Quoi de neuf ?... Torres.

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
valère
Messages : 961
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par valère » dim. 20 décembre 2015, 14:11

Bien cher Zeno,

je ne parviens pas à retrouver le sommeil. Entrer dans l'hiver par la porte du printemps n'est pas mon compte.
Valère en super galère.jpg
Aussi ruminé-je ton intéressant témoignage tout épiné de questions pertinentes.

L'autre question est que je ne vois pas dans quelles circonstances Hermann a pu tenir de tels propos... sinon dans l'agacement d'un qui ne parvient plus à écouler le stock ancestral d'érable et qui est contraint, pour répondre à la nouvelle demande, de courir après des bois plus chers et plus lointains.

Cette supposition s'appuie sur mon expérience personnelle qui ne se reconnait en rien dans de telles affirmations. Mais je ne doute pas "qu'un autre", toi par exemple, ait pu s'y retrouver. La diversité de notre curieux monde est certainement sa première richesse.

Je reviendrai ensuite à la Torres de Carles Trepat où là, je me retrouve complètement dans ton ressenti et la foule de questions qu'il provoque dans un monde guitaristique qui rame totalement dans l'autre sens. (Ainsi peut-on juger pourquoi ils mettront très très longtemps à se rencontrer).

Je ne sais si tu as pu être présent au concert de Carles... qui était bondé... et qui a été acclamé avec une telle ferveur que... mais plus tard !...

Dans les années 30 (1900), Domingo Esteso me fait savoir que ma guitare est prête et que je peux venir la prendre à l'atelier. Surprise ! Il me montre fièrement non pas une mais deux guitares, en me faisant l'honneur du choix. C'est le pire cadeau qu'un luthier puisse nous faire. Je connais des guitaristes que l'on a ainsi retrouvés trente ans plus tard, desséchés jusqu'à l'os, à passer d'une guitare à l'autre sans pouvoir se décider entre les deux.

À cette époque, le prix de la bouchée de pain était déjà très au-dessus de celui d'une guitare, et j'aurais pu pendre les deux... mais le même problème se serait invité chez moi et j'y serais toujours... Alors, comment fis-je ???

J'avais depuis longtemps remarqué que l'érable apportait, À MES SENS, une très grande clarté (celle que l'on apprécie dans toutes les guitares viennoises d'Hermann - entre autres) et dopait la guitare d'une très grande énergie. Un peu comme si le son était d'une merveilleuse lisibilité et poussé EN AVANT. La guitare était splendide, pour l'esthétique, cela va de soi, mais surtout pour le timbre. Quelque chose comme une flamenca hybridée avec un clavecin. Un projection d'enfer, des couleurs partout (dans le son) et un très beau sustain.

Mais je me rappelai en même temps toutes les raisons qui me faisaient aimer les guitares palissandre de Domingo... soit dit en passant, un homme d'une gentillesse à pleurer et qui n'avait d'égal que son talent.

Tout le monde à ce moment là s'extasiait pour les guitares de Santos... à juste titre, il va sans dire. Elles étaient testostéronnées et si toniques que les corridas à côté semblaient une partie de thé. (Si tu veux mon tout petit avis, c'est plus lui qui donnera le coup de rein qui enfanta la guitare moderne).

Je me souviens qu'à ce moment, Domingo nous semblait plus l'enfant spirituel de Torres que de Ramirez (Manuel). Ses guitares étaient tellement chantantes et douces que la musique sortait des notes comme d'une source, sans qu'il soit vraiment besoin de les jouer (c'est l'impression qu'on a toujours, et sur un enregistrement, tu reconnais une Esteso entre mille).

Ce phénomène a pour vertu de t'enjoindre à intérioriser la musique pour la laisser s'extérioriser d'elle même. Donc, à qualités égales... avec moins de chien tout de suite que celle en érable... mais offrant de tels mondes sensibles à portée de doigts... je suis reparti avec la palissandre.

À SUIVRE...

V.
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.

Emmanuel Cavalier
Messages : 1144
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Emmanuel Cavalier » dim. 20 décembre 2015, 14:55

la guitare jouée par A.York sur les videos du G S I semble avoir des éclisses en palissandre et personnellement je la préfère à celle jouée par C.Trepat qui semble parfois(pardonnez moi)posséder des aigus un peu timides à mon gout(qui reste un gout personnel sans aucun jugement de valeurs :wink: )
Ceci en sachant que les vidéos du G S I bénéficient certainement d'un traitement du son conséquent.

Maurice
Messages : 516
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Maurice » dim. 20 décembre 2015, 15:46

merci Valère pour ta réponse, elle valait le coup de sortir le nounours de son hibernation.

l'interview d'Hermann Hauser, je ne peux pas mettre lien parce qu'il renvoie à un site commercial américain de vente de guitares situé dans l'Ohio, on tombe dessus si on tape dans google : hermann + hauser + maple.

non, je n'ai pas assisté au concert, j'ai juste écouté les enregistrements sur yt : il me semble que ce genre de guitare ne peut pas être estimé avec les critères actuels : puissance, sustain, profondeur des basses, tenue des aigus (comme le dit Emmanuel)... c'est juste son timbre, elle produit un son incroyablement sensible et touchant, après il faut se méfier des enregistrements, mais cela semble confirmé par ce qu'en dit Isabelle.

je me demande si cela représente un risque pour un guitariste de faire un choix à ce point en dehors des normes actuelles, ou au contraire un "plus".
pas seulement pour le côté "historique", de se dire qu'on va entendre une guitare qui sonne comme celle de Tarrega, mais se dire qu'une guitare (jouée en concert) c'est encore aussi ça : une petite guitare qui pèse 1 kg mais qui sait aussi parler aux coeurs comme dit Hauser.

sans revenir à l'habituelle dispute anciens vs modernes, c'est tout de même sympa de voir que des guitaristes (et aussi des luthiers) résistent aux phénomènes de modes et continuent de faire exister ce genre de guitare, que la nouveauté vienne en complément de l'ancien sans le supplanter totalement, sans tourner la page et faire table rase du passé, et qu'importe s'il faut un ampli pour l'entendre, si les aigus sont un peu moins puissants, si elle ne supporte pas les attaques trop fortes ou si le sustain est un peu moins long, sinon, si la guitare entre dans ce jeu de la "performance", elle perdra une part essentielle d'elle-même.

Emmanuel Cavalier
Messages : 1144
Inscription : lun. 10 octobre 2011, 23:56
Localisation : Millau Aveyron

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Emmanuel Cavalier » dim. 20 décembre 2015, 16:44

zeno a écrit : non, je n'ai pas assisté au concert, j'ai juste écouté les enregistrements sur yt : il me semble que ce genre de guitare ne peut pas être estimé avec les critères actuels : puissance, sustain, profondeur des basses, tenue des aigus (comme le dit Emmanuel)... c'est juste son timbre, elle produit un son incroyablement sensible et touchant, après il faut se méfier des enregistrements, mais cela semble confirmé par ce qu'en dit Isabelle.

je me demande si cela représente un risque pour un guitariste de faire un choix à ce point en dehors des normes actuelles, ou au contraire un "plus".
pas seulement pour le côté "historique", de se dire qu'on va entendre une guitare qui sonne comme celle de Tarrega, mais se dire qu'une guitare (jouée en concert) c'est encore aussi ça : une petite guitare qui pèse 1 kg mais qui sait aussi parler aux coeurs comme dit Hauser.

.
Le timbre si particulier de cette guitare(j'ai été touché dés la première écoute malgré ma remarque sur les aigus )semble se retrouver dans toutes les vidéos sur C.Trépat :casque:

Le "plus"est très certainement pour nous,puisqu'il nous fait connaitre des sons(sensations) que l'on n'aurait jamais découvert sans lui.
Pour lui et sa carrière...Il n'a pas l'air malheureux :lol:

Maurice
Messages : 516
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Maurice » mer. 23 décembre 2015, 11:33

le plus est pour ceux qui écoutent, mais aussi pour celui qui doit jouer ce genre de guitare, dans la mesure où les Torres sont des guitares très légères (1,3kg) : la table est très fine (entre 1.5 et 2 mm), et les éclisses et le fond sont faits dans un bois aussi très léger (cyprès ou érable ?).
Pour compenser cette légèreté du corps de la guitare (et ne pas perdre de puissance dans les aigus et aussi garder des basses suffisamment puissantes) le manche est lui-même fait en bois "légers" : le manche est en cédro et la touche n'est pas en ébène mais en palissandre (en principe ?), pour jouer des guitares jazz avec une touche en palissandre je m'aperçois que ce genre de touche est bien plus souple et plus agréable au touché que l'ébène ("avis personnel").
Au final cela doit donner une guitare très réactive et vibrante au niveau du corps et même au niveau du manche (à noter que la table a elle-même une résonance très basse : en Mi-Fa ou même en dessous), ce qui doit être aussi assez gratifiant et agréable pour celui qui la joue.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15610
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Isabelle Frizac » mer. 23 décembre 2015, 23:03

Valère en hibernation.jpg
Une âme compatissante a apporté un oreiller à Valère ...

les yeux encore ouverts, le cerveau à moitié endormi, peut-être pourra-t-il m' éclairer sur le changement de bois pour les éclisses et le fond , (érable puis palissandre ou le contraire ?).

