Les guitaristes français et leur succès en France...

Nos contemporains comme ceux d'hier.
Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 809
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar gcojot » dim. 23 novembre 2014, 11:42

frankie a écrit :...
Tu écris qu'il est nécessaire de relancer le répertoire pour faire aimer la guitare par un plus large public. Là, je te suis, n'ayant pas su te précéder. Beaucoup de guitaristes jeunes, et même moins jeunes, savent le faire. Les exemples pullulent, et je ne développe pas plus si tu en conviens. Mais par contre, qu'il s'agisse de Rossfelder, de Milos, en quoi trouves-tu qu'ils renouvellent le répertoire ? Rossfelder use et abuse de morceau avec des trémolos. Si c'est (une partie de) la raison de son succès, il suffit que chaque concertiste insère une une tripotée de passage "trémolisant" : penses-tu que ta fille en sera enchantée ? Concernant à Bach -c'est une remarque en passant-, cela fait une éternité que je n'en ai pas entendu en concert, hormis la chaconne conçue au départ pour le violon et qui sonne différemment sur une guitare, et peu de guitaristes, à commencer par R. Dyens -qui s'en explique dans le dernier "Guitare Classique"-, l'incorporent à leur programme.


Il faudrait rajouter à Milos et Rossfelder, Filomena Moretti qui joue au moins aussi bien qu'eux. En plus elle a cette sensibilité et cette présence qui transcendent. Ce n'est pas que technique c'est fusionnel avec sa guitare. En plus elle est jolie mais ça ne change rien.
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

Pascal Lepage
Messages : 635
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Pascal Lepage » dim. 23 novembre 2014, 14:11

Moi j'écoute des deux, de la guitare classique (majoritairement je l'avoue...) mais également, le soir surtout, de la musique classique dans sa généralité... :wink: . Mais si j'écoute bien plus de guitare classique c'est justement pour sa capacité à me faire ressentir bien plus d'émotions à elle toute seule que n'importe quel concerto, symphonie de Mozart ou récital de piano ... Je vibre bien plus en écoutant les cd's de Ségovia et Cie qu'en écoutant une autre oeuvre jouée par un orchestre ou par un autre instrument.. Mais ceci est totalement subjectif.
Guitare Penaud 2011 redcedar
Admira Princesa
Silent guitar
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

Anon.

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Anon. » dim. 23 novembre 2014, 14:24

celime a écrit :
frankie a écrit : [...] Il reste à la guitare classique à mieux identifier son créneau et à y donner sa pleine mesure.

Je vais me faire l'avocat du diable :evil: , mais j'ai remarqué que beaucoup de guitaristes du forum "avouent" que, bien qu'ils écoutent volontiers de la musique classique, ils n'écoutent que rarement de la guitare classique.

(...)


Dans le cas de pro ( prof /concertiste ) je crois que la raison est plus prosaïque. C'est qu'ils en écoutent toute la journée ( soit eux-même soit leurs élèves ).

Avatar de l’utilisateur
Gilbert Pépin
Messages : 933
Inscription : lun. 11 novembre 2013, 09:37
Localisation : Saint Marcel - 27950

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Gilbert Pépin » dim. 23 novembre 2014, 14:41

gcojot a écrit :Il faudrait rajouter à Milos et Rossfelder, Filomena Moretti qui joue au moins aussi bien qu'eux...

Le titre du fil de discussion est "les guitaristes français et leur succès en France..." ; si je ne me trompe, Filomena est italienne ! Cela n'enlève rien au fait qu'elle a effectivement un excellent jeu et une grande sensibilité, et je l'apprécie plus que certaines autres guitaristes femmes dont je tairais le nom mais qui sont souvent citées pour leur "aspect" charmant ...
Gilbert
Guitare Paulino Bernabé, modèle Antonio Lopez n°1

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 809
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar gcojot » dim. 23 novembre 2014, 16:11

Effectivement les femmes ne sont pas que des potiches:

" Le sexisme sera vaincu lorsque l'on nommera à une haute fonction une femme laide et incompétente"

:lol:
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 14114
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Isabelle Frizac » dim. 23 novembre 2014, 16:14

gcojot a écrit :Effectivement les femmes ne sont pas que des potiches:

" Le sexisme sera vaincu lorsque l'on nommera à une haute fonction une femme laide et incompétente"

:lol:



+1) y' a pas de raison ! marre des hommes laids et incompétents qu' on retrouve dans beaucoup de hautes fonctions chez nous ....et dans tous les pays du monde :mrgreen: !
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
gcojot
Messages : 809
Inscription : dim. 06 février 2011, 14:30
Localisation : Ile de France

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar gcojot » dim. 23 novembre 2014, 17:41

Dont acte !
Amitiés, Gérard Cojot
'Si tu diffères de moi, Frère, loin de me léser, tu m'enrichis.'
(Antoine de Saint-Exupéry)

Friederich 1965

frankie

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar frankie » dim. 23 novembre 2014, 17:50

En lisant sur un autre forum, j'ai tiré quelques idées que je vais essayé de raccommoder entre elles.
La guitare renferme en elle et exprime un concentré de musique : comme un petit orchestre ! La comparaison revient à Segovia si je ne m'abuse.
Mais c est un instrument intime. Jouée quinze minutes dans une ambiance chaleureuse, elle séduit tout le monde.
Par contre, son répertoire exige de la concentration de l auditeur, et qui en est capable plus de quinze ou trente minutes ?
Avec un répertoire simple, elle ennuie vite. Tandis qu'avec un répertoire difficile, elle est exigeante.
Sa puissance lui permet d'aborder de grandes salles, mais le rapport avec le public devient alors très distant... Ce qui est opposé à son essence intimiste.
Donc, en fin de compte, on se retrouve plus ou moins avec un public de spécialistes... Et il n'y en a pas beaucoup !
Autre chose, qu'écoute-t-on ? Certains écoutent la qualité du son. D'autres vont écouter la musicalité... D'autres aiment ce qui est rythmé et typé. Encore d'autres de l'intime et une couleur... Une synthèse est impossible chez l'interprète. Il lui faut faire des choix.
Un quatuor, un orchestre de chambre, une pièce lyrique vous font directement entrer dans la musique et l'émotion qu'elle transmet. Mais comment arrive-t-on à ressentir de l'émotion en écoutant de la guitare classique ?
C'est difficile : il faut faire un effort, il faut savoir se projeter à l'intérieur, il faut chercher d'où vient le son, comment il est construit, comment il s'articule avec un autre, quel effet est recherché par telle attaque...
Ces quelques idées expliquent en partie le manque de public...
Pourquoi ce public en France semble plus réticent qu'ailleurs alors que son Ecole semble à son summum, je n'ai rien trouvé dessus.
frankey

Mathieu de Person

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Mathieu de Person » dim. 23 novembre 2014, 18:36

Bonjour,

Cette discussion s'oriente vers une interrogation générale sur le peu d'engouement pour la guitare de concert.

C'est une question très importante qui me préoccupe beaucoup. Je vais donc vous livrer mon point de vue.

L'un des problèmes fondamentaux à mon sens est que le musicien doit être capable de se mettre à la place de l'auditeur. Non pas pour le flatter, mais pour communiquer avec lui.

L'impact physique du son est à mon sens une clé essentielle, un vecteur de communication privilégié.

Lorsque vous allez à une répétition de cuivres, le son vous percute littéralement. Vos os entrent en résonance, votre peau vibre. Vous vivez la musique !
C'est ce que vivent les jeunes dans des concerts de musique actuelle, pour le meilleur et pour le pire. C'est ce que je ressentais à leur âge lorsque j'allais aux concerts de Paco de Lucia.

C'est aussi ce qui passe pour le guitariste qui étreint sa (bonne) guitare et joue. Mais ce n'est pas ce que perçoit l'auditeur.

Dès lors, la musique s'adresse aux amateurs et aux connaisseurs qui y trouvent leur compte. Les autres sont gênés de perturber le récital simplement parce qu'ils bougent et font du bruit avec leur vêtement. Inimaginable de chuchoter. En dessous d'un seuil, le son ne produit pas certains effets. C'est comme regarder un film avec une image trop petite.

Les améliorations apportées en terme de projection (de rayonnement) semblent satisfaisantes pour le guitariste, en comparaison d'autres guitares, mais on n'y est pas encore, me semble t-il.

La question de l'amplification se pose donc de manière cruciale à mon avis, mais le sujet étant assez polémique je ne vais pas le développer !

Pascal Lepage
Messages : 635
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Pascal Lepage » dim. 23 novembre 2014, 18:49

Mathieu de Person a écrit :Bonjour,

Cette discussion s'oriente vers une interrogation générale sur le peu d'engouement pour la guitare de concert.

C'est une question très importante qui me préoccupe beaucoup. Je vais donc vous livrer mon point de vue.

L'un des problèmes fondamentaux à mon sens est que le musicien doit être capable de se mettre à la place de l'auditeur. Non pas pour le flatter, mais pour communiquer avec lui.

L'impact physique du son est à mon sens une clé essentielle, un vecteur de communication privilégié.

Lorsque vous allez à une répétition de cuivres, le son vous percute littéralement. Vos os entrent en résonance, votre peau vibre. Vous vivez la musique !
C'est ce que vivent les jeunes dans des concerts de musique actuelle, pour le meilleur et pour le pire. C'est ce que je ressentais à leur âge lorsque j'allais aux concerts de Paco de Lucia.

C'est aussi ce qui passe pour le guitariste qui étreint sa (bonne) guitare et joue. Mais ce n'est pas ce que perçoit l'auditeur.

Dès lors, la musique s'adresse aux amateurs et aux connaisseurs qui y trouvent leur compte. Les autres sont gênés de perturber le récital simplement parce qu'ils bougent et font du bruit avec leur vêtement. Inimaginable de chuchoter. En dessous d'un seuil, le son ne produit pas certains effets. C'est comme regarder un film avec une image trop petite.

