Trilles sur deux cordes

Dans ce forum, vos citations audio au format WMA, d'une durée maximale de 30 secondes, sont autorisées.
Jules Valentin Kpale-Pelyme
Messages : 2528
Inscription : lun. 22 octobre 2012, 23:30

Trilles sur deux cordes

Message par Jules Valentin Kpale-Pelyme » jeu. 30 janvier 2014, 15:31

Bonjour et merci infiniment d'avoir créé ce fil. J'arrive à m'e sortir assez bien de la réalisation de trilles sur une corde. Je suis toutefois désireux d'apprendre ceux sur deux cordes. Je sais (en lisant delcamp.net) qu'il n'y a pas une façon unique de les réaliser et pense qu'un doigté ou une formule parmi d'autres pourrait mieux me convenir. Je serais heureux de connaître celles que vous utilisez et les apprendre. Bien amicalement. Jules
|♀| D'abord, croire en soi. Puis voir ce que ça donne.

Romaric Holler

Re: Trilles sur deux cordes

Message par Romaric Holler » ven. 31 janvier 2014, 00:38

C'est variable, spontanément, j'enchaîne p-m-i-a si le trille part de la note inférieure et a-p-m-i si le trille part de la note supérieure. L'enchaînement principal tourne presque tous le temps sur p-m-i pour moi avec un doigt supplémentaire. Parfois, pour la réalisation de certains trille j'ai du faire du p-i ou du a-i ( ou l'inverse à chaque fois selon le sens du trille ).

Attention, un trille sur deux cordes est encore plus beau ( à mon sens ) si la note qui sert d'ornement ( la petite ) est coupée pour ne pas faire entendre la dissonance formé par la seconde ( surtout si la seconde est mineure ). Lors de l'arrivée de la note finale il faut absolument que la note ornementale soit éteinte.
Dans le cas d'un trille sur deux cordes très long on peut démarrer doucement et accélérer tout en coupant la note. Une fois atteint la vitesse maximale le doigt mains gauche n'est souvent plus en mesure de lâcher la pression de façon coordonnée, mais à cette vitesse l'audition de la seconde est moins gênante.
Notons que l'on peut couper la note suivante en anticipant le doigt suivant mains droite. De plus c'est extrêmement formateur pour la technique de la main droite.

Enfin, parfois l'on ajoute un lié ascendant par exemple fa ( 2ème corde VIème case 2ème doigt ) lié avec sol ( 2ème corde VIIIème case doigt 4 ) et ensuite le trille en lui-même entre la ( 1ère corde Vème case ) et le sol précédent.

Jules Valentin Kpale-Pelyme
Messages : 2528
Inscription : lun. 22 octobre 2012, 23:30

Re: Trilles sur deux cordes

Message par Jules Valentin Kpale-Pelyme » ven. 31 janvier 2014, 18:31

Merci, Romaric.
Imprimé et casé dans mon livret technique. C'est clairement expliqué et ça le sera encore plus en situation . Merci . Jules
Romaric Holler a écrit :C'est variable, spontanément, j'enchaîne p-m-i-a si le trille part de la note inférieure et a-p-m-i si le trille part de la note supérieure. L'enchaînement principal tourne presque tous le temps sur p-m-i pour moi avec un doigt supplémentaire. Parfois, pour la réalisation de certains trille j'ai du faire du p-i ou du a-i ( ou l'inverse à chaque fois selon le sens du trille ).

Attention, un trille sur deux cordes est encore plus beau ( à mon sens ) si la note qui sert d'ornement ( la petite ) est coupée pour ne pas faire entendre la dissonance formé par la seconde ( surtout si la seconde est mineure ). Lors de l'arrivée de la note finale il faut absolument que la note ornementale soit éteinte.
Dans le cas d'un trille sur deux cordes très long on peut démarrer doucement et accélérer tout en coupant la note. Une fois atteint la vitesse maximale le doigt mains gauche n'est souvent plus en mesure de lâcher la pression de façon coordonnée, mais à cette vitesse l'audition de la seconde est moins gênante.
Notons que l'on peut couper la note suivante en anticipant le doigt suivant mains droite. De plus c'est extrêmement formateur pour la technique de la main droite.

Enfin, parfois l'on ajoute un lié ascendant par exemple fa ( 2ème corde VIème case 2ème doigt ) lié avec sol ( 2ème corde VIIIème case doigt 4 ) et ensuite le trille en lui-même entre la ( 1ère corde Vème case ) et le sol précédent.
|♀| D'abord, croire en soi. Puis voir ce que ça donne.

Mathieu de Person

Re: Trilles sur deux cordes

Message par Mathieu de Person » sam. 01 février 2014, 13:59

Bonjour Jules,

Pour compléter, une formule fréquente est paim ou aimp, qui permet notamment de faire coïncider le pouce (doigt fort) avec le temps fort ou la note de résolution (note réelle), et donne une bonne stabilité à la main droite.

Jules Valentin Kpale-Pelyme
Messages : 2528
Inscription : lun. 22 octobre 2012, 23:30

Re: Trilles sur deux cordes

Message par Jules Valentin Kpale-Pelyme » ven. 07 février 2014, 18:21

Mathieu de Person a écrit :Bonjour Jules,

Pour compléter, une formule fréquente est paim ou aimp, qui permet notamment de faire coïncider le pouce (doigt fort) avec le temps fort ou la note de résolution (note réelle), et donne une bonne stabilité à la main droite.

Hello, Mathieu ! Je récupère cette proposition, elle-aussi et merci d'avoir été si prompt à répondre. Amicalement. Jules
|♀| D'abord, croire en soi. Puis voir ce que ça donne.

Revenir vers « Technique de la guitare classique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité