Ongle ou pulpe

Entretenir et réparer ses ongles, les ongles artificiels.
titiguitare
Messages : 52
Inscription : mar. 11 octobre 2011, 11:31
Localisation : val de Marne

Ongle ou pulpe

Messagepar titiguitare » lun. 06 février 2012, 16:07

Bonjour
je viens partager une remarque je suis prof de guitare ( plutôt jazz et musique actuelle ) depuis une vingtaine d'années ,il n'empêche je joue aussi du classique
, en écoutant ma fille jouer de la guitare (elle à 9 ans )la semaine dernière, je me rend compte qu'elle à un beau son bien rond bien naturel que je lui envie aussitôt
et là je me dis que cela ne peux venir que du fait qu'elle joue avec la pulpe uniquement je décide donc de raccourcir mes ongles .

aujourd'hui je tombe complètement par hasard, sur une feuille que j'avais sûrement photocopier il y à une quinzaine d'années; Émilio pujol sur cette article avait fait exactement le même constat avec ces jeunes élèves!
et donc décida de ne jouer qu'avec la pulpe .

voilà je trouve cela drôle et c'est pourquoi je le fait partager
en tous cas je vais sûrement raccourcir un peu mes ongles
à plus titi

Antoine M.

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Antoine M. » mar. 14 février 2012, 22:43

C'est toujours étonnant quand on prend l'habitude de jouer pendant plusieurs mois (voire années!) avec une certaine longueur d'ongles, et qu'on raccourcit tout à coup. Les résultats peuvent être très différents suivant les gens je pense!
Chaque maître de la guitare a sa propre technique: les uns avec avec les ongles longs (Ecole de Lagoya au hasard), les autres avec pas d'ongles du tout (Lorenzo Michelli). Au milieu, on a des artistes comme Alvarro PIerri qui disent que pour eux ce débat est insignifiant: suivant l'angle du poignet, l'angle d'attaque, un coup ils jouent avec ongle, un coup avec que la pulpe, et un coup avec les 2. Après, pour arriver à une tel niveau de maîtrise...! Bref, oui la taille des ongles compte énormément dans la production du son... mais la technique de la main droite qui va avec est elle aussi très largement responsable du son qu'on obtient!

Rolando V

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Rolando V » mer. 15 février 2012, 00:26

Voilà un vieux débat qui revient à croire qu'il n'y a pas eu d'évolution... on ressort les vieilles lunes (Pujol/Lagoya) alors que depuis le temps les instruments et la technique ont évolué considérablement... seulement pulpe ou seulement ongles? les deux mon général! Comme Antoine M je pense que l'angle du poignet, l'angle d'attaque etc... ont une très grande importance dans la production du son!
Rolando

stephane.michel

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar stephane.michel » jeu. 14 février 2013, 22:00

Bonjour,
Je suis guitariste amateur (depuis longtemps mais toujours a peu prêt aussi mauvais mais je persiste) et c'est en entendant mon fils jouer sur ma guitare (avec la pulpe) que je me suis décidé à me couper les ongles. Cela fait maintenant plus d'un an. Je note que je suis toujours très loin d'obtenir le son que lui obtient sur ma guitare... D'un autre côté je suis également content de ne plus avoir à me soucier de leur longueur.
D'où ma question : existe-t-il des méthodes orientée "attaque de la corde" ?

Marc Pilon

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Marc Pilon » dim. 17 février 2013, 02:32

Comme Rolando, j'opte pour les deux.

Je garde mes ongles assez courts. De la sorte j'obtiens le son velouté de la pulpe et la précision de l'ongle. En plus, mes ongles sont moins enclins à se briser.

Toutefois, le son de la pulpe seule est très beau. Un des membres du forum Delcamp anglais, Rob McKillop, joue sans ongles. Voici son site :

http://robmackillop.net/the-romantic-guitar/

Marc

Romaric Holler

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Romaric Holler » ven. 01 mars 2013, 13:14

stephane.michel a écrit :Bonjour,
Je suis guitariste amateur (depuis longtemps mais toujours a peu prêt aussi mauvais mais je persiste) et c'est en entendant mon fils jouer sur ma guitare (avec la pulpe) que je me suis décidé à me couper les ongles. Cela fait maintenant plus d'un an. Je note que je suis toujours très loin d'obtenir le son que lui obtient sur ma guitare... D'un autre côté je suis également content de ne plus avoir à me soucier de leur longueur.
D'où ma question : existe-t-il des méthodes orientée "attaque de la corde" ?


Le son, le timbre c'est un peu l'identité musicale du musicien. Et là, chacun à son son. je pense qu'il faut exploiter le meilleur de ses capacité et pas forcément chercher à imiter un idéal sonore.

Certains guitaristes ont un son très "clair" et jouent uniquement avec les ongles. D'autres ont une sonorité très ronde et marqué par la pulpe. Les uns ou les autres ne sont pas meilleurs, ils sont justes différents.

Ensuite, le jeu avec la pulpe uniquement pose quelques problèmes techniques. Notamment en terme de vélocité et de puissance sonore.

emiliano C
Messages : 398
Inscription : lun. 10 décembre 2007, 00:11
Localisation : Yvelines

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar emiliano C » lun. 04 mars 2013, 00:01

:bye:
Romaric Holler a écrit :Ensuite, le jeu avec la pulpe uniquement pose quelques problèmes techniques. Notamment en terme de vélocité et de puissance sonore.


je partage cet avis et notamment en ce qui concerne le trémolo. Existe des exemples de guitariste qui arrive à jouer des pièces en trémolo sans ongles ? :shock: Cela me parait pratiquement impossible!

Avatar de l’utilisateur
tomz00ki
Messages : 580
Inscription : sam. 18 septembre 2010, 16:41

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar tomz00ki » lun. 04 mars 2013, 01:21

emiliano C a écrit ::bye:
Romaric Holler a écrit :Ensuite, le jeu avec la pulpe uniquement pose quelques problèmes techniques. Notamment en terme de vélocité et de puissance sonore.


je partage cet avis et notamment en ce qui concerne le trémolo. Existe des exemples de guitariste qui arrive à jouer des pièces en trémolo sans ongles ? :shock: Cela me parait pratiquement impossible!


Tu mentionnes ici la raison pour laquelle je ne joue pas sans ongles. Car le jeu sans ongles serait tellement plus simple pour moi!! J'ai des ongles mous comme de la soie, alors je dois utiliser des ongles artificiels, avec tous les inconvénients que ça entraîne.

Mais sans ongles je ne peux plus faire ce que j'aime à la guitare. Je ne suis pas friande des sons très ronds, j'aime la brillance, et la possibilité de pouvoir contraster avec de la rondeur. Sans ongles c'est plus difficile de jouer sur les couleurs, il faudrait se déplacer sul tasto ou sul ponto, ce que je déteste --> perte de stabilité posturale; c'est sur qu'avec du travail ce serait OK, mais l'humain (= moi) est paresseux, j'aime mieux rester sur place et jouer sur l'angle d'attaque et la détente de l'articulation IPD (interphalangienne distale).

J'aime jouer des trucs avec des motifs d'arpèges, tremolo, etc. Sans ongles, comme d'autres l'ont mentionné, c'est moins précis. J'aime vraiment des motifs d'arpèges tout fluides et brillants, réminescents des "pluies de perles" de Liszt. Je ne dis pas que je sonnes comme ça, j'ai des croûtes à manger, mais c'est l'esthétique sonore que j'aime
Benoît Raby Engelmann (sp / Ziricote)
Yamaha GC-3A
Guitare alto 11 cordes de Heikki Rousu (épicéa/bois de rose indonésien)
Tom, Kimmie et Sabrina les perroquets gris d'Afrique
Snow, Bubba, Thor et Charlotte les chats, Fidji la chienne Boxer

stephane.michel

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar stephane.michel » mar. 10 septembre 2013, 21:28

Romaric Holler a écrit :Le son, le timbre c'est un peu l'identité musicale du musicien. Et là, chacun à son son. je pense qu'il faut exploiter le meilleur de ses capacité et pas forcément chercher à imiter un idéal sonore.

Certains guitaristes ont un son très "clair" et jouent uniquement avec les ongles. D'autres ont une sonorité très ronde et marqué par la pulpe. Les uns ou les autres ne sont pas meilleurs, ils sont justes différents.

Ensuite, le jeu avec la pulpe uniquement pose quelques problèmes techniques. Notamment en terme de vélocité et de puissance sonore.


Merci pour cette réponse, mais je vais un peu la préciser : Existe-t-il des livres/manuel/méthodes qui décrivent un peu plus en détail les possibilités d'attaque de corde avec leur impact sur le son et sur le type de musique pour lesquels elles sont adaptés ? J'apprends seul la guitare depuis des années et j'ai le sentiment que sur ce sujet l'appel à un prof est nécessaire. Suis-je dans le vrai ?

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2397
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar mmarques » mar. 10 septembre 2013, 23:06

stephane.michel a écrit :
J'apprends seul la guitare depuis des années et j'ai le sentiment que sur ce sujet l'appel à un prof est nécessaire. Suis-je dans le vrai ?



