Plantage en public

Francoise

Plantage en public

Messagepar Francoise » dim. 29 novembre 2015, 00:07

Bonjour,
Comment ça se passe, pour vous, les (petits) concerts/examens publics ? pour ma part, plutôt mal , et je suis assez découragée (c'est peu dire).
J'ai recommencé la guitare classique après 25 ans d'arrêt, après une première phase de quelques années où je n'étais pas arrivée à grand chose; je suis maintenant des cours à l'académie depuis 18 mois, et j'ai récupéré et dépassé mon niveau d'avant: il me semble que je travaille de façon plus efficace (çàd en apprenant d'abord lentement, et en ciblant les passages difficiles).
Mais, dès que je joue devant un public, même un morceau que j'ai l'impression de bien connaître, je le massacre. La semaine dernière, j'ai joué au concert des élèves de l'académie, un morceau que je pensais savoir jouer : 'Washa Mesa', à un tempo très raisonnable, et ... catastrophe: des accrocs partout, autant à la main gauche qu'à la droite, ne pas pincer les bonnes cordes, rater tous les passages difficiles , son grinçant. J'étais ridicule. J'avais tellement travaillé ce morceau que je n'imaginais pas que je pouvais le rater comme cela. J'ai eu la même chose à l'examen public en juin dernier. Ca me désespère, je me dis que le mieux serait de ne plus jouer en public mais pourtant il me semble que ça fait partie intégrante de la musique de la jouer pour d'autres ! Je répète des heures durant dans ma chambre, sans sortir, parfois j'aimerais tellement partager ce que je fais. Alors dites-moi, est-ce que ça vous arrive ? parfois, chaque fois ? comment faites-vous pour surmonter cela ? si vous avez des conseils, ça me ferait plaisir, bonne soirée !

Rachid Merabet
Modérateur
Messages : 9684
Inscription : mar. 26 octobre 2010, 14:53
Localisation : Champagne-Ardenne

Re: Plantage en public

Messagepar Rachid Merabet » dim. 29 novembre 2015, 01:10

Bonsoir Françoise,

Francoise a écrit :Alors dites-moi, est-ce que ça vous arrive ? parfois, chaque fois ? comment faites-vous pour surmonter cela ? si vous avez des conseils, ça me ferait plaisir, bonne soirée !


Oui ça m' est arrivé et tu étais présente, c' était à Rubrouck, tu te souviens ? :wink: J' interprétais un morceau que je connaissais par-cœur et pourtant j' ai dérapé lamentablement. Et lorsque la première faute arrive, immanquablement d' autres suivent . En fait ce qui se passe, c' est qu' au lieu d' être à 100% sur ce que l' on fait, c' est à dire jouer, notre tête est ailleurs et évidemment ça ne peut pas aller. On se demande ce que les gens pensent de nous est -ce qu' ils apprécient ce que je fais ou peut être pas du tout et pour des guitaristes qui n' ont pas l' expérience de la scène ou du jeu en public, c' est souvent des pensées négatives qui prennent le dessus et on rate sa prestation. Je pense que la solution serait de faire un travail sur soi, pouvoir faire le vide , savoir se concentrer, c' est pas évident...créer son propre univers et s' y sentir à l' aise. Je pense que ça peut être un début de réponse :bye:
Alhambra 4 P 2007
Laplane studio I 2008
ZOOM H2n

Avatar de l’utilisateur
Richard
Messages : 178
Inscription : ven. 28 août 2009, 11:47
Localisation : Namur - Belgique

