Les guitaristes français et leur succès en France...

Nos contemporains comme ceux d'hier.
Pascal Lepage
Messages : 642
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Pascal Lepage » lun. 17 novembre 2014, 15:41

Bonjour, en parcourant les sujets sur les jeunes guitaristes français ( Thibault Cauvin, Thomas Viloteau, Gabriel Bianco, Nicolas Papin... ) je me suis rendu compte qu'ils avaient en réalité peu de succès en france si l'on en juge par le nombre de leurs concerts en France --> seulement deux dates en France dans la tournée de Thibault, Thomas Viloteau ne semble pas avoir de concerts en France en perspective, Gabriel Bianco a des dates mais avec son quatuor et Nicolas Papin donne principalement des concerts, en Allemagne... Cela ne semble pas relever d'un choix (Thomas Viloteau semble même le regretter) alors d'où cela vient-il ? Frilosité des salles de concerts en France, préférence donnée au continent asiatique pour Mr Cauvin, manque de reconnaissance de la guitare classique ? ...
Je trouve cela assez dommage pour ma part, mais je ne sais pas si c'est une mauvaise interprétation de ma part ou alors d'une réalité effective, des avis sur ce sujet?
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

André Blanc
Messages : 549
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par André Blanc » lun. 17 novembre 2014, 16:52

Dans la liste il manque .. Emmanuel Rossfelder qui lui assure plus de 50 concerts par an en France.. et qui a obtenu les victoires de la musique...peut être est ce aussi une question de répertoire et de l'image que l'on veut faire passer et aussi du public que l'on veut toucher.
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Pascal Lepage
Messages : 642
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Pascal Lepage » lun. 17 novembre 2014, 17:32

Ce serait donc une question d'image? Je suis pas sûr que ceux cités aient une philosophie très différente de celle de Rossfleder ... Concernant le répertoire, j'ai regardé sa discographie et cela ne me semble pas (ou peu) original, ou alors je me trompe?
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2459
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par mmarques » lun. 17 novembre 2014, 18:15

Justement, peut être que le grand public ne cherche pas l'originalité ... Rossfelder jouit aussi du fait d'avoir été l'élève de Lagoya il me semble. Lagoya étant lui même bien connu du grand public... il doit certainement en bénéficier.
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Pascal Lepage
Messages : 642
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Pascal Lepage » lun. 17 novembre 2014, 21:03

Dans ce cas-là c'est dommage je trouve ... oui c'est vrai, cela peut jouer en sa faveur.
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

frankie

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par frankie » lun. 17 novembre 2014, 21:48

Si le problème se limitait aux jeunes artistes !
Le nombre de guitaristes talentueux en France est assez impressionnant. Mais la demande de concertistes est très faible.
Il n'est même sûr qu'il s'agisse d'un problème financier : les entrées sont en général modérées, et le guitariste a besoin d'un minimum pour s'exprimer. Mais la plupart ne feront pas salle (ou église !) comble !
Il est vrai que le "grand public" ne connaît quasiment aucun guitariste français actuel, à l'exception peut-être d'E. Rossfelder qui marche sur les plates-bandes d'A. Lagoya. Il citera Julien Bream, John Williams, Paco de Lucia, Manitas de la Plata... mais ignore qu'il existe d'immenses talents en France. La discographie disponible est d'ailleurs étique : faisant un tour à la *** lien commercial bloqué *** en milieu de journée, je n'ai trouvé aucun CD de guitare ! La dernière promotion que j'y ai vue est celle de Milos, ce qui est parfaitement indigne pour un guitariste classique qui se respecte !
Par contre, rayon jazz, le nombre de guitaristes est relativement important.
La solution est de s'expatrier si l'on veut se produire en concert.

