Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » mer. 28 novembre 2012, 11:41

Isabelle95 a écrit :Un festival off réservé exclusivement à la gente masculine si j' ai bien compris...

:(
Mais chère Isabelle, comment peux-tu laisser poindre un soupçon de ressentiment à l'égard d'une intension
qui, à aucun moment, n'a pu m'effleurer quand moi-même j'ai tenté tout ce que j'ai pu pour t'attirer dans ce
mauvais coup ? L'incompatibilité de nos disponibilités t'a simplement sauvé la vie.

Mais, pour tenter d'être un peu sérieux, autant que je le peux, je fais festival off toute l'année. Nous aurons tous le temps
pour rattraper ce loupé.

D'ailleurs, je dois ici implorer la mansuétude de Rolf Lislevand (le géant blanc de mes dernières facéties - blanc par la couleur des cheveux*)
qui a fait un concert sublimissime, car même si tout ce que j'ai raconté est rigoureusement vrai, son immense talent mérite mieux
que cette fable à la tonalité un brin impertinente.

Donc, Isabelle, à tout bientôt...
Valère

* On n'échappe pas aux clichés - ne dit-on pas que les Suédois sont des géants blonds - j'ai voulu réparer ce mal-entendu.

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » jeu. 29 novembre 2012, 07:13

Enfin, je vous ai trouvés !

Mille pardons... je suis vraiment borné comme garçon, m'obstinant à cultiver les florilèges de la lutherie dans le champ dédié à la lutherie !!!???
Et personne pour me dire qu'il suffisait de traverser le champ du voisin au fond duquel vous étiez tous à pique niquer.

Maintenant que j'ai réveillé le chat, que le bas de mon pantalon est taché de lisier - sans parler des chaussures - et que je sais que le chevreuil aboie,
je me sens tout regonflé d'oxygène à lire vos commentaires sur ce sacré salon.

C'est entendu, je dépose les œillères.

Valère

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7343
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Valéry Sauvage » jeu. 29 novembre 2012, 07:47

Rolf est Norvégien ;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » jeu. 29 novembre 2012, 08:40

Valéry Sauvage a écrit :Rolf est Norvégien ;-)
Merci Valéry.
Est-ce à côté de la Californie ?

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16820
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Isabelle Frizac » jeu. 29 novembre 2012, 09:04

valère a écrit :Enfin, je vous ai trouvés !

Mille pardons... je suis vraiment borné comme garçon, m'obstinant à cultiver les florilèges de la lutherie dans le champ dédié à la lutherie !!!???
Et personne pour me dire qu'il suffisait de traverser le champ du voisin au fond duquel vous étiez tous à pique niquer.

Maintenant que j'ai réveillé le chat, que le bas de mon pantalon est taché de lisier - sans parler des chaussures - et que je sais que le chevreuil aboie,
je me sens tout regonflé d'oxygène à lire vos commentaires sur ce sacré salon.

C'est entendu, je dépose les œillères.

Valère
Bonne lecture alors ! tu en as pour une bonne partie de la matinée. :P
Oui, Rolf Lislevand est vraiment passionnant . Dès que je pourrai , je retourne suivre sa masterclass ( comme élève dès que je jouerai mieux de la guitare baroque que je viens d' acquérir ) et l' écouter en concert .
Il a un toucher fabuleux aussi bien au théorbe qu' à la guitare lors de la masterclass. Le son, la musicalité m' ont laissée un souvenir excellent et de "revenez-y " vite .
Juste un regret de n' avoir pu te rencontrer , mais ça sera pour une prochaine fois, j' y compte bien.
:bye:

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » lun. 07 octobre 2013, 09:44

valère a écrit :Cher Bastien bonjour,

Te souviens-tu d’un temps déjà lointain où nous échangions sur la TROISIEME VOIE… de discussion… et autre SON qui colle au cœur et au corps du luthier, quoiqu’il fit.

N’y a-t-il pas un certain intérêt à voir caracoler en tête des préoccupations actuelles des Delcampanards trois luthiers qui pourraient tout à fait incarner cette poursuite entêtée de l’excellence par des voies toutes personnelles, voies qui ne renient rien des « voix du passé » et pourtant en ouvrent de vraiment nouvelles…………………………………
Pourquoi les trois étaient-ils quatre ? Je ne saurais répondre mais il manquait à cette échappée belle des entêtés de tête un dahut ailé qui – comme le loup – se reconnaît à ce qu’on ne le voit pas.

Mais les traces qu’il laisse, elles, sont tout à fait remarquables à qui veut bien se donner la peine d’y pencher une oreille avertie.

