diferencias: variations sans thème exposé?

alainfrédéric
Messages : 87
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40

diferencias: variations sans thème exposé?

Message par alainfrédéric » dim. 28 août 2016, 23:49

Bonjour à tous,
Alors que je suis en train de travailler sur les 6 "diferencias" de Narvaez sur "O Gloriosa Domina", me revient une question que je me suis souvent posée:
Y a-t-il des textes, études, chroniques ou autres qui indiqueraient quel était l'usage, lors du siècle d'Or, concernant l'interprétation des diferencias?
Je précise ma question: je ne connais pas, à cette époque, la forme "thème et variations", avec exposition du thème en amont des variations.
Dans les auteurs que je connais, on commence par la première variation, sans que le thème soit donné comme tel (exemple: Conde Claros de Narvaez et de Mudarra, mais c'est je crois la règle générale, corrigez-moi si je me trompe).
Dans une édition pour guitaristes de Narvaez (les 6 livres du dauphin moins le livre 5, pour voix et vihuela), pour les diferencias du livre 4, l'éditeur (Stephan Naseby) donne le thème en entrée, dans sa nudité, ce que je trouve bien (il ne le fait pas en revanche pour Las Vacas, ni pour Conde claros). Vérification faite, et sauf erreur, dans l'édition originale de 1538, il n'y a pas le thème.

Je sais que la pratique est aujourd'hui fluctuante.
La plupart des guitaristes jouent par exemple Las Vacas en faisant se succéder les variations seules.
D'autres fois, la variation 1 est privilégiée, comme si c'était le thème (ce qui est une erreur me semble-t-il), elle est répétée à la fin en conclusion, voire répétée entre chacune des autres variations.
Dans un concert (la musique à la cour de Charles Quint), Moreno adopte une solution qui me plaît bien: il joue le thème en amont et en aval, mais ce thème, c'est lui qui le "retrouve", j'imagine, à partir des variations.

D'où ma question: toute préférence personnelle mise à part, sait-on quelque chose de la pratique effective de l’époque? Le thème était-il joué mais non écrit, laissé à l'initiative de l'interprète? Était-il au contraire passé sous silence (trop reconnaissable de l'auditeur, qui n'avait pas à se le laisser exposer pour l'identifier)? Bref, la forme "Thème et variations" existait-elle dans la pratique, dans l’exécution, quoique omise dans l'écriture et la publication? ou au contraire, n'y aurait-il pas anachronisme à parler, à cette époque, de "thème et variations"?

Questions subsidiaire: existe-t-il une publication moderne dans laquelle les principaux thèmes si prisés des luthistes et vihuelistes serait donnés pour eux-mêmes? Cela m'intéresserait au plus haut point.

Je fais ici appel aux connaisseurs, luthistes et autres historiens de la musique. Merci à eux.
Des indications, bibliographiques ou autres, sur cette question m'aideraient à y voir plus clair.

Bon, je retourne à mes diferencias...
AF

Revenir vers « Tablatures »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité