s'y retrouver dans Da Milano...

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
alainfrédéric
Messages : 104
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40

s'y retrouver dans Da Milano...

Message par alainfrédéric » mer. 09 mars 2016, 20:52

Bonjour à tous,
je suis nouveau sur le site, et assez nouveau aussi dans le répertoire pour luth renaissance.
J'ai exploré pendant des heures les tablatures de da Milano qui sont disponibles sur l'immense site communiqué par Roger le 25 décembre (un grand merci à lui).
Mais j'avoue que je suis perdu...
Je n'arrive pas à comprendre comment on s'y retrouve dans la numérotation des pièces (absente de ces éditions d'époque).
Quand j'écoute Hopkinson Smith ou Nagel North, par exemple, on indique "Fantaisie 36", ou "Ricercar 84". Comment savoir où est la tablature?
J'ai commencé à répertorier les pièces du premier livre de Da Milano, j'obtiens 20 Ricercar, que je numérote de 1 à 20. Mais la suite?
Les livres suivants ne contiennent pas (ou que très peu) de Ricercar. Et où reprendre la numérotation?
N'y a-t-il pas une édition moderne de référence de laquelle viendrait cette numérotation?
Si oui, est-elle accessible (achetable)?

Merci à qui voudra me donner des indications.
Le plaisir du luth est aussi , je l'ai compris, de "dénicher" la pièce rare, il faut mériter la pièce qu'on va travailler avant de s'y mettre, se faire archiviste autant qu'interprète, et j'y prends en effet un certain plaisir. Mais là, je suis un peu découragé.

A bientôt
Alainfrédéric (qui après 35 ans de guitare, est en train de se mettre au luth)

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » mer. 09 mars 2016, 21:43

Bonsoir,
La numérotation des pièces de Francesco da Milano utilisée par les luthistes est celle de l'édition d'Arthur Ness (donc on marque souvent Fantaisie N28, N pour Ness, comme on mettrait K pour les pièces de Mozart ou BWV pour celles de Bach).
Les guitaristes utilisent plutôt la nomenclature de Chiesa, qui a produit une édition mais transcrite pour guitare. Souvent les pièces sont numérotées en chiffres romains dans ce cas.
L'édition d'Arthur Ness donne pour chaque pièce les sources (car on les retrouve souvent dans plusieurs manuscrits et éditions, jusqu'en Angleterre à la fin du XVIème siècle soit environ 60 ans après sa mort, ce qui prouve la reconnaissance de l'artiste à travers le siècle et dans l'Europe entière).
Par contre cette édition de Ness est épuisée et on la trouve parfois (rarement) d'occasion et hélas assez onéreuse (car rare).
Mais on peut aussi retrouver pas mal d'infos sur le net. Concernant Francesco da Milano, je recommande le site du luthier Martin Sheperd qui est un passionné de ce compositeur (en même temps qu'un excellent luthier, installé depuis peu en Bourgogne).
Voir cette page, très intéressante, avec également des tablatures soigneusement éditées et corrigées :
http://luteshop.co.uk/articles/francesco-da-milano/
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

alainfrédéric
Messages : 104
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par alainfrédéric » mer. 09 mars 2016, 22:44

Merci Valéry! Le site de Martin Sheperd est en effet très intéressant, et il va m'occuper un moment, en attendant de tomber un jour sur l'édition Ness.
Et du coup je découvre tes propres contributions vidéos, superbes, qui me confirment dans l'idée que Da Milano mérite vraiment qu'on lui consacre du temps et de l'attention. Bravo, et encore merci.
J'aurais d'autres questions, notamment sur des aspects techniques: venant de la guitare romantique, je m'efforce d'adopter la position de main droite du luthiste (et j'ai coupé mes ongles, longs depuis tant de décennies...), mais j'avoue qu'avec la figueta, j'ai vraiment du mal. Mais ce sera pour une autre fois.
Alainfrédéric

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5462
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Elisabeth Calvet » mer. 09 mars 2016, 23:47

Ah oui, son site est vraiment bien, et ses enregistrements superbes...
Merci, Valéry, et bon luth, alainfrédéric.

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » jeu. 10 mars 2016, 08:13

pour la figueta, alternance du pouce (temps forts) et de l'index (temps faibles) il faut commencer par un travail technique, à vide sur les six principales cordes du luth (si le luth a 7 à 10 choeurs, on ne joue les basses qu'avec le pouce).
Jouer pi pi sur la chanterelle puis décaler sur le deuxième choeur, pi pi etc jusqu'au 6ème et remonter à la chanterelle, autant que nécessaire...
ensuite refaire le même système en sautant un choeur 1 3 5 6 4 2 et 2 4 6 5 3 1 et autres combinaisons pour habituer le pouce à jouer sur les cordes aiguës, ce qui ne se fait pas trop à la guitare mais très souvent au luth (surtout le répertoire italien).
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

alainfrédéric
Messages : 104
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par alainfrédéric » jeu. 10 mars 2016, 21:41

Merci Valéry de tes exercices de figueta.
je vais m'y mettre un peu sérieusement (j'entends tellement la différence entre les enregistrements en pipi des luthistes et ceux, à la manière des guitaristes, en imim ou mama, comme je le fais quant à moi naturellement). La différence dans l'articulation et dans l'expression est telle, en faveur de la figueta, que je jeu en vaut vraiment la chandelle. Mais il y a du boulot....
Merci encore de ta générosité.
Je me permettrai de te solliciter quand je rencontrerai un problème.

