(long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Règles du forum
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.
Avatar de l’utilisateur
Bruno Jacques
Elève des cours en ligne
Messages : 109
Inscription : sam. 17 décembre 2016, 11:30

(long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Bruno Jacques » sam. 15 juillet 2017, 15:06

(long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Bonjour

Comme indiqué dans le titre, je viens de m'offrir une Castelluccia G8. Une bien belle guitare pour un débutant. :okok:

J'ai beaucoup profité des descriptions et parcours de guitaristes, je voudrais à mon tour présenter mon cheminement pour arriver à cette guitare.
Aucune glorification dans mon propos, d'ailleurs personne ne me connais sur ce site : j'écris pour que mon parcours puisse servir à faire mûrir les réflexions de personnes en recherche de guitares.
Tous les avis sur les guitares viennent de mon ressenti : ne vous sentez pas blessé si je critique votre modèle de guitare :desole: , car c'est juste mon avis qui n'engage que moi et qui ne demande aucune argumentation (d'ailleurs je suis d'accord avec moi même).


Etape 1 : Une guitare pour commencer
Pour débuter, il me fallait bien une guitare. Budget 100-150€

J'ai essayé chez un copain une guitare à 50€ (housse et médiators compris) dont le nom n'a aucune importance. C'est un jouet, ne pas perdre son argent dans ces boites en carton qui ne sonnent pas, manche pas droit, frises, mécaniques hyper dures, pas juste, injouable.


Je suis allé dans un magasin de guitares (Damico dans l'ouest Parisien), pour acheter la Yamaha C40 tant vue sur internet.

Essai de la Yamaha C40, très plébiscitée pour débuter, dans les 140€. La guitare est plate, le son ne sort pas. En plus je n'aime pas l'esthétique. Enorme déception, cette guitare ne me fait rien rien rien. Franchement, des écoles de musiques demandent ça ? :(

Essai d'une guitare dont j'ai pas le souvenir du nom, guitare espagnole vers 180€ avec une table massive. Lourde, intimidante, difficile à jouer.

Essai d'une Alcaria Algcop, table (soi disant) massive, 175€, marque totalement inconnue "fait au Portugal". Là elle m'a plu, le son sortait bien. Je l'ai achetée sans essayer d'autre.

Le marchant n'a pas poussé à la dépense, après coup je pense que j'aurai du essayer la Alhambra 1, je serais sûrement parti avec (hors budget dans les 300€ mais bon).


Donc je repars avec une Alcaria Algcop, 200€ le tout (housse, cordes, etc).
J'ai aimé jouer sur cette guitare.
J'ai fait l'année de cours D01.
Cependant il manquait quelque chose.
Guitare limitée, le son ne sort pas vraiment. Les basses sont absentes.
Je change les cordes par des neuves d'Addario EJ45. Pas mieux.
J'ai l'impression que la guitare est éteinte, les notes sont sèches, elle claquent. Faible résonance.
A force de jouer, j'ai été déçu et j'ai eu envie d'une autre guitare.
L'oreille s'affine et on devient exigeant !

Moralité :
- de toute façon on dépasse son budget. Il faut mettre le budget au second plan.
- voir plusieurs magasins pour avoir l'avis de plusieurs vendeurs.
- un débutant n'est pas un nul et a besoin aussi d'un beau son



Etape 2 : se documenter pour acheter une meilleure guitare.
L'objectif est de trouver une guitare de meilleure facture, d'occasion. Budget 400-500€

C'est là qu'internet est bien. J'ai lu plein de descriptions, messages sur les choix de guitares, essais des uns et des autres. C'est un peu pour ça que j'écris ces lignes pour faire profiter de mon raisonnement.

Je forge un peu mon avis et me dis qu'il me faut une guitare avec table en cèdre.
Un son chaud, englobant, présent. Moins vif, moins claquant. Je veux du cèdre et mes premiers essais me le confirmeront.
Je vois aussi l'intérêt d'acheter d'occasion : l'énorme avantage de pouvoir acheter du meilleur moins cher.

