pédagogie ouverte

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Aitua
Messages : 431
Inscription : jeu. 14 août 2014, 03:38
Localisation : Reims

Re: pédagogie ouverte

Message par Aitua » sam. 13 décembre 2014, 16:02

Clément Pic a écrit :...
Pour les débutants, dessiner un "arbre" finalement ce n'est pas facile du tout. Alors j'ai fait le point sur une première compétence: "sol la si do re mi fa sol" ou "cordes 1 2 et 3, cases I, II et III"...

Je crois qu'une fois que j'aurais fais le point sur ces compétences, je pourrais redessiner un parcours ouvert. Je ne sais pas encore comment ni même si cela sera possible. L'idée est d'englober l'ensemble de ce qui est demandé en premier cycle (!).
Peut-être quelque chose comme ça.... ?
Spherier_guitariste.jpg
(ça commence avec buté, mais ça pourrait très bien commencer avec pincé)

En ce qui me concerne (d'après mes souvenirs), j'avais commencé le solfège en CE2, et j'enchaînais directement la chorale juste après. La classe était hétéroclite du CP au CM2.
Lors de la chorale, on faisait longtemps des échauffements corporels, puis de la voix avec les gammes et les syllabes. Et quand on commençait le travail ben... on n'avait aucun cahier, ni texte. On apprenait tout par coeur progressivement le texte et la mélodie : elle le joue et on répète. Je ne saurais dire si c'est pour ça que j'aimais bien aller en cours de solfège... mais en tout cas ça marchait très bien car on chantait tous juste et bien.

Je viens de discuter avec mon conjoint de tout et de rien et à un moment il m'a dit : "heureusement qu'on commence à apprendre à parler avant d'écrire. Puisqu'après tout, on ne fait que recopier ce que font les autres quand on est petit..."
Au final c'est exactement ce que j'ai fait en chorale, peut-être qu'il faut faire la même chose avec l'instrument ??

Ensuite je me pose une autre question : comment associer l'utilité du solfège pour tous ?
Je ne sais plus quand exactement, j'ai commencé à m'en désintéresser (à cause du prof, à cause des gens autours qui disent "c'est nul", ou un réel désintérêt de la matière en elle même ? je ne sais pas), et plusieurs fois je demandais "pourquoi autant de clé différents ?", "pourquoi des instruments transpositeurs ?", "pourquoi apprendre le chiffrage ?"

1) pourquoi autant de clés différents (sol, fa, ut) ?
Aujourd'hui je sais pourquoi dans le sens orchestral. Tous les instruments sont différents et il est intéressant de pouvoir parler avec tout le monde, d'où les clés. Donc dans une classe de musique de chambre, l'échange des instruments permettent de mieux comprendre le nombre de clés.

2) pourquoi autant d'instruments transpositeurs ?
Ca ne fait pas si longtemps que j'ai commencé à utiliser le capo, et pourtant l'utiliser transforme cette simple guitare en transpositeur ! Si on l'utilisait plus (d'autant plus que ça facilite pas mal de morceaux baroques), et bien ça devient plus parlant :).

3) pourquoi apprendre le chiffrage ?
C'est incroyable que j'ai pu me poser la question alors que... c'est une guitare mon instrument quand même ! :shock: Ceux qui n'apprennent pas le solfège (que tablature en autodidacte), mais qui jouent en groupe, connaissent bien mieux les chiffrages que moi (dans le sens c'est beaucoup plus automatique !).

Je pense que le solfège, pour qu'il ait un sens, doit beaucoup plus se rapprocher de l'utilité de son instrument.

(quand je donnais des cours particuliers, je donnais des exercices de solfèges qui correspondaient au niveau actuel de la guitare, 1/2h-1/2h.)
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
La finalité peut être parfaite, mais la perfection n'existe pas. Trouve ta finalité imparfaite.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1897
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » sam. 20 décembre 2014, 10:20

Bon alors j'ai donné mes fiches-bilan aux élèves concernés Jeudi.
L'avantage, c'est que les parents peuvent savoir ce qu'ils font, quel est l'objectif etc...

Malheureusement, leur premier réflexe n'a pas été de savoir ce qui marchait bien, pas mal ou pas du tout, mais de compter et comparer entre eux pour savoir qui avait le plus de points acquis et se classer.
pff. Y'a du boulot encore.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15624
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: pédagogie ouverte

Message par Isabelle Frizac » sam. 20 décembre 2014, 10:35

Clément Pic a écrit :Bon alors j'ai donné mes fiches-bilan aux élèves concernés Jeudi.
L'avantage, c'est que les parents peuvent savoir ce qu'ils font, quel est l'objectif etc...

Malheureusement, leur premier réflexe n'a pas été de savoir ce qui marchait bien, pas mal ou pas du tout, mais de compter et comparer entre eux pour savoir qui avait le plus de points acquis et se classer.
pff. Y'a du boulot encore.

:lol: On ne change pas les habitudes aussi facilement !
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

amabile

Re: pédagogie ouverte

Message par amabile » sam. 20 décembre 2014, 13:51

Bonjour, cela n'est pas très surprenant à mon avis

Je crois que l'un des enjeux majeurs en matière de pédagogie est la capacité à se mettre à la place des autres. Or, les objectifs de chacun des acteurs sont souvent différents, quand ils ne sont pas contradictoires.

En gros, l'élève en pratiquant une activité veut s'amuser et prendre du plaisir, voire passer un bon moment avec ses copains.
Le parent veut offrir une activité qui ait un bénéfice en termes éducatifs, l'activité important finalement assez peu (sauf cas particulier, comme un père guitariste amateur qui n'a pas pu prendre de leçons etc.) et ne soit pas trop contraignante.

Classiquement, le professeur imagine chez l'élève ou le parent des objectifs/croyances/idéaux/motivations similaires aux siens. En proposant aux autres sa propre grille d'évaluation, il cherche à persuader les autres acteurs de la pertinence de ses valeurs, quand il n'est pas en train de les chercher lui-même. Ceci dit, il a toute la légitimité pour pratiquer cette évaluation, c'est même une de ses responsabilités.

Tout l'art du professeur sera de concilier ces aspects dans sa pédagogie. S'il n'y arrive pas, il sera malheureux et sera un mauvais professeur.

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Modératrice
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » sam. 20 décembre 2014, 14:12

C'est ce qu'ils apprennent depuis le berceau donc c'est normal...
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Emmanuel Cavalier
Messages : 1144
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: pédagogie ouverte

Message par Emmanuel Cavalier » sam. 20 décembre 2014, 16:09


Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1897
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » lun. 22 décembre 2014, 14:05

Ariane Fiorina a écrit :C'est ce qu'ils apprennent depuis le berceau donc c'est normal...
Bah oui.
Mon job maintenant, ça va être de partir des acquis pour avancer, pas de dire qu'on va étudier ce qui ne marche pas.
Rassurez moi, je ne fais de la com'?
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Modératrice
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » lun. 22 décembre 2014, 17:39

Clément Pic a écrit :Rassurez moi, je ne fais de la com'?
:lol:
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Emmanuel Cavalier
Messages : 1144
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: pédagogie ouverte

Message par Emmanuel Cavalier » lun. 22 décembre 2014, 19:07

Clément Pic a écrit :Mon job maintenant, ça va être de partir des acquis pour avancer, pas de dire qu'on va étudier ce qui ne marche pas.
:bravo:
Dit comme ça,c'est tellement évident.

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » lun. 22 décembre 2014, 20:39

Emmanuel Cavalier a écrit :Il y a ce site ...
http://www.roquecarbajo.com/fr/musicien ... ent-et-moi
Intéressant, je note:
"En conclusion, j'aime développer avec mes élèves une relation "maître/disciple" plutôt que "professeur/élève", car elle devient à la fois inclusive de l'apprentissage musical et d'un espace d'échanges (philosophique et psychologique) sur la vie en général permettant ainsi de tisser des liens humains plus solides."

Cela ferait hurler les pédagogiste ça ! Perso même si je n'ai pas cette vision des choses, je la trouve très respectable.

Vous qui aimez les jeux vidéos. Songez à ces milliers de gosses qui luttent pour se classer dans le top bidule de chaque jeu. Finalement c'est peut-être assez naturel de chercher la compétition... pas celle qui écrase mais celle du jeu.

Emmanuel Cavalier
Messages : 1144
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: pédagogie ouverte

Message par Emmanuel Cavalier » mar. 23 décembre 2014, 01:13

Exact.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1897
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » dim. 29 novembre 2015, 11:12

Je reviens à ce sujet.

Ça n'a pas vraiment marché l'an dernier... mais je refuse de baisser les bras. Je ne sais plus si je l'avais précisé, cette réflexion est surtout à destination d'un public en difficulté. Pour brosser le tableau, la moyenne en solfège l'an dernier était de 1,75/20.
Alors soit on se dit qu'ils sont nuls, soit on se dit que ce qu'on fait ne leur convient pas, n'est pas adapté...

J'ai fait un truc que je me refusais toujours à faire. Au lieu de donner des cours individuels, je suis passé au cours collectif. Ils ont deux heures de cours au lieu de 20mn.
Je considère qu'ils ne touchent pas leur instrument en dehors de ce cours. Je considère aussi qu'ils ne m'écoutent pas, ne me regardent pas etc.
En début de cours, je leur fournis une fiche d'exercices (sagreras......) . Je leur montre une seule fois. Je leur ai expliqué la recette pour tout retrouver et je les laisse en autonomie complète. Je ne viens les voir qu'à leur demande pour écouter ce qu'ils ont fait, répondre à leur question. Je vérifie juste qu'ils n'aient pas de problèmes de posture.
Au bout d'une heure, pause collective pour un goûter.
Puis je leur donne une fiche "morceaux". Le but c'est qu'ils trouvent comment faire pour jouer des petite pièce comme au clair de la lune, joyeux anniversaire et j'ai du bon tabac. Pareil, je leur montre une fois puis autonomie totale.

Je n'ai aucune exigences, aucune attentes (sauf de faire de la guitare pendant ces deux heures).
Pour l'instant ça marche. Deux d'entre eux que j'avais déjà l'an dernier et qui n'arrivaient objectivement à rien parviennent à jouer au clair de la Lune (c'est aussi le cas pour les deux autres "nouveaux". Il y a un autre élève dont l'occupation principale est de faire des ronds avec sa langue et où là je suis démuni. Mais il a l'air content de venir, on verra.)

A la dernière séance, nous avons terminé par une séquence de travail collectif en jouant et chantant au clair de la lune tous ensemble (travail du rythme) puis en faisant 10mn de sound painting (travail des nuances).
Je cherche maintenant un jeu pour explorer la pulsation.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Sylvain Gaubert
Professeur
Messages : 35
Inscription : dim. 14 février 2016, 19:24
Localisation : Bordeaux

Re: pédagogie ouverte

Message par Sylvain Gaubert » ven. 22 juillet 2016, 03:12

Bonjour à tous et toutes. Si on s'en réfère au SNOP et qu'on tend à l'appliquer dans nos écoles de musique, on trouve toutes les réponses aux questions soulevées et je pense qu'il a été rédigé à juste titre suite à réflexion des professionnels de la musique qui ont certainement dû se poser les mêmes questions qu'ici avant de le rédiger. En effet, à lui seul il apporte me semble-t-il, la synthèse recherché. A nous de l'adapter en fonction des réalités de terrain et de ce qui nous est possible de réaliser en fonction des écoles et conservatoires dans lesquels nous exerçons pour que ça fonctionne au mieux.
En tout cas les questionnements soulevées justifient l'immense importance des Musiciens Intervenants diplômé DUMI et la part importante de la psychologie de l'enfant enseigné au cours de notre formation.
Concernant les recherches pédagogiques je ne peux que vous conseiller, si je peux me le permettre, de vous intéresser à ce que l'on appelle la "Pédagogie Différencié" et les "Méthodes Actives".

Quelques références incontournables en plus de ceux déjà cité pour les enseignants professionnels que nous sommes:

Méthodes actives:
- Pédagogie Willems
- Pédagogie Dalcroze
- Pédagogie Kodaly

Pédagogie différencié:
- Philippe Meirieu
-André de Peretti
-Halina Przesmycki


http://cours-guitare-bordeaux.com/
www.cours-guitare-bordeaux.com
"Votre véritable instrument c'est votre corps" LB

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1640
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: pédagogie ouverte

Message par FrançoiseEsposito » ven. 22 juillet 2016, 11:50

merci Sylvain pour ces pistes de recherche.
J'émets juste quelques réserves sur Philipe Mérieu sachant les résultats que l'on sait sur la formation des professeurs des écoles en iufm....

je compte tenter l'année prochaine une pédagogie basée sur l'émulation, le cours à plusieurs et la pédagogie du projet : par exemple organiser toutes les 6 semaines une audition devant public, se filmer en vidéo, le jeu en orchestre de guitares etc

je tâtonne, je teste ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins

Mélanie
Messages : 100
Inscription : mar. 29 décembre 2015, 23:39
Localisation : Orléans

Re: pédagogie ouverte

Message par Mélanie » ven. 22 juillet 2016, 12:36

C'est amusant que ce sujet remonte maintenant. Il y a quelques jours en parcourant le site de Derek Gripper j'ai vu qu'il parlait de la méthode Montessori. Appliqué en maternelle je vois assez bien mais en guitare...
Bref, c'est ici cherchez sur google derekgripper.com/learning-guitar/montessori-guitar-method/
Dernière édition par Isabelle Frizac le ven. 22 juillet 2016, 14:47, édité 2 fois.
Raison : ce lien n' est sans doute pas libre de droit...en et anglais qui plus est !
6 ans de cours en école de musique
2 ans d'ensemble de guitare au conservatoire d'Orléans
20 ans de pause... retour en cours et nouvelle guitare: Kremona Tangra

Revenir vers « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 2 invités