caldibi castigliano

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 560
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

caldibi castigliano

Message par Roger Traversac » mer. 03 août 2016, 19:16

Première pièce (La place d'honneur. Il y a bien une raison) de l'unique publication qui nous reste de Dalza, de 1508. J'ai attendu plus de 20 ans avant de l'interpréter (à la petite vihuela en sol, n'ayant pas de petit luth à 6 choeurs) car, comme de nombreux interprètes, je ne la sentais pas ... Un CD de Massimo Lonardi avec interprétation et texte intéressants ont commencé à lever le voile de mystère.
Après, diverses heures de recherche sur internet et une certitude :
Grâce à Howard Mayer Brown,
 corruption de " Calvi vi valvi, calvi arravi "/ l'air arabe dans SaliM, p.339,
en rapport avec le texte Espagnol " Roi don Alfonso (X, le Sage) Roi mon seigneur." La signification de ce titre est " Coeur arabe/coeur contre coeur ". De plus, Joan Ambrosio Dalza, vu son prénom serait d'origine espagnole et pas italienne, vénitienne ce qui cadre avec " Castigliano " qui signifie " Castillan ".
Alors tout s'éclaire ... Ce que l'on entend, qui revient si régulièrement, ce sont, pour moi, des battements de coeurs aimant ! Il faut l'exprimer selon sa propre sensibilité et essayer de garder un petit côté " OUD, UD " Arabe ... J'ai oscillé entre une interprétation classique belle et lisse et un jeu très contrasté avec des sonorités sèches (comme l'indique Paul O'dette, Dalza semblait parfois les recommander notamment pour des Calatas a la Spagnola) et parfois plus moelleuses alternées. Finalement j'ai opté pour ce choix. D'autant qu'il permet d'éviter une certaine monotonie qui n'est pas de mise avec une forte expression de passion amoureuse.
Cerise sur le gâteau, un lien complémentaire provient de la chanson très ancienne 
" Compère Guilleri " :
" Carahi ! ti ti ! Carahi. toto ! Carabof
 "
imitation du son d'une flûte ou d'un pifaro.

 Cette chanson est liée à l'évocation de la vie d'un bandit de grands chemins qui a bien existé.
Un grand merci à Paolo Faiella (donne également une référence complémentaire à 1577 et une interprétation très proche d'un autre air "Arabe " avec un bel ensemble musical), Marcello Mortaro ( Youtube tous deux " Caldibi Castigliano "). Cet air devrait particulièrement bien convenir interprété à la guitare. J'espère faire des émules ... A vous lire ... Notamment après la grande torpeur estivale ...
Amicalement vôtre,

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 560
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: CALDIBI CASTIGLIANO

Message par Roger Traversac » mer. 03 août 2016, 22:22

J'espère que vous aurez, comme moi, un coup de coeur pour cette belle pièce méconnue.
Dernière modification par Roger Traversac le jeu. 04 août 2016, 09:11, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 560
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: CALDIBI CASTIGLIANO

Message par Roger Traversac » mer. 03 août 2016, 22:27

OK, page d'accueil des compositeurs pour ne pas tomber dans l'écueil de l'accueil (c'est de moi, pas d'un autre ...) :
http://www.lute.ru/gerbode/composers/
cliquer sur " Dalza " dans le menu déroulant et choisir la pièce. Je la joins ici avec des doigtés personnels pour le pouce (ou bien le majeur) et l'index. Encore merci à Sarge Gerbode et Jason Kortis. J'ai comparé la transcription à l'original.
C'est parfait !

P.J. 1
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »