Cours D08 : Tárrega, Francisco - Capricho Árabe - Analyse

Les cours de guitare classique sont gratuits. Ils sont destinés à l'amateur isolé qui n'a pas la chance d'avoir un professeur. Demandez votre inscription au groupe élèves pour intégrer la classe.
Règles du forum
Les cours de guitare classique sont gratuits. Ils sont destinés à l'amateur isolé qui n'a pas la chance d'avoir un professeur. Demandez votre inscription au groupe élèves pour intégrer la classe.

PDF, MP3, Vidéos, Cours : Niveau D01 - Niveau D02 - Niveau D03 - Niveau D04 - Niveau D05 - Niveau D06 - Niveau D07 - Niveau D08 - Niveau D09 - Niveau D10 - Niveau D11 - Niveau D12.

IX Catalogues des PDF, MP3 et Video des forums Delcamp.
Comtessedebergerac

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Comtessedebergerac » mer. 23 janvier 2008, 08:37

Voilà !! ce Capricio Arabe il doit être joué LÀ ! assis sur cet escalier...accompagné du bruit de l'eau qui coule...

Le guitariste espagnol aux yeux noir est rêveur... il joue en pensant à la jolie Mauresque croisée au hasard de son chemin.. Elle était là, tout près d'un étal couvert d'épices odorantes aux milles couleurs... un regard doux et farouche à la fois...une énigme insaisissable.

Mesures 1 à 12
Il en a encore le coeur tout ému, ...les images se bousculent dans son esprit..et il ne peut que murmurer en soupirant ...

Mesures 13 à 24
puis... il se rappèle la couleur orangé et chaude de sa robe, les délicates broderies ornant les manches larges au tissu diaphane...son coeur se détend en évoquant les boucles noires lustrées de soleil, courant sur des épaules aux courbes douces comme le miel...soudain, une pensée émue, un demi sourire offert furtivement à l'abri des regards indiscrets des passants affairés.... (peut-être se souvient-elle de moi ?)...mais, elle marche vers l'allée centrale, ondulante...tout en s'éloignant...

reprise
et puis, encore...ce sourire... une bouche, jolie comme une fleur dont on voudrait humer le parfum... ronde, rose, douce flamme illuminant une figure au teint mat dont le regard profond et perçant fascine encore son esprit...ces yeux, qui semblent avoir vu son âme pendant un court instant... (se souvient-elle de moi ?)....mais, la voilà à nouveau s'éloignant vers l'allée...là-bas..

Mesures 25 à 31
...son regard...j'aurais dû lui parler...lui dire un mot gentil...nous aurions pu rire, elle aurait sourit pour moi.. encore... encore....nous aurions marché main dans la main....

Mesures 32 à 35
mais se souvient-elle de moi ??... et si.. et si ?...aurai-je dû lui parler ? la suivre ?
.... soupir...

Mesures 36 à 42
...nous aurions pu marcher sous le soleil, marcher, rire, et sourire....ce sourire... ces yeux...ces cheveux sous le soleil.... nous aurions pu...nous aurions pu...

Mesures 43 à 61
etc, etc... (la rêverie se poursuit....là, je laisse les détails à votre inspiration... :wink: )

Mesures 62 à 63
elle était si jolie....mais elle s'éloignait en marchant...lentement vers l'allée là-bas...

Mesure 64
jamais je ne l'oublierai....

