Field… la piste secrète.

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16607
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Field… la piste secrète.

Message par Isabelle Frizac » sam. 15 octobre 2016, 14:11

Je les remets, Maurice, même si c' est hors-sujet !

Et j' en demande par avance pardon à Valère .

je cite : "Valère bi- vore, Valère de guitare, Valère de musique..."

Et un dernier pour la route, parce qu' à ce niveau , on va croire que Valère est un co....mique :wink: , c' est normal me direz-vous,
valère a écrit : Valère d’un clown
C' est suffisant , je pense et hors-sujet avec les merveilleuses guitares de Field.
Car (va)l' air de rien, Valère a le nez creux pour pressentir le devenir de la lutherie et avec son (val)air de ne pas y toucher, il sait y faire pour trouver d' excellentes guitares (et leurs luthiers) à nous présenter devant nos (val)airs ébahis.

Je poursuis sur mon (val)erre:

Prenez l' air, prenez Valère, et prenez aussi l' Ermitage , vous aurez un superbe plateau ! mais n' oubliez pas les guitares et le son.

Isa-l' air du temps...
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
FabienSimon
Messages : 2768
Inscription : sam. 06 février 2010, 13:14
Localisation : Allemagne

Re: Field… la piste secrète.

Message par FabienSimon » sam. 15 octobre 2016, 14:25

Maurice a écrit :... en ce sens, me semble-t-il, les luthiers sont plus des artistes que des artisans.

...
Je suis d'accord avec vous, ce débat a cependant déjà eu lieu sur ce forum, les avis étaient partagés, l'énergie développée pour le brame du cerf est très en-dessous de celle qui avait été alors déployée sur ce fil.
Si mes souvenirs sont bons, le fil avait été cadenassé afin d'éviter certaines blessures graves virtuelles....
« Vivi felice » D. Scarlatti

Guitare "Thomas DAUGE" n°118

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16607
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Field… la piste secrète.

Message par Isabelle Frizac » sam. 15 octobre 2016, 14:32

FabienSimon a écrit :
Maurice a écrit :... en ce sens, me semble-t-il, les luthiers sont plus des artistes que des artisans.

...
Je suis d'accord avec vous, ce débat a cependant déjà eu lieu sur ce forum, les avis étaient partagés, l'énergie développée pour le brame du cerf est très en-dessous de celle qui avait été alors déployée sur ce fil.
Si mes souvenirs sont bons, le fil avait été cadenassé afin d'éviter certaines blessures graves virtuelles....
Je conseille vivement Maurice à relire ce fil ici .

Aussi, merci Maurice de ne pas remettre de l' huile sur le feu.

:bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Maurice
Messages : 546
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Field… la piste secrète.

Message par Maurice » sam. 15 octobre 2016, 18:42

Isabelle, désolé, ce n'était pas m'en intention de repartir sur ce débat qui nous aurait éloigné du sujet de ce fil.

en fait je l'ai juste dit non pas pour donner mon avis (bien que je pense aussi), mais pour rester dans le cadre de cette discussion, où il est question de Field et d'Orféo.

en l'occurrence c'est bien l'auteur d'Orféo qui écrit dans la préface du 1er numéro : "j'ai également cherché à rencontrer les luthiers qui avaient fait les guitares et comprendre leurs choix. Ces artistes m'ont initié à la connaissance de la fabrication et transmis et transmis la passion de la lutherie etc..."

il faut bien comprendre que l'auteur d'Orféo part d'emblée de ce présupposé de penser que les luthiers sont des artistes.

et si on ne garde pas à l'esprit ce postulat de l'auteur on ne peut que lire de travers cette revue, parce qu'après l'avoir dit il n'a de cesse d'aller dans ce sens : quand il va voir Field il ne rend pas visite à un artisan mais bien à un artiste.


sinon il aurait peut-être écrit un truc sans intérêt du genre : "les guitares de Dominique Field n'ont certes pas une grande projection, mais elles ont des basses profondes et des aigus clairs et distincts, ce sont des guitares bien équilibrées et assez faciles à jouer"

en l’occurrence, débattre pour savoir si c'est vrai ou faux n'a aucun intérêt dans la mesure où nous sommes, quoi que nous pensions par ailleurs, face à un objet qui en fait l'hypothèse, et nul doute que si l'auteur n'était pas parti de là il ne serait pas arrivé au résultat incroyable auquel il est arrivé, parce que cette revue témoigne bien, non pas d'un artisanat, mais bien d'un art.

voilà, c'est tout, et désolé si je n'ai ps été clair, c'est que cela me semblait évident.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16607
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Field… la piste secrète.

Message par Isabelle Frizac » sam. 15 octobre 2016, 18:45

Bien d' accord avec toi, on parle du magazine Orfeo et du luthier Dominique Field.

:bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8682
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Field… la piste secrète.

