Serie americana de Hector Ayala : GATO

Doigtés, analyse, tempo, styles et histoire des oeuvres pour guitare classique. Le droit de citation en matière de musique vous permet de communiquer des extraits audio ainsi que des extraits de partition.
andrianjatovomamy7
Messages : 79
Inscription : mer. 05 juillet 2017, 10:36

Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par andrianjatovomamy7 » jeu. 20 juillet 2017, 10:50

Bonjour, est-ce que quelqu'un a déjà travaillé (ou est en train de travailler) le morceau intitulé GATO de la Serie americana de Hector Ayala ? J'aime beaucoup ce morceau (plein de joie!) mais j'ai des difficultés à l' "assembler" avec fluidité, surtout sa première partie. Bref, pour moi ce GATO : c'est pas du gâteau. Vos avis sur ce morceau ?
simple amateur, plus mélomane qu'expert
Guitare classique artisanale, sans marque, touche et chevalet en palissandre de Madagascar, sillets en os

Avatar de l’utilisateur
Lysiane Chantre
Messages : 386
Inscription : ven. 16 septembre 2016, 15:45
Localisation : Nérac 47600

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par Lysiane Chantre » jeu. 20 juillet 2017, 11:45

:bye: Le "Gato" de "Gato y Malambo" je suppose ? typique, et ardu. J'aime beaucoup Ayala, mais je ne travaille que ses petites pièces : El Coyuyo, Cholita, Aire de Vidala, Luna y sol (que je préfère) :war: et le Bailecito sur lequel je rame encore :mouton: mais qui est très joli ! Bon courage pour le Gato... :bravo:

andrianjatovomamy7
Messages : 79
Inscription : mer. 05 juillet 2017, 10:36

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par andrianjatovomamy7 » jeu. 20 juillet 2017, 13:11

Bingo, il s'agit bien du Gato qui précède le Malambo.
Les accords et les positions de la main gauche ne me posent pas de problèmes particuliers, c'est quand il faut enchaîner le tout avec fluidité que les petits ennuis commencent, à moins que je joue le morceau plus ou moins lentement (ce qui n'est pas très conforme au caractère dansant du morceau), bref je rame, mais je compte y arriver ! (ce qui est paradoxal, c'est que j'arrive à jouer assez correctement certains morceaux beaucoup plus ardus, :? :? )
En passant, Lysiane, puisque tu aimes la musique d'Ayala, je te conseille le Choro de la même serie americana, c'est pétillant de fraîcheur ! et pas trop dur non plus!
Tchao et bonne guitare ! :chitarrista:
simple amateur, plus mélomane qu'expert
Guitare classique artisanale, sans marque, touche et chevalet en palissandre de Madagascar, sillets en os

Avatar de l’utilisateur
Lysiane Chantre
Messages : 386
Inscription : ven. 16 septembre 2016, 15:45
Localisation : Nérac 47600

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par Lysiane Chantre » jeu. 20 juillet 2017, 19:52

"...je te conseille le Choro de la même serie americana"...
Je ne le connais pas, je vais chercher, merci Andrian ! :kap:
Au fait, celui que je préfère écouter c'est le Takirari, mmmmm!

alainfrédéric
Messages : 127
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40
Localisation : paris

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par alainfrédéric » ven. 21 juillet 2017, 10:19

J'avais joué la totalité de la Serie americana, il y a plus de 30 ans...
C'est vrai que le gato est réussi, il faut le jouer au bon tempo (pour cela,chercher sur youtube tous les gatos possibles, notamment ceux des Hermanos Abalos, sans oublier "el gato de tchaikovski" (!), il faut trouver la bonne vitesse et surtout la légèreté, la bonne accentuation.
Dans la reprise ("y se va la seconda"," y se va la ortrita!"), il est conseillé de faire des rasgueados, légers, à certains endroits, dans la grande "descente" des aigues aux graves, si je me souviens bien.

Le gato est une danse très agréable, rapide et très légère.

Quant au Malambo d'Ayala, je me souviens que Roberto Aussel l'avait joué en rappel, salle Pleyel, lors du concert où il avait créé les cinq pièces de Piazzola dont il est dédicataire.

Même chose que pour le gato: légèreté, accentuation juste, nette, et quelques rasgueados bien placés. Là aussi, on peut s'inspirer des zapateados des Hermanos Abalos, pour trouver les cellules rythmiques, et pourquoi pas, improviser un peu...
Bon courage et que du bonheur à travailler cette musique!

andrianjatovomamy7
Messages : 79
Inscription : mer. 05 juillet 2017, 10:36

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par andrianjatovomamy7 » ven. 21 juillet 2017, 10:55

Bonjour et merci Alain Frédéric pour ces opinions partagés, pour moi le genre Malambo est aussi un régal, y compris ceux de Yupanqui, Falù, etc, surtout si -comme moi- on aime les rasgueados (perso, ça me dé-stresse pas mal ! )
simple amateur, plus mélomane qu'expert
Guitare classique artisanale, sans marque, touche et chevalet en palissandre de Madagascar, sillets en os

