Déchiffrage d'une partition

Dans ce forum, vos citations audio au format WMA, d'une durée maximale de 30 secondes, sont autorisées.
Renaud Gevrey
Elève des cours en ligne
Messages : 642
Inscription : dim. 20 septembre 2015, 01:09

Déchiffrage d'une partition

Message par Renaud Gevrey » ven. 04 août 2017, 00:10

Bonjour,

J'ai trouvé un exercice de Tarrega que je voulais essayé. Mais le déchiffrage de cette partition simple en apparence me pose problème. Le déchiffrage note à note me semble incroyablement lent et complexe pour un exercice. :chaud: Aussi, je me demandais s'il n'existait pas une technique ou des techniques permettant de déchiffrer plus rapidement et sans erreurs ce type de partition sans passer par la tablature. ;)

D'une façon plus générale, existe-t-il une méthode ou des bonnes pratiques pour un déchiffrage efficace ?

Merci.

:bye:

Le doigté indiqué pour les premières notes : 1, 4, 2, 3, 4, 1, 4.

tarrega.JPG
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Elève du cours D03. Inscription: http://www.guitareclassiquedelcamp.com/viewtopic.php?f=74&t=24282

Alhambra 5P, D'Addario EXP45
Admira A5, D'Addario EXP45
Yamaha SLG110N, D'Addario EJ45
Mic. Rode M3, enreg. 48Kb/s (vidéo)

Avatar de l’utilisateur
Gabriel-Guégan
Messages : 2457
Inscription : ven. 11 janvier 2013, 14:39
Localisation : Langres

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Gabriel-Guégan » ven. 01 septembre 2017, 12:00

Bonjour Renaud
je ne suis pas professeur, mais le faite de faire remonter ta question incitera un membre plus expérimenté à te répondre
Pour ma part il me semble que le déchiffrage note par note est indispensable peu importe la longueur de la partition. Le fait que cette dernière soit un exercice ne change rien, certain font plusieurs pages :chaud: . C'est un travail légèrement rébarbatif qui permet de mémoriser petit à petit l'emplacement des notes sur le manche. Une fois cette mémorisation faite le déchiffrage sera plus rapide. D'ailleurs la progression des morceaux des recueils est une découverte douce du manche en commençant par les cinq premières cases puis en descendant progressivement vers la rosace avec un préférence pour les aiguës
Donc de façon générale, pour rendre le déchiffrage plus rapide, apprends par cœur ta tablature de manche
Renaud Gevrey a écrit :
ven. 04 août 2017, 00:10
Mais le déchiffrage de cette partition simple en apparence me pose problème
Certains compositeurs sont réputés pour cela. J.S. Bach en est un bon exemple, il ne se répète quasiment jamais.
:bye:

Avatar de l’utilisateur
Jean-François Delcamp
Administrateur
Messages : 7901
Inscription : dim. 30 mai 2004, 21:49
Localisation : Brest - France

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Jean-François Delcamp » dim. 03 septembre 2017, 15:36

Bonjour Renaud,
je n'avais pas vu, merci Gabriel d'avoir remonté le sujet.
Renaud Gevrey a écrit :
ven. 04 août 2017, 00:10


D'une façon plus générale, existe-t-il une méthode ou des bonnes pratiques pour un déchiffrage efficace ?
oui, si vous faites des recherches sur le forum, vous allez trouver des conseils, comme les miens ici : http://www.guitareclassiquedelcamp.com/ ... 54&p=47051

La lecture de la musique écrite sur portée est longue à acquérir. Pour la plupart d'entre nous, il faut plusieurs années d'apprentissage (je dirais dix ans de pratique quotidienne). C'est dur, mais cela donne accès à un catalogue d’œuvres musicales qui couvre plusieurs siècles et plusieurs continents.

La lecture des tablatures s’acquiert apparemment plus vite. Il me semble que cette plus grande facilité de lecture de la tablature n'est qu'apparente, pour assimiler les polyphonies ou les pièces complexes en tablature, il faut tout autant d'années de pratique, à condition de lire régulièrement. Il existe beaucoup de sortes de tablatures pour guitare, en lettres, en chiffres, à 4, 5 ou 6 lignes, avec la corde aiguë en haut, avec la corde aigu en bas ...

Je trouve que c'est bien de savoir lire les différents systèmes d’écriture, en plus, je parie que ça fait du bien au cerveau.

Portée ou tablature, y a pas, il faut vous armer d'un grand courage et de tout autant de persévérance. :war:

Perso j'ai appris à lire la musique tout seul, j'avais un tableau sur lequel j'avais dessiné à la craie un manche de guitare où les cases étaient reliés aux notes sur la portée. Alors, pour mes premières lectures (je m'en rappelle, la première partition pour guitare que j'ai lu était l'étude 1 opus 60 de Fernando Sor) je regardais la note sur le papier, puis le tableau au mur pour voir comment faire, et ainsi de suite, note par note. Au bout de quelques semaines, je ne regardais plus le tableau.
:( + ♫ = :)

Avatar de l’utilisateur
Jean-François Delcamp
Administrateur
Messages : 7901
Inscription : dim. 30 mai 2004, 21:49
Localisation : Brest - France

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Jean-François Delcamp » dim. 03 septembre 2017, 15:55

il y a un tableau qui peut aider là : http://www.guitareclassiquedelcamp.com/ ... 49#p390649
c'est typiquement la démarche que j'avais suivi pour dessiner mon tableau à la craie.



Image
:( + ♫ = :)

Renaud Gevrey
Elève des cours en ligne
Messages : 642
Inscription : dim. 20 septembre 2015, 01:09

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Renaud Gevrey » dim. 03 septembre 2017, 20:30

:merci: Gabriel et Jean-François pour vos images (super tableau ! :okok:) et liens (j'en ai trouvé un autre http://www.guitareclassiquedelcamp.com/ ... 14&t=10250).

Le truc du tableau ou du poster (cela doit surement exister au moins en version anglophone) est intéressant.
La lecture de la musique écrite sur portée est longue à acquérir. Pour la plupart d'entre nous, il faut plusieurs années d'apprentissage (je dirais dix ans de pratique quotidienne).
Ah oui, quand même... :chaud:
La lecture des tablatures s’acquiert apparemment plus vite.
Oui, la lecture est assez immédiate avec les tablatures modernes. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les tablatures ont autant de succès auprès des débutants (surtout les autodidactes), et cela ne date pas d'aujourd'hui comme en témoignent les éditions anciennes (cf. les facsimile de Sanz dans le cours).
Après, pour une lecture musicale, savante d'une oeuvre à partir de la tablature, c'est certainement une toute autre histoire.

Cela étant dit, j'étais à la recherche de trucs mnémotechniques (càd sans recourir à d'autres documents ou supports) permettant de se débrouiller rapidement et sans trop de risque d'erreurs face à une partition un peu complexe. En position 1, avec la mémoire brute, cela va encore. Mais lorsque l'on s'aventure plus haut dans le manche, la lecture à vue devient rapidement (très) laborieuse. Plus question de mémoire si l'on ne connait pas toutes les notes sur le manche, on commence à cogiter, à calculer laborieusement (voir l'exercice de Tarrega donné en exemple) à partir de notes connues, et en oubliant tout au fur et à mesure... C'est épuisant, et même décourageant (et donc classique recourt aux tablatures). :chaud: D'où la recherche de trucs mnémotechniques (néanmoins, je retiens vos suggestions).
Elève du cours D03. Inscription: http://www.guitareclassiquedelcamp.com/viewtopic.php?f=74&t=24282

Alhambra 5P, D'Addario EXP45
Admira A5, D'Addario EXP45
Yamaha SLG110N, D'Addario EJ45
Mic. Rode M3, enreg. 48Kb/s (vidéo)

Renaud Gevrey
Elève des cours en ligne
Messages : 642
Inscription : dim. 20 septembre 2015, 01:09

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Renaud Gevrey » jeu. 07 septembre 2017, 01:21

En fait, la "Tablature de la Guitare" ne ressort pas très bien à l'impression et est difficile à la lecture sur papier.

