur mon idée, ça ne sonne pas luth. Dommage qu'il n'était pas là, je pense qu'on aurait pu en parler et écouter ses arguments.
Voila la video:
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_cult ... ncert.html
D'ailleurs si quelqu'un peut me dire comment enregistrer cette video sur mon disque dur, ça ne fonctionne pas avec les plugin de Firefox.
Merci.

Avatar de l’utilisateur
Dom95
Messages : 933
Inscription : lun. 15 janvier 2007, 13:05
Localisation : VO

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Dom95 » sam. 24 octobre 2015, 10:27

Je suis très intrigué par cet instrument, plus sérieux qu'un simple assemblage luth avec des cordes de guitare; j'ai consulté ici http://liuto-forte.com/siebengr_fr.html il y a tout un travail de recherche à partir d'instruments anciens et de leur histoire, des considérations techniques pointues sur la lutherie et j'aimerais bien en essayer un, mais sur le site je vois 2 lieux accessibles de la région parisienne, quelqu'un a-t-il d'autres infos? Eric Bellocq en a plusieurs et c'est peut-être une preuve de l'intérêt d'un tel instrument. Le site de liuto forte mérite d'être lu entièrement.

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7211
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Valéry Sauvage » sam. 24 octobre 2015, 12:31

Dom95 a écrit : Le site de liuto forte mérite d'être lu entièrement.

Leur service marketing est très bon... pour le reste, beaucoup de mots, et pas mal de mépris sous-jacent pour les luthiers "traditionnels" de luth qui eux aussi et de manière très pointue ont étudié les instruments historiques, les cordes, bois, etc... Bon ils vendent bien leur salade, mais c'est un peu moyen de cracher sur les autres.
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Dom95
Messages : 933
Inscription : lun. 15 janvier 2007, 13:05
Localisation : VO

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Dom95 » sam. 24 octobre 2015, 15:54

Oui, sans doute, mais quelqu'un du forum a-t-il déjà essayé cet instrument?

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5419
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar Elisabeth Calvet » sam. 24 octobre 2015, 19:24

Bah... A mon avis, ça n'est pas une solution.
Si on veut jouer du luth, on prend un luth (que rien ne remplacera pour la musique qui lui est propre, au niveau de la subtilité et de la nuance (je mets "la nuance", pas "les nuances"...)
Et sinon, il existe de nos jours des guitares à plein de cordes... ça coûte moins cher et ça sonne pareil !

Avatar de l’utilisateur
eusebio77
Messages : 54
Inscription : mar. 24 février 2015, 21:09
Localisation : Marne laVallée

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar eusebio77 » dim. 25 octobre 2015, 17:25

j'ai eu l'occasion d'essayer plusieurs fois un liuto forte;
l'intérêt potentiel est la facilité d'adaptation pour un guitariste : cordes simples, tension des cordes, frettes fixes, chevilles pratiques avec des mécanismes cachés, et une certaine puissance.
C'est donc quelque chose qui peut être relativement "fonctionnel" pour accéder au répertoire de luth sans jouer du luth de type historique.
Pour ce qui est du son, question de goût.
Pour ma part je n'ai pas trouvé dans le liuto forte la beauté, la délicatesse des luths traditionnels.

Avec cet instrument, je ressens le même écart qu'entre une guitare traditionnelle, et une carbone façon Smalmann et autres lattices.

Avatar de l’utilisateur
christophe R
Messages : 413
Inscription : mer. 09 juin 2004, 10:43

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar christophe R » dim. 25 octobre 2015, 18:57

Hello
Perso je suis un rien iconoclaste, et ça me plait assez comme instrument. Je dois avoir les oreilles bouchées: je trouve que ça n'a pas du tout le son d'une guitare. On peut écouter les vidéos d'Eric Bellocq pour en juger par soi même.
Par contre un instrument de semi-série vendu à ce prix sans possibilité d'essayer exactement le modèle commandé, sans revendeurs à ma connaissance, je trouve ça un peu fort de café, et l'idée qu'un instrument entre 3 et 4000 euros premier prix est une sorte de "bas de gamme" ne me va pas. Commander un instrument de ce prix à l'aveuglette... désolé.
Pourtant grâce à la gentillesse d'un luthiste local j'ai pu en essayer un et ça m'a bien plu. La puissance n'a rien à voir avec celle d'un luth, la difficulté de jeu non plus, le frettage me parait un plus (aucune envie de passer les trois quarts de mon temps à m'accorder et le reste à jouer faux) Perso je plongerai tout à fait pour pour un instrument de série à prix raisonnable, ou pour me déplacer sur des lieux d'exposition et essayer les modèles qui m'intéressent, mais en l'état ça ne me va pas.
@ Christophe

Avatar de l’utilisateur
eusebio77
Messages : 54
Inscription : mar. 24 février 2015, 21:09
Localisation : Marne laVallée

Re: Le Liuto forte, une révolution ?

Messagepar eusebio77 » dim. 25 octobre 2015, 19:45

Hello,
les difficultés pour le luth citées par Christophe sont bien réelles : prix des instruments, accord de l'instrument, etc
Mais les plus grandes difficultés sont celles du jeu et du répertoire, un instrument modernisé ne permettra pas de s'en affranchir ( cela se saurait).
Des instruments difficiles et onéreux comme le luths baroques se sont vus abandonnés dans leur boîte, faute de combattants;
Comment s'en sortir?
Le plaisir et la passion doivent l'emporter sur le reste !
Quant au choix de l'instrument, à chacun de réfléchir à ce qui lui convient le mieux.


Revenir vers « Luths, guitare baroque et renaissance »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité