Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
candelito

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar candelito » dim. 27 octobre 2013, 20:08

Oui valere : une perle est plus à sa place dans une jolie boite en bois precieux.
Mais le bois précieux parfois n a besoin d autre chose que sa seule belle veine.

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » mar. 10 décembre 2013, 06:02

Parler d’une guitare de Jean-Noël Rohé est toujours un exercice qui requière beaucoup d’attention. Au-delà de toutes les perfections sur lesquelles nous reviendrons, ce qui la rend tellement attachante est très inhabituel et vient nous attraper d’une manière très personnelle.

Pourtant tout y est à foison, la timbre, la projection, le sustain, l’équilibre, la précision… tout vient sous les doigts comme naturellement… si bien que nous nous disons : ah oui, c’est une Rohé !... comme d’autres peut-être disent : ah oui, c’est une Bentley…
Mais si notre attente s’arrêtait à cela, sans doute serions nous déçu… tout simplement parce que nous passerions à côté de l’essentiel.

Je ne suis pas certain que le mot qui me vient plairait au luthier, et je ne suis pas certain non plus de me faire très bien comprendre avec ce mot là, ni d’être au plus près de ce sentiment très profond que la guitare éveille en moi.

Un sentiment « religieux ». Ça y est, le voilà lâché, et avec lui toute sa cohorte de malentendus. Pourtant, voilà une guitare très puissante, très dynamique, au top de la lutherie contemporaine et qui soulève en nous toute une intériorité à nous renverser.

Vous comprenez, ça désoriente et il faut se laisser prendre, et emporter sur cette voie qu’on ne prévoyait pas… la voie de soi-même… ce continent inconnu que nous protégeons précautionneusement derrière nos certitudes.

Si nous restons attachés au cercle de nos habitudes et cherchons à évaluer son classement entre « casaque grise » et « toque bleue », à mon avis, ça le fera, mais autant acheter une Bentley !!!

Par contre, si nous sommes désireux d’avoir à notre disposition tout un orchestre flamboyant qui nous extorque nos moindres secrets, met à nu notre part intime et nous pousse dans les retranchements de nos sentiments les plus brûlants comme les plus douillets, alors c’est une Rohé
qu’il nous faut.

Encore faut-il les saisir au vol. Cette fois j’ai fait simple : j’ai ouvert la porte de ma grotte juste au moment où elle passait, puis j’ai refermé. Comme dit Eh ben mon Colomb, il suffisait d’y penser !

Seulement, elle n’est pas restée : elle avait rendez-vous, m’a-t-elle dit !!!! Monde cruel ! C’était la dernière sortie de l’atelier. Je guetterais bien la prochaine si je ne craignais d’être accusé de perversion à traquer ainsi la sortie de jeunes filles…

Qui s’y colle pour la prochaine ?

Valère

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » lun. 17 février 2014, 13:02

Si vous voyez passer...

vous le savez, je scrute le ciel, guettant toujours le passage d'un invisible Rohé. L'entreprise n'est pas désespérée, l'invisible étant le plus souvent ce qui nous crève les yeux et que nous omettons de regarder...
Mais avec tous ces nuages !!!...

J'y ai pourtant lu que le Dahu ailé de Strasbourg venait de terminer une guitare avec table en cèdre.
Ça donne envie d'en entendre plus, non ?

Alors, j'aurais besoin d'un coup d'œil de votre part (un coup de main ne me servirait de rien) : si vous voyez passer une Rohé cèdre, ne la loupez pas,
c'est un met de choix si rare qu'il en serait unique !

Tout laisse à supposer que par mimétisme, comme nous tous, elle aille s'agglutiner à d'autres de ses emblables. Il y a là peut-être une piste à suivre, non ! je veux dire un fil bleu...

Je compte sur vous,
Valère

ps : inutile de vous égarer sur cette voie qui ne mène nulle part. J'y ai déjà poussé mes investigations :
http://chamrousse.new-forum.net/t103-un ... chamrousse

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » ven. 28 mars 2014, 19:54

valère a écrit :Si vous voyez passer...

vous le savez, je scrute le ciel, guettant toujours le passage d'un invisible Rohé. L'entreprise n'est pas désespérée, l'invisible étant le plus souvent ce qui nous crève les yeux et que nous omettons de regarder...
Mais avec tous ces nuages !!!...

J'y ai pourtant lu que le Dahu ailé de Strasbourg venait de terminer une guitare avec table en cèdre.
Ça donne envie d'en entendre plus, non ?