Avatar de l’utilisateur
Lysiane Chantre
Messages : 386
Inscription : ven. 16 septembre 2016, 15:45
Localisation : Nérac 47600

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par Lysiane Chantre » sam. 22 juillet 2017, 08:26

Andrian écrit : " y compris ceux de Yupanqui, Falù, etc"..."surtout si -comme moi- on aime les rasgueados (perso, ça me dé-stresse pas mal ! )"
:okok: Sur la même longueur d'onde !...pour l'écoute, car je ne suis pas au niveau, mais à l'école de musique pas de prof pour travailler le rasgueado :chaud: , alors je cherche sur youtube, je copie, mais chacun a son style, et je suis dans le flou. Dommage... :nerveux:

alainfrédéric
Messages : 127
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40
Localisation : paris

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par alainfrédéric » sam. 22 juillet 2017, 08:43

Le malambo, c'est une danse extraordinaire (n'y aurait-il pas comme un rapport avec le Canarios espagnol du siècle d'or? Historiquement et géographiquement, c'est plus que vraisemblable). C'est la danse "virile" des gauchos. A Paris (ou ailleurs je suppose), on peut parfois trouver des cours où on apprend à le danser, c'est sportif, les subtilités et variations rythmiques sont faites avec les pieds, et il y a des champions. Cela s'organise sous forme de joutes, où chacun improvise ses "pas" (ce n'est pas une danse visuelle, même si les danseurs font un peu leur cinéma, c'est une danse qui produit la musique qu'on danse, beau concept...)
Encore une fois, regardez les Hermanos Abalos sur le net, c'est un peu ringard, mais c'est le vrai malambo.
Celui de Yupanqui bien sûr, que je jouais en panachant les versions, et en recevant les conseils du maître dans les années 80, celui de Fleury aussi, qui a des audaces harmoniques un peu déroutantes, celui aussi, moins connu mais à mon avis le plus subtile de Raul Maldonado: El Cimaron, dédié à Jorge Martinez Zarate, dernière pièce de la suite Pampa, enregistré sur le disque indisponible Guitarra de la pampa argentina. Il est édité chez Eschig, et les rasgueos sont écrits, mais quel boulot!: il faut, comme Raul, faire les golpes des rasgueos avec les harmoniques, la main fermée, selon la technique que Yupanqui nommait "la boîte d'allumettes" (que du reste Yupanqui ne faisait pas...). C'est le pouce qui touche la corde pour faire l'harmonique pendant que les doigts percutent délicatement la corde. Tout un art, mais que c'est beau...
On peut varier le Malambo pendant des heures, en se laissant porter, et selon mon souvenir, quand on atteint une sorte de transe, on trouve les meilleurs idées rythmiques.
Bons zapateados!

andrianjatovomamy7
Messages : 79
Inscription : mer. 05 juillet 2017, 10:36

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par andrianjatovomamy7 » ven. 28 juillet 2017, 11:12

alainfrédéric a écrit :
sam. 22 juillet 2017, 08:43
Le malambo, c'est une danse extraordinaire (n'y aurait-il pas comme un rapport avec le Canarios espagnol du siècle d'or? Historiquement et géographiquement, c'est plus que vraisemblable).

Je ne suis pas du tout expert en la matière :oops: , loin de là, mais en tant que simple mélomane, je pense qu'il pourrait effectivement y avoir de (très?) lointains liens de parenté ( :?: ) , à écouter par exemple le CANARIOS de Sanz et le MALAMBO (celui de Ayala, ou Falù) on pourrait détecter des points (plus ou moins) communs, par exemple certaines progressions IV-V-I, j'espère que les experts ne me jetteront pas des pierres, lol :)
simple amateur, plus mélomane qu'expert
Guitare classique artisanale, sans marque, touche et chevalet en palissandre de Madagascar, sillets en os

alainfrédéric
Messages : 127
Inscription : mer. 09 mars 2016, 11:40
Localisation : paris

Re: Serie americana de Hector Ayala : GATO

Message par alainfrédéric » sam. 29 juillet 2017, 18:16

Et si on joue le Canarios de sanz avec des rasgueos légers du Malambo argentin, ça sonne très bien. On aurait, je crois dans la pratique du rasgueo sud américain le vestige peut-être le plus direct des rasgueados de guitare baroque tels que pratiqués au 17ème, avec bien sûr l'apport propre des "criollos" au fil des générations. Et une pratique assidue du malambo permet d’improviser presque naturellement sur Canarios. D'ailleurs, la plupart des danses populaires de l’argentine, de la bolivie et du pérou (zambas, chacareras, etc) sont des dérivés des danses de cour du siècle d'or espagnol.

Revenir à « Les oeuvres pour guitare classique »