Plus je progresse, moins je progresse

Nous discutons ici du niveau de difficulté des oeuvres pour guitare classique, que ce soit sous forme de partition (PDF) ou d'enregistrement (MP3 ou WMV). Le but étant de renseigner la difficulté d'une oeuvre aussi exactement que possible, de façon à faire gagner du temps à celui qui veut travailler une oeuvre. Notre classement se fait par rapport aux années d'études en écoles de musique, au sein d'une échelle allant de 1 à 12.
Règles du forum
Nous discutons ici du niveau de difficulté des oeuvres pour guitare classique, que ce soit sous forme de partition (PDF) ou d'enregistrement (MP3 ou WMV). Le but étant de renseigner la difficulté d'une oeuvre aussi exactement que possible, de façon à faire gagner du temps à celui qui veut travailler une oeuvre. Notre classement se fait par rapport aux années d'études en écoles de musique, au sein d'une échelle allant de 1 à 12.
Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1644
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par FrançoiseEsposito » ven. 03 juin 2011, 15:19

tu as raison Rolando ! c'est pour cela que j'ai revisité mes ambitions à la baisse. Je ne vise plus le niveau 22 comme le dit si bien Gratouyeur
oui... jouer avec musicalité une pièce simple :ouioui: je suis d'accord aussi mais RIEN n'est simple en guitare :
même une pièce simplissime pose des difficultés si on cherche un joli son bien rond, un beau legato etc etc....

Gratouyeur

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Gratouyeur » sam. 04 juin 2011, 18:45

Pour en revenir à la "sévérité" du prof de Françoise, pour ma part je suis preneur.
Les remarques de mon prof m'ont toujours plus apportées, que ses ménagements.
J'apprécie son niveau d'exigence et de rigueur qui ne transige pas par rapport à la musique.
Il sait reconnaître mon travail, mais continue à me pousser plus loin et plus mieux bien :)
Passé le moment de dépit, ça me stimule quand même (et pour ce qui est de ma passer la pommade, ma copine s'en charge très très bien :wink: )
En ce qui concerne la régression entre deux cours, il est sûr que l'on retourne vite à ses mauvaises habitudes.
Je vais d'ailleurs augmenter la fréquence des cours pour essayer de remédier à ce problème.
:bye:

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1644
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par FrançoiseEsposito » lun. 06 juin 2011, 22:01

Gratouyeur a écrit :Pour en revenir à la "sévérité" du prof de Françoise, pour ma part je suis preneur.
Les remarques de mon prof m'ont toujours plus apportées, que ses ménagements.
J'apprécie son niveau d'exigence et de rigueur qui ne transige pas par rapport à la musique.
Il sait reconnaître mon travail, mais continue à me pousser plus loin et plus mieux bien :)
Passé le moment de dépit, ça me stimule quand même
En ce qui concerne la régression entre deux cours, il est sûr que l'on retourne vite à ses mauvaises habitudes.
tu as raison en théorie, sur le principe. Je ne peux que être d'accord avec tes propos et les remarques de ma prof mais... ça m'a vraiment cassé le moral... musicalement j'entends :(
et là je suis très "down" :roll:

laulo

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par laulo » jeu. 23 juin 2011, 16:25

Comme le titre est approprié... "Plus je progresse, moins je progresse"!
Ca sonne comme une chanson, celle qu'on arrive jamais à jouer, jusqu'au jour où....
En tous cas, je me suis mise à la guitare depuis bien moins longtemps, et j'ai déjà cette impression d'une semaine sur l'autre!
Alors je m'imagine bien qu'à l'échelle des années, ça doit être encore plus agaçant! :lol:
En tous cas, le texte m'a parlé, et m'a aussi beaucoup fait rire. :okok:

Ca m'a rappelé mon état de désespoir après un cours, quand ma seule envie est de me réconforter en jouant (et en gagnant!) à des jeux flash en ligne (très efficace pour se changer les idées!), et en mangeant des tonnes de chocolats plutôt que de me remettre à bosser mon bignioux!
Heureusement pour mon amour propre, il arrive toujours un moment où la persévérance et l'envie de jouer reprennent le dessus!