Plus précisément , Torres a-t-il utilisé indifféremment l' un ou l' autre bois ou bien a-t-il changé progressivement ?

Et si c' est le cas d' un changement progressif, en sait-on les raisons ?

Bien à toi,

Isabelle
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

valère
Messages : 961
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par valère » jeu. 24 décembre 2015, 02:49

Entre deux ronflements, laissez-moi me rappeler que Tonio a vécu parfois dans un tel dénuement qu'on lui confisquait jusqu'à sa hache en paiement des taxes et impôts que le cyprès était l'essence de bois "locale" et donc la plus immédiate en un temps où la distinction "classique" / "flamenco" n'existait pas mais en supposant qu'il ait eu toujours "le choix"... souvent limité aux opportunités, il n'y a pas eu de progression d'un bois vers l'autre mais certainement des explorations chaque fois différentes au gré de ces opportunutés on sait par exemple que le fond en carton était délibéré Zeno tu décris bien un soucis d'allègement de toutes les parties je me rendors déjà pardon mais il faudra que j'explique aussi le travail tout à fait original que mène Carles Trepat sur la sonorité de sa guitare et comment il en obtient délibérément le son que.......

valère
Messages : 961
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par valère » jeu. 31 décembre 2015, 04:17

zeno a écrit : non, je n'ai pas assisté au concert, j'ai juste écouté les enregistrements sur yt : il me semble que ce genre de guitare ne peut pas être estimé avec les critères actuels : puissance, sustain, profondeur des basses, tenue des aigus (comme le dit Emmanuel)... c'est juste son timbre, elle produit un son incroyablement sensible et touchant, après il faut se méfier des enregistrements, mais cela semble confirmé par ce qu'en dit Isabelle.
je me demande si cela représente un risque pour un guitariste de faire un choix à ce point en dehors des normes actuelles, ou au contraire un "plus".
pas seulement pour le côté "historique", de se dire qu'on va entendre une guitare qui sonne comme celle de Tarrega, mais se dire qu'une guitare (jouée en concert) c'est encore aussi ça : une petite guitare qui pèse 1 kg mais qui sait aussi parler aux coeurs comme dit Hauser.
sans revenir à l'habituelle dispute anciens vs modernes, c'est tout de même sympa de voir que des guitaristes (et aussi des luthiers) résistent aux phénomènes de modes et continuent de faire exister ce genre de guitare, que la nouveauté vienne en complément de l'ancien sans le supplanter totalement, sans tourner la page et faire table rase du passé, et qu'importe s'il faut un ampli pour l'entendre, si les aigus sont un peu moins puissants, si elle ne supporte pas les attaques trop fortes ou si le sustain est un peu moins long, sinon, si la guitare entre dans ce jeu de la "performance", elle perdra une part essentielle d'elle-même.

Emmanuel Cavalier a écrit :la guitare jouée par A.York sur les videos du G S I semble avoir des éclisses en palissandre et personnellement je la préfère à celle jouée par C.Trepat qui semble parfois(pardonnez moi)posséder des aigus un peu timides à mon gout(qui reste un gout personnel sans aucun jugement de valeurs :wink: )
Ceci en sachant que les vidéos du G S I bénéficient certainement d'un traitement du son conséquent.
Emmanuel Cavalier a écrit : Le timbre si particulier de cette guitare(j'ai été touché dés la première écoute malgré ma remarque sur les aigus )semble se retrouver dans toutes les vidéos sur C.Trépat. Le "plus"est très certainement pour nous,puisqu'il nous fait connaitre des sons(sensations) que l'on n'aurait jamais découvert sans lui.Pour lui et sa carrière...Il n'a pas l'air malheureux :lol:

Je ne sais QUI je dois remercier pour cet excellent oreiller. Il a tout ce que j'aime en musique - composé qu'il est de 70% de duvet et de 30% de plumettes d'oie et canard : d'abord il se fait accueil TOTAL (Je sens à son contact mon museau s'évanouir comme dans un nuage) puis la réponse vient d'elle même, sans agressivité aucune, impulsant un soutien discret autant qu'efficace à la ligne mélodique qui s'échappe avec légèreté de mes naseaux. Si bien que je m'interroge parfois...
N'y aurait-il pas régulièrement distribution collective en cette partie du forum ?

