Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » mer. 03 octobre 2012, 16:00

Benoît Ducène a écrit :Bonjour Valère,

Peut-on savoir de qui il s'agit ? Parce que "susnommé", il n'est assurément pas...
Je t'avoue que c'est une réaction davantage d'ordre linguistique, mais l'information permettrait peut-être de désembrumer le propos.

Bonne musique.


Bonjour Benoît,

je t'avoue que la question m'embarrasse, non que je veuille faire des mystères, mais l'homme dont il est question me communique ses commentaires exclusivement
par MP. Je l'ai plusieurs fois encouragé à débattre au grand jour. Ça n'est pas de son goût, au prétexte que la polémique l'ennuie.

Pour tout dire sa remarque était tout amicale et juste provocatrice comme on aime. Je m'en suis saisi parce qu'elle a aiguisée en moi
cet étonnement qui nourrit ma passion, et grandit à côtoyer ces ouvrier de l'extrême que sont nos maîtres luthiers.

Sous couvert d'un artisanat de bon aloi, nous découvrons - en pleine ville - une famille de "Pères du Désert" qui poussent l'ascétisme, je ne dirais pas jusqu'à une forme
d'angoisse mystique, mais taraudés qu'ils sont par une quête sans mesure et sans répit de la beauté. Beauté du son, n'en parlons pas, ça tient de la furie, mais tout autant beauté de l'objet comme consubstantielle de l'émerveillement musical.

Comme je l'ai dit, il y a une forme d'injustice à se focaliser sur trois d'entre eux - mais il se trouve que dans ce cas, historiquement, la "filiation" n'est pas neutre.
Voilà trois larrons qui, oui, dépassent allègrement des sommets de perfection tout en restant quotidiennement rivés au doute qui les anime.

Je t'avoue que, au-delà de la satisfaction que peut nous procurer tel ou tel instrument - par nos temps qui courent n'importe où et surtout n'importe comment - cette attitude d'une droiture et d'une exigence folle me touche énormément.

Et pardon pour la brume.
Amitiés,
Valère

Benoît Ducène
Messages : 1703
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar Benoît Ducène » jeu. 04 octobre 2012, 12:49

Bien, laissons-le dans l'anonymat alors. "Susnommé" reste linguistiquement gênant pour les tatillons comme moi, mais bon, rien de grave.

Pour ce qui est de la brume, nul besoin de t'excuser. Je ne doute pas que certains apprécient, voire s'y complaisent. Elle a donc probablement sa raison d'être aussi.

JLV
Messages : 192
Inscription : jeu. 04 novembre 2010, 00:04

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar JLV » sam. 27 octobre 2012, 13:02

L'ami forumiste qui selon Benoît se complairait dans la brume s'appelle JLV.

Le débat a beaucoup avancé...

Cordialement,

JLV
2016 Jean-Noël Rohé
2016 Marco Bortolozzo FE09 Torres

valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » dim. 28 octobre 2012, 01:08


« Je viens d’apprendre à la porte de jolies nouvelles !... »

Moi Valère, humble valet de Molière, comme il se doit écoutant aux portes ce qui se dit et passe dans le post voisin,
ne m’a-t-il pas semblé entendre comme « un bruit » ???…

Comme un tapage même ? une sorte de barouf entre charivari, ramdam et tintamarre au bord du pugilat.
A la pugnacité des échanges dont l’éclat traverse la cloison de séparation entre nos deux posts respectifs,
et sans que j’aie rien voulu entendre d’aussi fâcheux, je comprends qu’en nos temps high-tech concept,
il s’y RE–joue la RE–querelle des RE-modernes et des RE-anciens !!!

Or ici, de ce côté du mur, tout n’est que luxe, calme et volupté, tout occupés que nous sommes à arroser
nos Champs Elysées (comment dit-on « Champs Elysées » en anglais ?) de la lutherie franchouillarde
revisités par Gé & Cie façon Un américain à Paris.

Ici donc, il ne nous arrive rien que de très banal, par exemple pas plus de quatre Friederich serrées en nos bras
- 1958-1966-1972-1980 et toutes en 52 de largeur, taille française.
Amis, si vous cherchez à être dans le mouv’, repasser le mur du côté là où qu’ ça boug’…

Mais si vous tenez à rester de ce plat-côté, laisser-moi vous conter une histoire à la camomille qui sent bon
les vieilles boiseries et endort les petits enfants couchés dans les livres.