Enfin, dans mon souvenir, j'étais juste partie pour dire que des textes comme celui que je viens de lire, je suis preneuse pour en relire plus souvent!
Alors encore une fois toutes mes félicitations à l'auteur!

giacalone

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par giacalone » mar. 28 juin 2011, 14:02

s'autoévaluer par l'enregistrement ,c'est constructif, les profs je n'ai fais que des expériences sommes toutes assez médiocre ah la pédagogie !...laisse reposer certains morceaux et tu y reviens un peu plus tard , détache toi de la partition pour te concentrer sur ce que tu joue ,reviens a des partitions simple de temps en temps ,tu avance s'en t'en rendre toujours compte

Patrick_59
Messages : 113
Inscription : lun. 01 décembre 2008, 16:01

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Patrick_59 » mar. 28 juin 2011, 14:57

Bonjour,

Tout à fait d'accord avec giacalone. Après avoir beaucoup (bien ?) travaillé une difficulté, il faut savoir s'arrêter, même sans avoir atteint l'objectif fixé, et... "laisser dormir"... Pas trop longtemps tout de même ! 2 ou 3 jours plus tard, on y revient et on s'aperçoit souvent avec étonnement qu'un progrès se anifeste. Je pense qu'il faut laisser au cerveau le temps de s'imprégner de l'exercice fait, de se l'approprier afin de le mettre en oeuvre au moment voulu. C'est bien frustrant d'abandonner un travail que l'on sait très imparfait... mais parfois... c'est payant !

JSX97

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par JSX97 » mar. 28 juin 2011, 21:16

Le sommeil aussi! Le sommeil REM est le moment ou le cerveau fait la synthese et enregistre. Pour apprendre plus vite, un bon truc est d'espacer des petites siestes de 20 minutes juste apres avoir travaille (eviter la frustration pour favoriser le sommeil).

Oural bleu

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Oural bleu » jeu. 04 octobre 2012, 20:46

Gratouyeur, Je viens - 15 mois après que tu l'ai écrit - de lire ton message qui m'a bien fait rire. Si tu as toujours un tel humour, on ne doit pas s'ennuyer avec toi et on doit garder l'esprit clair !
Cordialement (je vais garder un oeil attentif pour voir si tu as posté d'autres messages !).
Bonne gratte.

Angelo Rom F.

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Angelo Rom F. » mer. 07 novembre 2012, 12:25

Je viens d’intégrer le forum. Je trouve cette discussion rafraichissante et je partage vos pensées. Vos messages donnent envie de profiter de chaque petite note ou de chaque petite phrase musicale qu'on peut tirer de son instrument, sans faire la course aux "grands" mais en construisant un truc plaisant... Merci

Georges Valette
Elève des cours en ligne
Messages : 664
Inscription : jeu. 01 novembre 2012, 14:19
Localisation : SAINT PIERRE, ILE DE LA REUNION

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Georges Valette » sam. 24 novembre 2012, 09:04

Je viens de lire toutes ces réflexions si véridiques (et aussi si souvent drôles!) et qui ont le mérite de nous recentrer sur 2 choses : l'humilité face à nos bouts de bois à cordes et surtout face à la MUSIQUE : la MUSIQUE c'est TOUTE LA MUSIQUE : mon intérêt pour la guitare date de l'audition de la Chaconne par Ségovia, mais je me suis aperçu que toutes les pièces, même les plus simples en apparence, sont des motifs d'émerveillement car elles nous donnent le pouvoir d'explorer les sons et les rythmes à notre gré ; pour le reste, en ce qui concerne la progression, je me souviens d'une phrase de Narciso Yepes sur une pochette de 33 tours citant Saint Ignace de Loyola "Travaillez comme si vous deviez vivre éternellement..."
DO 3

AUDIRAC CONCERT DOUBLE BOUCHE 2012
AUDIRAC ETUDE 1979

La vie n'est pas un long fleuve tranquille...Heureusement!