Pascal Lepage
Messages : 642
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Pascal Lepage » lun. 17 novembre 2014, 22:26

Je ne connaissais pas Milos, c'est ... particulier, on dirait qu'il fais des pubs pour parfum et non des cd's de guitare, m'enfin ... :lol:

C'est quand même triste de voir ça alors que les français sont, et vous le dites à juste titre, très talentueux et raflent les meilleurs prix internationaux ...
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

André Blanc
Messages : 549
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par André Blanc » lun. 17 novembre 2014, 22:28

Il y a sans doute un problème au niveau de l'organisation de concert.. mais aussi le fait que la guitare classique ne fait pas ou plus recette est une réalité. Il faudrait un ou plusieurs guitaristes emblèmatiques 'certains diront grand public' pour attirer les foules. Je suis un peu fatigué des concerts de guitare qui rassemblent à 90% des guitaristes..
Nous allons souvent écouter des concerts récitals de piano en famille - j'ai 3 enfants qui jouent du piano à leur petit niveau. A chaque fois on a droit au tube du répertoire de piano - valse de chopin , clair de lune de beethoven , etc.. j'ai amené ma fille au festival de guitare de Paris.... elle s'est ennuyée ferme - une suite de bach , du Tedesco, et enfin de Takemisu ... pour elle le concert a été soporifique. il faudrait que les concertistes revoient peut être leur répertoire.. contrairement à ce que dis Frankie.. il nous faudrait 10 Milos pour relancer la guitare classique en France et faire en sorte que les professionnels puissent vivre de leur art autrement qu'en donnant des cours. Le monde de la guitare classique manque cruellement de notions marketing et à tendance à devenir élitiste..
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Pascal Lepage
Messages : 642
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Pascal Lepage » lun. 17 novembre 2014, 23:01

Je ne sais pas si c'est de l'élitisme mais personnellement je ne suis pas pour avoir 10 Milos promouvant la guitare classique, et pourtant je regrette plus que tout son manque d'attractivité (bien que cela aussi mériterait d'être nuancé, si on trouve Guitare classique le magazine à la gare, c'est que la guitare classique n'est pas complètement tombée dans l'oubli...). Seulement, je ne pense pas que c'est rendre service à la guitare classique de jouer toujours le même répertoire et j'admire grandement la prise de risque de guitariste comme Thibault Cauvin (notamment son album Cities) ... Après, il faudrait trouver un juste milieu entre le répertoire habituel de la guitare classique (Asturias, Albeniz ... ) et des compositeurs moins connus du grand public. Après, est-ce élitiste de vouloir que la guitare classique se renouvelle ? Je ne sais pas, Dyens ne semble pas élitiste et pourtant il semble oeuvrer dans cette voie ...

Enfin, si tout le monde s'ennuie en écoutant de la guitare classique, cela ne vient-il pas de leurs habitudes d'écoutes? Je me rappelle d'une amie au lycée qui m'a dit "la guitare classique c'est chiant", je lui ai joué le ballet de Ponce et elle m'a dit "mais en fait, la guitare classique c'est génial!" justement parce qu'elle n'avait pas l'habitude d'écouter la guitare classique sous un angle différent du répertoire tel que Milos ou Rossfelder l'a présente... Et elle était heureuse de voir que la guitare classique ne se résumait pas à si peu... Après c'est sur, ça doit se faire progressivement, mais jouer Asturias à tout les concerts et enregistrer le Concerto d'Aranjuez comme l'apogée de leur carrière ne semble pas une solution si ce n'est pour cloitrer encore plus la guitare et perdre les spectateurs qui aiment ce répertoire mais qui ne l'aimeront plus dans 30 ans.
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

André Blanc
Messages : 549
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par André Blanc » lun. 17 novembre 2014, 23:53

Changer, innover ce serait bien .. mais il faut rester accessible.. quand on regarde les programmes de Ana Vidovic ... c'est hyper grand public... et les guitaristes se déplacent aussi .. comme quoi !
Dernière modification par André Blanc le mar. 18 novembre 2014, 10:06, modifié 2 fois.
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Carlos
Messages : 470
Inscription : mar. 29 juillet 2014, 15:36

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Carlos » lun. 17 novembre 2014, 23:59

en voilá une discussion interessante, j´avoue avoir du mal à me faire une idée en l´absence de données concrètes.

Y a-t-il vraiment plus de concerts de guitare classique par habitant á l´étranger qu´en France?