Re: Plantage en public

Messagepar Richard » dim. 29 novembre 2015, 09:41

Bonjour Françoise,
même problème que toi.
Les morceaux je les connais, je peux les jouer de mémoire, sans partitions et puis ... impossible de trouver les bonnes cases et les bonnes cordes.
Mais cela c'est du passé (enfin presque !).
Probablement un souvenir bien ancré d'un mauvais examen lorsque j'étais jeune. Et au moment de jouer en public ou pour un examen, inconsciemment cela revient sans doute.
Mais .... j'en ai parlé à mon médecin de mes tremblottes de mains. Et puis avec mon cardiologue (bon je suis plus tout jeune alors une visite s'imposait)
Et il m'a conseillé de prendre une toute petite dose d'indéral. J'étais pas très chaud au début de prendre des médicaments pour quelque chose que je voulais résoudre par la concentration, par plus de pratique. Mais j'ai essayé et .... résultat extrêmement concluant. Plus de tremblements !
J'ai refait l'expérience une seconde fois, et même résultat. Et ensuite, je n'ai plus rien pris du tout. Et miracle.... ça continue de bien fonctionner.
Probablement que j'ai remplacé cette ancienne mauvaise expérience passée, par deux plus récentes. Expériences où j'ai pris énormément de plaisir à jouer devant des gens.
Je suis maintenant dans un groupe (oui c'est quand même plus facile que de jouer tout seul) et nous allons jouer dans les petites salles. Et c'est toujours le même plaisir et plus cette crainte de mal jouer ou de mal faire les choses.
Après ces deux expériences positives, mon état d'esprit par rapport à ces examens ou le fait de jouer devant un public a changé.
C'est peut-être une piste à suivre. Mais d'abord et avant tout, posez la question à un médecin ou faire un bilan cardiaque.
Richard
Antonio Lopez n°1 - SAVAREZ Corum
Yamaha C40 - cordes : aigües : Savarez New Cristal 540CR - Tension normale // graves : Savarez Alliance Cantiga 510AR Tension normale
Guitar Fender FR-50 SB Resonator (type Dobro)

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1620
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plantage en public

Messagepar FrançoiseEsposito » dim. 29 novembre 2015, 10:43

je pense qu'il est intéressant de travailler dans plusieurs directions :

- 1er travailler la relaxation, la concentration, l'endurance, la projection positive dans le projet, par exemple en faisant quelques séances de sophrologie. La préparation mentale est aussi importante que lors d'un entrainement sportif

- 2ème se présenter TRES régulièrement devant des petits publics, de plus en plus importants au fil du temps. Par exemple se fixer de petits objectifs : jouer devant sa famille, ses amis au moins 2 fois par mois une pièce très facile pour se mettre en confiance

- 3ème accepter l'idée de se planter lors du 1er rodage. ça fait partie du jeu. En effet à cette occasion, à cause du stress, tous les petits défauts, petites imprécisions ressortent. tous les endroits fragiles à re-travailler se révèlent. pour ma part, j'estime une pièce rodée quand je l'ai jouée au moins à 5 ou 6 occasions devant des gens, sachant que la première fois est un test crucial. A cette occasion, j'entoure les passages à re travailler

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1863
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Plantage en public

Messagepar Clément Pic » dim. 29 novembre 2015, 10:48

Sans rien retirer à la réalité du trac, il me semble que ça s'apprend de jouer en public. Idéalement, il ne faudrait pas être jeté en pâture comme ça.

Avec mes élèves, je travaille sur leur mise en scène, leur posture, leur respiration, la création d'images mentales pour la mémorisation. J'essaie de leur faire aimer cette sensation en la décrivant de façon positive et (il sont petit, mais même pour les grand je crois que ce point est important) en ne leur parlant que de ce qui était bien.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1670
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: Plantage en public

Messagepar wchyme » dim. 29 novembre 2015, 11:27

Je suis un spécialiste! Non seulement plantage, mais meme refus tout simplement :cry:
Bon cela fait 3 concerts de suite qui se sont bien passe et le dernier, j'ai eu très peur car c'était vraiment long avec un large public... et se planter des le premier morceau n'etait pas possible...

Difficile de dire ce qui marche et ce qui ne marche pas, mais en gros, pour répéter ce que Francoise et Clement disent aussi:
- s'exercer le plus possible avec copains, enfants, conjoints, etc. S'enregistrer aide. Cela va surtout aider a bien valider que tu connais un morceau ou pas... c'est a dire, les difficultes sont maîtrisées et ne font plus peur (la, il faut lire tout ce qui se dit sur comment bien travailler un morceau)
- jouer en ensemble: le trac existe mais est different car on n'a pas le droit de se planter pour le bien des autres, et aussi on n'est pas exposé comme en soliste
- respirer: apprendre a respirer s'il le faut. C'est essentiel. Le meilleur apprentissage est le yoga ou autres sports, mais dans le domaine de la musique: le chant. Aller dans une chorale pour quelques mois et faire les exercices respiratoires qu'ils ont est vraiment efficace
- comprendre le public: quand tu es dans le public, tu veux, tu souhaites le succès du soliste. S'il se plante, tu effaces mentalement le plantage et te focalise sur la suite, le bon. Inverse le schema: en tant que soliste, le public te veux du bien, te souhaites de donner le meilleur, le public t'aime, c'est ton allié
- interioriser: avant de te lancer dans un morceau, quel qu'il soit, chante le dans ta tete, interiorise le, prends tout ce temps et seulement quand tu l'as en toi, alors joue
- indulgence: la perfection n'est pas de se monde. Meme les plus grand maitres se plantent (bon ok, il y en a hors catégorie comme John Williams que je n'ai jamais entendu se planter en public). N'arrête jamais ton esprit sur un plantage (et ca, ca vient du travail du morceau), continue a chanter le morceau intérieurement et donne la musique du morceau, pas la technique. En fait, c'est un aspect fondamental du travail: il y a trois phases dans l'apprentissage d'un morceau, la derniere étant l'apprentissage de la performance en public. Quelqu'un comme Dyens par exemple donne une énorme place a l'improvisation. Quand il se plante, il improvise. Certains disent que quand tu te plantes, tu peux répéter le plantage sur une reprise (a condition que le plantage ne soit pas énorme évidemment).

Pour ce qui est des beta bloquant et autres médecines, je pense que ce n'est pas l'ideal. Les mécanismes chimiques du corps existent, pourquoi les bloquer? Le tremblement des membres est un réflexe de peur qui en fait, combine avec l'adrenaline permet au corps de rassembler toute son énergie pour effectuer un assaut/defense final. Ce qui déclenche ce mécanisme est certainement la representation que tu te fais de l'evenement comme: le public va me juger. Mais meme un prof dans un examen est indulgent et souhaite ton succès. Le public veut avant tout entendre de la musique.
Les mdeicaments vont bloquer ce mecanisme de défense et dans ce sens vont te donner cette impression d'ameliorer la situation. Mais il ne vont pas t'aider a débloquer ton cerveau pour effectivement jouer de la musique.
L'image de la situation, la confiance en toi (preparation), l'oxygenation du cerveau (respiration), et ressentir l'envie de jouer et la musique sont a mon avis les clefs.

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1620
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plantage en public

Messagepar FrançoiseEsposito » dim. 29 novembre 2015, 13:40

très intéressant ce que dit Eric plus haut.
de mon côté, j'essaie de positiver même une expérience négative : je me dis : "très instructif ce plantage" j'analyse les raisons. Dans quel état d'esprit j'étais ? comment améliorer cela ? quel est le passage où j'ai eu un trou de mémoire ? est-ce que j'ai eu des idées parasites ? comment améliorer la concentration ? j'ai eu du mal à arriver au bout : est ce que je peux ajouter une respiration dans ma pièce pour reprendre mes esprits ? à quel passage de la pièce je vais pouvoir respirer et détendre ma main gauche ? (ce sont des exemples)
je tente d'en tirer des renseignements, et en cela c'est positif.
en fait l'art de retourner la situation à son avantage... :lol:

Francoise

Re: Plantage en public

Messagepar Francoise » dim. 29 novembre 2015, 15:49

merci pour vos réponses, et toutes les pistes que vous me suggérez (nb: Rachid, ça devait être une autre Françoise, car je ne crois pas te connaître).
Françoise, si j'essaie d'analyser ce qui s'est passé: les 2 fois où j'ai joué en public (examen de fin d'année en juin, et le concert des élèves la semaine dernière), ça a foiré tout de suite, et je dirais jusqu'au milieu à peu près, avec des nouveaux accrocs à chaque passage difficile. La deuxième partie de la pièce, plus facile, s'est bien passée. Mais ce qui m'a étonnée, c'est qu'avant le concert, j'avais l'impression d'être à l'aise, pas de sentiment de trac (perceptible). Je croyais maîtriser la situation. Et inopinément mes mains m'ont trahi. C'est ça qui est le plus dur, c'est que je ne comprends pas ce qui se passe, donc je ne sais pas bien comment m'attaquer au problème; je n'arrive pas à imaginer que ça puisse aller mieux , et j'ai peur d'installer un cercle vicieux d'échec.