Je me suis fabriqué un petit tableau que j'ai scotché sous le pupitre. On part d'une note sur la portée pour arriver à sa ou ses positions sur la tablature en passant par le nom de la note en anglais (A=La, B=Si, C=Do, D=Ré, E=Mi, F=Fa, G=Sol). Quand j'ai un doute ou que je suis perdu, je m'y réfère. Comme je lis les tablatures, c'est ce que j'ai trouvé de mieux. Tout y est et dans un format relativement petit et lisible. :)

tablature-guitare.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Dernière modification par Renaud Gevrey le mer. 13 septembre 2017, 00:56, modifié 1 fois.
Elève du cours D03. Inscription: http://www.guitareclassiquedelcamp.com/viewtopic.php?f=74&t=24282

Alhambra 5P, D'Addario EXP45
Admira A5, D'Addario EXP45
Yamaha SLG110N, D'Addario EJ45
Mic. Rode M3, enreg. 48Kb/s (vidéo)

Renaud Gevrey
Elève des cours en ligne
Messages : 642
Inscription : dim. 20 septembre 2015, 01:09

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Renaud Gevrey » jeu. 07 septembre 2017, 22:10

En suivant quelques sites consacrés à l'apprentissage de la guitare classique, on s'aperçoit que la grande majorité des partitions disponibles gratuitement, et généralement très bien faites, le sont sous la forme de partitions écrites en solfège. Et, parfois, on y trouve un peu de condescendance (si, si) vis à vis des guitaristes qui ne lisent pas les partitions écrites en solfège et lisent uniquement les tablatures.

C'est une situation assez paradoxale. Les sites qui enseignent la guitare classique publient leurs partitions en solfège, font l'impasse d'une façon ou d'une autre sur les tablatures et conseillent aux lecteurs de tablature de se convertir à la lecture de partitions en solfège. Hors, d'une part, ce travail demande des efforts énormes pour plusieurs raisons et, d'autre part, ces mêmes sites qui conseillent de se convertir aux partitions en solfège ne donnent pas les moyens, une méthode ou même simplement des pistes, des explications pour réussir une telle transformation. Pour résumer, "les conseilleurs ne sont pas les payeurs", c'est le moins que l'on puisse dire. :)

Actuellement, si l'on a un niveau disons intermédiaire en guitare acoustique (folk) ou classique, que l'on lit les tablatures et que l'on souhaite se mettre aux partitions en solfège, il faut tout reprendre depuis le début, ou presque. C'est-à-dire s'inscrire au niveau débutant et reprendre depuis le niveau débutant les cours de guitare en solfège.

Mais combien seraient prêts avec un niveau intermédiaire à avancé à reprendre des cours à un niveau de débutant, avec tout ce que cela implique, pour apprendre progressivement à lire des partitions en notation solfège jusqu'à un niveau intermédiaire, soit 4/5 ans ?

L'impression qui se dégage, c'est qu'il manque quelque part, si tant est que cela soit possible, une méthode permettant de facilité la transition, le passage de la lecture de tablatures à celle de partitions écrites en solfège. (J'ajouterais que si des personnes ont appris à jouer avec des tablatures plutôt qu'avec des partitions écrites en solfège (et inversement), ce n'est pas non plus par hasard, et cela plaide aussi en faveur d'une telle méthode.)

