Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » ven. 18 octobre 2013, 10:24

Bonjour Valère,
Toute guitare bien jouée et "bien" enregistrée sonne bien. Mais si j'aime cette guitare, c'est en essayant de filtrer ce que j'entends. je n'aime ni le jeu qui fait passer la technique avant la musicalité, ni le son qui est excessivement "travaillé" et remixé. Que reste t'il de naturel ? je préfère encore un son brut de pomme dont notre oreille peut filtrer les défauts que lorsqu'on nous impose un "gros" son artificiel. j'écoute 2 mn et je m’ennuie. Quant à écouter les guitares en direct je vais demander à Mrs Rohé, D o n a d e y si ils vont à ce festival.

valère
Messages : 1001
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » dim. 20 octobre 2013, 01:27

Du bois dont on ne fera pas de flûtes... ces deux images de la future Rohé...
rohe6.jpg
rohe3.jpg
V.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 581
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par domi38 » dim. 20 octobre 2013, 20:06

Magnifique symétrie du dos! :okok:
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » lun. 21 octobre 2013, 09:07

domi38 a écrit :Magnifique symétrie du dos! :okok:
Je pense que la symétrie serait encore plus mise en valeur sans les filets de séparation ... Mais c est peut être un impératif technique pour mieux coller les deux parties. ?

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 581
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par domi38 » lun. 21 octobre 2013, 11:38

Je pense que c'est plutôt un choix.
On voit l'un et l'autre. C'est aussi un "impératif" pour une guitare de "haute prétention " d'un point de vue lutherie.
Quand on gratte un peu, on s'aperçoit que les luthiers de guitare passent un temps fou à la finition et au vernissage de l'instrument sans que ça se traduise dans le son. Il suffit de voir les instruments du quatuor en comparaison. Leurs propriétaires-musiciens n'ont pas les mêmes exigences en matière d'aspect esthétique que les guitaristes.
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » lun. 21 octobre 2013, 13:08

Oui, c'est un choix d 'esthétique générale car tout ce que fait un luthier devient "sa marque de fabrique"et je pense que l'impératif se situe là. Par contre je pense également que faire un filet central ne demande pas plus de travail. Par contre, après m'être renseigné, on m'a dit que coller sur joint sans filet est très délicat car le bois n'est pas "de fil".
J'étais en train de travailler sur photoshop ( je fais des découpes de portraits en noir/blanc) alors j'ai essayé d'enlever les filets pour voir.
file.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 581
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par domi38 » lun. 21 octobre 2013, 13:13

Je pense que c'est une surface de collage de plus à gérer (si c'est fait sans défonce). Avec une défonce c'est encore plus compliqué :) .
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » mar. 22 octobre 2013, 16:10

domi38 a écrit :Je pense que c'est une surface de collage de plus à gérer (si c'est fait sans défonce). Avec une défonce c'est encore plus compliqué :) .
Je persiste à penser que c'est uniquement un choix esthétique et n' a rien à voir avec une difficulté quelconque supplémentaire de fabrication.
Vu sur sites de Lutherie Amateurs un style de travail qui ne semble pas simplifié : on peut jointer sans filets coté externe ( ce qui à mon goût donne plus d'unité lorsque le bois possède des contrastes de symétrie esthétiques en eux même) , puis pratiquer une gorge à mi-bois à la défonceuse coté interne afin de coller un renfort sur joint (8mm). ensuite mettre à niveau et mettre un couvre joint (2cm) à l'intérieur sur l'ensemble. Ceci ne se voit pas mais semble le plus solide.

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 581
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par domi38 » mar. 22 octobre 2013, 18:27

candelito a écrit : ... rien à voir avec une difficulté quelconque supplémentaire de fabrication.
... on peut jointer sans filets coté externe ... puis pratiquer une gorge à mi-bois à la défonceuse coté interne afin de coller un renfort sur joint (8mm).
J'ai du mal à considérer le filet central comme plus simple :)
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » mar. 22 octobre 2013, 19:33

domi38 a écrit :
J'ai du mal à considérer le filet central comme plus simple :)
Je ne sais plus sur quel forum je l'ai lu, mais j'ai cru comprendre que le filet central pouvait "absorber" des irrégularités d'alignement lorsqu'on serre les 2 parties du dos et qu'il ne coûtait aucun travail d’enserrer ce filet entre les 2 parties au moment du collage ... Mais je répète que sur CE dos là, montré en exemple, je trouvais dommage de casser le dessin et l'unité par un filet central. La symétrie du bois sans filet faisant un bien beau dessin, inutile de rajouter de l'ébénisterie....à mon goût.

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 581
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par domi38 » jeu. 24 octobre 2013, 08:55

candelito a écrit : ...j'ai cru comprendre que le filet central pouvait "absorber" des irrégularités d'alignement lorsqu'on serre les 2 parties du dos ...
Tout à fait vrai, mais on se retrouve avec la possibilité d'avoir des irrégularités des deux côtés du filet.
Pour l'esthétique par contre c'est une question de goût :)
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Rolando V

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Rolando V » jeu. 24 octobre 2013, 09:22

candelito a écrit :
domi38 a écrit :
J'ai du mal à considérer le filet central comme plus simple :)
Je ne sais plus sur quel forum je l'ai lu, mais j'ai cru comprendre que le filet central pouvait "absorber" des irrégularités d'alignement lorsqu'on serre les 2 parties du dos et qu'il ne coûtait aucun travail d’enserrer ce filet entre les 2 parties au moment du collage ... Mais je répète que sur CE dos là, montré en exemple, je trouvais dommage de casser le dessin et l'unité par un filet central. La symétrie du bois sans filet faisant un bien beau dessin, inutile de rajouter de l'ébénisterie....à mon goût.
Je ne sais pas si c'est plus simple mais en tout cas c'est bien plus beau, pour mes yeux, sans filet!

Rolando

candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par candelito » jeu. 24 octobre 2013, 10:23

Rolando V a écrit :
Je ne sais pas si c'est plus simple mais en tout cas c'est bien plus beau, pour mes yeux, sans filet!

Rolando

Oui, et en plus : travailler sans filet est plus risqué.

Rolando V

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par Rolando V » jeu. 24 octobre 2013, 11:23

candelito a écrit :
Rolando V a écrit :
Je ne sais pas si c'est plus simple mais en tout cas c'est bien plus beau, pour mes yeux, sans filet!

Rolando

Oui, et en plus : travailler sans filet est plus risqué.
:lol: :lol: :lol: :okok:

valère
Messages : 1001
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Message par valère » dim. 27 octobre 2013, 02:15

candelito a écrit :
Rolando V a écrit :
Je ne sais pas si c'est plus simple mais en tout cas c'est bien plus beau, pour mes yeux, sans filet!

Rolando

Oui, et en plus : travailler sans filet est plus risqué.
Que vrais ou faux filets nous donnent toujours l’occasion de tailler une bavette… c’est une joie dont nous aurions tort de nous priver. Et photoshop s’avère être un luthier à la main sûre. Bravo !!!...

Que les choix esthétiques des luthiers n’aient aucune incidence sur le son, c’est une vérité qui – à mon sens – demanderait à être compléter. Nous sommes d’accord qu’un beau meuble n’a jamais fait une bonne guitare…

En revanche, il y a bien, à travers toute l’histoire de la lutherie, et toute celle de nos plaisirs, une harmonie qui semble indispensable à tous les luthiers entre l’extrême finesse des sonorités qu’ils insufflent à leur guitare et le raffinement de leur lutherie.

N'est-ce pas tout autant vrai de notre perception d’instrumentiste ? Au delà du pittoresque, le plaisir serait-il exactement le même si nous jouions sur une guitare aux sonorités enchanteresses mais au look de cageot ? Et celui du spectateur ?

V.

Revenir à « Luthiers »