Vers des droits d'auteur infinis ?

C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
Règles du forum
C'est le lieu exclusif du forum où discuter de la pluie et du beau temps et de tout ce qui ne concerne pas directement la guitare classique.
Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1910
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Vers des droits d'auteur infinis ?

Message par Clément Pic » mar. 14 février 2017, 12:05

Au minimum oui.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5479
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Vers des droits d'auteur infinis ?

Message par Elisabeth Calvet » mar. 14 février 2017, 17:57

J'ai d'autres idées.
-Supprimer les limites d'âge dans les conservatoires (cela permettrait à des gens motivés d'y étudier à la place de tant d'enfants (pas tous, c'est sûr, mais quand même pas mal) qui s'y ennuient.
-Instaurer des aides pour le prêt, la location, ou l'achat d'instruments.
-Redéfinir ce qu'est la "musique", accorder ce terme dans les médias à la musique classique et à la bonne musique d'inspiration populaire, et appeler "musique de variété" ou "chanson" la musique de variété.
Bon, après ça, ce sont des idées... Je ne vais pas créer un nouveau parti qui s'appellerait "En Musique..." :lol:
Y'a pas d'heure pour les braves, mais y'en a pas non plus pour les cons, hein... (Maria Bodin)

Avatar de l’utilisateur
Pascal Rault
Compositeur
Messages : 149
Inscription : dim. 19 mars 2017, 10:44
Localisation : Bretagne - Côtes d'Armor

Re: Vers des droits d'auteur infinis ?

Message par Pascal Rault » mer. 12 avril 2017, 18:28

Elisabeth Calvet a écrit :J'ai d'autres idées.
-Supprimer les limites d'âge dans les conservatoires (cela permettrait à des gens motivés d'y étudier à la place de tant d'enfants (pas tous, c'est sûr, mais quand même pas mal) qui s'y ennuient.
Je suis entièrement d'accord, malheureusement, c'est loin d'être le cas. Tout reste à savoir ce que l'on veut "faire" des élèves. Les conservatoires sont souvent considérés comme un lieu élitiste, où les originaux (un peu hors circuit classique) sont parfois mal considérés. Roland Dyens (jeune étudiant), l'était (original), et pourtant on a vu ce qu'il est devenu.
Elisabeth Calvet a écrit :J'ai d'autres idées.
-Instaurer des aides pour le prêt, la location, ou l'achat d'instruments.
Cela existe déjà dans certaines régions, sauf pour l'achat (à ma connaissance).
Elisabeth Calvet a écrit :J'ai d'autres idées.
-Redéfinir ce qu'est la "musique", accorder ce terme dans les médias à la musique classique et à la bonne musique d'inspiration populaire, et appeler "musique de variété" ou "chanson" la musique de variété.
Alors là, vaste programme. Si on se réfère à certains écrits, ce n'est pas gagné:
"La musique est, de tous les arts, celui qui est véritablement compris et senti par le plus petit nombre de gens". P Lalo.
"La musique n'est jamais que de l'art quand la parole peut être poésie". Desnos.
"Toute musique qui ne peint rien n'est que du bruit". D'Alembert.

J'en passe, mais, heureusement:
"La musique vaut toutes les philosophies du monde". Beethoven.
"Aimerla musique, c'est se garantir un quart de son bonheur". J Renard.
"La musique est une loi morale, elle donne une âme à nos cœurs, des ailes à la pensée, un essor à l'imagination. Elle est un charme à la tristesse, à la gaieté, à la vie, à toute chose. Elle est l'essence du temps et s'élève à tout ce qui est de forme invisible, mais cependant éblouissante et passionnément éternelle". Platon (Rien ne prouve que cette citation soit de lui)
Elisabeth Calvet a écrit :J'ai d'autres idées.
appeler "musique de variété" ou "chanson" la musique de variété.:
C'est trop raccourci. On se rappelle de Gainsbourg faisant la différence entre art majeur et art mineur (chanson).
Toute musique classique n'est pas forcément bonne, de même que toute musique de variété n'est pas forcément mauvaise. Ce sont des modes d'expressions différents. Si on veut, on peut aussi parler de la variété de la musique classique. Cela n'a pas le même sens bien sûr, mais...Gardons à l'esprit ceci, il n'y a qu'une seule musique: "la bonne" (dixit: Scott Ross)
Elisabeth Calvet a écrit : Je ne vais pas créer un nouveau parti qui s'appellerait "En Musique..." :lol:
:lol:
Merci Elisabeth. Cela fait du bien de réfléchir de temps en temps. :bye:
"La musique suffit pour une existence, mais une existence ne suffit pas à la musique" Rachmaninov.
Guitare 10 cordes théorbée J-M Fouilleul / Guitare M Kohno "modèle: Spécial" / Luth 10 choeurs M Durvie

Avatar de l’utilisateur
Gilles Paque
Messages : 48
Inscription : lun. 16 janvier 2012, 18:49
Localisation : Ganges-Cévennes (Hérault-34)

Re: Vers des droits d'auteur infinis ?

Message par Gilles Paque » sam. 15 avril 2017, 17:03

Bonjour

Une remarque même si les droits d'auteurs ne sont plus perçus après une grande période n'importe quel éditeur peux vendre ces oeuvre sans redevance donc gratuitement et faire ainsi dés bénéfices sans que cela rapporte rien à la collectivité des créateurs ...On peut ainsi vendre 3 millions d'exemplaires de Balzac sans que personne n'en bénéficie ... Il s'agit bien d'une idée de Victor Hugo remise au gout du jour par un candidat à l'élection présidentielle. Je trouve que c'est une idée à creuser !

Cordialement
Admira Maria pour commencer !
Esteve SR7

Revenir vers « Café de la grand-place »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot], FabienSimon et 6 invités