Rolando V

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Rolando V » sam. 24 novembre 2012, 12:56

J'ai constaté que quand on est "débutant" les progrès sont assez rapides et "tangibles" alors que quand on est disons "intermédiaire" les progrès sont plus lents avec de longues phases de plateau pendant lesquelles on a l'impression de faire du sur-place voir même de régresser... comme le souligne gratouyeur!
Rolando

Emmanuel Cavalier
Messages : 1146
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Emmanuel Cavalier » sam. 24 novembre 2012, 14:37

Les impressions de régression precedent bien souvent un palier.C'est le moment ou il ne faut pas lacher.

Pascale Krauss
Messages : 289
Inscription : sam. 05 janvier 2013, 20:15
Localisation : Dakar (Sénégal)

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Pascale Krauss » lun. 14 janvier 2013, 13:47

il est évident qu'il est plus facile de passer d'un niveau 1 à 2 qu'un niveau 6 à 7
je me demande aussi si l'age influence aussi la progression et qu'un jeune a les doigts plus souples qu'un "vieux"
j'ai 55 ans et me demande ou est ma marge de progression
par ailleurs j'ai récemment découvert qu'en s'enregistrant on s'entend mieux que lorsque l'on joue et l'on entend mieux ses défauts
pascale.

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1644
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par FrançoiseEsposito » lun. 14 janvier 2013, 14:39

Rolando V a écrit :J'ai constaté que quand on est "débutant" les progrès sont assez rapides et "tangibles" alors que quand on est disons "intermédiaire" les progrès sont plus lents avec de longues phases de plateau pendant lesquelles on a l'impression de faire du sur-place voir même de régresser...
Rolando
eh bien je dois être sur un grand plateau alors.... :chaud:
Pascale Krauss a écrit :il est évident qu'il est plus facile de passer d'un niveau 1 à 2 qu'un niveau 6 à 7
je me demande aussi si l'age influence aussi la progression et qu'un jeune a les doigts plus souples qu'un "vieux"
j'ai 55 ans et me demande ou est ma marge de progression
par ailleurs j'ai récemment découvert qu'en s'enregistrant on s'entend mieux que lorsque l'on joue et l'on entend mieux ses défauts
pascale.
oui j'ai testé : on entend plus de défauts quand on s'enregistre
la souplesse des doigts, je trouve que c'est plutôt une particularité physiologique et ne dépend pas vraiment de l'âge...
même à 55 ans, la marge de progression est immense, car on gagne de la maturité et de la sagesse non ? :wink: et c'est le mental qui fait beaucoup : il faut y croire

Rolando V

Re: Plus je progresse, moins je progresse

Message par Rolando V » lun. 14 janvier 2013, 15:25

Salut Françoise et tous mes voeux!
Ton post tombe à pic... j'ai écouté tes variations sur un thème de Mozart etc... encore une fois je salue ta mémoire et comme le dit Anne la maitrise du trac face à la vidéo... Certes il y a encore du travail mais c'est en bonne voie!
Cependant je me disais que j'aurais aimé t'entendre sur une pièce moins difficile... un Carcassi peut-être? c'est mon Dada en ce moment :lol: et tu sais que j'ai plutôt "les yeux plus grands que le ventre" et que jusqu'à présent je me suis presque toujours attaqué à des pièces au-dessus de mon niveau réèl...Or depuis quelque temps je revisite celles que je jugeais auparavant "mineures"... Ce faisant j'ai pu prendre conscience concrètement des progrès accomplis depuis et aussi du travail à accomplir pour les affiner ces petites pièces soit-disant faciles! Car au-delà de la technique il y a la musique et plus précisément la musicalité... et je pense que cette dernière est possible sur des pièces dont la technique, les doigts, ne sont plus un obstacle... et chemin faisant on peut en élevant progressivement le niveau de difficulté des pièces arriver non seulement à les jouer mais aussi à les interpréter au sens fort du terme... Ainsi toi dans quelques mois ou dans quelques années ces variations te paraîtront plus faciles et tu seras à même de les interpréter comme tu le sens!!!
Voilà ce que je pense aujourd'hui compte tenu du fait que moi aussi dans quelques mois voir quelques années je penserai peut-être différemment ou bien j'aurai approfondi ma propre réflexion...?
Hexacordialement
Rolando
Dernière modification par Rolando V le lun. 14 janvier 2013, 15:39, modifié 1 fois.

Revenir à « La difficulté des oeuvres pour guitare classique »