Cours D08 : Tárrega, Francisco - Capricho Árabe - Analyse

Les cours de guitare classique sont gratuits. Ils sont destinés à l'amateur isolé qui n'a pas la chance d'avoir un professeur. Demandez votre inscription au groupe élèves pour intégrer la classe.
Règles du forum
Les cours de guitare classique sont gratuits. Ils sont destinés à l'amateur isolé qui n'a pas la chance d'avoir un professeur. Demandez votre inscription au groupe élèves pour intégrer la classe.

PDF, MP3, Vidéos, Cours : Niveau D01 - Niveau D02 - Niveau D03 - Niveau D04 - Niveau D05 - Niveau D06 - Niveau D07 - Niveau D08 - Niveau D09 - Niveau D10 - Niveau D11 - Niveau D12.

IX Catalogues des PDF, MP3 et Video des forums Delcamp.
Maurice
Messages : 546
Inscription : sam. 23 septembre 2006, 12:54
Localisation : Lyon

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Maurice » jeu. 27 septembre 2007, 09:40

bonjour,
merci pour votre réponse, elle me convient tout à fait.
Je ne sais pas jouer ce morceau; je n'ai aucune compétence pour les conseils d'interprétation et je ne connais pas grand chose à la grammaire musicale, cependant si je peux donner un avis d'auditeur il me semble qu'il y a un contresens dans la façon de le jouer de pas mal de guitaristes par rapport à ce qui me semble être l'esprit de ce morceau.
Beaucoup le jouent en effet avec la brutalité qu'on réserve habituellement à une marche militaire. Alors que c'est (à mon avis) un morceau dans lequel on devrait retrouver la langueur, la suavité, la douceur.
En cela cette œuvre est conforme à la mode 'orientaliste' qui dominait l'époque et qui à inspiré bon nombre de peintres et d'écrivains. Et pourtant, venant d'Espagne il me semble qu'il y a quelque chose de plus chez Tarrega qu'une simple recherche d'exotisme, de plaisirs venus d'ailleurs, quelque chose de plus 'local' puisque cet Orient est aussi là où il vit et du coup, d'une certaine façon, il arrive à nous en dire plus.
Dernière modification par Maurice le sam. 29 septembre 2007, 23:28, modifié 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1923
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Clément Pic » jeu. 27 septembre 2007, 09:50

Merci beaucou pà Frédéric Marchand, je ne connaissais pas ces infos, le lien qu'il propose est très précieux! :merci:
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Marchand Frédéric

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Marchand Frédéric » jeu. 27 septembre 2007, 12:44

Rebonjour,

Je ne peux qu'abonder dans votre sens. Ce morceau n'a rien de militaire. Rappelons encore une fois que Tarrega a voulu écrire une sérénade. Il le mentionne d'ailleurs sur le manuscrit. On ne peut pas être plus clair.

Ronsard a parlé de la douceur angevine. Il me semble que l'on pourrait en dire autant de Grenade. Difficile d'en parler, et surtout d'évoquer l'atmosphère qui se dégage de l'Alhambra, de ces palais (ils sont plusieurs), de ces jardins; on y ressent encore la présence des Maures dans tout leur raffinement, leur culture, leur degré de civisisation, qui à l'époque n'avait rien à envier aux autres. Les espagnols l'ont bien ressenti, admiré, et surtout respecté pour avoir conservé cet endroit. Ils auraient pu démolir et reconstruire par dessus. Ils n'en n'ont rien fait. Et pourtant, la reconquête de l'Andalousie sur les Maures a été âpre et dure. Aujourd'hui, les andalous sont très fiers et revendiquent ce mélange de culture qui crée un autre état d'esprit. Ce n'est plus de l'exotisme puisqu'ils l'ont intégré. Cela fait partie de leur identité.

La sérénité, la beauté du lieu est telle que Charles le Quint (celui dont le soleil ne se couchait jamais sur son empire) a choisi Grenade pour se retirer de la vie publique et finir ses jours, après avoir abdiqué en faveur de son fils.

Frédéric

Avatar de l’utilisateur
Jean Aragon
Elève des cours en ligne
Messages : 1876
Inscription : mer. 08 septembre 2004, 05:59
Localisation : St Pierre - La Réunion

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Jean Aragon » jeu. 27 septembre 2007, 18:19

ninjasan a écrit : je fais partie de ces béotiens qui font de la prose sans le savoir,
qui essayent de parler musique sans sa grammaire.

Et tout à coup Forese nous ouvre grand les portes-fenêtres sur le monde,

Forese nous projette une pleine lumière, nous envoie en orbite avec vue sur l'Univers,
:okok: Qu'en des termes élogieux ces choses-là sont dites !