Ou serait-il possible que nous ayons plus de talents guitaristiques en France qu´á l´étranger (cf % de français 1er prix de GFA), les obligeant du coup à s´exporter pour trouver leur marché?

Sur le coté "entre-soi" des concerts de guitares classiques (avec 90% de guitaristes dans la salle), j´imagine que cela reflète aussi le coté "à part" de la guitare comme instrument de musique, qui du fait de ses caractéristiques sonores a eu du mal à se frayer une place dans un orchestre, au coté d´instruments sonnant beaucoup plus fort. Du coup les différents mondes se mélangent plus difficilement et la guitare finit par être un peu "ghettoisée" (à contrario, les guitaristes électriques n´ont aucun mal à se faire une place dans un groupe de musique, et lá un public plus varié est au rendez-vous - ceux qui aiment la guitare vont aussi écouter de la batterie et vice-versa - le répertoire plus populaire jouant aussi bien sûr un rôle)

frankie

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par frankie » mar. 18 novembre 2014, 00:15

Je n'ai pas développé toute ma pensée, André, mais je rebondis car j'ai trouvé ton message stimulant...
Soit, sur Milos, j'entends bien, nous différons d'opinion. Je pense que des dizaines de guitaristes sont capables de faire du Milos ou mieux en France, et que l'on parle surtout de Milos pour des raisons qui tiennent probablement beaucoup au marketing, pris au sens de la promotion commerciale. Pourquoi a-t-on choisi de le lancer, lui et pas d'autres ?
Tu écris que la guitare aurait bien besoin de marketing. Il est clair qu'il faut vivre avec son temps. Voyons de façon plus détaillée de quoi il retourne...
Un guitariste qui ennuie une partie de son auditoire a en partie raté sa prestation. Ceci dit, il y a plusieurs façons de réagir. Certain présentera une petite anecdote en début de chaque morceau pour le rendre plus attrayant, un autre choisira une tenue charmeuse, un troisième construira son concert en fonction du lieu, du public et d'une logique interne qui lui donne plus de cohérence, un quatrième privilégiera une gestuelle théâtrale, un cinquième fera découvrir de nouvelles facettes de son instrument, de nouvelles sonorités venues d'ailleurs...
Sur un CD, un guitariste qui prétend ressortir une ixième version de Jeux Interdits ou de Plaisir d'Amour s'expose à l'indifférence. Et là, je ne vois pas très bien ce qu'un guitariste qui chercherait à se faire vendre pourrait faire pour donner envie au néophyte de l''acheter... Alors, il fait appel à du marketing -ou se fait propulser par celui-ci...-. L'aspect marketing est pris ici au sens d'attrape-couillon. On fait croire qu'un produit est bon alors que précisément il ne l'est pas ! la qualité acoustique réduite du CD par rapport au vinyl n'améliore pas les choses...
Tu écris qu'il est nécessaire de relancer le répertoire pour faire aimer la guitare par un plus large public. Là, je te suis, n'ayant pas su te précéder. Beaucoup de guitaristes jeunes, et même moins jeunes, savent le faire. Les exemples pullulent, et je ne développe pas plus si tu en conviens. Mais par contre, qu'il s'agisse de Rossfelder, de Milos, en quoi trouves-tu qu'ils renouvellent le répertoire ? Rossfelder use et abuse de morceau avec des trémolos. Si c'est (une partie de) la raison de son succès, il suffit que chaque concertiste insère une une tripotée de passage "trémolisant" : penses-tu que ta fille en sera enchantée ? Concernant à Bach -c'est une remarque en passant-, cela fait une éternité que je n'en ai pas entendu en concert, hormis la chaconne conçue au départ pour le violon et qui sonne différemment sur une guitare, et peu de guitaristes, à commencer par R. Dyens -qui s'en explique dans le dernier "Guitare Classique"-, l'incorporent à leur programme.
Tu dis que la guitare en France devient de plus en plus élitiste. Pas faux. Mais n'est-ce pas lié au fait que l'école française est devenue l'une des plus pointue sur Terre ?
Tu dis que les organisateurs de concerts délaissent cet instrument. C'est manifeste, et cela ne contribue pas à améliorer les choses de ce côté. Un concert, ça sert aussi à se faire connaître ou aimer, et à vendre des CDs ailleurs que dans la boutique du coin.
Tu souhaites que la guitare classique sorte de son traintrain à base d'enseignement et s'expose plus aux embruns du grand large... Soit ! Mais, personnellement, j'ai tendance à penser que le problème se pose dans pratiquement les mêmes termes qu'il y a 30,40 ou 50 ans, pour ne pas remonter à Mathusalem, et peut-être en pire... Avant, on mettait ça sur le dos de l'instrument (manque de puissance, timbre assoupi dès le troisième rang de l'auditoire...); on imputait ça au fait que le guitariste était seul à assumer sa prestation... Maintenant, on est un peu plus lucide, on se pose un peu plus de questions.
Après avoir un peu trop noirci le tableau, il me reste pour faire bonne mesure à exposer quelques motifs d'espoir pour le futur...La guitare est maintenant reconnue comme un instrument à part entière par les autres instrumentistes, l'instrument lui-même est rendu plus puissant grâce au travail des luthiers et à la possibilité de l'amplifier, le répertoire s'est à la fois considérablement diversifié et approfondi, le flamenco rencontre un fort engouement, la guitare jazz est très appréciée par un large public (Luc, Escoudé,...), la guitare manouche, avec la "Manetti Connection" par exemple, enthousiasme les foules, la guitare brésilienne fait toujours vibrer les âmes sensibles, la folk est l'instrument d'accompagnement par excellence, la musique andine ne peut pas se passer de charango et de guitare... Il reste à la guitare classique à mieux identifier son créneau et à y donner sa pleine mesure.