Les améliorations apportées en terme de projection (de rayonnement) semblent satisfaisantes pour le guitariste, en comparaison d'autres guitares, mais on n'y est pas encore, me semble t-il.

La question de l'amplification se pose donc de manière cruciale à mon avis, mais le sujet étant assez polémique je ne vais pas le développer !


Je suis assez d'accord. C'est dommage que de nombreuses personnes soient contre l'amplification du type ce qu'utilise Thibaut Cauvin, mais bon vous avez raison, c'est interdit d'en parler sur ce forum donc bon...
Guitare Penaud 2011 redcedar
Admira Princesa
Silent guitar
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

frankie

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar frankie » dim. 23 novembre 2014, 20:54

Tout ramener à TC me semble un peu réducteur. D'une part, il n'a pas beaucoup de concerts en France, d'autre part, il apporte ses réponses sans qu'elles puissent se généraliser à tout le monde -le sujet me semble-t-il n'a été traité nulle part-. Et pour conclure, tout le monde ne voit pas la guitare classique comme lui !
L'amplification peut faire partie d'une solution. Il existe plusieurs types d'amplification. Cependant, la solution ne se limite pas à cet aspect technique du problème. Si c'était le cas, les guitaristes auraient sauté le pas depuis longtemps...
La solution est complexe et il faut aussi rendre à Rossfelder le mérite de faire connaître son instrument.

Mathieu de Person

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Mathieu de Person » dim. 23 novembre 2014, 21:39

Oui je suis d'accord.

Il est intéressant de noter que Rossfelder est l'héritier direct de Lagoya, qui avait ce souci du public, tant au niveau du répertoire, de la puissance sonore que sur le plan la continuité dans la carrière.
J'ai vu en tant qu'invité après un concours international il y a plusieurs années et sa présence était impressionnante (sous son ancien nom).

Bien entendu, l'aspect "amplification" est un aspect parmi d'autres dans l'établissement d'un rapport entre le musicien et le public.

Je voulais mettre l'accent sur l'importance, pour un non initié, de l'impact du son lui-même. Faire impression, établir le rapport ne sont pas des concepts abstraits. Nous vivons ce rapport physique au son, de par notre proximité et notre contact avec l'instrument.

Mais il faut savoir se mettre à la place du public et lui offrir la même expérience.

André Blanc
Messages : 531
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar André Blanc » dim. 23 novembre 2014, 22:22

Je vous rejoins sur vos contributions... il faut que la musique touche le public et le fasse rêver, pour cela il faut du son, un répertoire, du charisme et aussi de l'imagination.. Je suis allé voir Nemaja Radulovic ... un régal de passion et d'enthousiasme avec un son inimaginable.. une présence sur scène .. c'est un ou une guitariste de cette trempe qu'il faut pour élargir l'audience de notre instrument qui mérite mieux - même mon garçon de 9 ans est sortie enthousiaste.

Je me souviens d'une anecdote racontée sur un concert d'Emmanuel Rossfelder qui entame pour un bis ... Jeux interdits... au fond de la salle l'on entend un râleur ... Emmanuel s'arrête et demande au public si il doit continuer ... sous une pluie d'applaudissement il reprend Jeux interdits en .. mouchant au passage le râleur.

Si vous croyez que ce débat ne concerne que la guitare, les pianistes l'ont aussi vécu et résoluent en offrant au public ce que le public veut entendre... écoutez cette vidéo de Valentina Lisitsa - que j'adore - et qui reprend aussi en bis ... la lettre à élise...

https://www.youtube.com/watch?v=yAsDLGj ... w6urtGvG0g

Le public ne boudera plus la guitare quand les concertistes auront cette trempe et assez de personnalité pour revisiter avec bonheur les grandes pages de guitares...

Pour moi toute est question de répertoire, de personnalité et de charisme ...
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Pascal Lepage
Messages : 635
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Bordeaux (33) et Angoulême (16)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Pascal Lepage » dim. 23 novembre 2014, 22:25

"Pour revisiter avec bonheur les grandes pages de guitares..." --> ce qui me gêne avec Rossfelder et d'autres c'est que j'ai l'impression que les grandes pages de la guitare sont assez limitées tout de même...
Guitare Penaud 2011 redcedar
Admira Princesa
Silent guitar
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

André Blanc
Messages : 531
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar André Blanc » dim. 23 novembre 2014, 22:32

Je ne dis pas que Rossfelder est un modèle ... pas du tout mais qu'il a su d'une certaine manière plus que les autres faire venir un public plus large à la guitare..

Le répertoire de la guitare est malgré tout assez vaste... et pourquoi ne pas jouer des transcriptions .. Tarrega l'avait compris avec toutes ses transcriptions de Mendelsohn, Chopin ou Beethoven...
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques


Revenir vers « Guitaristes classiques et compositeurs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 1 invité