Et c'est tellement juste :ouioui: Le travail de Forese est tout simplement remarquable.
Le peu d'étendue de ma culture musicale ne me permet pas de saisir tout, mais c'est justement une incitation à savoir davantage, à reactiver les neurones. J'apprécie ce "décapage" qui me sort de la routine intellectuelle.
:bravo: et merci à Forese.
Jean A

Avatar de l’utilisateur
sylvie
Messages : 2071
Inscription : lun. 27 juin 2005, 06:07
Localisation : lyon

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par sylvie » jeu. 27 septembre 2007, 20:27

Marchand Frédéric a écrit :PS: j'aurais bien ajouté une image de Grenade ou de l'Alhambra à partir de mon pc, mais je ne n'ai pas trouvé la bonne manipulation.
il en avait plus d'une j'ai pas su choisir :lol:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
sylvie

Avatar de l’utilisateur
Jean Aragon
Elève des cours en ligne
Messages : 1876
Inscription : mer. 08 septembre 2004, 05:59
Localisation : St Pierre - La Réunion

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Jean Aragon » lun. 01 octobre 2007, 11:34

sylvie a écrit : il en avait plus d'une j'ai pas su choisir :lol:
Ils sont chouettes tes recuerdos de la Alhambra :strizzalocchio:
Y'a bien longtemps que j'y suis allé tes photos souvenirs me font plaisir.
Jean A

Pizz

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Pizz » lun. 01 octobre 2007, 14:36

nogara a écrit :Ils sont chouettes tes recuerdos de la Alhambra :strizzalocchio:
Y'a bien longtemps que j'y suis allé tes photos souvenirs me font plaisir.
:okok: oui, j'irai bien m'y promener !

:bravo: Frédéric, tes commentaires et témoignages sont très précieux, colorés, ...
presque parfumés avec ces magnifiques photos (merci Sylvie aussi :wink:)

de jolies pistes pour l'inspiration... le capricho Arabe .... :casque:

:merci:

Pizz

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Pizz » lun. 01 octobre 2007, 14:48

zeno a écrit :...
Beaucoup le jouent en effet avec la brutalité qu'on réserve habituellement à une marche militaire. Alors que c'est (à mon avis) un morceau dans lequel on devrait retrouver la langueur, la suavité, la douceur.
...
La première interprétation que j'ai entendue, était assez raide... comme tu dis presque brutale,
et elle ne m'a pas donné envie à l'époque de m'y intéresser...
langueur, suavité, douceur.... :casque: oui, je suis plutôt d'accord ... merci Zeno

123guitare

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par 123guitare » lun. 01 octobre 2007, 14:53

pizz a écrit :
zeno a écrit :...
Beaucoup le jouent en effet avec la brutalité qu'on réserve habituellement à une marche militaire. Alors que c'est (à mon avis) un morceau dans lequel on devrait retrouver la langueur, la suavité, la douceur.
...
La première interprétation que j'ai entendue, était assez raide... comme tu dis presque brutale,
et elle ne m'a pas donné envie à l'époque de m'y intéresser...
langueur, suavité, douceur.... :casque: oui, je suis plutôt d'accord ... merci Zeno
tiens c'est vrai, quelles versions sont vos préférences
j'écoute russel avec plaisir, un double CD de l'intégrale de Tarrega

sur you tube il y a plétore de versions
j'ai découvert celle ci d'un jeune turc
je l'aime beaucoup


Youtube

Marchand Frédéric

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Marchand Frédéric » lun. 08 octobre 2007, 22:50

Bonsoir 123 guitare ,

Vous avez bien raison . :okok:
Cette version a une âme.

Mais il y en a d'autres encore. :casque:

je trouve que celle de Julian Bream est intéressante; à l'opposé de celle d'Ana Vidovic que je n'aime pas tellement, pour une fois. Trop rigoureuse et respectueuse du rythme de la partition. Cela me fait penser à une masterclass de Segovia qui essayait d'expliquer avec finesse à une jeune guitariste connue aujourd'hui (dont je ne me rapelle plus le nom, spécialisée dans le baroque) jusqu'où on pouvait se permettre de tricher un peu au profit de l'interprétation. Au final, cela fait la différence entre un artiste, un grand, et un petit (narrow-minded) :wink: .
:bye:

Frédéric

Martinuz

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Martinuz » lun. 08 octobre 2007, 23:12

Marchand Frédéric a écrit :à l'opposé de celle d'Ana Vidovic
je ne connais pas Capricio Arabe par Vidovic, peut-on la trouver sur Youtube ?
(j'ai cherché en vain ...)

Marchand Frédéric

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Marchand Frédéric » mar. 09 octobre 2007, 18:12

La version d'Ana Vidovic est très propre, évidemment. On peut la trouver sur son site à la rubrique "music" avec d'autres pièces.

Fredéric

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5492
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Elisabeth Calvet » dim. 23 décembre 2007, 01:03

Je viens de regarder le capricho arabe, je ne l'avais jamais travaillé, c'est vraiment une belle pièce.
Merci à tous! :okok:
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

bidouille

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par bidouille » mer. 02 janvier 2008, 14:14

J'avais fait déjà la remarque dans un autre fil de discussion. Je trouve que l'Aire de Zamba de la suite andine d'Agustin Barrios Mangoré a beaucoup de similitude avec le Caprice arabe.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5492
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Elisabeth Calvet » mar. 08 janvier 2008, 15:42

Le jeune turc joue très bien, j'ai écouté plusieurs versions, j'ai l'impression que personne ne respecte les demi-soupirs, entre les accords, sur les temps forts.
C'est juste une facilité d'écriture, ou Tarrega les voulait?
Le jeune turc non plus, mais lui, il a bien raison, il est assez inventif pour se passer des contraintes de la partition!
Qu'en pensez-vous?
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Revenir à « Cours de guitare classique en ligne »