Non, de fait, c'est le tissu de la taie qui m'a réveillé. Le Vichy sied-il bien à ma robe ? Mais de vrai, ce Vichy m'a tout l'air d'un tartan monochrome du genre W58, Bl66, W8, Bl8, W8... non, je me trompe... franchement de quoi vous filer des insomnies...

Juste assez pour saluer les contributions miraculeuses de Zeno et d'Emmanuel qui ouvrent sur des perspectives jusque là à peine effleurées les champs de nos perceptions du futur immédiat à développement extra-durable. Nous touchons ni plussss ni moinssss au point nodal de l'évolution de l'espèce bizarre que nous sommes par héritage, sans la moindre participation (hélas) d'un brin de volonté de notre part.

Je ne peux que nous souhaiter... mais il est encore trop tôt et nous nous contenterons pour l'heure de
FORMIDABLES FÊTES DE FIN D'ANNÉES

Valère

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15610
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Isabelle Frizac » jeu. 31 décembre 2015, 22:11

Valère à la guitare.jpg
Valère essayant une nouvelle guitare....durant la nuit de la saint-Sylvestre !

M' étonnerait que ce soit une Torres, celle-ci :reflechir:!

elle a un son bizarre ... :shock:


:fume: :noel: :ivresse:

Vive 2016 !

Bonne année, bonne santé, et le paradis à la fin de vos jours .
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15610
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Isabelle Frizac » sam. 02 janvier 2016, 14:40

Nous n'irons plus au(x) bois,
Les luthiers y sont passés .
La guitare que voilà,
Les a tous utilisés.
Entrez dans ses cordes,
Oyez comme elle sonne !
Chantez, dansez,
Remerciez qui vous trouverez !


Isabelle
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Maurice
Messages : 516
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Maurice » lun. 04 janvier 2016, 03:16

Sans vouloir faire celui qui s'y connait, je dirais que sur cette photo ce grizzly ne joue pas une Torres mais plutôt une Gibson SG, d'ailleurs il me semble que c'est la photo du guitariste Teddy Bear, du fameux groupe des 60's : "Boucle d'Or et ses Grizzlys", qui, avec Jerry Garcia et Peter Townsend ont fait la célébrité de cette SG, qui, avec ses 2 micros hambuckers double bobinage, branchée sur un marshall 300 w connecté sur une sono de quelques gigawatts produisait un volume sonore à peu près équivalent à celui d'un airbus a320 au décollage, un coup à réveiller en sursaut même un grizzly en hibernation comme Valère.

Pour en revenir à Torres, il me semble qui, en inventant la première guitare moderne diapason 65cm, aura été aussi le premier à inventer le chevalet moderne, la table moderne, le manche moderne, de sorte de parvenir à résoudre une équation pas aussi évidente à résoudre, si on en juge la difficulté de certaines guitares à être jouées, d'avoir une pression suffisante sur la table sans en arriver à des hauteurs stratosphériques de cordes au dessus du manche...

M'Bo
Messages : 1256
Inscription : sam. 09 janvier 2016, 16:44
Localisation : Maisons-Alfort

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par M'Bo » dim. 20 mars 2016, 13:11

Bonjour à tous,

Je me réjouis de pouvoir écrire mon avis sur ce sujet car je viens d'écouter le concert de Carles Trépat sur guitare Torres proposé par Valère au tout début de ce fil de discussion (enfin c'était hier soir tard et à 3h du mat après 2 écoutes successives (...) j'ai décidé de ne répondre que ce matin...)

Que dire sinon que j'ai passé un moment absolument divin à écouter cette musique !! :casque: :casque:

J'ai vraiment trouvé un son envoûtant, doux, exquis, avec une homogénéité de timbre entre basses et aigus parfaite..Justement ces basses quel plaisir de les écouter !! Elles sont vraiment chantantes, le timbre juste un peu mat (ou sourd) ce qu'il faut à mon goût. D'ailleurs on peut voir à certains moments (quand la caméra zoome sur la main gauche et la tête de la guitare) que les cordes basses ont été 'sauvées' et rallongées par un noeud tressé à la manière de ce que décrit Emilio Pujol dans sa méthode livre 1. C'est dire comme il doit vraiment tenir à ses cordes pour faire un truc pareil !!!

Je me suis vraiment laissé transporter dans cette ambiance intimiste, chaleureuse, qui a dû émouvoir plein d'auditeurs à l'époque de Tarregá, Pujol, Llobet...

Cette sonorité de guitare feutrée, presque fébrile effectivement (en comparant avec d'autres guitares modernes) a certainement contribué à son succès d'aujourd'hui (ou du moins celui du début XXeme siècle).

