Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Nos enregistrements d'oeuvres de la renaissance à la période baroque, soit de 1500 à 1760 (Le Roy, Dowland, Sanz, Weiss).
Règles du forum
III Nos MP3, OGG, WMV, Vidéo et MOV, droits d'auteur, Respectez nos conventions pour le titre de votre message.

Nous publions ici nos enregistrements pour guitare classique. Les enregistrements ne respectant pas le droit d’auteur sont supprimés. Inscrivez vous au groupe "002" obtenir les permissions de télécharger les fichiers insérés dans les messages.
Mickael Begot
Messages : 1066
Inscription : sam. 20 décembre 2014, 19:55
Localisation : Brest

Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Mickael Begot » dim. 09 avril 2017, 21:07

[quote]Après toutes ces explications serait intéressant d'entendre votre propre interprétation[/quote ]

Hello!
Je viens de passer mon fin de second cycle avec cette pièce couplée avec le tango de Tarrega , et c'était franchement la cata . Trous de mémoire , doigts qui tremblent , plus notes reprises ( sic ! ) . Le guitariste du jury m'a dit que c'était encore un peu vert :lol: et m'a quand même validé ( circulez! )pour passer en troisième cycle . J'ai presque envie de le repasser l'année prochaine tellement c'était minable . Malheureusement mon prof' n'était pas présent à l'examen et je n'ai donc pas pu parler avec lui de cette imposture .
D'ailleurs cette audition s'est clairement inscrite dans mémoire comme une très mauvaise expérience , puisque j''étais encore plus stressé 2 jours plus tard , lorsque j'ai du la rejouer ds un concert sur la musique de l'âge d'or espagnol . je redoutais tout simplement de la jouer aussi mal .

Je viens donc de faire un enregistrement , pour me consoler , et vous donner à écouter quelque chose qui tient à peu près la route , joué sans ce foutu stress . C'est pas génial non plus , j'ai essayé de respecter au mieux les conseils de mon prof ' ( qui voulait quelque chose de très lent et aéré , mais je n'ai pas le son de jbambaggi ni le phrasé de Isa .

n'hésitez pas à former un second jury ;) , et à me conseiller sur cette pièce décidément difficile ( c'est en tout cas l'avis de mon prof , et de mon examinateur ( très sympa, avec qui j'ai pu parler un peu, qui l''évalue assez nettement au dessus du tango de Tarrega .

Youtube
Dernière édition par Mickael Begot le lun. 10 avril 2017, 01:22, édité 1 fois.
" Euh " ( Ionesco )

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15597
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Isabelle Frizac » dim. 09 avril 2017, 21:54

Mika, il faut ouvrir un fil par vidéo....

D' autre part, celle de Tarrega ne fonctionne pas . :?

peux-tu la mettre sur le bon post ( ici ) après avoir fait le nécessaire pour que ça fonctionne,

Merci ! :bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15597
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Isabelle Frizac » dim. 09 avril 2017, 22:34

Re- Mika,

Ta version est jolie avec de belles nuances et des figures de style dignes de l' époque romantique !

Mais pas pour la musique de l' époque de la Renaissance, à mon avis.
Je trouve qu' elle manque de cou***es.( je ne trouve pas de terme plus précis , désolée :oops: )

C' est devant Charles-Quint, l' Emperador conquérant et viril, que tu joues, pas devant Johannes Brahms ou Frédéric Chopin.

Enfin, c' est juste mon point de vue, du fait que je pratique pas mal la musique ancienne, je commence à avoir une certaine expérience , grâce aux cours, master-class et surtout d' écouter les " grands" spécialistes de cette musique .

Néanmoins,je suis sûre que certains penseront différemment et l' écriront !

J' attends Tarrega :D

Merci pour le partage, et Bravo pour ton passage en 3ème cycle ! :okok:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Mickael Begot
Messages : 1066
Inscription : sam. 20 décembre 2014, 19:55
Localisation : Brest

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Mickael Begot » lun. 10 avril 2017, 01:45

Désolé en fait je ne voulais poster qu'une vidéo ! je n'ai pas enregistré le tango , je m'y mets dès demain . Normalement je devrais être prêt !
Ta version est jolie avec de belles nuances et des figures de style dignes de l' époque romantique !

Mais pas pour la musique de l' époque de la Renaissance, à mon avis.
Je trouve qu' elle manque de cou***es.( je ne trouve pas de terme plus précis , désolée :oops: )
D'abord merci pour ton commentaire Isa :wink: . Alors à priori je la joue dans l'esprit de mon prof ( il la jouerait évidemment beaucoup mieux que moi, mais conserverait certaines nuances, comme les quelques notes staccato, les accords arpégés, ect ) , qui n'est pas très orthodoxe dans sa manière d'appréhender les choses . Il aime bien jeter des ponts par dessus les époques , et ne soucie pas toujours comme les spécialistes jouent certains répertoires ( il se méfie particulièrement des doxa de la musique de la renaissance et baroque, ce qui ne l'empêche d'être un inconditionnel de Bach ou autre ) . Cette musique l'émeut aux larmes , et comme son imagination le porte à croire que cette chanson a été composé pour la mort du de l'empereur ( sans avoir fait aucune recherche :lol: ) , il y croit ( " cette histoire est vraie puisque je l'ai inventée ", comme disait Vian ) . S'il y a bien quelque chose que j'aime chez ce professeur , c'est sa créativité . Elle l'emporterait peut-être un peu loin. Je me rappelle une master class de Bernard Pieris ou une collègue guitariste avait joué une pièce de Downland , dont elle avait proposé une introduction très très lente . Bernard Pieris ( et sa partenaire de duo ) n'avait pas du tout compris cette démarche .
Enfin bref .
Pour toi quel caractère devrait avoir cette pièce . Tout le monde s'entend pour dire qu'elle est triste . Sur ce fond de tristesse , il faudrait continuer de mieux tenir les rang , d'asseoir le règne de l'empereur et son autorité . Plus concrètement , il faudrait nécessairement un tempo un poil plus rapide? éviter de trop arpéger ? éviter des pianissimo .
Sur internet j'ai écouté plein d'interprétation qui m'ont solides , très solides , mais assez plates , par rapport à ce que j'ai pu entendre auprès de mon prof . J'aime beaucoup celle de Bream, elle me semble être un bon compromis , entre le sentimentalisme et la pompe impériale .
Je referais incessamment sous peu une version très différente , avec les cojones en bandoulière . :war: , et le coeur au ventre .

:bye:
" Euh " ( Ionesco )

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8218
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par milsabords » lun. 10 avril 2017, 02:07

Mickael Begot a écrit :
Après toutes ces explications serait intéressant d'entendre votre propre interprétation[/quote ]

Hello!
Je viens de passer mon fin de second cycle avec cette pièce couplée avec le tango de Tarrega , et c'était franchement la cata . Trous de mémoire , doigts qui tremblent , plus notes reprises ( sic ! ) . Le guitariste du jury m'a dit que c'était encore un peu vert :lol: et m'a quand même validé ( circulez! )pour passer en troisième cycle . J'ai presque envie de le repasser l'année prochaine tellement c'était minable . Malheureusement mon prof' n'était pas présent à l'examen et je n'ai donc pas pu parler avec lui de cette imposture .
D'ailleurs cette audition s'est clairement inscrite dans mémoire comme une très mauvaise expérience , puisque j''étais encore plus stressé 2 jours plus tard , lorsque j'ai du la rejouer ds un concert sur la musique de l'âge d'or espagnol . je redoutais tout simplement de la jouer aussi mal .

Je viens donc de faire un enregistrement , pour me consoler , et vous donner à écouter quelque chose qui tient à peu près la route , joué sans ce foutu stress . C'est pas génial non plus , j'ai essayé de respecter au mieux les conseils de mon prof ' ( qui voulait quelque chose de très lent et aéré , mais je n'ai pas le son de jbambaggi ni le phrasé de Isa .

n'hésitez pas à former un second jury ;) , et à me conseiller sur cette pièce décidément difficile ( c'est en tout cas l'avis de mon prof , et de mon examinateur ( très sympa, avec qui j'ai pu parler un peu, qui l''évalue assez nettement au dessus du tango de Tarrega .