Et là, c'est vraiment pas simple.
- il y a des guitares en mauvais état : coups, rayures, table fendue, manche pas droit, frises, pas d'étui, mauvais entretien, etc
- essais dans des conditions défavorables : pièce qui résonne énormément, entrée d'immeuble. Non, je veux essayer tranquillement et prendre mon temps !
- impossible de comparer : on prend rdv pour essayer la guitare, mais elle est seule et pas moyen de voir par rapport à d'autre guitares. Un guitariste confirmé pourra sans doute apprécier une guitare dans ces conditions, mais moi pas.

Bref, j'ai essayé d'acheter d'occasion mais j'ai pas réussi. Je suis resté en recherche pendant tous les essais sans rien vraiment donner.


Moralité :
- prenez soin de votre guitare avec un étui adapté (semi) rigide : vous avez envie d'acheter une guitare d'occasion endommagée ? Non, donc prenez en soin.
- avant de prendre rendez-vous, demandez des photos complémentaires et des détails. Je pense que j'ai raté des guitares en étant pointilleux, mais j'ai évité aussi quelques déplacements inutiles.
- il faut privilégier l'achat d'occasion car permet d'accéder à des perles pour un prix intéressant
- en occasion l'aspect financier n'a presque plus d'importance, car on peut revendre au même prix !
- mais c'est très dur d'acheter (de vendre aussi je suppose) d'occasion et j'ai pas réussi. Bonne chance à vous !



Etape 3 : trouver la guitare que j'aime
L'objectif est d'essayer plein de guitares pour voir ce que j'aime et choisir.
Je cherche soit en occasion soit en neuf, mais dans ce cas avec l'objectif de la conserver longtemps.

Budget 400->500->700->900€->...
Le budget n'a pas arrêté d'augmenter car au fur et à mesure des essais, je me suis aperçu des différences entre les guitares, et ça m'a permis d'affiner mon choix.
Je suis parti d'une envie de guitare en cèdre pour finalement prendre de l'épicéa !
Les épicéas essayées lors de mes premiers essais étaient mauvaises, alors que dans les mêmes gammes de prix les cèdres étaient meilleures, plus présentes. J'ai commencé à changer d'avis chez un particulier en essayant sa guitare, puis chez Rome Instruments et au final chez Castelluccia.

J'ai essayé des guitares chez des particuliers (pour les achats d'occasion), chez Damico, chez Rome Instruments, Guitarreria, Castelluccia, et rapidement à Musikentroc.

Voici la liste des essais avec une mini description, mais pas dans l'ordre des essais ni de classement qualitatif.

Elle ne sont pas toutes là car j'ai oublié des noms. Donc aucun intérêt pour le lecteur de lire "guitare de marque inconnue : bof bof".

Alhambra 1C et 4C cèdre : Beau son, super guitare pour commencer. :)
Franchement, c'est ça qu'un débutant doit prendre car c'est de la musique qui en sort. Si j'avais acheté ça dès le début, peut-être que je n'en serais pas là !
Mais après plein d'essais j'ai vu et entendu mieux. A moins de trouver une super occasion, ces guitares ne m'intéressent plus.
Je sais que de toute façon je la revendrai, donc soit j'en trouve une d'occasion soit je monte en gamme.

Alhambra 5C cèdre : elle est bien mais je préfère les suivantes.

Alhambra 6C épicéa : brillant, mais pas assez de coffre. Elle me rappelle ma guitare actuelle (apparemment épicéa), trop claquant, trop vif. Je n'aime pas.

Alhambra 6P cèdre : superbe, fortes basses. Pour moi la 1ere Alhambra vraiment sérieuse. Je sens qu'elle est bien meilleure que les précédentes alhambra. Franchement très intéressante

Bautista Iranzo Prélude (by Juan Hernandez) cèdre : superbe, chaud, rond, éclisses plus larges, plus puissante, fortes basses. Bien aimé.

Cuenca C50 d'occasion :
Table fendue ! Prix hyper intéressant mais pas le courage de se lancer dans des travaux. Impossible de dire si elle sonne bien car je fais une fixation sur l'état de la guitare.

Santos y mayor 10 : bof bof ne me dit rien.

Rémy Benoist Conservatoire 4 épicéa (occasion)
Superbe. Belle décoration. Très beau son, clair mais pas aussi brillant que je le pensais (donc elle m'a beaucoup plu). J'ai eu du mal à jouer, pas de coup de cœur même si je à ce moment là je me dis qu'il me faudra une guitare de ce type par la suite. En fait c'est cette guitare qui m'a mis un doute sur le cèdre : cette guitare en épicéa sonnait vraiment bien et j'ai aimé le son. Après coup j'ai regretté de ne pas avoir acheté mais l'"épicéa" m'a bêtement bloqué.

Esteve 7 SR cèdre 850€ : bien. Mieux qu'une Alhambra 6P mais sans plus

Esteve 8 GR épicéa 1195€ : mieux. Me réconcilie définitivement avec l'épicéa. Ce qui compte est la fabrication de la guitare, le bois rajoute une couleur de son, une projection, une réponse différente. Suite à cet essai, je suis ouvert aussi à l'épicéa.

Francisco Esteve 9 CB cèdre 1550€ : barrage en bois / carbone. Belle guitare. Très belle projection, facile à jouer, puissante, vraiment super. Coup de coeur. Après cet essai, pas possible d'acheter les Estève 7 et 8 !

Picado 49 : bof, ne me fait rien.

Saez Marin dans les 1000€ : ne me parle pas.

Paco Castillo 205 épicéa 1080€ : sympa. Le fond et éclisses sont trop sombres, je n'aime pas l'esthétique.

Esteve 8 CB cèdre 1484€ : barrage bois/carbone : sympa, plus de basses.

Juan Hernandez Sonata cèdre 1490€ : très sympa. Bonne présence.

Antonio Lopez 1 Loto 15 1560€ : sonne bien mais ne me dit rien.

Jean Luc Joie Alma cèdre. :okok:
Facile à jouer, elle chante ! J'avais jamais vu ni entendu ça ! Coup de cœur mais hors budget !
Comme si j'avais fait des progrès en jouant, car elle est très facile. Toutes les notes sonnent, pas de dominante. Une impression extraordinaire d'avoir dans les mains ma propre guitare, de la connaître depuis longtemps. Et j'ai joué dessus sans frise ni buzz, juste calmement et (relativement) bien. Résonance très longue.
J'ai rêvé de cette guitare pendant des jours. Quelle facilité de jeu !

Guitare de luthier Japonnais (Khono ?), cèdre, des années 70.
Magnifique. Bois sublimes, elle est comme neuve. Son rond, chaud, belle présence.

Castelluccia E1 Cèdre 700€ : bien ! Mais guitare un peu éteinte, manque de présence.

Castelluccia E1 épicéa 700€ : mieux ! son mieux défini, franchement me conforte finalement sur ce type de réponse. J'aime l'épicéa finalement. Son bien mais un peu éteint par rapport à mes autres essais (la E1 a un fond/ éclisses laminé).

Castelluccia E2 épicéa 900€ (tout massif) : mieux ! mais je préfère la Francisco Esteve 9 CB (qui n'a rien à voir comme guitare, tellement différentes) Mais en jouant sur la E2, je pensais à la 9CB !

Castelluccia E3 épicéa 990€ : encore mieux le son a plus de couleur. Barrage différent 7 brins, ça s'entend ! Pour moi une superbe guitare. Mais je pense que je l'aurai revendue.

Castelluccia G6 épicéa 1150€ : alors là superbe :okok: ! son plein de couleurs, très belle réponse, facile à jouer. Moins de basses mais chantante. J'ai failli l'acheter direct. J'ai rêvé (au sens propre) le la G6 pendant plusieurs jours, mais en me disant qu'il manquait des basses et que les aigus étaient trop forts. Je l'aurais revendue.

