Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Doigtés, analyse, tempo, styles et histoire des oeuvres pour guitare classique. Le droit de citation en matière de musique vous permet de communiquer des extraits audio ainsi que des extraits de partition.
Avatar de l’utilisateur
Alain Cloutier
Messages : 492
Inscription : sam. 16 février 2013, 22:07
Localisation : Puvirnituq Canada

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par Alain Cloutier » sam. 12 novembre 2016, 18:00

Isabelle Frizac a écrit :
Alain Cloutier a écrit : ../...

Je n'ai pas encore essayé sur treizes cordes mais ce post a piqué ma curiosité et j'ai sorti ma version pour luth pour en faire une lecture.

Je vous en donnerai des nouvelles. :bye:
L' hiver venant, tu auras le temps ! :lol:

Et franchement, ça serait super de t' entendre :casque:
À première vue ça a l'air aussi difficile que sur six cordes! Pas vraiment idiomatique, dans la version que j'ai, de Yasunori Imamura, la suite 998 a même été transposé de mi bémol à ré majeur.

Je retourne vivement à Weiss! Et quand j'ai envie de jouer du Bach il y a toujours les arrangements de la musique pour violoncelle et aussi, dans une moindre mesure, pour violon. Beaucoup plus facile!

Je n'ai plus envie de travailler comme un fou pour finalement aboutir avec un résultat médiocre. Peut-être parce que je suis plus vieux, ou plus sage, j'espère... :lol:

L'hiver est déjà arrivé à Puvirnituq et je me suis mis au travail sur deux grandes sonates de Weiss: sw-45 en la majeur et sw-48 en fa dièse mineur (pas besoin de changer d'accord pour passer de l'une à l'autre). Du travail pour des mois mais au moins je peux espérer un résultat potable.

:bye:

Avatar de l’utilisateur
celime
Messages : 2135
Inscription : ven. 26 janvier 2007, 21:11
Localisation : Charleroi (Belgique)

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par celime » dim. 13 novembre 2016, 19:41

Isabelle Frizac a écrit :...
édit: je ne peux que vous conseiller d' écouter la version de Judicaël Perroy sur YT ( prélude, fugue et allegro à la suite, lors d' un concert au Brésil :casque: )
Belle version en effet.
Une interprétation d'un membre du forum anglais (Ian Watt) , fort belle:

Youtube

:bye:

Claude
Messages : 56
Inscription : ven. 15 janvier 2016, 21:47
Localisation : Montreal, Canada

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par Claude » dim. 13 novembre 2016, 19:50

Une question me vient souvent à l'esprit lorsque je pratique cette fugue. Elle devrait peut-être faire l'objet d'un autre post. Mais comme elle est assez simple (elle vient d'un débutant !), je ne compliquerai pas les choses et vais vous la poser maintenant.

Les notions de sujet et de réponse présentes dans la fugue ont-elles uniquement trait à l'écriture, ou si elles ont également trait à l'interprétation ? En d'autres mots, un sujet et une réponse doivent-ils être interprété de façon particulière lorsqu'ils reviennent ici et là dans la pièce, ou s'ils n'ont aucun impact sur la façon de les interpréter ?

Merci de me donner votre opinion ...
Claude
Montréal , Québec, Canada

Avatar de l’utilisateur
celime
Messages : 2135
Inscription : ven. 26 janvier 2007, 21:11
Localisation : Charleroi (Belgique)

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par celime » dim. 13 novembre 2016, 20:22

Bonsoir Claude,

La fugue est une technique qui trouve sa source dans le chant choral.

Le thème initial ( "cantus firmus" ) est distribué aux différents groupes de chanteurs.
Chaque groupe (les voix basses, ténors, les voix sopranos) va entonner ce thème pendant que les autres chantent une "réponse" (Qui peut être la même chose, mais décalé, comme dans le canon qui est essentiellement une fugue).

Chaque groupe de chanteurs va remettre le sujet en lumière à sa façon. Le miracle de la fugue se trouve dans cette résurgence du thème qui est représenté dans différents contextes mélodiques et harmoniques. Les harmonies qui résultent du croisement de ces voix sont souvent fort intéressantes, et même parfois carrément "fausse" car la ligne horizontale prime sur la ligne verticale.

Donc, oui, il faut normalement mettre en évidence l'horizontalité, le sujet.
Sur les orgues, on choisira un autre jeu. Sur la guitare une autre attaque, un timbre différent ou bien une intensité sonore différente.

Avatar de l’utilisateur
Pierre Tremblay
Compositeur
Messages : 340
Inscription : mer. 11 mai 2005, 20:15
Localisation : St-Jean Sur Richelieu, Quebec, Canada

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par Pierre Tremblay » mar. 15 novembre 2016, 02:14

Bonjour/Bonsoir Claude!

Cette fugue est a mon avis une des pieces les plus exigeantes pour la main gauche. Mais elle est tellement belle que les efforts en vaut la peine! Dis-moi, qui est ton professeur a Montreal?
guitare: Patrick Mailloux (double top, épinette)

Claude
Messages : 56
Inscription : ven. 15 janvier 2016, 21:47
Localisation : Montreal, Canada

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par Claude » mar. 15 novembre 2016, 04:40

Bonsoir Celime

Tout d'abord merci pour cette réponse si nuancée. Je commence l'étude des fugues et réalise à quel point leur interprétation est soumise à de multiples règles qui élèvent considérablement leur niveau de difficulté. De toute évidence, l'interprétation d'une fugue de "s'improvise" pas. Faire ressortir les voix lorsqu'elles apparaissent, mettre en évidence le sujet lorsqu'il se présente (alors qu'il n'est pas toujours facile de le trouver), faire de même avec la réponse, et j'en passe ... Bref, la fugue fait surement partie des pièces les plus difficiles à jouer, je veux dire tel que le compositeur souhaite qu'elle soit jouée. De longs mois de boulot pour quelques minutes de musique, voilà ce qu'en disait Wchyme un peu plus tôt dans ce post. Plusieurs diraient sûrement qu'il n'a pas tout à fait tort !
Claude
Montréal , Québec, Canada

Claude
Messages : 56
Inscription : ven. 15 janvier 2016, 21:47
Localisation : Montreal, Canada

Re: Fugue BWV 998. Des difficultés ?

Message par Claude » mar. 15 novembre 2016, 05:02

Bonsoir Pierre

Mon professeur est Michel Beauchamp. Il a étudié la guitare classique au Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Jean Vallières, où il a obtenu un premier prix en 1992. Il a aussi décroché un Diplôme d'Études Supérieures en écriture (contrepoint, harmonie, fugue). J'avoue être très chanceux de pouvoir étudier la fugue avec lui. Ses connaissances sur le sujet me renversent et son interprétation de la fugue est pour moi incomparable. Dommage qu'on ne puisse la trouver sur YouTube. Mais elle existe sur CD (Intégrale des œuvres pour luth de Johann Sebastian Bach - guitare 7 cordes).

Comme tu le dis, cette pièce est tellement belle et riche en enseignements qu'elle vaut amplement toutes les heures qu'on y consacre. C'est un pur bonheur que de la jouer, même s'il me reste énormément à faire pour bien la jouer !
Claude
Montréal , Québec, Canada

Revenir à « Les oeuvres pour guitare classique »