Et le guitariste espagnol continue de rêver, assis sur l'escalier de pierre dans la fraicheur naissante d'un soleil couchant... (merci à sylvie pour les superbes photos)


:cafe: Voila c'était ma petite analyse bien peu scientifique de cette superbe pièce que je ne saurai probablement jamais jouer...

ce qui ne m'empêche nullement de l'apprécier....:casque:
Vous ne pouvez pas consulter les fichiers insérés à ce message.
Dernière édition par Comtessedebergerac le mer. 23 janvier 2008, 14:11, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
sylvie
Messages : 2068
Inscription : lun. 27 juin 2005, 06:07
Localisation : lyon

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par sylvie » mer. 23 janvier 2008, 09:35

(merci à sylvie pour les superbes photos)
:oops: j'y suis pour rien j'ai juste servi de facteur à Marchand Frédéric.
sylvie

Avatar de l’utilisateur
Jean Aragon
Elève des cours en ligne
Messages : 1874
Inscription : mer. 08 septembre 2004, 05:59
Localisation : St Pierre - La Réunion

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Jean Aragon » mar. 29 janvier 2008, 11:53

Comtessedebergerac a écrit :Voilà !! ce Capricio Arabe il doit être joué LÀ ! assis sur cet escalier...accompagné du bruit de l'eau qui coule...
Le guitariste espagnol aux yeux noir est rêveur... il joue en pensant à la jolie Mauresque croisée au hasard de son chemin..
:cafe: Voila c'était ma petite analyse bien peu scientifique de cette superbe pièce que je ne saurai probablement jamais jouer...
Pourquoi tu saurais jamais jouer ça ?
Avec l'analyse poétique délicate :flowers: que tu nous en fais je comprends tout de même : tu préfèrerais te mettre dans la peau de la mauresque que dans celle du guitariste ? :serenade:
L'autre jour je disais que ce n'était pas du tout inenvisageable pour moi le moment venu, on verrait, dans 10 ans peut être...
Et j'ajoutais que ma pensée secrète ce serait d' y arriver dans 2 ou 3 ans seulement si je continue à jouer régulièrement. Quelqu'un m'a dit "chiche, rendez-vous dans 2 ans alors" :roll: :oops:
Du coup j'ai imprimé la partition et même essayé :war: Les 10 premières mesures au poil ! Dès la 11 ème ça se gâte : dans la même mesure 2 sextolets en doubles croches et 8 triples !
A vue de nez ce serait possible avec des répétitions. Pour la précision du rythme par contre y'aura du boulot :chaud:
Plus loin j'ai même vu un quintolet :ouioui:
Encore un truc pas facile à placer dans la conversation ça... :discussion:
Jean A

ivan

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par ivan » mar. 29 janvier 2008, 12:06

nogara a écrit :Plus loin j'ai même vu un quintolet :ouioui:
Encore un truc pas facile à placer dans la conversation ça... :discussion:
:D
Des quintaux laids. :?

C'est vrai, Comtesse, la musique devrait être jouée dans la rue, dans des lieux improbables.

Comtessedebergerac

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Comtessedebergerac » mar. 29 janvier 2008, 15:27

nogara a écrit :Pourquoi tu saurais jamais jouer ça ?
parce que vu l'état de mon bras gauche je ne pourrai certainement jamais atteindre le niveau technique nécessaire pour jouer ces grandes pièces virtuoses du répertoire nogara.. je suis réaliste tout simplement... :? Mais bon! il y a des tas de choses plus simples techniquement et très belles aussi...donc pas de soucis.. :casque:
nogara a écrit : je comprends tout de même : tu préfèrerais te mettre dans la peau de la mauresque que dans celle du guitariste ?
euh... non..là, je préfère me mettre dans le peau du guitariste parce que la jolie Mauresque n'est qu'un prétexte à l'émotion ressentie... mais c'est le guitariste qui ressent...c'est lui qui pense et rêvasse... :serenade:
nogara a écrit : L'autre jour je disais que ce n'était pas du tout inenvisageable pour moi le moment venu, on verrait, dans 10 ans peut être...
Et j'ajoutais que ma pensée secrète ce serait d' y arriver dans 2 ou 3 ans seulement si je continue à jouer régulièrement. Quelqu'un m'a dit "chiche, rendez-vous dans 2 ans alors"
oui, j'ai lu..... et j'attend le mp3 avec grande impatience... :P