Oui et non, il t y a aussi une grosse part de recherche personnelle... C'est sûr qu'un professeur va t'aiguiller mais la recherche du son tu peux aussi la faire toi même simplement en observant et en écoutant comment réagi ta guitare selon l'endroit et la façon dont tu attaques, en essayant différentes coupes d'ongles et voir ce qui te convient le mieux. A mon avis c'est quand même un processus assez long qui nécessite de la patience..
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Romaric Holler

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Romaric Holler » mer. 11 septembre 2013, 13:03

stephane.michel a écrit :
Romaric Holler a écrit :Le son, le timbre c'est un peu l'identité musicale du musicien. Et là, chacun à son son. je pense qu'il faut exploiter le meilleur de ses capacité et pas forcément chercher à imiter un idéal sonore.

Certains guitaristes ont un son très "clair" et jouent uniquement avec les ongles. D'autres ont une sonorité très ronde et marqué par la pulpe. Les uns ou les autres ne sont pas meilleurs, ils sont justes différents.

Ensuite, le jeu avec la pulpe uniquement pose quelques problèmes techniques. Notamment en terme de vélocité et de puissance sonore.


Merci pour cette réponse, mais je vais un peu la préciser : Existe-t-il des livres/manuel/méthodes qui décrivent un peu plus en détail les possibilités d'attaque de corde avec leur impact sur le son et sur le type de musique pour lesquels elles sont adaptés ? J'apprends seul la guitare depuis des années et j'ai le sentiment que sur ce sujet l'appel à un prof est nécessaire. Suis-je dans le vrai ?


D'une manière générale, avec un prof c'est toujours mieux. :D .

Je ne sais pas si il existe des écrits traitant de la chose. Le problème est que le son c'est très très personnel, très aléatoire, très sujet à polémique, très dépendant de l'instrument...etc....etc...
Il y a bien de mémoire, un petit livre d'Y. Rivoal sur les ongles ( donc sur le son ). Cela doit exister, il faudrait que je cherche.

Après, dans le cadre d'une recherche sur le son il existe des invariants que la physique et la lutherie expliquent en partie. Bien sur, pas besoin d'avoir un doctorat de physique nucléaire pour comprendre comment une guitare réagit. Juste de la pratique et de la curiosité sont nécessaire.

Là ou un enseignement peut-être intéressant c'est, à mon sens, sur un aspect pratique. Chercher un son très rond sur une phrase peut par exemple amener à incliner le poignet d'une certaine façon pour changer l'angle d'attaque sur une corde. Mais maintenir cette posture trop longtemps peut-être fâcheux pour les tendons par exemple. Ou encore, être musicalement hors de propos. Ou encore, ne pas permettre la réalisation technique du passage musical.


C'est une opinion très personnelle, mais je pense que l'intérêt de recevoir un enseignement au sujet de cette recherche sur le son permet de constater les options de l'un, en l’occurrence le prof mais dans l'absolu n'importe qui. Après on en fait ce que l'on veut ! Et c'est très important, ce que l'on veut ( ou ce que l'on peut serait plus exact ). C'est la condition pour trouver son son, son identité.

Personnellement, j'ai tendance à penser que depuis l'arrivé d'internet, des concours, de l'amplification/numérisation/enregistrement, la façon dont les guitaristes traitent leur son a changé, ou change progressivement.

De moins en moins font le réel effort de chercher les timbres différents de l'instrument. Beaucoup ( mais pas tous ), se contentent d'un son de "référence". Ensuite, ils attaquent chevalet ou sur la touche pour varier l'intensité et la couleur ( souvent ils associent chevalet=fortissimo, touche=piano ce qui est à mon sens une erreur... enfin... c'est en débat :D ).
Ils privilégient alors le NPS ( notes par seconde ) dans une quête du buzz :D ou alors le SP :D ( safe play ) dans un but d'en mettre le moins à côté.
Tous ça répond, à l'air du temps ( plus d'enregistrement et de moins en moins de "live" ). De toutes façon, l'enregistrement/l'amplification gomme ou amoindrit l'exploitation de la palette sonore de l'instrument. Alors autant faire efficace, en mettre le moins à côté et le plus vite possible. Quand en plus des gamins de 8 ans peuvent en mettre plein la vue, il faut alors mettre de côté cet aspect de l'instrument pour se concentrer sur le "lourd" :) et les valeurs sûres .

Seul en live et aux premiers rangs ( voilà pourquoi il faut payer cher ses places de concert :D e) on peut jouir de cette particularité sonore de la guitare classique. Particularité que la guitare ne partage qu'avec l'orgue, l'orchestre symphonique et éventuellement le pianoforte et quelques autres instruments.
Là est, à mon sens, la marge de manœuvre la plus intéressante et la plus créative ( il y' en à d'autres bien sur ) que l'interprète possède. Là est aussi une des plus grandes qualité de la guitare dites classique.

Avatar de l’utilisateur
Cadiz
Messages : 2093
Inscription : mar. 27 novembre 2007, 13:57
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Cadiz » mer. 11 septembre 2013, 13:19

Romaric Holler a écrit :Je ne sais pas si il existe des écrits traitant de la chose. Le problème est que le son c'est très très personnel, très aléatoire, très sujet à polémique, très dépendant de l'instrument...etc....etc...
Il y a bien de mémoire, un petit livre d'Y. Rivoal sur les ongles ( donc sur le son ).


Yvon Rivoal n'a jamais écrit de traité sur les ongles (je le saurais, il a été l'un de mes profs dans une autre vie... :lol: et on reste en contact). Le fascicule en question doit être celui de Marc et Eric Franceries: "Les ongles des guitaristes", chez Fuzeau, en 1987! Ca commence à dater. 13 pages en petit format, que je re-consulte de temps à autre...bof!
Plus complètes et récentes: les contributions de Scott Tennant dans "Pumping Nylon", et de la Québecoise Isabelle Héroux dans "A vos guitares. Prêts? Partez!" (éditions CCDMD) : toujours dispo. mais pas donné.
Enfin, il me semble avoir parcouru une contribution plus importante encore (en anglais), genre mémoire ou thèse, sur le web. Je ne la retrouve pas sur le moment. Elle doit être quelque part dans mes fichiers. Quand j'aurai un petit moment (une fois la rentrée derrière nous)... :bye:

Romaric Holler

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Romaric Holler » mer. 11 septembre 2013, 13:29

Cadiz a écrit :
Romaric Holler a écrit :Je ne sais pas si il existe des écrits traitant de la chose. Le problème est que le son c'est très très personnel, très aléatoire, très sujet à polémique, très dépendant de l'instrument...etc....etc...
Il y a bien de mémoire, un petit livre d'Y. Rivoal sur les ongles ( donc sur le son ).


Yvon Rivoal n'a jamais écrit de traité sur les ongles (je le saurais, il a été l'un de mes profs dans une autre vie... :lol: et on reste en contact). Le fascicule en question doit être celui de Marc et Eric Franceries: "Les ongles des guitaristes", chez Fuzeau, en 1987! Ca commence à dater. 13 pages en petit format, que je re-consulte de temps à autre...bof!
Plus complètes et récentes: les contributions de Scott Tennant dans "Pumping Nylon", et de la Québecoise Isabelle Héroux dans "A vos guitares. Prêts? Partez!" (éditions CCDMD) : toujours dispo. mais pas donné.
Enfin, il me semble avoir parcouru une contribution plus importante encore (en anglais), genre mémoire ou thèse, sur le web. Je ne la retrouve pas sur le moment. Elle doit être quelque part dans mes fichiers. Quand j'aurai un petit moment (une fois la rentrée derrière nous)... :bye:


C'est ça !
Comme ça c'est clair ! :merci:

emiliano C
Messages : 398
Inscription : lun. 10 décembre 2007, 00:11
Localisation : Yvelines

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar emiliano C » mar. 12 novembre 2013, 09:39

Marc Pilon a écrit :Comme Rolando, j'opte pour les deux.

J. Un des membres du forum Delcamp anglais, Rob McKillop, joue sans ongles. Voici son site :

http://robmackillop.net/the-romantic-guitar/

Marc


Je suis allé sur son site pour l'écouter....son problème c'est que ses basses sont pratiquement inaudibles...

:bye:

Rakham
Messages : 80
Inscription : mar. 30 avril 2013, 14:21
Localisation : Toulon

Re: Ongle ou pulpe

Messagepar Rakham » mar. 12 novembre 2013, 15:44

emiliano C a écrit :
Marc Pilon a écrit :Comme Rolando, j'opte pour les deux.

J. Un des membres du forum Delcamp anglais, Rob McKillop, joue sans ongles. Voici son site :

http://robmackillop.net/the-romantic-guitar/

Marc


Je suis allé sur son site pour l'écouter....son problème c'est que ses basses sont pratiquement inaudibles...

:bye:


C'est vrai qu'on entend très peu ses graves, pour autant ça vient certainement plus de son jeu personnel (et de son goût propre, il n'a pas l'air d'un débutant il le fait volontairement) que de son absence d'ongles. Me trompe-je?


Revenir vers « Ongles des guitaristes classiques »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 1 invité