MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Doigtés, analyse, tempo, styles et histoire des oeuvres pour guitare classique. Le droit de citation en matière de musique vous permet de communiquer des extraits audio ainsi que des extraits de partition.
Stam

MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par Stam » lun. 02 juillet 2012, 08:46

Bonjour,

J'ai abordé cette oeuvre il y a quelques jours.
Je la trouve délicate sur la finesse et le placement des doigts.

J'aurais 2 questions, pour ceux qui l'ont jouée:

1° Aux deux première mesures, il y a des coulés, entre le sib et le la. Je m'interroge sur la valeur ajoutée de ces coulés, l'oeuvre étant à l'origine pour piano et dans la mesure où au piano le coulé n'existe pas (en tous cas pas comme à la guitare), je suis tenté de joué les notes sans exécuter les coulés. Un avis là-dessus?

2° A la deuxième partie de l'oeuvre, il y a une succession de double croches et de silences. Y a-t-il une techique particulère pour éteindre les notes dans le cas présent, ou suffit-il de lever les doigts de la main gauche?


Merci d'avance,


STAM

Avatar de l’utilisateur
Fanfan
Messages : 987
Inscription : sam. 21 mai 2005, 14:55
Localisation : Paris

Re: MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par Fanfan » lun. 02 juillet 2012, 22:52

Bonjour Stam,

Tu as raison concernant les liaisons au piano: ça n'existe pas dans le même sens qu'à la guitare. La plupart des guitaristes qui ont transcrit Mallorca en ré mineur ont effectivement introduit au début des liaisons qui sont faciles à faire et sonnent bien: pourquoi s'en priver? Bien sûr, si tu as des difficultés, tu peux les remplacer par des la normaux en attendant d'être au point sur les liaisons descendantes.
Pour éteindre des notes, il y a de nombreuses techniques. A toi de voir quelle est la plus appropriée à chaque cas.
S'agissant d'un accord de six notes, on peut reposer le côté auriculaire de la main droite, doigts tendus. Bien éteindre toutes les cordes simultanément.
Pour un accord de trois ou quatre notes, on peut reposer les doigts sur les cordes après avoir joué.
Pour une basse, c'est souvent le pouce droit qui s'en charge. Attention à ne pas toucher la corde avec les ongles: ça fait du bruit!
En règle générale, utiliser un doigt libre sans gêner les autres doigts qui jouent.
Dernière édition par Fanfan le mar. 03 juillet 2012, 14:22, édité 1 fois.
Nous irons tous
Jouer du luth
Au grand couscous
De Belzébuth

Brigitte Fontaine

Rosace

Re: MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par Rosace » mar. 03 juillet 2012, 12:06

Bonjour,
J'ai sous les yeux la transcription de Mallorca de Isaac Albèniz par Yasuo Abe au édition Zen-on.
Juste pour info, sur cette partition Il n'y a pas de liaisons entre le sib et la dans les deux premières mesures.
Pour le "poco più mosso" , qui passe en RE majeur (2# à la clée) je vois celà comme ça,
la ligne de chant est à jouer en buté, le pouce se pose en même temps pour compléter l'étouffé,
il faut alterner les doigts i m .. à chaque buté.
L'accord de deux notes est joué par le doigt qui vient de buter et le pouce qui sont restés collés à leurs cordes.
Ce qui est important c'est de bien comprendre et décomposer ce mécanisme.
Cordialement,
Rosace

Stam

Re: MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par Stam » jeu. 05 juillet 2012, 15:14

Merci pour vos réponses, je vais regarder ça tranquillement.
J'ai décidé que je ne jouerais pas les coulés aux deux premières mesures, je n'en vois pas l'utilité ni la valeur ajoutée musicalement, que du contraire, mais là c'est un avis personnel.
Quelle belle oeuvre en tous cas, c'est de la belle musique!!

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 2627
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par FabienSimon » ven. 12 février 2016, 11:53

Bonjour,

Superbe pièce en effet...
Sur 3 transcriptions, les 2 versions celles de Ségovia ainsi qu'une édition japonaise ne mentionnent pas de coulés, par contre ils sont mentionnés sur la version de Thomas Königs.
J'ai essayé les deux, coulés et sans, perso je préfère sans, affaire de goût de style...
Pour la deuxième partie pour le blocage des notes en raison des doubles croches suivies de doubles soupirs, j'utilise tout simplement les mêmes doigts de la main droite qui jouent les notes, juste posés. Faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de temps pour faire autre chose...
« Vivi felice » D. Scarlatti

Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 2627
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: MALLORCA de Isaac Albeniz, question technique

Message par FabienSimon » dim. 21 février 2016, 16:34

Bonjour,

Je trouve de grosses différences de notes dans les dernières mesures de cette pièce, en effet dans la 1ere version on constate une succession de notes dont la plus haute est un MI et dans la seconde un SOL.
J'ai consulté beaucoup d'autres versions et l'on rencontre toujours l'une ou l'autre de ces deux versions.
Ce sont deux phrases musicales bien différentes puisque les notes ne sont pas pareilles.
N'ayant pas la version originale pour piano de cette pièce, sauriez-vous quelle est la version la plus fidèle par rapport au fac-similé?
Au fait l'extrait de la 1ere version est de Stéphane Dupont assez semblable dans cette partie à celle de Thomas Konig et la seconde est de Raphaël Andia qui est quasiment identique dans cette partie à la version de Ségovia (je sais ça date).

Par avance merci pour votre aide.
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
« Vivi felice » D. Scarlatti

Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Revenir vers « Les oeuvres pour guitare classique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 4 invités