Certains sites d'apprentissage de la guitare classique proposent aussi deux versions, une solfège et une solfège/tablature ce qui est une excellente idée, et ne peut qu'inciter à la curiosité pour les deux mondes. Mais cela ne remplace pas exactement le manque d'une méthode, d'explications facilitant le passage de la lecture de tablatures à la lecture de partitions écrites en solfège pour les guitaristes d'un niveau intermédiaire ou plus.

La partition de la gamme chromatique en notation solfège et tablature (cf. photo ci-dessus) traduit les notes sur la portée en positions sur le manche de la guitare. Mine de rien, c'est un outil puissant - le néophyte y apprendra beaucoup de choses en l'étudiant - qui fait le lien entre monde des lecteurs de tablatures et celui des lecteurs de partitions en solfège.

(La Tablature de la Guitare semble davantage adaptée pour les vrais débutants qui ne lisent pas les tablatures et apprennent directement en notation solfège. L'avantage de la Tablature de la Guitare, c'est que c'est un outil visuel. Il permet de mémoriser le manche en créant des repères de plus en plus nombreux avec le temps. Un lien se créé entre le dessin et le manche de la guitare. Le dessin finit par se superposer au manche. Enfin, c'est ainsi que j'imagine les choses.

Pour les guitaristes de niveau intermédiaire (qui lisent les tablatures) et qui travaillent sur des partitions plus conséquentes en termes de nombre de notes et d'ambitus, la situation est un peu différente. Utiliser la Tablature de la Guitare pour le déchiffrage devrait être moins éprouvant que calculer la position des notes de tête d'après des notes connues sur le manche (tout dépend du nombre de notes connues), mais avec exactement le même problème de mémorisation (l'obligation de se souvenir des notes que l'on a déchiffrées, sinon il faudra déchiffrer à nouveau jusqu'à mémoriser le déchiffrage de toute la partition, en attendant qu'acquérir le "mécanisme de déchiffrage") car il ne s'agit pas de lecture à vue.

Seule la lecture à vue libère le cerveau d'une partie de la charge de déchiffrage (le "mécanisme de déchiffrage" étant déjà acquis) et de la presque totalité de la charge de mémorisation des notes (sauf pour la mémoire immédiate du fait de la lecture anticipée).

La lecture à vue peut se faire à partir de partitions en solfège ou de tablatures, les tablatures étant d'une lecture plus immédiate, moins abstraite.)
Elève du cours D03. Inscription: http://www.guitareclassiquedelcamp.com/viewtopic.php?f=74&t=24282

Alhambra 5P, D'Addario EXP45
Admira A5, D'Addario EXP45
Yamaha SLG110N, D'Addario EJ45
Mic. Rode M3, enreg. 48Kb/s (vidéo)

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1923
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Clément Pic » jeu. 14 septembre 2017, 10:31

Bonjour Renaud.
Dans un premier temps, je te suggère de vérifier ce que tu joues. Je n'ai pas l'étude, mais il manque plein de dièzes. J'ai entouré en rouge les notes qui devraient être altérées.
tarregaetrange.JPG
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 2768
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par FabienSimon » jeu. 14 septembre 2017, 10:51

Bonjour Clément,

Ces altérations sont déjà indiquées sur les mêmes notes situées à des octaves différentes dans la même mesure. Sauf erreur de ma part l'altération est conservée pendant la mesure.
Dernière modification par FabienSimon le jeu. 14 septembre 2017, 10:54, modifié 1 fois.
« Vivi felice » D. Scarlatti

Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 870
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par gcojot » jeu. 14 septembre 2017, 10:53

Normalement s'il y a une première altération, elle est valable pour toute la mesure. C'est sous-entendu on n'est pas obligé de la réitérer.
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

jcrojas
Messages : 80
Inscription : ven. 30 mai 2014, 17:24

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par jcrojas » jeu. 14 septembre 2017, 11:17

La lecture d'une partition et/ou tablature, comme tout processus de lecture, demande du travail et c'est long à acquérir.
C'est comme la lecture d'un texte, il y a des automatismes à développer.