Message par milsabords » sam. 15 octobre 2016, 20:25

Maurice a écrit :@milsabords pas d'accord,ce dit Valère est très compréhensible : "le luthier ne crée pas une guitare mais un son"
s'ils ne créaient que des objets "inertes" comme des buffets ou des chaises, les luthiers seraient tous des gens peinards, cette quête du son est leur malédiction, parce qu'elle représente un horizon inatteignable, une quête qui ne peut les épargner du doute, comme dit FabienSimon : la "quasi-perfection" est le mieux qu'ils puissent obtenir, en ce sens, me semble-t-il, les luthiers sont plus des artistes que des artisans.
bien sur , il ne s'agit pas de fabriquer une guitare de "façade" qu'on accroche au mur et qui ne sonne pas . il faut évidemment que le son soit la recherche principale . et ce n'est pas le cas de tous les luthiers malheureusement . il faut donc rester vigilant .

le luthier a la nécéssité de la rigueur de l'artisan et la folie légere de l'artiste . et peut être une bonne dose de mégalomanie . tout en gardant les pieds sur terre .

si en plus l'instrument bénéficie d'une jolie finition , tant mieux , mais ça se paye . une francisco barba ( flamenca blanca par exemple que j'ai vu récemment ) est à la fois un exemple de sonorité , et un magnifique instrument .

alors déjà , les guitares sorties fraîches de l'atelier sonnent du feu de Dieu , mais c'est encore mieux quand elles datent des années 70 / 80 , voire avant . le temps les améliore . parfois les anciennenes peuvent avoir quelques fentes rebouchées correctement et sonnent impeccablement . des instruments recherchés et utilisés par des pros du flamenco . et même au prix qu'elles sont facturées ( et qui n'est pas excessif tout compte fait ) elles ne restent pas longtemps en vitrine .
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2454
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Field… la piste secrète.

Message par mmarques » sam. 15 octobre 2016, 20:43

milsabords a écrit :
le luthier a la nécéssité de la rigueur de l'artisan et la folie légere de l'artiste . et peut être une bonne dose de mégalomanie . tout en gardant les pieds sur terre .

Qu'est ce que c'est bien dit! :okok:
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8682
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Field… la piste secrète.

Message par milsabords » sam. 15 octobre 2016, 21:33

oui , une sorte de quadrature du cercle , voire une droiture de coeur , voire une grande ouverture spirituelle .

j'en demande beaucoup , je sais .
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

André Blanc
Messages : 545
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Field… la piste secrète.

Message par André Blanc » dim. 16 octobre 2016, 17:15

ceux-ci dit pour avoir rencontré un paquet de luthiers.. ils ont plus un profil d'ingénieurs que d'artistes.. en ce sens que rien n'est laissé au hasard et ils ont un discours hyper rationnel.. ..
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Maurice
Messages : 546
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Field… la piste secrète.

Message par Maurice » lun. 17 octobre 2016, 09:58

oui, dans Orféo aussi on y voit beaucoup de plans et de schémas.

les plans dans le document sur Field sont assez basiques, et pourtant Field invente un timbre de voix unique.

j'imagine que les plans sont là pour nous faire croire qu'on peut l'expliquer et le comprendre, alors qu'en vérité personne ne sait pourquoi Field est seul capable sur la planète de créer cette voix.

dernièrement des experts de musée se sont laissés berner par des des faux tableaux de grand maîtres, je me demande si ceux qui connaissent la voix d'une Field pourraient se laisser berner par une fausse Field ?

c'est d'ailleurs assez marrant de penser qu'il serait plus facile de copier la toile d'un grand peintre qu'une guitare de Dominique Field :D

:bye:

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1835
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: Field… la piste secrète.

Message par wchyme » lun. 17 octobre 2016, 12:15

André Blanc a écrit :ceux-ci dit pour avoir rencontré un paquet de luthiers.. ils ont plus un profil d'ingénieurs que d'artistes.. en ce sens que rien n'est laissé au hasard et ils ont un discours hyper rationnel.. ..
Un peu réducteur comme idée, en tout cas dans cette phrase... Un artiste - contrairement aux idées reçues - ne crée pas de manière impulsive. Ou s'il le fait au debut ou de temps en temps, il y a toujours une ligne directrice de recherche et de perfectionnement. On peut s'en convaincre en regardant les etudes qui precedent une toile, ou les motifs qui reviennent d'une oeuvre a une autre, ou meme les techniques (couleurs, matières, matériaux, éclairages, etc.) qui sont en general en evolution progressive.
Je trouve qu'un luthier, tout comme les artistes, sont plus proche des chercheurs que des ingénieurs. A mon avis, un ingénieur va plutôt s'attacher a la perfection et optimisation de la construction (et va inventer des outils, des méthodes et procédés pour y arriver), y compris son esthétique - tandis qu'un chercheur -meme formation qu'un ingénieur - va vouloir arriver a quelque chose qui n'existe pas, sauf dans son imagination ou monde imaginaire.

Maurice
Messages : 546
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Field… la piste secrète.

Message par Maurice » lun. 17 octobre 2016, 17:02

sans compter qu'un ingénieur qui a le plan d'un pont fera un pont qui tient la route, s'il a le plan d'un avion il fera un avion qui vole, s'il le plan d'un tunnel il fera un tunnel...
mais si on donne à un luthier le plan d'une Field (puisqu'il est question de lui dans cette discussion et qu'il ne faut pas sortir du sujet, mais c'est aussi vrai pour d'autres) il ne fera jamais une Field, même si on lui donne avec, son atelier, ses bois, ses outils, sa femme et ses enfants il ne fera pas une Field.
c'est la grosse différence avec les ingénieurs : le seul qui peut faire une Field c'est Field lui-même et pas un autre, comme le seul qui pouvait peindre un Vermeer c'était Vermeer lui-même et pas un autre.
si n'importe quel luthier pouvait faire n'importe quelle guitare juste en regardant des plans ça se saurait et on s'en serait déjà rendu compte, en tout cas il me semble.
:bye:

M'Bo
Messages : 1539
Inscription : sam. 09 janvier 2016, 16:44
Localisation : Maisons-Alfort

Re: Field… la piste secrète.

Message par M'Bo » lun. 17 octobre 2016, 18:07

Maurice a écrit :... il ne fera jamais une Field, même si on lui donne avec, son atelier, ses bois, ses outils, sa femme et ses enfants il ne fera pas une Field..
Oui c'est certain mais si il a un peu d'oreille (et qu'il s'y connaît un peu en lutherie aussi sinon la discussion n'a pas trop de sens) et avec toutes ces cartes en main (bon la femme et les enfants c'est peut-être pas nécessaire :mrgreen: ) il fera, je pense, quelque chose de sympa quand même !! :wink:

Avatar de l’utilisateur
Henri
Messages : 160
Inscription : ven. 29 janvier 2016, 10:29
Localisation : ROUEN (76)

Re: Field… la piste secrète.

Message par Henri » lun. 17 octobre 2016, 18:36

Il manquera quand même l'étiquette avec la signature... et ça ça compte beaucoup !!!!
"Faut pas mollir !"

valère
Messages : 993
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Field… la piste secrète.

Message par valère » lun. 17 octobre 2016, 21:22

Henri a écrit :Il manquera quand même l'étiquette avec la signature... et ça ça compte beaucoup !!!!
Sincèrement Henri, une Field sans l'étiquette ferait déjà ma plus grande joie (sans jeu de mot). Je pourrais même te céder l'étiquette.
Ma conviction (qui n'engage que moi et qui m'engage beaucoup) est que quand on la chance d'avoir une constellation d'excellents luthiers à deux pas de chez soi, mieux vaut lever le nez dans leur direction. Il y a toujours source d'apprentissage et d'émerveillement.

Je remercie FabienSimon de nous rappeler la présence sur cette planète d'Eduardo Isaac que j'avais abondamment cité au début de cette piste. C'est un artiste international auquel la France rend trop peu hommage. On peut fouiller avec bonheur toutes les vidéos postées sur YT depuis les premières des années 90 et avant à aujourd'hui pour découvrir là une autre piste, celle d'une aventure musicale exceptionnelle dans des registres éclectiques = (Paisaje cubano con campanas) (Movimento Violão: Eduardo Isaac), ( Eduardo Isaac Koln Concert), (Eduardo Isaac plays M. Giuliani: Rossiniana n.4 (Movimento Violão)), (Movimento Violão - Radamés Gnattali / Eduardo Isaac), (Eduardo Isaac rodrigo piazzolla), (Adios Nonino Daniel Binelli & Eduardo Isaac)................................................................

Il joue depuis trente ans sur une guitare de Dominique Field, en fait sur une de la fin des années 80 puis une autre des années 2000, une troisième est en commande. Si on n'a pas eu la chance de FabienSimon de subir le choc du concert, ces enregistrements ont beau n'être que des enregistrements, ils nous disent beaucoup de l'interprète et de sa (ses) guitare(s). Suggérer que la réputation de ces luthiers est usurpée, c'est se priver de beaucoup de bonheur, et en premier lieu celui de la découverte.

En attendant qu'un directeur de lieu ou de festival daigne inviter Eduardo Isaac, il y encore pleins de ressources pour en écouter du nord au sud et d'est en ouest.

Quant au débat qui s'engage, je pense qu'il touche au cœur d'une question qui pourrait devenir LA question, c'est dans ce sens que je vous proposais d'observer attentivement la photo de la page 7
(https://issuu.com/orfeomagazine/docs/orfeo_7_fr).

Valère Lépatant

Revenir à « Luthiers »