nogara a écrit : Du coup j'ai imprimé la partition et même essayé. Les 10 premières mesures au poil ! Dès la 11 ème ça se gâte : dans la même mesure 2 sextolets en doubles croches et 8 triples !
A vue de nez ce serait possible avec des répétitions. Pour la précision du rythme par contre y'aura du boulot
Plus loin j'ai même vu un quintolet, encore un truc pas facile à placer dans la conversation ça...
hihihi... ça donne le frousse une partition des fois hein?... on s'habitue je te promet...(faut voir des partitions de flûte !! C'est encore pire... souvent, y'a les sextolets et des tas de quadruple croches partout...(hé oui, nous les flûtistes on adore se donner en spectacle... :smorfia:)

Avatar de l’utilisateur
FrançoiseEsposito
Messages : 1643
Inscription : jeu. 06 mars 2008, 12:27
Localisation : Marne la Vallée 77

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par FrançoiseEsposito » mer. 19 mars 2008, 15:19

bonjour
Je suis complètement admirative de tes connaissances !
j'en suis baba
saurais-tu faire la meme analyse harmonique pour l'allemande de bach en mi mineur bwv 996 ?
en tout cas bravo :idea:
françoise

jarods

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par jarods » ven. 21 mars 2008, 22:50

belles photos, çà laisse rêveur .. :merci:

Comtessedebergerac a écrit :Voilà !! ce Capricio Arabe il doit être joué LÀ ! assis sur cet escalier...accompagné du bruit de l'eau qui coule...

......
yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees............................ :okok:

Comtessedebergerac

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Comtessedebergerac » sam. 22 mars 2008, 00:59

jarods a écrit :belles photos, çà laisse rêveur .. :merci:
Comtessedebergerac a écrit :Voilà !! ce Capricio Arabe il doit être joué LÀ ! assis sur cet escalier...accompagné du bruit de l'eau qui coule...
......
yeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeees............................ :okok:
oui, pour moi cette pièce prend tout son sens si on regarde cette photo en écoutant jouer pakillo (de loin ma version préférée :okok: ).... c'est comme une jolie histoire.

:P

Marchand Frédéric

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Marchand Frédéric » sam. 22 mars 2008, 12:55

Grenade, il faut y aller. C'est encore mieux en vrai avec ses couchers de soleil sur les remparts depuis l'Albacin ou le Sacromonte. Couleurs rouge ocre garantis sur ciel diaphane azuréen. Et après, un petit tour dans un bar à flamenco dans les cuevas avec mon copain Fuoco. Lui c'est un vrai gitan avec des ongles en béton soignés à la colle cyanolite. Incassables de chez Incassable.
Le nec plus ultra c'est de jouer le Capricho avec une guitare andalouse, comme Paco. La totale.
Frédéric

jarods

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par jarods » sam. 22 mars 2008, 23:17

Marchand Frédéric a écrit :......c'est un vrai gitan avec des ongles en béton soignés à la colle cyanolite. Incassables de chez Incassable.
......Frédéric
:lol:
parfois elle me dépanne, si je fends un ongle :idea:
je suis d'accord avec ces couleurs (de villes) que tu évoques et dont albeniz asû tirer parti dans ses oeuvres...
:mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1913
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Clément Pic » jeu. 15 mai 2008, 08:05

Forese a écrit : L’œuvre est en Ré min., elle est dédicacée à Tomas Breton (1850-1923), un compositeur de zarzuelas comme la Verbena de la Paloma, créée le 17 février 1894 au « teatro Apolo de Madrid »
Si certain parisiens veulent en savoir plus sur la zarzuela:
A l’occasion de la présentation au Thèâtre du Châtelet de la zarzuela La Generala d’Amadeu Vives

27, 29, 31 mai, 3 juin à 20h, 1er juin à 16h

L’Institut Ramon Llull et le Théâtre du Châtelet vous invitent à la
conférence de Monsieur Jorge de Persia, musicologue et critique musical du journal La Vanguardia