Alors, j'aurais besoin d'un coup d'œil de votre part (un coup de main ne me servirait de rien) : si vous voyez passer une Rohé cèdre, ne la loupez pas,
c'est un met de choix si rare qu'il en serait unique !

Tout laisse à supposer que par mimétisme, comme nous tous, elle aille s'agglutiner à d'autres de ses semblables. Il y a là peut-être une piste à suivre, non ! je veux dire un fil bleu...

Je compte sur vous,
Valère

ps : inutile de vous égarer sur cette voie qui ne mène nulle part. J'y ai déjà poussé mes investigations :
http://chamrousse.new-forum.net/t103-un ... chamrousse


Valère, tu es bien imprudent d'user du mot piste à tort et à travers. il ne te prote ni serrure chance.
Disons si tu veux bien... UN INDICE............... UNE TRACE............... une ligne peut-être même ????????????

Oui, une ligne à suivre : deux Rohé ailées dahuent dans le ciel parisien...

une épicéa visible le 12 avril vers 19h30 au-dessus du 18e arr

et, oui, et... une cèdre visible le 13 avril vers 17h au-dessus du 8e arr

Amis, l'heure est belle !!!!! A nos télescopes...
V.

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » lun. 31 mars 2014, 17:21

valère a écrit :
valère a écrit :Si vous voyez passer...

vous le savez, je scrute le ciel, guettant toujours le passage d'un invisible Rohé. L'entreprise n'est pas désespérée, l'invisible étant le plus souvent ce qui nous crève les yeux et que nous omettons de regarder...
Mais avec tous ces nuages !!!...

J'y ai pourtant lu que le Dahu ailé de Strasbourg venait de terminer une guitare avec table en cèdre.
Ça donne envie d'en entendre plus, non ?

Alors, j'aurais besoin d'un coup d'œil de votre part (un coup de main ne me servirait de rien) : si vous voyez passer une Rohé cèdre, ne la loupez pas,
c'est un met de choix si rare qu'il en serait unique !

Tout laisse à supposer que par mimétisme, comme nous tous, elle aille s'agglutiner à d'autres de ses semblables. Il y a là peut-être une piste à suivre, non ! je veux dire un fil bleu...

Je compte sur vous,
Valère


Valère, tu es bien imprudent d'user du mot piste à tort et à travers. il ne te prote ni serrure chance.
Disons si tu veux bien... UN INDICE............... UNE TRACE............... une ligne peut-être même ????????????

Oui, une ligne à suivre : deux Rohé ailées dahuent dans le ciel parisien...

une épicéa visible le 12 avril vers 19h30 au-dessus du 18e arr

et, oui, et... une cèdre visible le 13 avril vers 17h au-dessus du 8e arr

Amis, l'heure est belle !!!!! A nos télescopes...
V.

QUESTION : LE DAHU QUI SORT PAR LA PROTE RENTRE-T-IL PAR LA FENÊRTE ?
Cette question est un simple test pour éviter que des robots Valériens ne s'immiscent. Nous craignons également qu'à force d'auto-citations et d'effets miroir façon Valère-qui-rit ne se posent des problèmes sérieux de consanguinité.

A propos de sérieux--------------- entre deux pollutions, nos observateurs obstinés ont cru remarquer----------------------
(Nous vous prions de vérifier ces information par vous-mêmes car en cette période le "cru" n'est pas du tout cuit).

à l'aplomb du passage du dahu ailé le 12 avril vers 19h30 dans le ciel du 18e arr
L'Atelier RL - 11 place Saint Luc
à l'aplomb du passage du dahu ailé le 13 avril vers 17h au-dessus du 8e arr
Le Petit Théâtre de Naples - 22 rue de Naples

Les gouttelettes de particules fines en suspension dans l'air bousculées par le phare de la Tour Eiffel munis de lampes au xénon de 6 000 W réparties en 4 projecteurs motorisés de type « marine » qui forment les 2 faisceaux lumineux que vous connaissez bien (chacun d’une portée de 80 kilomètres) dessinait ce soir là un n° de téléphone que l'on pouvait voir très distinctement.
Renseignements : 06 59 64 56 19

Très chers éléphants, dites-moi si je me trompe où ces delcampythons ont du piston ?

(Défense de ne pas ouïr)
V.

Avatar de l’utilisateur
D'Avant-Court
Messages : 101
Inscription : jeu. 30 juin 2011, 22:16
Localisation : Paris

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar D'Avant-Court » lun. 31 mars 2014, 22:46

Je saisi l'occasion de ces deux évènements prochains pour parler de ma rencontre avec un petit dahu aux ailes brisées.
Il faut imaginer la pauvre bête se tenant de travers sur ses pattes asymétriques agitant vainement ses deux petites ailes d'une manière dérisoire...

Pour être plus concret, j'ai essayé une des premières guitares de Jean Noël Rohé dont la table a connu un sort funeste : deux fentes sur toute la
longueur de la table. Malgré cet handicap, une réparation de fortune lui a donné une seconde vie. Pour combien de temps, difficile à dire.
Il n'empêche que la guitare est splendide, d'une facture hallucinante de précision et de beauté. La sonorité globale est chaleureuse, d'une
grande cohérence. Ce qui frappe aussi, c'est la consistance sonore formidable qui permet d'envisager une grande échelle de nuances.
Lorsqu'on taquine la partie haute du manche sur les trois cordes aigües on découvre la plus sublime et complexe des textures sonores :
impressions de fluidité harmonieuse, de magie douce ( avec des paillettes dorées qui virevoltent ), de petit macaron qui résiste un peu pour
céder souplement et mener à une autre matière plus dense. Hélas, cette race précise de petit dahu est éteinte, puisqu'elle cède sa
place à une autre, plus trapue, plus robuste, qui dégage un genre de charme différent mais non moins attractif.

Petit ou grand Dahu, pour qui aura la chance de croiser le chemin d'une de ces créatures musicales rares comme le léopard des neiges,
je ne saurais trop lui conseiller d'y jeter un oeil et les oreilles avec conviction ( mais pas trop fort pour ne pas l' effrayer )

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » sam. 12 avril 2014, 04:17

Les concerts

pour la Rohé épicéa c'est aujourd'hui = viewtopic.php?f=50&t=33200

pour la Rohé cèdre c'est demain = viewtopic.php?f=50&t=33201

Parisien tête de Rien, tu ne pourras plus dire que tu ne savais pas OÙ découvrir une guitare de Jean-Noël Rohé !

A bon entendeur,
Valère

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » jeu. 24 juillet 2014, 03:40

Je ne sais si vous êtes comme moi - et à vrai dire je ne le vous souhaite pas - mais en levant les yeux depuis ma plus haute tour, j'ai vu passer dans le ciel du BON CHON une Rohé en vente.

Son prix ; celui d'un presse-purée grand concert pour une musicalité très très nettement supérieure.

L'une ou l'un de vous l'a-t-il attrapée en vol ?

Valère

valère
Messages : 922
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar valère » lun. 08 décembre 2014, 02:25

J'ai cru que c'était la pleine lune qui toquait à la porte de la grotte... mais non, elle est passée la nuit passée.
Le Père Noël déjà, la seule valeur stable... trop tôt...

"SI HA MOI TU NE FIENS, A TOI CH'IRAI" dit une voix ferme que je ne vis pas.
"M..., me dis-je en mon for extérieur (cela n'arrive pas qu'à vous) l'Alsacienne !!!!!"
Je l'avais toute de suite reconnue à son fort accent de cathédrale.

Je n'y étais pas préparé, mais la joie était de taille (la mienne bien sûr).

Et je laissai entrer solennellement Miss Rohé Cèdre qui venait à peine d'échapper à l'élection Miss France 2014 et qui cherchait un havre de paix.

Vous pensez comme alors je fus tout œil et tous Zoreilles !!!!!!

Avatar de l’utilisateur
nono51
Messages : 222
Inscription : dim. 04 mai 2014, 00:50

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar nono51 » sam. 13 décembre 2014, 21:16

OUAAAHHH, quelle chaaaanche !

Alors, est-ce que la Rohé lave plus blanc que le blanc de la Friederich, ou de la Delarue, ou des Field, ou des Ligier ?

JLV
Messages : 192
Inscription : jeu. 04 novembre 2010, 00:04

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar JLV » jeu. 08 décembre 2016, 01:55

Bonsoir à tous,

Un petit mot pour vous faire part de mes toutes premières impressions après avoir reçu cet après midi, une merveille sortie de l'atelier de Jean-Noël en mai 2016.
Avant d'arriver chez moi, elle est allée faire un tour dans le Kent (UK) puis en Virginie (USA) et a décidé finalement de revenir en France tout en privilégiant quand même le sud au détriment de son Alsace natale..
Je me sens extrêmement privilégié de pouvoir héberger la belle sans avoir patienté les 10 ans d'attente qui sont maintenant quasi incontournables.

Une esthétique parfaite, sobre mais donnant une impression de grand luxe.
Une facture irréprochable et encore une belle odeur de vernis au tampon. Des mécaniques parmi les plus belles connues de moi, Klaus Scheller en l'occurence.

Après un bon quart d'heure de contemplation en 3D, je décide de mettre mes cordes de référence car je constate qu'elle est montée avec des cordes moyen tirant nylon et cela ne me convient pas (avec un sol qui a l'air d'être en composite)
En route pour les Corum Alliance bleues qui m'ont accompagné tout au long de ces nombreuses années (pas le même jeu...) et qui ont fait chanter mes Field et surtout ma dernière Friederich, une épicéa de 1972 que j'ai vendu un jour parce que l'on fait tous des bêtises à un moment ou un autre de son existence!

Donc vous avez compris, la comparaison va être rude.

Prise en main parfaite, équilibre tiré au cordeau. Elle tient naturellement sans effort.

Premières notes et je suis KO assis (si j'avais écrit debout vous ne m'auriez pas cru). Comme le dit Valère, "elle a avalé la cathédrale de Strasbourg".

Petits tests, 1er prélude de Villa Lobos, le sustain de la première montée de basses sur les cordes de mi et de la parait ne plus vouloir finir.
Prélude de la première suite pour violoncelle de Bach, polyphonie superbe et du cristal.
Test redoutable qui peut donner de la bouillie sur de nombreuses guitares: Campos de d'Abel Carlevaro. Cela sonne avec une grand beauté et un belle clarté des voix.

Elle n'a pas la suavité de la Friederich mais elle est encore verte et la Friederich avait plus de 40 ans.
Par contre, on sent une puissance qui ne demande qu'à s'exprimer voire à exploser.
Elle me donne des frissons et l'on sent un instrument de précision qui vous tire vers le haut.

à suivre probablement..

PS si vous voulez la voir, elle est toujours sur le site de Kent. (comme vendue bien évidemment) C'est la n°76..
2016 Jean-Noël Rohé
2016 Marco Bortolozzo FE09 Torres

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 14426
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar Isabelle Frizac » jeu. 08 décembre 2016, 02:06

Merci de ce magnifique compte- rendu :D
Et bravo pour cette belle acquisition et en même temps retour au pays de ce patrimoine.

:bravo:

Mais pourquoi l'ancien propriétaire l'a-il répudiée si peu de temps après son acquisition et sans doute quelques années d'attente ? :shock:

:bye: :merci:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

stramich
Messages : 30
Inscription : jeu. 25 février 2016, 09:50
Localisation : Schifflange, luxembourg

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar stramich » jeu. 08 décembre 2016, 06:24

:roll: la mienne est prévue pour 2017, après 8 ans , je l ai commandé chez Jean Noël en direct, très sympas au téléphone , je trouve que c est bien d attendre , j ai pu essayé plein de guitare entretemps ,

JLV
Messages : 192
Inscription : jeu. 04 novembre 2010, 00:04

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar JLV » jeu. 08 décembre 2016, 16:06

@Isabelle
Parce qu'il achète et vend compulsivement apparemment et qu'il convoitait une Simon Ambridge qu'il a l'occasion d'acquérir par la vente de celle là qui est ABSOLUMENT NEUVE!

@stramich
Je connais ce sentiment, j'ai attendu 14 ans une Field et quand elle était prête, j'avais acquis cette Friederich et j'ai laissé ma place à qui je pensais être un copain qui s'est empressé de la revendre chez Miles.. (il était anglais, j'aurais dû m'en douter.. perfide Albion ;-) )

Il semble que JNR, à partir de 2016 ait intégré quelques modifications qui d'après notre encyclopédique Valère les rendent encore plus , avec plus de plus,
... mais il nous le dira bien mieux que moi.

A suivre.... si je ne suis pas trop KO ce soir après ma séance de "Pumping Nylon".

Bien à vous,
2016 Jean-Noël Rohé
2016 Marco Bortolozzo FE09 Torres

stramich
Messages : 30
Inscription : jeu. 25 février 2016, 09:50
Localisation : Schifflange, luxembourg

Re: Jean-Noël Rohé, la ligne bleue

Messagepar stramich » jeu. 08 décembre 2016, 19:14

Même pour moi, j ai eu l occasion d acheter la field n 99 de mad field , pour ça j ai du vendre toutes mes guitares , dont quelques unes que je regrette beaucoup, j aurai le même problème pour la rohé, et ce n est pas toujours bien vue sur le site si on vend beaucoup de guitares.


Revenir vers « Luthiers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 5 invités