Rachid Merabet
Modérateur
Messages : 9684
Inscription : mar. 26 octobre 2010, 14:53
Localisation : Champagne-Ardenne

Re: Plantage en public

Messagepar Rachid Merabet » dim. 29 novembre 2015, 16:06

Francoise a écrit :Rachid, ça devait être une autre Françoise, car je ne crois pas te connaître

Tu as raison, je croyais m' adresser à FrançoiseEsposito, qui est aussi intervenue dans ce fil :desole:
Alhambra 4 P 2007
Laplane studio I 2008
ZOOM H2n

Nath
Messages : 1435
Inscription : sam. 21 septembre 2013, 11:19
Localisation : Bruxelles - Belgique

Re: Plantage en public

Messagepar Nath » dim. 29 novembre 2015, 21:35

J'ai le même soucis que toi

Plusieurs excellents conseils t'ont été donné, et il y en a un que je retiens particulièrement car il m'a beaucoup aidée à réussir à me concentrer sur mon morceau et oublier le public:

interioriser: avant de te lancer dans un morceau, quel qu'il soit, chante le dans ta tete, interiorise le, prends tout ce temps et seulement quand tu l'as en toi, alors joue
Benoit Zeidler concert Mod 3/2015 640mm
Amalio Burguet Noguera épicéa
Zoom H4n
Vidéo iphone

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1620
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Plantage en public

Messagepar FrançoiseEsposito » dim. 29 novembre 2015, 23:53

oui c'est ce que je pratique également avant de jouer : je rentre dans ma bulle. Je chante dans ma tête les premières mesures, je frappe intérieurement la pulsation car il faut rentrer tout de suite dans le morceau (j'étais aussi une spécialiste des faux-départs)
je procède également à plusieurs respirations ventrales profondes (apprises en sophrologie) ainsi qu'une prise de conscience de la décontraction de chaque muscle. cette décontraction doit être maintenue durant la prestation sinon on risque de se retrouver tétanisé (cela m'est déjà arrivé) et c'est très impressionnant
je profite aussi des respirations de la musique pour respirer et relâcher au cours du jeu
après en cas de plantage, il faut faire le tri entre les fautes dues à des tensions des mains, celles dues à une préparation insuffisante, celles dues à un manque de concentration etc
il faut souligner que le rodage que j'ai effectué en amont m'aide beaucoup
pour l'entrainement Il faut être capable de jouer devant une caméra, de jouer 3 fois de suite son morceau sans s'arrêter (pour l'endurance), une fois très fort, une fois très piano, une fois au-dessus de la vitesse normale, une fois très très lentement (pour la concentration), une fois avec un bandeau sur les yeux, être capable de reprendre à n'importe quel endroit de la pièce etc
là ce sont les conseils de professeurs que j'ai eus et qui m'on beaucoup appris
en fait le travail sur le corps et le mental est aussi important, voire plus important que le travail de la pièce elle-même

Avatar de l’utilisateur
Yann Kovic
Messages : 636
Inscription : lun. 23 juin 2008, 08:36
Localisation : Région de Liège - Belgique

Re: Plantage en public

Messagepar Yann Kovic » jeu. 24 décembre 2015, 11:24

OUF !
Je me sens mieux à vous lire !

Je remarque en effet que je souffre même du syndrôme de la "touche REC" !
Je suis capable de jouer cent fois un morceau sans me tromper, puis dès que je cherche à m'enregistrer, bingo, je me plante à répétition. Si j'ai assez bien intégré à la longue les sessions d'enregistrement face à mon DAW, en revanche en vidéo, c'est toujours coton.
Je dois souvent m'enregistrer sur plusieurs prises : en gros je laisse tourner mon enregistrement et je joue et rejoue le morceau, jusqu'à obtenir une prise complète qui me satisfait. Ensuite je supprime les interprétations ratées ou que j'estime pas assez bonnes.
L'avantage de la vidéo est indéniable : aucun montage possible donc pas de tentations de ce genre !