«Origine et approche d’un genre peu connu en France, la zarzuela, à travers l’œuvre d’Amadeu Vives, La Generala»

Lundi 26 mai, 19 h
Grand Foyer du Théâtre du Châtelet
Entrée libre
Une occasion pour découvrir l’œuvre d’Amadeu Vives, figure centrale de ce genre si caractéristique de la scène musicale
espagnole, et les courants musicaux qui ont marqué sa formation dans la Barcelone « moderniste » si mouvementée de la fin du XIXème siècle, aux côtés d’autres compositeurs catalans protagonistes de l’éclosion rénovatrice de l’époque, tels que Isaac Albéniz, Enric Granados ou Felip Pedrell.


Amadeu Vives i Roig (1871-1932)

Fondateur de l’Orfeó Català en 1891 avec Lluís Millet, Vives reste un des grands compositeurs catalans de musique chorale :
la place de Els segadors
(l’hymne catalan), La Balanguera
(l’hymne des Baléares) ou L’emigrant
(sur un poème de Jacint Verdaguer) dans la culture catalane en témoignent largement.

Consacré depuis 1897 à l’opéra et au théâtre musical, il passe à Madrid en 1900 et devient le protagoniste de la scène
musicale grâce au succès de ses zarzuelas, dont les mélodies et les livrets s’inspirent de la culture populaire. Apprécié des grands intellectuels de la génération du 98 tels que Ortega y Gasset ou Valle Inclán, il est considéré le compositeur le plus représentatif de l’époque. Les zarzuelas Bohemios et La Generala datent de ce moment-là.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Eliana Toledo Romero

Re: Analyse: Tarrega, Capricho Arabe

Message par Eliana Toledo Romero » jeu. 15 mai 2008, 22:39

Maravilloso, gracias, :bravo: :bravo: :bravo: :casque: :bye: :oops:

Mouin Jrad

Re: Analyse: Tárrega, Francisco - Capricho Árabe - D08

Message par Mouin Jrad » ven. 02 octobre 2009, 13:50

ca fait un bout de temps que je veux attaquer ce morceau

je vais essayer d'utliser tout ca

et je vais vous dire mon avis une fois terminé

Densman

Re: Analyse: Tárrega, Francisco - Capricho Árabe - D08

Message par Densman » sam. 22 janvier 2011, 22:45

Bon, je l'ai déchiffré ... maintenant il faut le jouer !!! c'est pas la même chose !
Pas si difficile que ça finalement, mais encore trop mécanique dans mes doigts ... mai doit-on mettre de la nuance ou justement rester "mécanique" un minimum ? comme ici :
http://www.youtube.com/watch?v=mZvL2KNe ... re=related
J'aime bien sa façon de jouer !!
Même le chat joue bien à la fin !
;-)

woalith

Re: Analyse: Tárrega, Francisco - Capricho Árabe - D08

Message par woalith » lun. 14 février 2011, 12:17

Hello tous,

j'essaye de travailler cette pièce.

2 difficlutés :

Les accélérations.

comment faudrait-t-il les travailler ?
Progressivement sans accélération en augmentant le tempo progressivement ?
Puis une fois à fond faire le dégradé de vitesse ( accélerer )
ou alors faire des accélérations dés le départ en commencant lentement puis en augmentant progressivement la vitesse globale ?


La partie ou on change de tonalité
Et ou il y a un barré 3ème case et le majeur qui doit faire un do sur la corde sol
tensionentre index et majeur
MAis bon là à part travailler pour que le doigt se détende je vois pas
à moins qu'il y ait des exercices d'une méthode qui permettrait de travailler progressivement ce type d'extension

Voilà voilà :)

Revenir vers « Cours de guitare classique en ligne »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot], Étienne Provençal et 2 invités