A boire et à manger (recettes et partage autour du goût)

C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
Règles du forum
C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8453
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: A boire et à manger (recettes et partage autour du goût)

Message par milsabords » lun. 04 septembre 2017, 04:17

..

cette nuit j'ai réalisé des raviolis maison de deux sortes au niveau de la forme . le contenu est le suivant ;

oignon frais
fenouil
épinards
ricotta ° feta en dés
sel poivre
fécule de pommes de terre .

le tout passé au mixeur électrique

la pâte à raviolis contient du lait et pratiquement que le jaune de l’œuf . de la bonne farine blanche bio , du curcuma , et du curry de colombo qui amènent couleur et saveur à la pâte . et j'ai mis du sel aussi . il faut une pâte pas trop consistante sinon les jonctions sont dures en bouche. on ne cherche pas le côté ferme des pâtes fraiches .


on cuit ça à grande eau salée , ça va assez vite . on goute , et quand c'est suffisamment cuit on prend avec l'écumoire les raviolis . et dans une poêle déjà chaude préparée à cet effet on met un peu de bon beurre avec des herbes de provence ou simplement du basilic . et on va mettre les raviolis dedans avec un rien d'eau de cuisson une bonne minutes de façon à ce qu'ils accrochent les herbes et brillent avec le beurre .

ces raviolis sont excellents , gouteux à souhait , et surtout on sait ce qu'on a mis dedans .

j'ai mangé ça avec un reste de ratatouille maison , et du gigot d'agneau poêlè . la femme élégante , douce , et belle avec qui je ne suis pas marié n'aura par conséquent pas pu partager ce repas gastronomique .
je me les suis mangés en Suisse . ou en Luxembourgeois . ( parce que au fond c’est un peu la même chose ) .



.
IMGP9624 reduit.jpg
.
P1280186.JPG
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
Dernière édition par milsabords le lun. 04 septembre 2017, 21:28, édité 2 fois.
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16115
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: A boire et à manger (recettes et partage autour du goût)

Message par Isabelle Frizac » lun. 04 septembre 2017, 20:28

Super ta recette, milsabords ! :okok:

En voici une facile à réaliser... :wink:
chat-oeuf.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8453
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: A boire et à manger (recettes et partage autour du goût)

Message par milsabords » sam. 23 septembre 2017, 05:12

Tant que j'y suis , je vais parler d'un matériel que j'utilise entre autres ustensiles tranchants .

je dispose d'une sauteuse basse avec couvercle de 24 cm de diametre de marque Baumstal . elle m' a été offerte jadis quand la monnaie du pays était le franc.
aujourd'hui elle coute dans les 240 euros ! sur un site d'achat en ligne.
ça fait son prix .
donc la méthode consiste à mettre à chauffer la sauteuse jusqu' à ce que le fond ( très épais) fasse rouler une goutte d'eau jetée dedans telle une bille qui roule .
hier j'ai assaisonné deux cuisses de poulet ( par exemple ) et je les ai posées dans la sauteuse chaude telles quelles sans aucune matiere grasse . j'ai mis le couvercle et ai vérifié de temps à autres . au début la viande accroche un peu au fond puis à un moment elle se décolle d'elle même , on mla retourne alors pour cuire l'autre face . on laisse le feu doux tout du long .
le couvercle dispose d'un petit trou qui laisse échapper le surplus de vapeur .

à la fin le poulet est cuit et a donné du jus ainsi que la graisse qu'il contient . c'est très bien cuit , et je trouve que c'est même plus gouteux qu' à la poêle , l'intérieur est plus juteux , moins sec et cartonneux .

c'est un ustensile que j'apprécie à plus d'un titre , j'y cuis aussi les légumes de la mème maniere et on peut y cuire le poisson sans graisse aussi . ça fait son prix , mais c'est du matériel d'une qualité indéniable .

je pense que baumstal n'est pas la seule marque qui utilise le principe du fond très épais et couvercle . je ne connais pas les prix des autres marques .

puisse cette information vous être utile . Noël n'est plus très loin . :okok:
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8453
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: A boire et à manger (recettes et partage autour du goût)

Message par milsabords » dim. 24 septembre 2017, 22:22

dernier ustensile entré dans ma cuisine ...lame 240 mm

commandé directement au japon chez le forgeron M H .
en acier YSS (acier bleu* Aussi appelé Ao-Ko , ou Ao-ichi-ko, où ichi et plus communément en occident : aogami# .le plus dur des aogami# donc puisqu'ici il s'agit de l'aogami# super ou "III" .taux de carbone 1,4 à 1,5 . (bien plus dur qu'un opinel)
avec gravure personnalisée sur la lame .
l'acier dur demande quelques connaissances en affutage . sans quoi on éclate le métal à coup sur .celui là s'aiguise avec soin avec du simple papier de carrossier (si on ne dispose pas de pierres ) et se termine au cuir. sa longevité est .......tic ..........tac...............tic.............. l'acier est vraiment très dur quoi .
pointe plongeante , profil de lame appelé "kiritsuke" ( c'est le nom qu'on donne à ces couteaux) , lame assez large mais peu épaisse. ce n'est pas un hachoir avec lequel on tape , c'est pour la coupe .
ce profil est plus commun aux pays asiatiques . peut être à cause de ce qu'on y mange (...) .

enfants, alcooliques , crétins , - et midinettes - ( addicts à la presse à sensations notamment ) s'abstenir . :chaud: :ouioui:


IMGP9762 gamma - 20 env et plus net reduite.jpg
kiritsuke 240 mm photo ; milsabords





IMGP9776 1024 x 678.jpg
photo ; milsabords


il n' y a pas de rouille sur la lame , c'est simplement que photographier de l'acier est difficile . cel dit , cet acier est sensible à la rouille , il faut les laver rapidement et éventuellement disposer d'huile de camélia pour les protéger si on s'absente pour quelques temps .



引き出しに何も役立たない36の技より良い日本のナイフる
(mieux vaut un bon couteau japonais que 36 trucs qui ne servent à rien dans un tiroir )


petit conseil ; ne vous ruinez pas en achetant un couteau japonais ou pas japonais de longueur 15 à 21 cm de lame . c'est de l'argent mal investi.
car en pratique , avec le temps vous finirez toujours par attraper soit un couteau d'office de 8 à 12 cm soit un 240 mm . les autres ne serviront que rarement . tous les gens qui cuisinent un tant soit peu finissent toujours par faire ce même constat .




*strictement rien à voir avec ce qu'on trouve dans les supermarchés avec des reflets bleutés ! ni avec les couteaux en céramique que je vois régulierement dans les poubelles en bas cassés en deux . ( c'est les troisieme en deux ans que j'ai pu voir au rebut forcé )
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Revenir vers « Café de la grand-place »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 4 invités