Youtube
oui , c'est pas mal du tout , même le son de l'enregistrement n'est pas et serait mieux dans une piece plus appropriée .
il n 'y a pas de stress dans cette version .
en fait il aurait fallu répéter le morceau "en condition" . en demandant à des gens de votre famille de jouer le jeu d'un jury qui vous attend dans la piece d'examen ,( le salon) , et qui vous écoute froidement , et vous , vous jouez le jeu de ne pas pouvoir reculer ni de trouver d'excuses si un truc ne va pas , vous faites avec et puis c'est tout vous n'avez pas le droit de reculer ou de temporiser là non plus , eh oui , comme pour de vrai épicétout . ce genre d'exercice peut favorablement vous préparer pour le jour "j" .

dans la video tout est tranquille , rien à dire , si ce n'est que votre niveau en évoluant amènera plus de phrasé , spontanément , à l'avenir . comme le souligne isabelle en parlant de la belle paire qui manque ... et elle s'y connait.

si vos doigts tremblent , ne mettez pas de super glue pour les coller entre eux , vous ne pourriez plus passer dl'examen ... :ouioui:
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15597
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Isabelle Frizac » lun. 10 avril 2017, 02:51

Pour un tempo plus rapide, écoute la version de Pablo Marquez sur YT. Elle est très intéressante .
Ici, il y a celle de Valéry Sauvage, au luth.

En vocal, j' aime la version de Jordi Saval ; tape : Josquin des Prés - "Mille Regretz" .

Je ne suis pas vraiment d' accord avec l' histoire de ton prof " je l' ai inventé, donc c' est la vérité".
On ne joue pas ainsi avec la vérité historique, d' autant que grâce à internet, on a quand même accès à de nombreux documents .

Oui, Charles Quint avait aussi un côté plus sombre et mélancolique qui lui faisait aimer cette belle musique avec des paroles ( en français moderne).
" Mille regrets de vous abandonner
Et d’être éloigné de votre visage amoureux.
J’ai si grand deuil et peine douloureuse
Qu’on me verra vite mes jours terminer".
( source wiki et ailleurs aussi ).

Cette musique doit garder une certaine solennité, car les paroles sont graves ( on ne doit pas oublier que c' est d' abord une chanson), et la musique est au service des paroles (et non le contraire ) , même une fois les mots enlevés.
Il y a certains passages à jouer plus fort, d' autres plus doux et tristes .
Le staccato, les accords arpégés, etc, doivent être faits à bon escient( en fonction du texte), c' est selon le tempérament et la sensibilité de chacun, sans tomber dans la sensiblerie, c' est toute la difficulté.

Bref, un magnifique morceau difficile à interpréter!
Tu verras qu' avec le temps et la maturité,ton interprétation changera.

:bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
michevoupoque
Messages : 116
Inscription : dim. 06 février 2011, 17:09
Localisation : péta-ouchnok

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par michevoupoque » lun. 10 avril 2017, 07:42

Belle interpretation, bravo !
Tu es le meilleur guitariste du monde

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Teichner
Messages : 745
Inscription : mar. 18 juin 2013, 20:24
Localisation : Paris 20ème

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Nicolas Teichner » lun. 10 avril 2017, 20:41

Bravo Mickael :bravo: .

Bravo pour cette belle interprétation de cette pièce, que tu m'a donné envie d'aller travailler de ce pas :bravo: , et bravo également pour ton intégration à un troisième cycle :applauso: . Pour ma part, je me contenterai de suivre le D06 l'année prochaine, mon poignet s'étant finalement plutôt bien remis de ses fractures.

A+ :bye:
« C'est en forgeant que l'on devient musicien. »
Proverbe Shadok

Guitare Bertrand Ligier n°38 - Savarez Cantigua création bleu
Takamine Hirade TH90 électro-acoustique - Augustine Bleu

jbambaggi
Messages : 497
Inscription : jeu. 08 octobre 2015, 11:00
Localisation : Agen

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par jbambaggi » lun. 10 avril 2017, 20:49

Je suis content que tu soies venu à bout de la pièce pour laquelle tu m'avais livré une véritable masterclass.