Chapeau bas à l'artiste bien sûr, à la guitare (si, si elle a une âme celle-ci :wink: ), aux fabricants de ces cordes, pour proposer une telle alchimie magique.

Et encore :merci: Valère pour avoir proposé ce spectacle.

mortimer
Messages : 48
Inscription : mer. 04 novembre 2015, 15:19

Carles Trepat à la Corunia

Message par mortimer » sam. 04 mars 2017, 23:23

Carles Trepat et le concert de la Corunia: sublime musicien, qui sait faire chanter sa Torres mieux que personne; pas de secret dans tout cela; les lignes mélodiques sont superbement menées et la musicalité n'est jamais prise en défaut à tel point que je n'ai pu entendre les bruits parasites tels les "sibilances asthmatiformes" du musicien !! Bien sûr l'amplification est là mais tant mieux et à noter qu'elle se révèle idéale et ne prend jamais le dessus sur l'interprète mais est constamment au service de celui-ci. Trepat utilise semble -t-il des cordes nylon uniquement; il est fidèle à ce type de guitare et cela ne me choque pas , au contraire. Cet enregistrement est inattaquable car musicalement parfait et c'est bien ce que le public a ressenti . On peut faire autre chose avec d'autres instruments mais à chaque concert suffit sa peine; je ne suis pas frustré; tout est ici ART et uniquement ART. Voilà ce que pouvait entendre un auditoire exigeant de la fin du 19 ème siècle et c'est enrichissant de le savoir.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15610
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par Isabelle Frizac » sam. 04 mars 2017, 23:31

Mon cher Mortimer,
pour autant que ma mémoire me soit fidèle, la Torres de Carles Trepat est montée en cordes en boyau, et accordée quasiment 1/2 ton plus bas .

:bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

valère
Messages : 961
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Quoi de neuf ?... Torres.

Message par valère » dim. 05 mars 2017, 02:47

Isabelle Frizac a écrit :Mon cher Mortimer,
pour autant que ma mémoire me soit fidèle, la Torres de Carles Trepat est montée en cordes en boyau, et accordée quasiment 1/2 ton plus bas .

:bye:
AAAAHHHHHHHH !!!!!!!...... Bien chère Isabelle,
QuelleS mÉMOIreS ! Et quel plaisir de te lYre...

Sans doute, Mortimer, opposes-tu cordes carbone et cordes nylon... mais ces dernières ne sont apparue qu'au milieu du siècle dernier en même temps que les bas nylon qui firent tourner bien des têtes... mais pas que. Toutefois, tu as raison en ce sens que Carles Trepat est, dans toute sa démarche, fidèle à une forme de fidélité aussi florissante que la mémoire d'Isabelle.

C'est à dire qu'il réinvente à sa manière L'ESPRIT qui donna naissance à une nouvelle fusion du couple musique / guitare au milieu du sciècle XIX... cad un siècle avant les pin up aux belles gambettes gainées... nylon. (Torres, mort en 92 de 1800, a beaucoup regretté de passer à côté de cette révolution.)

La démarche de Carles Trepat engage en fait un ensemble de paramètres très complexes et très élaborés dont les cordes font partie... mais pas que. Aigus boyau et graves soie filée argent... effectivement accordées plus bas que notre diapason actuel.

Je suis sensible à vos commentaires en ce que la position jusqu'au boutiste de Carles Trepat, qui révulse plus d'un de nos contemporains, nous fait cheminer vers l'essence de la guitare comme "voix de l'être" pendant et après toute une quadrennie où on a reproché - et avec quel entêtement - à nos guitares chéries de ne pas être ce qu'elles ne sont pas.
(Des pianos par exemple, ou des ordinateurs...).

Il serait paresseux de penser que Carles Trepat est dans une démarche passéiste. C'est tout le contraire. Il œuvre avec une constance et une science admirables à dépasser le syndrome mental qui a prévalu chez les interprètes à la suite de l'imitation grégaire de John Williams amoureux de sa Smallman.

La roue tourne, et bon nombre de jeunes guitaristes recherchent autre chose que cette vieille modernité des guitares "qui envoient" et qui est devenue le truc des vieux. Dans cette mouvance, Carles Trepat ne fait pas figure de modèle, loin de là... trop extrême peut-être et trop seul... mais il induit un nouveau regard sur la guitare.

Roland Dyens avait une admiration tout particulière pour l'homme et sa musique.

Valère

Revenir vers « Luthiers »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot], Majestic-12 [Bot] et 2 invités