Ainsi, une de ses toutes dernières que le concertiste André Fischer a repérée à l’issue de son récital à Strasbourg, à la fin de ce mois de septembre. Voici l’observation qu’il en rapporte :

« La guitare de Jean-Noël est magnifique. Elle est, je trouve, très proche de l'esthétique Field. Une guitare très égale, puissante, avec un son propre et pur. La différence réside peut-être dans la construction. Elle est un peu plus légère, ce qui lui confère une très belle souplesse. C'est un très bel instrument, avec une lutherie impeccable ! Avis aux amateurs (pour l'instant, je n'ai pas l'argent...) »


Des Delcam…pistes avaient émis le désir de suivre de plus près une de ces traces. Ne serait-il pas temps d’y songer ?

"Avis aux amateurs…"
Valère

Confajac

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Confajac » mer. 09 octobre 2013, 10:34

Tu as raison Valère de mentionner JN.Rohé dans le peloton de tête.
Etant sur sa liste d'attente depuis 2 ans et demi, je devrais avoir à me décider dans les 6 mois si je donne suite ou pas...
D'ici là j'essaierai de me faire une petite séance comparative entre ma dernière acquisition et une Rohé assez récente (comme nous l'avions fait ensemble il y a... quasi 3 ans avec ta Field et ma Pappalardo face à une Rohé). Ca devrait être très intéressant et sera sûrement déterminant dans ma décision...

Sans compter que je ne suis pas sûr qu'il y ait de la place pour une 3ème guitare, si bonne soit-elle dans mon emploi du temps... ce ne pourrait être qu'une rechute de l'envie (maladive) de posséder les meilleurs instruments. Et comme en ce moment, je suis frénétiquement monogame avec ma D o n a d e y, et puis qu'il faut que je vende ma Fouilleul, et puis, et puis...
Bref, ceci est un autre sujet, mais c'est certain qu'une Rohé aurait sa place chez moi...

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » jeu. 10 octobre 2013, 04:06

Confajac a écrit :Tu as raison Valère de mentionner JN.Rohé dans le peloton de tête......................
.................................................................................................
Bref, ceci est un autre sujet, mais c'est certain qu'une Rohé aurait sa place chez moi...
Mais oui, Cher Confajac, tu as tout à fait raison à ton tour !!!!...

D'autant que les toutes les dernières Rohé que j'ai essayées n'ont plus rien à voir avec celle que nous avions écouté.

Le dahut ailé est très malhabile sur les sols pavés de Strasbourg mais en lutherie, il vole très vite.
Le galbe de la guitare s'est affiné pour rejoindre la légèreté d'une ANTONIO EMILIO PASCUAL.
antonio emilio pascuals-1924.jpg
La construction générale de l'instrument à suivi cette cure d'affinement qui s'est répercutée
sur la richesse et la dynamique des timbres.

Mais tu connais ma tête de l'art et mes idées bien barbouillées. Personnellement, je ne penserais pas en terme de comparaison
avec ta D o n a d e y. Il s'agit de deux directions de lutherie et ce sont deux paysage tellement différents !!!

Si je trouve le temps bientôt de répondre complètement à André4, je pense que je développerai ce motif qui me semble essentiel.

On ne peut pas reprocher aux Rohé de ne pas avoir le caractère incisif et éclatant des calanques de Marseille en plein mois d'août
comme on ne peut s'indigner que les D o n a d e y ne restituent pas toute la complexité mystérieuse des couleurs de vallons d'Alsace
au printemps.
Tu le sais bien, Michel est aussi pétulant que Jean-Noël est discret et leur puissance de création imprime à la matière quelque chose
de si singulier qu'il n'y a guère de raison de les opposer.

A ma connaissance aujourd'hui, je penserais au contraire qu'elle valent la peine de se côtoyer comme deux extrêmes qui imposent
au guitariste une approche et une écoute très complémentaire. Je ne veux pas dire que les guitares sont complémentaires mais que
les univers musicaux qu'elles induisent invitent le guitariste à la découverte d'horizons très riches et en même temps totalement
étrangers. Cela force à développer une disponibilité et une faculté d'adaptation très poussées et ouvre donc à des horizons musicaux
infinis.

Amitiés,
Valère
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » jeu. 10 octobre 2013, 11:07

bonjour,
je commence à m’intéresser aux belles guitares, n' ayant pas un fort niveau et pratiquant plutôt la Bossa, je n'avais jamais osé jusqu'alors.
J'ai entendu bien sûr des Friederich mais jamais de Field ni de Rohé et je suis maintenant curieux.
Je viens d'essayer une D o n a d e y, j'apprécie la poésie de Mr Valère, mais je ne partage pas son opinion pourtant toute littéraire.
Incapable d'exploiter le caractère incisif et éclatant de la guitare que Mr D o n a d e y m'a faite essayer, (mais ce n'est pas le mois d'Août, ceci explique cela ?) par contre j'ai tout de suite été séduit par la beauté des couleurs, je l'ai écrit : "Quant au timbre général, à l'enveloppe du son : CALME, LUXE ET VOLUPTE ". Moi, je pense aux plages de ipanema, aux perroquets colorés, aux mangues juteuses.
D'après ce que je lis ici, il est dit que chaque luthier fait SA sonorité et la travaille jusqu'à obtenir la perfection.
Perplexe, ceci me fait penser qu'avant de quitter Mr D o n a d e y, une toute jeune fille timide a essayé cette même guitare et j'ai entendu alors la légèreté précise d'un clavecin, j'avoue avoir été confus.
Mr Valère avez vous joué la D o n a d e y de 2008 que j'ai pu essayer ?
Je vous remercie toutefois pour m'avoir donné l'envie de me passionner pour l'écoute de ces belles guitares, mais où écouter une Rohé ?

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » sam. 12 octobre 2013, 00:22

N y aurait il pas un petit extrait mp3 afin au moins de se mettre l eau à la bouche. ?

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » dim. 13 octobre 2013, 14:30

candelito a écrit :N y aurait il pas un petit extrait mp3 afin au moins de se mettre l eau à la bouche. ?
C'est toujours une acrobatie pour moi.
Je m'y perds entre les droits et le tordus.
Je t'ai envoyé un MP.
Valère

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » jeu. 17 octobre 2013, 02:47

candelito a écrit :N y aurait il pas un petit extrait mp3 afin au moins de se mettre l eau à la bouche. ?
En attendant mieux...
Sur le site de Miles Robert : Kent Guitar Classics, il y a un extrait (un peu faible à mon goût par rapport aux possibilités de l'instrument).
Sinon, je pense que tu as une belle occasion de voyager dans plusieurs guitares avec le film de David Jaggs.
Tu le trouves sans souci sur YouTube en tappant :
"Comparison of classical guitars, Spain V England V France!"


Il y a un trop court extrait d'une guitare de Jean-Noël à 44' 11'' mais qui me semble plus parlant.(le sujet sur les luthiers Friederich, Delarue, Rohé, Field arrivant à la fin (30' 15'').

Par curiosité tu peux jeter un œil aux jeux des reflets sur le fond de la guitare Field. Adam Holzman, depuis qu'il a la sienne, n'utilise plus qu'elle pour se raser le matin.

Pour revenir à Jean-Noël, il y a aussi une pièce beaucoup plus longue sur le site de GSI, mais pour ma part je ne comprends rien à cet enregistrement.
Par contre, les photos sont splendides et témoignent bien du raffinement du travail du luthier.

Pour rappel, le prix affiché témoigne bien du raffinement du travail commercial du revendeur. Le prix de Rohé directement à son atelier
est très en dessous... mais il faut quelques années de patience.
Pour les enregistrements, on fera mieux la prochaine fois.

Valère

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » jeu. 17 octobre 2013, 11:37

merci pour cette expérience en virtuel : Comparison of classical guitars, Spain V England V France!
Friederich donne de la matière : du grave -médium, très présent, on est dedans la guitare, avec Delarue on semble s'éloigner, tout en restant dans l'esprit, c'est plus "petit", plus loin, Rohé vient éclairer : belles aiguës très distinctes mais on perd du timbre dans le medium grave et Field semble réunir Rohé et Delarue : pour moi c'est la plus équilibrée. Mais je préfère Friederich pour le fruité. Peut on en dire plus? je ne crois pas, pas moi, il suffirait de changer l'ordre de l'écoute pour avoir d'autres sensations surement, ou bien enregistrer dans une autre pièce ou écouter de loin dans un théâtre. C'est attrayant d'écouter ainsi, mais heureusement que je n'ai pas à choisir une de ces guitares. J'ai écouté Rohé sur les autres liens: très très très percussif sur les cordes aiguës, incisif, clair, dynamique et spontané.
En tous cas merci pour Rohé que vous semblez bien présenter.

valère
Messages : 998
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » ven. 18 octobre 2013, 02:43

Puisque par la magie de Candelito et de Frankie les sujets communiquent entre eux comme les espaces souples d'une architecture moderne,
je rappelle à tous nos amis qu'il y aura très bientôt dans la capitale une occasion de transformer pour une part ces expériences virtuelles
en contacts bien réels : du 21 au 24 novembre exactement pour le festival international de guitare de Paris. Nous savons que malgré tous les efforts
des organisateurs, les luthiers qui y sont à l'honneur ne sont pas toujours à la fête mais s'ils ont la ténacité d'y venir et même revenir, nous pouvons à notre tour honorer leur présence.

De fait, cher Frankie, cher Candelito la pertinence de vos commentaires apportent une sorte d'huile à mon moulin quand je soutiens que "la comparaison"
n'est pas nécessairement l'exercice le pus constructif.

L'amour que nous avons des guitares devait plutôt, à mon sens, nous inciter à investir cette voie si singulière que chaque luthier nous ouvre... et pour cela, ne faut-il pas un goût de l'exploration plus approfondi là où une simple "impression" pourrait ne faire qu'effleurer notre subjectivité ?

Car après tout qu'une guitare sonne plus comme-ci ou comme ça, qu'elle fasse maman quand on la berce ou tsoin tsoin, cela ne nous importe que dans la mesure où elle nous permet d'investir totalement le rêve de musique que nous portons au plus loin de tous ses mystères.

Et là, c'est bien une subjectivité d'une autre grandeur qui est en jeu. Celle peut-être qui nous réunit sur ce forum sans que les rêves propres à chacun aient obligation de se confondre.

Il me semble que cela doit être pareil entre le rêve que le luthier matérialise en guitare et celui que le guitariste explore, prolonge, révèle et magnifie par son jeu. Il y a rencontre sans qu'il y ait "identique". Je crois que ça s'appelle en effet "la musique"... dans toute ses singularités.

J'espère que vous nous trouverez des illustrations sonores précises de tous les reliefs que vous mettez en avant concernant leS SONs D o n a d e y. Je suis très avide surtout d'entendre "plus encore, ces mêmes caractéristiques (qui) offrent à l'instrument un "relief orchestral", c'est-à-dire l'impression d'entendre en un seul plusieurs instruments qui seraient disposés à distance les uns des autres".

Il doit falloir une sacrée technique pour mettre en valeur et maîtriser de telles qualités !!!

Le rêve de Rohé est si éloigné de ces préoccupations (j'ose en parler à sa place alors que je n'ai aucun attribut des dahuts volants et que je ne suis pas certain du tout de les comprendre) que - pour ne faire que redire ce que j'ai déjà énoncé - nous avons bien avec Michel et Jean-Noël deux continents à explorer au lieu d'un.

Comme les mots nous trahissent et que nous n'employons pas les mêmes images pour traduire ce que nous avons entendu d'un même son,
je vous propose le petit jeu suivant :
Dans la ligne esthétique de Rohé, il y a de nombreux luthiers qui cherchent une guitare qui sonnerait précisément... comme une guitare.
Je sais que Jean-Noël Rohé comme quelques autres luthiers sont parvenus à un degrés d'innovation tel dans leur technique de construction que cet objectif (pousser au-delà de ses limites connues "la guitare qui sonne comme une guitare")... tel que la nature de leurs découvertes nous ramène, d'une certaine manière, au temps de alchimistes.

Donc, à défaut tout de suite d'enregistrements dignes des guitares du dahut Rohé, de quelle manière parleriez vous d'une guitare comme celle-ci :
http://www.youtube.com/watch?v=22BDPcU2QS4

Bien à vous,
Valère

Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Salaün
Messages : 1070
Inscription : ven. 08 décembre 2006, 19:08
Localisation : Redon

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Jean-Pierre Salaün » ven. 18 octobre 2013, 09:41

Bonjour Valère,
Je suis beaucoup plus impressionné par la technique époustouflante de ce guitariste que par le son de la guitare. Je la trouve un peu dur, avec un son entre clavecin et piano, je n'aime pas. Est-ce le résultat de l'enregistrement ???, peut-être. Merci pour la découverte de cet excellent guitariste.

10 mn plus tard,
Poussé par la curiosité, j'ai recherché d'autre vidéos de cet interprète et je révise ma position sur la guitare au travers de cet enregistrement.
recherche YT : Jorge Caballero plays Tansman: Cavatina (complete)
La guitare est plus dans le registre sonore du violoncelle (son chaleureux) que du piano. Je préfère nettement.
Amicalement.
https://www.youtube.com/user/jpsalaun

Guitare Antonio Marin 2010, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Masaru Kohno 1980, cordes Savarez Cantiga creation
Guitare Alhambra 10P 2004, cordes Savarez Cantiga creation

Revenir à « Luthiers »