Gallot, Jacques - Les larmes

Nos enregistrements d'oeuvres de la renaissance à la période baroque, soit de 1500 à 1760 (Le Roy, Dowland, Sanz, Weiss).
Règles du forum
III Nos MP3, OGG, WMV, Vidéo et MOV, droits d'auteur.
Respectez nos conventions pour le titre de votre message
Pour permettre la recherche par tri alphabétique des MP3, partitions et vidéos, donnez un titre à votre message en respectant ce modèle :
Nom du compositeur, Prénom du compositeur - Opus Numéro et Titre de l’oeuvre - Indication de niveau - Formation (Duo, Trio ...)
Le signe - suit le ou les prénoms du compositeur :
exemple: Carcassi, Matteo - op.60/03 Etude - D05

Nous publions ici nos enregistrements pour guitare classique. Les enregistrements ne respectant pas le droit d’auteur sont supprimés.
Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5492
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 08 décembre 2016, 10:11

Les traits verticaux sous les lettres indiquent le pouce, les points l'index.
La ligne oblique entre e et g signifie qu'on tire les deux cordes avec l'index, et on joue le e d'après avec le majeur.
Les lignes obliques entre deux (ou plusieurs) notes superposées signifie qu'on les joue l'une après l'autre.
La ligne oblique après le g du pouce indique une tenue.
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1923
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Clément Pic » jeu. 08 décembre 2016, 13:57

Super merci!
Mais au tout début, je n'arrive pas à comprendre ce qui est écrit.

C'est très intéressant comme notation...
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16635
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Isabelle Frizac » jeu. 08 décembre 2016, 14:16

Au début, c' est la lettre "c"
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5492
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 08 décembre 2016, 16:02

Et alors, là où ça devient intéressant, c'est que chaque note de l'accord "séparé", ou "arpégé" a une valeur précise.
Par exemple, si tu as ton accord de deux notes sur une noire avec cette barre oblique, chacune des deux notes sera une croche.
Si tu l'as sur une noire aussi, mais avec trois notes, ça fera croche et deux doubles, etc...
Et dans un contexte de notes inégales, cet "arpègement" suivra l'inégalité, par exemple, tes deux croches du premier exemple seront inégales...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1923
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Clément Pic » jeu. 08 décembre 2016, 23:59

J'adore ce forum...
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5492
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Gallot, Jacques - Les larmes

Message par Elisabeth Calvet » ven. 09 décembre 2016, 12:32

Voilà, j'ai retrouvé la source...
(D'autres livres parlent de ça, mais sans détailler aussi précisément).
http://luthlibrairie.free.fr/?Baroque:F ... dil%3Baise
C'est dans Perrine, avertissement 1680.
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Revenir à « Audio et Video de musique ancienne »