Comme tout le monde l'a dit avant moi, beaucoup de belles choses.
Mickael Begot a écrit :Plus concrètement , il faudrait nécessairement un tempo un poil plus rapide?
Je ne suis pas sûr que ce soit une question de tempo. Pourquoi pas celui que tu as adopté. Je ne sais pas non plus si, comme le dit Isabelle, ton interprétation manque de... disons virilité. Personnellement, il me semble surtout qu'il y a quelques incohérences entre des passages joués saccadés, mais un peu lourdement (à 23-26, par exemple, ou 34-38 et à d'autres endroits encore) et des notes coulées qui suivent (comme à 41 juste après les notes très détachées 34-38). Ce n'est pas une question de principe, c'est juste que cela me donne une impression curieuse. En fait, en regardant la main droite pendant une seconde écoute, certaines des notes que je trouve jouées trop staccato sont jouées sans alterner les doigts de la main droite (index répété par exemple à 1.01 ou 1.34-1.35 et bien d'autres endroits). Mais il est vrai que je n'aime pas trop les notes coulées dans la musique ancienne, Bach inclus, en dehors des ornements, et même là, si on est capable de les réaliser autrement, je trouve que c'est souvent mieux.
Mickael Begot a écrit :éviter de trop arpéger ?
Il me semble, oui. De temps en temps, pourquoi pas. Mais, là, c'est systématique à chaque répétition. Je ne suis pas un fan des accords arpégés dans la musique ancienne. Mais bon, c'est perso.

Enfin, il me semble qu'à 2.50, tu gagnerais à accélérer un peu. En fait, peut-être globalement davantage de rubato ?

En tout cas, bravo, ton interprétation est visiblement pensée, la tristesse de la pièce bien ressentie et restituée. En améliorant deux ou trois aspects peut-être techniques, tu devrais nous la livrer comme tu la sens.

Mickael Begot
Messages : 1066
Inscription : sam. 20 décembre 2014, 19:55
Localisation : Brest

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Mickael Begot » mar. 11 avril 2017, 10:46

Merci à tous pour vos commentaires :)


Isa
Je ne suis pas vraiment d' accord avec l' histoire de ton prof " je l' ai inventé, donc c' est la vérité".
Ce ne sont pas ses mots , et comme il n'a pas besoin d'un ventriloque ;) , il vaut mieux que j'arrête de parler à sa place , à moins d'être sûr de l'avoir bien compris .
"Cette histoire est vraie puisque je l'ai inventée " , c'est de Boris Vian , et je la cite surtout par rapport à cette idée qu'il s'était faite d'une oraison funèbre fait à la mémoire de l'empereur . J'ai eu beau lui répéter qu'il me semblait que non,il voulait y croire :lol: .
Je comprends que tu ne sois pas d'accord avec cette approche , qui propose de chercher une vérité en soi plutot que la vérité dans l'Histoire .
Ceci dit l'un n'empêche pas l'autre . Une fois les documentations établies, il reste une large place à l'imagination .
Merci pour la restitution du texte de Josquin des Près.
j'avais lu dans un tes posts " J’ai si grand deuil et peine douloureuse /Qu’on me verra vite mes jours terminer". Il me manquait le premier distique pour avoir le quatrain . Maintenant qu'il ya ce " visage amoureux " , je tiens encore plus à ce chant .
Pour un tempo plus rapide, écoute la version de Pablo Marquez sur YT
C'est vrai qu'elle est intéressante . Son tempo lui permet des rubato des plus savoureux . Par contre j'aime pas trop les traits dans les aigus , ces notes lancées comme des flèches . Je préfère entendre chaque note chantée .
oui , c'est pas mal du tout , même le son de l'enregistrement n'est pas et serait mieux dans une piece plus appropriée .
il n 'y a pas de stress dans cette version .
en fait il aurait fallu répéter le morceau "en condition" . en demandant à des gens de votre famille de jouer le jeu d'un jury qui vous attend dans la piece d'examen ,( le salon) , et qui vous écoute froidement , et vous , vous jouez le jeu de ne pas pouvoir reculer ni de trouver d'excuses si un truc ne va pas , vous faites avec et puis c'est tout vous n'avez pas le droit de reculer ou de temporiser là non plus , eh oui , comme pour de vrai épicétout . ce genre d'exercice peut favorablement vous préparer pour le jour "j" .

dans la video tout est tranquille , rien à dire , si ce n'est que votre niveau en évoluant amènera plus de phrasé , spontanément , à l'avenir . comme le souligne isabelle en parlant de la belle paire qui manque ... et elle s'y connait.
Merci Misabords , effectivement , il a clairement manqué des répétitions pour le jour " j " , et j'ai des progrès à faire dans le phrasé .

Bravo pour cette belle interprétation de cette pièce, que tu m'a donné envie d'aller travailler de ce pas :bravo: , et bravo également pour ton intégration à un troisième cycle :applauso: . Pour ma part, je me contenterai de suivre le D06 l'année prochaine, mon poignet s'étant finalement plutôt bien remis de ses fractures.
Merci Nicolas ! content d'apprendre que ton poignet est opérationnel . Evite quand même le flamenco pour l'instant ;)
Et bien tu vois cette pièce figure dans le D06 , et mon prof ainsi que l'examinateur qui m'a noté estiment que cette pièce mérite d'être jouée en troisième cycle . Y'a pas mal de pièces dans le D06 qui sont franchement de haut vol . Bon je sais pas comment ça se passe dans les autres conservatoires , mais les fin de deuxiemes cycles brestois seraient en grande difficultés face à la plupart de ces pièces .
De mon côté , je vais aussi éviter les pièces encore plus difficiles . D'ailleurs je suis plus ou moins en train de tirer un trait dessus . Je ne suis pas assez patient ni passionné pour travailler 3 mesures en boucle pendant une heure . C'est ce que me demande mon professeur , et il a raison . La question et de savoir si j'en ai vraiment envie .

Jbambaggi

Merci beaucoup pour ta réponse détaillée ! ce fonctionnement au détail demande beaucoup de temps , et je te remercie de l'avoir pris ! c'est exactement ce que je cherche , plutot que les conseils d'ordre général , qui ceci dit restent utiles, ainsi que les pistes données vers d'autres interprétations .
je reviendrai dessus plus tard dans la journée .

Au passage , je suis désolé d'être si peu présent sur le forum . Je carbure à 3 heures de flute traversière ( vive la musique d'ensemble! la guitare classique est tellement solitaire ... ) par jour en plus des 3 heures guitare , mon emploi du temps est donc très tendu !

:bye:
" Euh " ( Ionesco )

Avatar de l’utilisateur
Joan
Messages : 388
Inscription : jeu. 29 septembre 2016, 11:39

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Joan » mar. 11 avril 2017, 11:55

:bravo: Mikael.
Ceci est un morceau très difficile à jouer, attacher les sons est critique, je vous recommande de mettre le ceijlla la troisième touche, le son qu'il profiterait et serait similaire à celle de la vihuela.
Cependant,vos interprertazione je l'ai aimé, il montre que vous avez mis beaucoup de passion et vous pouvez lancer quelques belles sensations musicales. :merci:
Joan :bye:

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 15597
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Isabelle Frizac » jeu. 13 avril 2017, 16:41

3 heures de flûte traversière par jour ! attention à tes lèvres ...
Mais pour la musique d' ensemble, c' est super.

Pour en revenir à la guitare et à Narvaez, je pense que ton interprétation est aussi influencée par la musique romantique que tu as certainement jouée au piano et dans laquelle, je pense, tu dois te retrouver ( d' près mon intuition, et pour ce que je connais de toi).
Surtout garde cette fraicheur dans tes interprétations, car c' est aussi ce qui fait son charme et son originalité .
Au moins, même si ce n' est pas forcément ce qu' on attend ( selon le style et l' époque) , il y a de la recherche esthétique et musicale certaine, et c' est très précieux....pour ne pas dire rare .

alors, banzaï ! fonce et donne-toi à fond. Comme je l' ai déjà écrit, avec le temps ( et l' âge! ) tu affineras tes interprétations.
Pour le moment, tu es en recherches, essais, et tests ( examens).
Pour les examens, je partage l' avis de milsabords: joue souvent devant un public, même restreint( autres élèves,amis, voisins etc..) et même dans un parc public devant des inconnus. Tu verras, ça aide à faire passer le trac !

Bonne continuation à toi. :okok: :okok:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Mickael Begot
Messages : 1066
Inscription : sam. 20 décembre 2014, 19:55
Localisation : Brest

Re: Narvaez, Luys de - Cancion del Emperador - D05

Message par Mickael Begot » ven. 14 avril 2017, 10:39

Personnellement, il me semble surtout qu'il y a quelques incohérences entre des passages joués saccadés, mais un peu lourdement (à 23-26, par exemple, ou 34-38 et à d'autres endroits encore) et des notes coulées qui suivent (comme à 41 juste après les notes très détachées 34-38). Ce n'est pas une question de principe, c'est juste que cela me donne une impression curieuse. En fait, en regardant la main droite pendant une seconde écoute, certaines des notes que je trouve jouées trop staccato sont jouées sans alterner les doigts de la main droite (index répété par exemple à 1.01 ou 1.34-1.35 et bien d'autres endroits). Mais il est vrai que je n'aime pas trop les notes coulées dans la musique ancienne, Bach inclus, en dehors des ornements, et même là, si on est capable de les réaliser autrement, je trouve que c'est souvent mieux.
C'est vrai que la transition entre les notes coulées et les les petits staccato peut paraître un peu brutale . Mais pour moi , c'est entre la seconde 44 et 48 que cela a lieu .
Effectivement , à ma grande déception , je remarque souvent sur mes video que mon index a tendance à se répéter , mais sur une pièce lente comme celle-ci , je ne pas pense que cela puisse compromettre sérieusement le legato . Mais c'est un très mauvaise habitude . A 1min 36 , effectivement, j'avais pas trop fait attention . Il y a deux notes très détachées , mais c'est un souci de main gauche . Il me faut faire un gros écart . Mais en étant vigilant , j'y arrive . Maintenant que la rejoue j'essaie de lier .
Merci Jbambaggi :wink:
3 heures de flûte traversière par jour ! attention à tes lèvres ...
Mais pour la musique d' ensemble, c' est super.
Oui , je mets le paquet pour pouvoir intégrer au plus vite l'harmonie du conservatoire ou l'harmonie municipale ( dirigée par une prof' du conservatoire ) .
J'en ai un peu marre de faire des pieds et des mains pour essayer de partager la guitare .
Quand j'aurais un niveau solide de second cycle , j'essaierai de me contenter d'1h / jour pour éviter la saturation et me concentrer plus sur la guitare , qui reste mon instrument de prédilection .
je pense que ton interprétation est aussi influencée par la musique romantique que tu as certainement jouée au piano et dans laquelle, je pense, tu dois te retrouver ( d' près mon intuition, et pour ce que je connais de toi).
Eh oui , j'aime bien les tempêtes , les pleurs au bord d'un lac , les roucoulements , les effusions , les conquêtes . Même si finalement on peut trouver ca dans tout les répertoire , c'est bien dans le repertoire romantique que je clique le plus souvent :)

Merci beaucoup pour ton message Isa , il est très encourageant . J'ai des moments de lassitude , quand l'étude d'une pièce commence à me paraître longue et rébarbative , mais c'est toujours un grand plaisir d'arriver à jouer quelque chose qui nous porte , ainsi que de plonger dans une nouvelle pièce .
:wink:
" Euh " ( Ionesco )

Revenir vers « Audio et Video de musique ancienne »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : CommonCrawl [Bot], Exabot [Bot] et 3 invités