Anon.

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par Anon. » sam. 22 novembre 2014, 00:55

Je pense que c'est un problème général à notre pays. Ce constat on peut le faire dans de nombreux domaines d'expertise.

Beaucoup de jeunes quittent la France.... La musique, la guitare n'a pas grand chose à voir directement. Ma sœur est partie vivre au Canada. En France, elle n'a pas trouvé de travail dans son secteur, tout est coopté...

Avatar de l’utilisateur
celime
Messages : 2136
Inscription : ven. 26 janvier 2007, 21:11
Localisation : Charleroi (Belgique)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par celime » sam. 22 novembre 2014, 23:24

frankie a écrit : [...] Il reste à la guitare classique à mieux identifier son créneau et à y donner sa pleine mesure.
Je vais me faire l'avocat du diable :evil: , mais j'ai remarqué que beaucoup de guitaristes du forum "avouent" que, bien qu'ils écoutent volontiers de la musique classique, ils n'écoutent que rarement de la guitare classique.

Ma modeste discothèque comprend une petite dizaine de CDs de guitare classique. Mais j'avoue que je ne les écoute pratiquement jamais.

J'écoute avec plus de plaisir un concerto de Ravel ou un récital de piano de Schubert. Ces instruments et ces compositeurs touchent bien plus directement ma sensibilité d'auditeur. Leur musique, sur ces instruments, m'est directement captivante.

Il me semble que si j'apprécie la guitare classique, c'est plus pour sa capacité, et celle de son interprète occasionnel, à réduire un univers musical complet dans le microcosme de sa petite caisse de résonnance. C'est le challenge de cet aspect réducteur et extraordinaire qui retient tout mon intérêt. Il s'agit donc d'un intérêt qui résulte d'une vision marginale, plutôt techniquement orientée.

Je ne suis donc pas étonné que la guitare classique n'intéresse pas plus le public "standard" de la musique classique.

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2459
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Message par mmarques » dim. 23 novembre 2014, 01:09

C'est intéressant ce point de vue .. et bien moi c'est le contraire, si j'écoute beaucoup de guitare classique j'écoute peu de musique classique ..

Par exemple mon prof ne connaît pas Thibault Cauvin, je me demande comment c'est possible pour un guitariste ... mais j'ai l'impression que l'instrument importe peu pour certains, la musique au sens large prend le dessus..

L'écoute de la guitare classique serait donc réservée à quelques aficionados? Dans ce cas c'est un peu triste ..
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Revenir à « Guitaristes classiques et compositeurs »