accorder un demi ton au dessous

jeansibelius
Messages : 131
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

accorder un demi ton au dessous

Message par jeansibelius » dim. 10 août 2014, 16:46

J'entends quelques guitariste dirent qu'ils s'accordent chez eux, lorsqu'ils ne jouent pas en concert, un demi ton au dessous, j'avais déjà entendu cela, mais je me demande à quel point cela se pratique. Je pense que c'est plus facile, mais on perd sans doute les sensations dés que l'on raccorde sa guitare normalement. Bref, j'ai souvent des douleurs dans les doigts, mais j'aurais bien aimer savoir ce qu'en pense un guitariste concertiste où pas d'ailleurs, sur ce que cela a pu lui apporter en pratiquant cet accordage. Merci de la réponse à l'avance !

Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Salaün
Messages : 1056
Inscription : ven. 08 décembre 2006, 19:08
Localisation : Redon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Jean-Pierre Salaün » dim. 10 août 2014, 18:20

Bonsoir,
A n'en pas douter, une plus grande projection puisque la pression exercée sur la table est plus forte et une sensation différente aux doigts (cordes plus tendues). L'oreille s'habitue à la longue et toutes nouvelles sonorités flattent celles-ci.
Pour ma part, j'ai trop peur de fatiguer la table pour utiliser cette pratique. J'ai travaillé une pièce de Roland Dyens "Alba Nera". Le La est accordé en Si, un ton au dessus, c'est une tension non négligeable. J'ai utilisé une guitare bas de gamme pour cela, guitare que je prête parfois aux gamins élèves ou pas mais jamais, je ne mettrai de telles tensions sur l'Antonio Marin Montero.
Peut-être aurons nous d'autres avis.
https://www.youtube.com/user/jpsalaun

Guitare Antonio Marin 2010, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Masaru Kohno 1980, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Alhambra 10P 2004, cordes Savarez Cantiga creation

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 9083
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Bernard Corneloup » dim. 10 août 2014, 19:15

Est-ce que ce ne serait pas pareil de conserver la hauteur normale en montant des cordes de plus fort tirant?
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

Avatar de l’utilisateur
jiemef
Messages : 794
Inscription : jeu. 14 février 2013, 16:56
Localisation : Lyon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par jiemef » dim. 10 août 2014, 19:31

J'ai du mal comprendre, j'ai cru qu'il s'agissait au contraire de baisser d'un demi ton... :? :chaud:

Avatar de l’utilisateur
Marieh
Messages : 3932
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Marieh » dim. 10 août 2014, 19:33

:shock:
Je crois qu'il y a un léger contresens.

Il faut lire en dessous, non ?

Edit: nos messages se sont croisés, Jiemef. :D

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 9083
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Bernard Corneloup » dim. 10 août 2014, 23:45

En effet, j'ai mal lu. C'est la réponse de Jean-Pierre qui m'a induit en erreur. Je pense qu'il est le premier à avoir compris qu'on tendait plus les cordes.
Dans ce cas, pour moi, je redis ma réponse à l'envers : pourquoi ne pas monter des cordes de faible tirant en gardant la même hauteur?
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

jeansibelius
Messages : 131
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par jeansibelius » lun. 11 août 2014, 05:29

Non, j'ai du mal me faire comprendre, je parlais bien d'un demi ton en dessous, c'est à dire qu'il y a moins de tension et moins de projection, d'ailleurs personne n'accorde toutes les cordes un ton au dessus....Par contre Mr Salaun, du la au si sur une seule corde, je ne pense pas que cela puisse endommager quoique ce soit sur une guitare, d'autant que le gros mi et le la sont celles qui tirent le moins, le mi aigu a la plus forte tension....Mais que dire des guitaristes qui jouent avec des fort tirant et même très fort, et dont la guitare n'a pas bougé d'un poil en trente ans....C'est donc bien de la qualité de l'instrument qu'il s'agit. Un ton au dessus sur une seule corde, j'écris sous le contrôle d'un luthier, ne doit représenter que quelques kilos de plus, 3 ou 4 puisqu'il y en en a entre 5 et 6 sur une corde (en moyenne), alors que sur un très fort tirant, là ce sont toutes les cordes qui prennent un surplus de tension, la tension sur les folks est bien pire, mais je ne sais pas si la table est plus solide sur ces guitares, seul un luthier pourrait nous renseigner sur ce sujet....Alvaro Pieri utilise un fort tirant je crois sur sa Friederich (mais je n'en suis pas sûr), en tout cas beaucoup de guitaristes.....Mais moi, j'ai eu des problèmes aux doigts, alors je dois être vigilent et c'est pour cela que je posais la question, savoir si cette pratique d'accorder un demi ton en dessous était courante chez les guitaristes amateur ou non et la raison qui les motive....

Manfred
Messages : 193
Inscription : lun. 20 novembre 2006, 18:08
Localisation : Allemagne

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Manfred » lun. 11 août 2014, 11:44

Un demi ton au dessous, cela donne un la environ à 435 hertz. Il y a des gens qui disent que cela soit plus agréable à ecouter, plus naturel, plus détendu. En plus on reduit la presssion des cordes sur la table. Moi je préfère.
Salut
Manfred

Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Salaün
Messages : 1056
Inscription : ven. 08 décembre 2006, 19:08
Localisation : Redon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Jean-Pierre Salaün » lun. 11 août 2014, 14:14

Bonjour à toutes et tous,
En effet, j'ai mal lu la question.............je suis désolé :D :D
Jeansibélius parlait bien d'un ton au dessous. La prochaine fois, je relirai deux fois la question avant de répondre.
On oublie tout et on recommence................
https://www.youtube.com/user/jpsalaun

Guitare Antonio Marin 2010, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Masaru Kohno 1980, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Alhambra 10P 2004, cordes Savarez Cantiga creation

Avatar de l’utilisateur
Marieh
Messages : 3932
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Marieh » lun. 11 août 2014, 14:16

Cela donne un peu plus de profondeur, peut-être. Carlos Roldan joue un demi-ton plus bas.

jeansibelius
Messages : 131
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par jeansibelius » lun. 11 août 2014, 18:56

Bah! ce n'est pas grave Mr Salaun, c'est peut-être parce que vous avez mal lu la question que l'on a cet air de Carlos Roldan, le mystère des évènements qui s'enchainent dans nos vie fragiles.....

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5450
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Elisabeth Calvet » lun. 11 août 2014, 19:38

Manfred a écrit :Un demi ton au dessous, cela donne un la environ à 435 hertz. Il y a des gens qui disent que cela soit plus agréable à ecouter, plus naturel, plus détendu. En plus on reduit la presssion des cordes sur la table. Moi je préfère.
Salut
Manfred
ça ne doit pas faire 435, un demi-ton au dessous, parce que quand on accorde en la 415 (ça se fait souvent pour les instruments baroques), on est à un demi-ton au dessous.

jeansibelius
Messages : 131
Inscription : lun. 05 octobre 2009, 17:39

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par jeansibelius » lun. 11 août 2014, 21:12

Nous sommes bien comme le précise Manfred aux alentours de 430 Hertz, de plus la caractéristique de timbre de la guitare baroque ainsi que sa différence de diapason explique sans doute le chiffre que vous avez.

Avatar de l’utilisateur
Gilbert Pépin
Messages : 934
Inscription : lun. 11 novembre 2013, 09:37
Localisation : Saint Marcel - 27950

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Gilbert Pépin » mar. 12 août 2014, 05:45

Les caractéristiques de son d'une guitare baroque n'expliquent rien : que ce soit sur un stradivarius ou sur un crin-crin d'étude, sur un hautbois ou une onde martenot, dans la voix de Mélodie Gardot ou dans la mienne (là je vous épargnerai la démonstration), c'est bien entre 415 hertz et 440 hertz que la différence est de ½ ton, c'est une réalité physique. La différence entre 435 et 440 hertz est bien audible, mais, à mon oreille, inférieure au ¼ de ton, et celle entre 430 et 440 hertz doit être à peu près du quart de ton (quelqu'un de doué pour les calculs en acoustique pourra confirmer). Le timbre ou la nature de l'instrument n'ont rien à voir avec la hauteur absolue de la note. Un accordeur numérique sur lequel la fréquence est réglable, comme le KorgTM-50 en ma possession, permet de vérifier cela.
Gilbert
Guitare Paulino Bernabé, modèle Antonio Lopez n°1

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 9083
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: accorder un demi ton au dessous

Message par Bernard Corneloup » mar. 12 août 2014, 10:10

Gilbert a écrit :Les caractéristiques de son d'une guitare baroque n'expliquent rien : que ce soit sur un stradivarius ou sur un crin-crin d'étude, sur un hautbois ou une onde martenot, dans la voix de Mélodie Gardot ou dans la mienne (là je vous épargnerai la démonstration), c'est bien entre 415 hertz et 440 hertz que la différence est de ½ ton, c'est une réalité physique. La différence entre 435 et 440 hertz est bien audible, mais, à mon oreille, inférieure au ¼ de ton, et celle entre 430 et 440 hertz doit être à peu près du quart de ton (quelqu'un de doué pour les calculs en acoustique pourra confirmer). Le timbre ou la nature de l'instrument n'ont rien à voir avec la hauteur absolue de la note. Un accordeur numérique sur lequel la fréquence est réglable, comme le KorgTM-50 en ma possession, permet de vérifier cela.
Je confirme tout ça. Je savais calculer toutes ces fréquences dans ma jeunesse, ayant passé un bac de technicien de la musique. Maintenant j'ai oublié les formules mais la théorie est encore là. On trouve d'ailleurs assez facilement sur internet des tableaux des fréquences des notes. Une fréquence donnée (la rapidité de vibration) d'une matière, quelle qu'elle soit et quel que soit son mode de mise en vibration, donne toujours la même note.
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

Revenir vers « Solfège »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité