Les guitaristes français et leur succès en France...

Nos contemporains comme ceux d'hier.
Avatar de l’utilisateur
celime
Messages : 2091
Inscription : ven. 26 janvier 2007, 21:11
Localisation : Charleroi (Belgique)

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar celime » dim. 23 novembre 2014, 23:42

Mathieu de Person a écrit : (..)
La question de l'amplification se pose donc de manière cruciale à mon avis, mais le sujet étant assez polémique je ne vais pas le développer !


Pour moi, palier au manque d'auditoire en utilisant une technique de réfutation du caractère intrinsèque de l'instrument, est une erreur grave.

Je pense, au contraire, que la mise en évidence des caractéristiques propres de l'instrument, doivent être placées au premier plan.

Elle ne peut rien affirmer par la vocifération. Elle s'adresse à un public qui possède la capacité de suivre le fil conducteur d'une démonstration mathématique, et d'y trouver une grande beauté -- Sa seule méthode est dans la démonstration progressive et raisonnée, jusqu'à conclusion. (Bach considérait le clavicorde comme le plus subtil des instruments. Le clavicorde est en quelques sortes, "une guitare à clavier").

La guitare classique est en accord parfait avec des notions modernes qui proposent un retours résonné/résonnant avec la nature et le cosmos. Pour le marketing, je laisse à d'autres le problème de trouver des idées en accord avec ces notions abstraites.

Anon.

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar Anon. » lun. 24 novembre 2014, 02:37

A mon sens, il ne faut rien trouver dans la musique ( ou l'amplification ) mais uniquement dans le contexte social et économique.

Pourquoi dans les années 50/ début 80 ou encore pourquoi début du 18ème siècle la guitare à connu un engouement ( âge d'or ?)? A ces époque, il n'y avait pas d'amplification...
Pourquoi, dans certains pays, la guitare classique cartonne plus qu'ici ? Pourtant, tous les guitaristes étranger ne jouent pas avec des amplis.

Il faudrait un investissement financier important pour promouvoir l'instrument. Je pense que si on balance 100 millions d'euros il serait possible d'amorcer au niveau national un truc.
Faut qu'un gagnant de l'euromilllions soit monomaniaque de la guitare classique ou alors une grande fortune.

frankie

Re: Les guitaristes français et leur succès en France...

Messagepar frankie » lun. 24 novembre 2014, 19:44

Pour simplifier, il y a deux voies.
La première consiste à prendre la guitare pour ce qu'elle est -inutile de développer : lisez Célime, qui voit juste- et redonner à l'intime la place qu'on ne lui accorde plus.
N. Yepes, lorsqu'il commençait ses récitals, jouait une première pièce piano pour obliger les auditeurs à entendre, à défaut d'écouter. On ne peut que constater, en règle générale et hors du cadre strictement musical, que les gens perdent l'habitude de se parler et de s'écouter, i.e. de faire attention à ce que dit l'autre pour l'intégrer dans leur discours. Facile à dire , mais comment s'y prendre ? On me suggère qu'il suffirait de mettre en place des mini-concerts écourtés, d'une demi-heure par exemple, dans des cadres limités et circonscrits, d'entreprises, d'établissements d'enseignement -de la crèche à l'université-, de soins -maisons du troisième âge, hôpitaux...-ou dédiés à la culture, tels des musées, pendant des temps de pause ou de relaxation, entre midi et quatorze heures, par exemple, ou en milieu d'après-midi...
La seconde consiste à transformer l'instrument par divers procédés. A savoir l'amplification, l'insertion dans des formations plus vastes, l'acquisition d'un répertoire qui tranche sur le répertoire dit classique (tendances manouches, flamenca, jazz, "boîte à rythmes", musiques exotiques, etc), l'utilisation de guitares différentes (à 7 cordes, charangos, sans barrettes, etc).
Ensuite, il y a le choix de chaque interprète comme je le signalais plus haut dans mes messages précédents. Et celui de l'auditeur. La voie du futur ne sera peut-être pas celle de votre élection personnelle...


Revenir vers « Guitaristes classiques et compositeurs »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot] et 0 invité