Concernant une partition en solfège (notes sur portée), il faut intégrer la logique de la guitare: accord par quartes, avec une tierce au milieu.
Une fois que l'on a compris cela, tout devient plus simple.
Un bon exercice consiste à faire des gammes, tout en lisant à haute/basse voix les notes. Et de plus, cela sert à échauffer les doigts.
Ensuite, déchiffrer n'est pas synonyme de jouer une pièce immédiatement, car la question du meilleur doigté se pose par la suite, afin non seulement de rendre la pièce "jouable", mais aussi trouver le meilleur compromis quant aux mouvements de la main gauche. Et parfois, le doigté le plus "intuitif" n'est pas forcément le plus efficace.
A noter encore que parfois on peut être amené à modifier l'accord de la guitare pour une pièce donnée, ce qui modifie la position des notes sur le manche, et il faut intégrer cela aussi.

Quant aux tablatures modernes, càd, les plus répandues sur internet, elles ont le défaut que généralement elles n'incluent pas le rythme, il faut donc connaître la pièce au préalable.
Ceci n'est pas le cas des tablatures anciennes (renaissance, baroque), mais dans ce cas une autre complexité s'ajoute: il faut lire sur deux lignes parallèles: une pour le rythme, une autre pour les notes sur le manche. Et même dans ce cas, la question du doigté se pose parfois.

Et oui, l'apprentissage nécessite du travail, du travail et du travail ... mais la récompense est grande
JC

Avatar de l’utilisateur
Henri
Messages : 162
Inscription : ven. 29 janvier 2016, 10:29
Localisation : ROUEN (76)

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Henri » jeu. 14 septembre 2017, 11:26

Je suis embêté parce que j'ai 2 documents qui se contredisent à ce propos ou du moins qui me semblent ambigus:

- Dans le Dannhauser il est dit: "Son effet (de l'altération accidentelle) se continue sur toutes les notes de même nom qui se trouvent dans la même mesure. 'Page 19 leçon 12 alinéa 44.

- Dans un autre document (voir capture) il est dit que l'altération accidentelle concerne toutes les notes du même octave dans la même mesure.
Alteration.png
Pour ma part je crois toujours avoir dans l'oreille la phrase de mon prof: "l'altération accidentelle concerne toutes les notes de même hauteur (sic) dans la même mesure". Mais comme il y a fort longtemps ...
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
"Faut pas mollir !"

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 2768
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par FabienSimon » jeu. 14 septembre 2017, 11:44

Henri a écrit :
jeu. 14 septembre 2017, 11:26


Pour ma part je crois toujours avoir dans l'oreille la phrase de mon prof: "l'altération accidentelle concerne toutes les notes de même hauteur (sic) dans la même mesure". Mais comme il y a fort longtemps ...
Finalement ça doit être la bonne réponse, (voir le 4)...
http://solfego.fr/les-alterations.htm
« Vivi felice » D. Scarlatti

Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Avatar de l’utilisateur
Henri
Messages : 162
Inscription : ven. 29 janvier 2016, 10:29
Localisation : ROUEN (76)

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par Henri » jeu. 14 septembre 2017, 11:52

Salut Fabien,

En tous cas c'est ce que j'ai toujours respecté comme règle. Bien que phrase exacte était ""l'altération accidentelle concerne toutes les notes de même hauteur dans la même mesure, idiot!" :D mais ça ne change rien.

Mais je trouve que la phrase du Dannhauser est ambigüe. Mais il ne précise pas de quel nom de note il s'agit. S'il s'agit du nom "arezzo" (DO, RE, MI,...) ou du nom qui fait référence aux octaves (C1, A3, G4,...) ???
"Faut pas mollir !"

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 870
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Déchiffrage d'une partition

Message par gcojot » jeu. 14 septembre 2017, 15:59

Le bécarre est là pour les notes suivantes si besoin.
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

Revenir à « Technique de la guitare classique »