A vos pouces, vilains clamants ! Attention, il s’agit d’UNE HISTOIRE VRAIE !

Il y a peu, un Canadien du Canada écrit à Daniel Friederich depuis sa ville du Canada.
Je ne vous dirai pas laquelle pour éviter les ruées folles et stériles…

Ce Canadien explique donc à Friederich que dans un amas d’objets au rebut laissés-pour-compte d’un déménagement,
il a cru voir émerger un manche de guitare. Soucieux, avide et incrédule qu’il était, il s’est approché de l’objet,
a tiré sur l’objet jusqu’à se rendre à l’évidence que toute une guitare faisait suite au manche, un peu malmenée mais bien entière.

Notre curieux, soucieux, avide et incrédule jette un demi-œil à l’intérieur de l’objet guitare et lit
sur une étiquette parfaitement lisible « Daniel Friederich, n° tant ».
Il s’inquiète donc auprès du même Daniel Friederich, toujours vivant et habitant Paris,
si cette guitare n° tant, photos à l’appui, lui dit quelque chose.

Daniel Friederich qui est bien luthier à Paris (pour ceux qui l’ignoraient – y en a !) lui affirme reconnaître
en son lointain enfant une de ses guitares de concert.

Moralité : Aurions nous enfin, avec ce fait divers AUTHENTIQUE, la preuve irréfutable qui nous manquait
que les guitares de Daniel Friederich ne valent plus rien de rien ???

Deuxième moralité : quelqu’un peut-il me dire urgemment comment l’on traduit dans toutes les langues :
« Ma grotte est petite mais ma poubelle est grande » ?

Bonne nuit les petits.
Tonton Valère

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1649
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar wchyme » dim. 28 octobre 2012, 18:54

Bien entendu tout cela a rapport avec JN Rohe... la ligne bleue évidemment! :lol:

Pour Champs-Elysées c'est comme ça dans toutes les langues. Dopés ou pas, meme les sportifs connaissent cette rue :lol:

My cave is small but my dumpster is big. Ceci dit, l'image n'est pas forcément à la hauteur de l'intension, mais c'est un avis personnel.

Pour ce qui est des champs de bataille, je suis assez d'accord que de voir fuser des pics acerbes sans raison est plutôt stérile et a fini par me lassé de l'autre fil qui partait pourtant d'un bon pied.

Amitiés

legato
Messages : 454
Inscription : dim. 09 janvier 2011, 15:55

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar legato » dim. 28 octobre 2012, 19:13

valère a écrit :[b][i]

Bonne nuit les petits.
Tonton Valère


c'est déjà l'heure de se coucher ? l'effet heure d'hiver ?

j'aime bien ce fil sur Rohé , dommage qu'on ne puisse à Paris pouvoir en essayer ..... je me serai bien laisser tenter
(j'aime moins le fil voisin sur les joies)

valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » ven. 09 novembre 2012, 00:48

wchyme a écrit :Bien entendu tout cela a rapport avec JN Rohe... la ligne bleue évidemment! :lol:

Pour Champs-Elysées c'est comme ça dans toutes les langues. Dopés ou pas, meme les sportifs connaissent cette rue :lol:

Amitiés

Bonsoir Wchyme, bonsoir Legato,
chers compagnons de mes insomnies (ce qui ne m'empêche tout de même pas de vous souhaiter un sommeil paisible, non Legato ?)...
Pour le rapport avec Rohé, Wchyme, tu as droit au bonnet d'âne. Je me suis évertué tout au long de ce post
à justifier le choix de GG SS II de leurs trois luthiers français en mettant en avant des éléments de parenté et je compte bien
poursuivre, si tu le veux bien, car il y a beaucoup à dire. Par exemple, cette idée surprenante et qui en heurte plus d'un d'un son Français.
A chanter sur l'air de: "On a tous quelque chose en nous de Robert Bouchet".

Mais je veux tout d'abord vous livrer la primeur d'UN SCOOP... presque du direct !!!
Le Canadien, excédé par sa Friederich poubelle qu'il trouve décidément trop nulle, en à peine sept minutes, n'y tenant plus,
devient fou de rage et se met à la battre à toute volée. La scène est filmée par un voisin Chinois habitant depuis 18 ans la maison voisine et
qui vidait sa cave sur le trottoir, se débarrassant de son vieux pipa que lui avait légué son arrière grand-père. On l'entend murmurer
à propos de la Friederich : "Elle l'avait bien cherché, cette ..."(le mot chinois est ici rendu intraduisible à cause du fort accent canadien).

Regardez attentivement la vidéo n°III, la crise éclate à la fin. La voisine d'en face, Pakistanaise, a bien aussitôt appelé la SPFB, (société protectrice des Friederich battue) mais ils sont toujours bloqués par la neige.
http://www.robertoaussel.com/

Faites de beaux rêves (pour les uns) et bon aprèm ami Wchyme,
Valère

Avatar de l’utilisateur
philbert
Messages : 599
Inscription : sam. 24 mai 2008, 18:49
Localisation : Saumur

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar philbert » ven. 09 novembre 2012, 22:59

Quel superbe concert !!!
Et cette Friederich qui sonne dix fois plus musical que toutes les australiennes supervitaminées !
A moins que ce ne soit Roberto Aussel qui sublime Yupanqui … de toute façon, Atahualpa me fait vibrer depuis déjà tout petit...
Tiens, du coup, j'ai raté Thalassa ; bof.
Merci Valère !
Bon, pour finir cette soirée, je m'en vais écouter le vinyl du vrai Yupanqui, na.
Il ne sert de rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la terre.
F. Mauriac

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1649
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar wchyme » ven. 09 novembre 2012, 23:57

Marrant, moi j'ai entendu du Piazzolla :oops:

Mais c'est terrible comment il bat sa guitare! Vaut mieux une australienne avec de la fibre de carbone quand on en arrive a martyriser sa compagne de la sorte!!!!

valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » sam. 10 novembre 2012, 01:47

Messieurs, Messieurs,

merci pour votre compassion, mais s'il-vous-plaît, ne ramenez pas Miss Zizanie en ces paisibles pâturages.
John Williams, Emmanuel Rossfelder se débrouillent très bien avec leur Australienne.

Et Alfred de conclure :
"Qu'importe le flacon,
Pourvu qu'on."

Amitié,
Valère

Martinuz

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar Martinuz » dim. 11 novembre 2012, 02:19

valère a écrit :
Regardez attentivement la vidéo n°III, la crise éclate à la fin.


Quel effrayant virtuose ce Roberto Aussel !

J'au longtemps tiqué sur son nom, je trouvais que ça faisait un peu trop Corrèze ...

Mais je l'écoute en boucle depuis ton message ; et pourtant, je crois que j'avais 20 ans il y a 45 ans, quand j'ai découvert Yupanki (sans oser le dire à quiconque, de peur de passer pour un plouc), et son double 33 tours que je conserve comme un lingot serti de diamants ; Yupanki avait manifestement des pb de mains dûs à l'âge, Aussel les efface et y rajoute le génie ; quel beau couple !
Qui connait l'année de sa Friederich ? Valère, certainement, j'imagine

valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » mer. 28 novembre 2012, 00:01

Martinuz a écrit :
valère a écrit :
Regardez attentivement la vidéo n°III, la crise éclate à la fin.


Quel effrayant virtuose ce Roberto Aussel !

J'au longtemps tiqué sur son nom, je trouvais que ça faisait un peu trop Corrèze ...

Mais je l'écoute en boucle depuis ton message ; et pourtant, je crois que j'avais 20 ans il y a 45 ans, quand j'ai découvert Yupanki (sans oser le dire à quiconque, de peur de passer pour un plouc), et son double 33 tours que je conserve comme un lingot serti de diamants ; Yupanki avait manifestement des pb de mains dûs à l'âge, Aussel les efface et y rajoute le génie ; quel beau couple !

Qui connait l'année de sa Friederich ?


Cher Martinuz,

pardon de ce moment d'absence. La guitare de Daniel Friederich qu'Aussel joue sur son site est de 1999. Celle qu'il joue actuellement est de 2012.
Il a dû la recevoir aux alentours du mois de février.

Daniel Friederich dit lui-même que ce sont les concertistes qui le poussent vers des instruments de plus en plus tendus et de plus en plus performants.
Sauf que pour maîtriser ces monstres, avec toutes les couleurs et les nuances qu'ils permettent, il faut tout autant des "monstres" comme Aussel
ou encore comme Zoran Dukic. La Friederich de Dukic est de 2000. Pour ceux qui ont pu l'entendre au festival vendredi soir ON COMPREND TOUT A COUP
ce que c'est que lA GUITARE.

Un expérience inoubliable.
A suivre...
Valère

Martinuz

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar Martinuz » mer. 28 novembre 2012, 00:08

valère a écrit :A suivre...


On suit, on suit :okok:

valère
Messages : 914
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: JEAN-NOËL ROHE, la ligne bleue

Messagepar valère » mer. 28 novembre 2012, 01:22

Martinuz a écrit :
valère a écrit :A suivre...


On suit, on suit :okok:


Devant le silence cacophonique dû à l'avalanche des rapports enthousiastes, des passions folles et des querelles partisanes qu'ont provoqués, au sens fort,
ces trois journées (et demie) INTERNATIONALES de la guitares à la Capitale, je vais être obligé de porter haut la voix (mais seulement intérieurement pour ne pas vous réveiller).

Même André - qui n'est pas venu mais qui à vu - reste sur sa soif, la question pendante au coin de la lèvre - aucune voix pour élucider sa vision.
Mais où sont les dithyrambiquants et les vitupérants d'antan ?

Pensez à nos cousins de provinces qui n'ont pas pu faire le déplacement et n'ont pas eu LA CHANCE que vous avez peut-être même boudée !!!
Pensez, plus près de vous, au besogneux laborieux pour qui le cumul des mandats familiaux et professionnels a été fatal...

Pensez à Wchyme, perdu au milieu des indiens et des cow-boys, qui dans les plaines du Lointain-Ouest n'a que le son nostalgique du banjo
pour consoler son chagrin de n'avoir pu "en être"...!!!

A propos de banjo, samedi soir, il y avait une sorte de géant Américain de l'état du Suède-Suisse qui s'excitait sur une guitare à tout casser (au sens fort).
Le son était si puissant que j'ai écouté le concert depuis le hall, derrière les hublots des portes à double battant qui battaient en brèche devant l'agressivité
de cet instrument ridiculement petit. Moi, je n'en menais ni long ni large, trop content de ma posture de replis.

Puisque j'étais là, le concert fini, je me suis précipité en sens inverse du géant grand (par la taille et le talent) mais celui-ci m'a poursuivi
jusque dans les retranchements de sa loge pour m'asséner sans que je le lui demande qu'il jouait sur une guitare Smallmiss.

C'est la copie fidèle d'un prototype du XXIIe siècle qui anticipe sur la surdité de nos arrières-petits enfants en même temps que les problèmes de surpopulation qu'ils ne manqueront pas de devoir gérer. Ainsi, avec cette guitare ridiculement petite, vous pouvez aussi bien tourner brusquement sur vous-même
sans craindre de mettre la tête (de la guitare) dans l'œil (de la voisine). Ce que ne pourront jamais faire un Aussel ou un Dukic !!!
QUI aura le courage de leur dire la vérité ?

Les plus téméraires, qui ont suivit le concert depuis la salle, ont enchaîné quatre ou cinq rappels du déchaîné géant. C'est dire si l'inventeur de cette guitare
de l'avenir a vu le vent venir...

Mais Wchyme, si tu me lis à la lueur de la lune qui étire la langueur de ta nuit et tresse l'ombre des cactus, tu vas encore dire que je suis hors sujet !

Pas du tout, je me prépare à te narrer rien que pour toi les événements extraordinaires de mon "Festival OFF". Nous n'étions qu'une petite trentaine dans
ma grotte (à cause toujours des normes de sécurité) mais comme j'aurais aimé que "tu en fus" !

A suivre...
Valère

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 14113
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar Isabelle Frizac » mer. 28 novembre 2012, 09:41

Un festival off réservé exclusivement à la gente masculine si j' ai bien compris...

:(
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...


Revenir vers « Luthiers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité