Guitares double-table et lattice

Règles du forum
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.
Benoît Ducène
Messages : 1776
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Guitares double-table et lattice

Message par Benoît Ducène » mar. 07 novembre 2017, 15:36

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:19
Cet article est en anglais et assez long, je vais pas traduire mais plutôt essayer de résumer deux trois points qui me parraissent intéressants.

Le luthier appuie ses dires avec des théories acoustiques (que je ne vais détailler ici) et dit qu'en gros une table "trop" fine (lattice ou double top) a des conséquences néfastes sur le son.

1- Les loups ou "trous" (wolf notes) deviennent plus audible.

2- Certaines notes ou harmoniques deviennent disordues (cette distorsion pouvant dans les cas extrêmes causer des problèmes d'intonation).

3- Le son est beaucoup plus percussif. Autrement dit, il y a beaucoup plus d'énergie envoyée mais seulement dans les premières millisecondes qui suivent l'attaque. En général, le sustain n'est pas meilleur que sur une guitare "traditionnelle". En gros, on a une attaque très puissante (un pic de volume au début de la note beaucoup plus puissant), mais pas plus de sustain. Résultat, la baisse du volume s'entend beaucoup plus après le pic de l'attaque.

4- Après nous avoir expliqué la différence entre volume et projection, le luthier nous dit que ces guitares lattice ou double-table présentent un gain de volume mais seulement dans les basses. Or, en terme de projection, il faudrait un gain de volume dans les fréquences aigües (entre 2 et 4 kHz) pour que ce volume ne décroit pas trop vite avec la distance. Il conclut qu'il n'y a pas de gain de projection.
(ou seulement à courte distance si j'ai bien compris, en gros au dixième ou quinzième rang, le public ne verrait pas une différence notable)
Bonjour Alan,

J’approuve tous ces éléments, tout en soulignant qu’ils rejoignent au moins partiellement ce que disait apparemment David Russell il y a plus de 20 ans (selon une compilation de conseils entendus en master class consultée sur le net il y a des années) et lui ne parlait pas spécialement des lattice et doubles tables, mais des guitares perçues comme meilleures ou plus puissantes, de mémoire. Plus de quantité de son (ne serait-ce que quelques millisecondes) renforce la sensation de creux voire de vide sur les notes loups, forcément.

J’en ai moi-même fait l’expérience avec de nombreuses guitares apparemment plus performantes et en réalité toujours plus hétérogènes, surtout des lattice et DT, mais même des traditionnelles extrêmes. Et elles chantaient moins (moins de sustain).

Benoît Ducène
Messages : 1776
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Guitares double-table et lattice

Message par Benoît Ducène » mar. 07 novembre 2017, 15:39

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:19
Tout ça me rapelle une discussion avec Jean-Marie Fouilleul qui évoquait une "limite à ne pas dépasser" en terme de finesse de table.
Effectivement, certains dépassent allègrement la limite que se fixe Fouilleul…

L’exemple que je connais le mieux, en lutherie traditionnelle, est Paco Marín, mais il y en a d’autres. Et la plupart des DT et lattice deviennent très vite lassante (bien plus que Marín) au moins par cet aspect percussif, quand il n’y a pas en plus un manque d’homogénéité patent avec des trous énervants autant qu’impossibles à combler pour l’interprète.
Il y en a quand même qui limitent les dégâts, heureusement.

Benoît Ducène
Messages : 1776
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Guitares double-table et lattice

Message par Benoît Ducène » mar. 07 novembre 2017, 15:43

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:19
Du coup, cette course au volume pose question. Les concertistes guitaristes classique semblent avoir un sérieux complexe d'infériorité par rapport aux instruments "nobles".
Pour en avoir fait l’expérience il y a des années, difficile d’exprimer ses idées musicales (de ppp à FFF) quand le FFF est à 60 dB quand le violon a un piano à 58 dB (les chiffres sont pris au hasard, mais correspondent à la marge que j’ai vécue).

Le guitariste peut évidemment lutter pour se faire entendre en jouant tout le temps fort, mais là on n'est plus dans l'expression musicale...

Benoît Ducène
Messages : 1776
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Guitares double-table et lattice

Message par Benoît Ducène » mar. 07 novembre 2017, 15:45

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:19
J'enfonce des portes ouvertes mais on peut se demander si c'est bien sérieux de vouloir jouer - sans amplification - de cet instrument si subtil et fragile dans des grandes salles de concert. Pourquoi ne pas assumer ce côté intimiste qui fait le charme de la guitare ?
Peut-être parce que cela réduit drastiquement le public potentiel… :D

Et aussi et surtout peut-être, pourquoi se priver de jouer de la musique de chambre dans de bonnes conditions ?

Benoît Ducène
Messages : 1776
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: Guitares double-table et lattice

Message par Benoît Ducène » mar. 07 novembre 2017, 15:47

M'Bo a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:52
Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:19
bien dans cette chapelle, au dixième rang, les mouches volaient bien plus fort que le son qui m'arrivait aux oreilles... C'est ça un concert de guitare ?
:lol:...

Ça m’est arrivé aussi dans une chapelle. Dans une salle de concert c’est beaucoup mieux,...heureusement :wink:
J'ai vécu ce genre d'expérience dans toutes sortes de lieux et pas uniquement avec des mouches : toux, programme qui tombe par terre, pluie sur le toit, voiture/mobylette qui passe, chaise qui grince…
Si si, tout cela m’a déjà paru plus fort que le son de la guitare qui me parvenait (enfin, plutôt ne me parvenait pas)… en étant même pas nécessairement assis au 15e rang ! Y compris à des concerts de grandes vedettes jouant des Smallman, Dammann, Gnatek, Friederich, Field, Marín, etc.

Revenir à « Conseils pour l'achat d'une guitare »