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » jeu. 10 mars 2016, 22:54

n'hésites surtout pas ;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
kimi
Messages : 549
Inscription : jeu. 23 septembre 2010, 16:51

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par kimi » ven. 11 mars 2016, 00:06

bonjour tous et Valéry

je vois sur le lien proposé que les tablature sont sous forme française et non italienne
je ne connaissais pas ce site il est sympa merci

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » ven. 11 mars 2016, 07:05

Oui, l'édition de Ness est en tablature italienne, mais tout le monde n'est pas familier avec celle-ci. Je la lis mais je préfère (et lit bien plus rapidement) la tablature française...
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 536
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Roger Traversac » ven. 11 mars 2016, 12:25

La British Lute Society édite depuis de nombreuses années l'intégrale des pièce de Francesco Canova da Milano à raison de quelques pièces par an en tablature française. Déjà environ 90 % des pièces ont été publiées. Je pense que quand l'intégrale (qui ne veut aucunement concurrencer celle d' Arthur Ness) aura été publiée, cela devrait logiquement (déjà fait pour au moins un autre compositeur luthiste) être regroupé et publié dans un recueil consacré au " Divino ". Il y a l'excellent site de Sarge Gerbode :
http://www.gerbode.net
http://www.gerbode.net/composers/Milano/pdf/

gilles T
Messages : 62
Inscription : mar. 15 janvier 2013, 00:37

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par gilles T » sam. 12 mars 2016, 20:53

Bonjour à tous,

Je profite de ce sujet — en espérant ne pas trop le parasiter — pour demander à nos collègues luthistes (plus particulièrement Valéry et Roger) s'ils ont un "truc" pour se familiariser avec les tablatures italiennes. Dans mon cas (je précise que je déchiffre assez bien la tablature française), la tablature italienne me demande un effort considérable, et je finis toujours par m'emmêler les pinceaux. J'ai beau me dire "c'est comme si on jouait face à un miroir", arrive toujours un moment où je repasse en mode "tablature française" et, hop, je me décourage...
Avez-vous des conseils, remarques, expériences, afin que la lecture de la tab italienne devienne elle aussi fluide et naturelle ?
Merci par avance.
Cordialement,
Gilles

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » sam. 12 mars 2016, 22:49

Non, pas de méthode particulière, la pratique, mais moi aussi je me décourage. Je déchiffre (lentement) des pièces en tablature italienne, pour voir, puis si je veux vraiment travailler la pièce, je la transpose en tablature française. (les logiciels spécialisés, Django et Fronimo font ça en un clic...).
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

gilles T
Messages : 62
Inscription : mar. 15 janvier 2013, 00:37

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par gilles T » lun. 14 mars 2016, 19:44

Merci, cher Valéry Sauvage, pour votre réponse qui confirme les vertus de la persévérance...
Sauf erreur de ma part, Django et Fronimo ne tournent pas sous Mac, ce qui est dommage pour moi.
Cordialement,
Gilles

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7278
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par Valéry Sauvage » lun. 14 mars 2016, 20:20

ça n'existe plus les émulateurs windows sur mac ? Mais bon apprendre à lire rapidement la tablature italienne c'est un bon objectif ;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

alainfrédéric
Messages : 104
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40

Re: s'y retrouver dans Da Milano...

Message par alainfrédéric » mer. 16 mars 2016, 12:07

Bonjour à tous, et bonjour Valéry,
Je crois que ma question ne rentre pas dans le cadre du sujet que j'avais ouvert sur Da Milano.
Mais puisque Valéry m'avais donné des exercices de figueta dans la continuité de ce sujet, je me permets de poursuivre.
Donc, depuis quelques jours, je m'efforce de faire les exercices. Mais j'ai un souci (qui sans doute révèle l'étendue de mon ignorance en matière de technique de main droite...).
Quand je fais les exercices (pipi) comme indiqué, je rencontre un problème quand j'arrive au 5ème chœur. La note obtenue avec le pouce est la basse (renforcée par la note de l'octave supérieur). Mais quand je joue avec l'index, c'est la note de l'octave supérieur qui domine. Et donc, à l'oreille, on passe d'une octave à l'autre à chaque attaque. idem pour le 6ème chœur et les suivants (mon luth est un luth 8 chœurs).
Evidemment, je n'ai pas ce problème sur ma vihuela, dont les chœurs sont à l'unisson jusqu'aux basses.
Mais, Valéry, cela me laisse penser que mon attaque avec l'index est inadéquate. Mais à la fois, je ne vois pas comment faire autrement.
Merci de m'aider, si toutefois la réponse est possible par écrit.
Bonne journée,
Alain frédéric

Revenir vers « Luths, guitare baroque et renaissance »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : bazile, CommonCrawl [Bot] et 0 invité