Mais je rejoins l'idée de jouer en public, restreint puis de plus en plus large, même si je ne le pratique pas.
Par contre il m'arrive à la bonne saison d'aller jouer dans le parc, en m'efforçant de faire abstraction des passants qui tendent l'oreille ou pire, s'arrêtent pour m'écouter...

Je crois qu'une part de nos échecs provient d'un manque de confiance en soi, tout simplement, sans doute dû à une expérience de vie quelque peu traumatisante, ou liée à des erreurs d'éducation dans l'enfance (certains parents, amis, professeurs ou connaissances peuvent avoir été plutôt castrateurs).

Autre approche que j'envisage aujourd'hui : la thérapie brève en hypnose. J'ai déjà consulté pour d'autres raisons, et cela avait donné des résultats sans être miraculeux. Bref, pas de recette miracle.

Le meilleur médicament reste je crois une belle ovation du public lors d'un concert bien réussi. Je pense que cette expérience renforce énormément la confiance qui était perdue en nous donnant une image très positive de nous même.
Sans faire de la psychologie de bas étage, je pense que ce succès attendu est une manière de nous sentir... aimés, tout simplement.
L'humanité disparaitra... Bon débarras ! (Y.Paccalet)

Guitares:
Hanika 59SF Oberklasse (classique) Crd Savarez Cantiga 510CRJ et Hannabach M590 Titanyl
Martin OM-21 (Folk Picking) Crd Martin PhBr Lifespan C-light 11-52
Sigma OMR-1ST, Hanika Basis cut PF

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 826
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Plantage en public

Messagepar gcojot » jeu. 24 décembre 2015, 11:52

Que c'est bien décrit ! il n'y a rien à rajouter.
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

Avatar de l’utilisateur
Bernard Corneloup
Modérateur en chef
Messages : 8416
Inscription : lun. 31 août 2009, 16:41
Localisation : Lyon

Re: Plantage en public

Messagepar Bernard Corneloup » jeu. 24 décembre 2015, 13:04

Bonjour Yann, ça faisait un moment que l'on ne t'avait pas vu. :bye:
Yann Kovic a écrit :Je dois souvent m'enregistrer sur plusieurs prises : en gros je laisse tourner mon enregistrement et je joue et rejoue le morceau, jusqu'à obtenir une prise complète qui me satisfait. Ensuite je supprime les interprétations ratées ou que j'estime pas assez bonnes.

Je fais pareil.
Pour le trac il y a quelque part un autre post qui explique que le plus dur est de commencer. Il vaut mieux commencer par un morceau facile (presque un morceau à sacrifier), après ça passe. Ce qui veut dire aussi que celui qui se présente pour ne jouer qu'un morceau (comme dans une audition) n'a presque aucune chance de s'en sortir.
L'homme qui n'a pas de musique en lui et qui n'est pas ému par le concert des sons harmonieux est propre aux trahisons, aux stratagèmes et aux rapines (William Shakespeare, Le marchand de Venise) | élève du cours en ligne D07

Avatar de l’utilisateur
kafka
Messages : 313
Inscription : mar. 21 mars 2006, 17:13
Localisation : Alger

Re: Plantage en public

Messagepar kafka » dim. 03 janvier 2016, 01:14

En plus de tout ce qui a été dit, le jeu dans une formation (duo par exemple) aide beaucoup à apprivoiser la scène et à dédramatiser tout ça. J'avais un trac paralysant durant les premiers concerts en solo. Après j'ai dû en faire des dizaines en duo (guitare et flûte). Et quand j'ai recommencé à jouer solo ça allait beaucoup mieux. J'ai appris à écouter la musique. L'idée est que "le message passe", il ne faut penser qu'à la musique. Faire abstraction de la technique et des accrocs éventuels. Ce n'est pas parce qu'on butte sur un mot ou qu'on bégaie un peu que que l'on sera pas compris. Monter sur scène pour jouer un morceau qu'on aime c'est comme raconter une bonne blague à des potes. On peut raconter bien ou mal, on peut être ridicule mais ça reste un bon moment.
En avant la zizique et on tuera tous les affreux ;)


Revenir vers « Place publique des guitaristes classiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 1 invité