Castelluccia G6b épicéa 1350€ : le fond est en multiplis. Comment est-ce possible à ce prix alors que la G6 est superbe. Ça m'a bloqué et je n'ai pas su l'apprécier, vraiment pas.

Castelluccia G8 1750€ épicéa : Là j'ai retrouvé la G6, mais avec les basses qui manquaient. Très équilibrée. Son clair, précis, puissant, plein de nuances. Chantante mais avec des basses présentes. Elle comble les manques de la G6, mais avec 600€ de plus !!! Je trouve qu'elle est très chère !
En l'essayant, je me voyais avec cette guitare. Elle était déjà à moi. C'est étrange, la G8, la G6 et la JL Joie Alma m'ont fait cet effet, aucune autre.
Et je me suis dit que je la garderai. J'ai refusé d'essayer mieux et je l'ai achetée.

Je suis reparti avec la Castelluccia G8, 1750€ + des accessoires (l'étui hyper solide indispensable, etc).
Oui j'ai éclaté mon budget, très au dessus de mon niveau, mais quelle guitare ! :okok:


Moralité :
- confirmation que le budget est secondaire. Je sais on ne peut pas tous se payer une guitare de ce prix. Mais quel est le prix de votre smartphone hein ? Votre dernier ordinateur portable ou tablette ? Et votre jean ? Combien vous coûtent vos cigarettes ? Une guitare de qualité est un objet pérenne, le prix passe donc au second plan et ce n'est qu'une question de priorité.
- oui le budget est secondaire, mais le porte monnaie n'est pas infini. Raison garder ! Pour rester lucide, il faut refuser d'essayer des guitares trop chères, trop bien etc. Car on risque d'être triste de ne pas pouvoir se l'offrir.
- quand pendant plusieurs jours on rêve d'une guitare qu'on a essayée, je but n'est pas loin. C'est un bon indicateur.
- cèdre/épicéa bien sûr qu'il y a des différences, mais la construction de la guitare, le barrage notamment influent énormément.
- on rencontre plein de guitares avec beaucoup de basses. Beaucoup moins de guitares mélodieuses et chantantes.
- prendre son temps, ne jamais acheter tout de suite, revenir plus tard.

Voilà, c'est long :desole: mais si vous en êtes là c'est que ça vous a intéressé .

Bonne musique.
Bruno
Elève en D02

Michel Lopez
Elève des cours en ligne
Messages : 201
Inscription : mar. 04 mars 2014, 12:32

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Michel Lopez » dim. 16 juillet 2017, 16:28

Merci de partager cette longue quête, un vrai parcours du combattant. Je pense que c'est la bonne manière de procéder, essayer un bon nombre de guitares pour tomber sur un coup de cœur.
Pourtant j'ai procédé exactement à l'inverse, c'est à dire que j'ai acheté par correspondance une guitare d'occasion que je n'avais jamais essayé, une Alhambra 6P cèdre. Je savais prendre un risque, mais le vendeur avait une bonne réputation, le prix était plus qu'attractif. À la réception de la guitare, première impression : satisfaction, elle était dans un état parfait, quasiment neuve. Mais lorsque j'en jouais, la consternation la plus totale, un son nasillard, aigrelet, insupportable. Les 6P d'Alhambra ne se mesurent pas avec des guitares de grand luthier, mais de là à sonner comme des canards, avec le temps on aurait été averti. Je changeais les cordes : le sillet de tête se déboîta, ce qui me fit penser qu'il n'était pas d'origine. Je le changeais pour un sillet d'os, ainsi que celui du chevalet, c'était mieux, je n'avais plus cette impression de son nasillard, mais je ne l'aurais quand même pas acheté si je l'avais essayé. Le son s'améliora encore lorsque je passais aux cordes fortes tensions, si bien qu'aujourd'hui je joue avec plaisir sur cet instrument, mais je retiens la leçon : toujours essayer avant.
Appelez moi « Miguel »
Élève de D01

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 16671
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Isabelle Frizac » dim. 16 juillet 2017, 16:37

Michel Lopez a écrit :
dim. 16 juillet 2017, 16:28
....../......
Je changeais les cordes : le sillet de tête se déboîta, ce qui me fit penser qu'il n'était pas d'origine. Je le changeais pour un sillet d'os, ainsi que celui du chevalet, c'était mieux, je n'avais plus cette impression de son nasillard, mais je ne l'aurais quand même pas acheté si je l'avais essayé. Le son s'améliora encore lorsque je passais aux cordes fortes tensions, si bien qu'aujourd'hui je joue avec plaisir sur cet instrument, mais je retiens la leçon : toujours essayer avant.
Le sillet de tête, tout comme celui du chevalet, ne sont jamais collés !
Justement pour pouvoir être remplacés sans difficulté.

Merci à Bruno pour pour cette longue quête très intéressante !

Merci également à Michel pour ce retour...j' ai acheté plusieurs instruments d' occasion sans les essayer à quelqu' un ( d' ici) de bonne réputation et je n' ai pas eu de mauvaises surprises :okok:

pour ce qui est de devoir changer les cordes, c' est normal: chacun a ses préférences de tirant, de matière et de marque en général.

:bye:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

jlg2
Messages : 717
Inscription : sam. 29 août 2015, 21:36

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par jlg2 » dim. 16 juillet 2017, 19:14

super témoignage,ces retours d'expériences sont très intéressants

:merci:

Avatar de l’utilisateur
Alain Millet
Elève des cours en ligne
Messages : 777
Inscription : ven. 13 mai 2016, 10:56

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Alain Millet » dim. 16 juillet 2017, 21:24

Isabelle Frizac a écrit :
dim. 16 juillet 2017, 16:37
Le sillet de tête, tout comme celui du chevalet, ne sont jamais collés !
Sur une Yamaha de la fin des sixties, jamais bricolée, le sillet de tête était, à la surprise du luthier, collé.
A l'évidence une exception.

Merci Bruno pour ce retour d'expérience.

Avatar de l’utilisateur
Bruno Jacques
Elève des cours en ligne
Messages : 109
Inscription : sam. 17 décembre 2016, 11:30

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Bruno Jacques » dim. 16 juillet 2017, 22:31

Merci Alain pour vos conseils, qui croyez-moi m'ont bien éclairé et aidé dans ma recherche.

Sinon ma guitare Alcaria avait aussi un sillet collé... mais bon c'est pas une guitare de référence. Je le sais car un luthier me l'a rehaussé avec une feuille de bois et il a collé le tout à la glue3.

Bruno
Elève en D02

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1841
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par wchyme » lun. 17 juillet 2017, 08:19

Mais quelle erreur Bruno! M'enfin! M'enfin comment peux tu? Comment peux tu passer autant de temps a rédiger un post alors que tu aurais pu jouer ta Castelluccia!!!!

Bravo pour cette acquisition! et merci pour ce rapport détaillé, je pense que cela va en intéresser plus d'un - a la fois les descriptions et prix de reference été 2017...

Finalement ton budget n'était pas si mal! Pour la prochaine (quand celle-la t'aura fait progresser car une guitare comme ca va surement te faire faire des progrès fulgurants), n'oublie pas de regarder la section des guitares a vendre ici et cote anglais (cote anglais, il y a pas mal d'européens qui y mettent leurs annonces), il y a des perles rares!

Rachid Merabet
Modérateur
Messages : 10483
Inscription : mar. 26 octobre 2010, 14:53
Localisation : Champagne-Ardenne

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Rachid Merabet » lun. 17 juillet 2017, 10:20

Merci Bruno pour ce retour d' expérience :okok:

Pour un débutant, je trouve que tu en parle bien de toutes ces guitares essayées :bravo:

Le DO2 n' a plus qu' à bien se tenir :wink:
Alhambra 4 P 2007
Laplane studio I 2008
ZOOM H2n

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 8697
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par milsabords » lun. 17 juillet 2017, 15:56

Bruno Jacques a écrit :
sam. 15 juillet 2017, 15:06
(long)
- il faut privilégier l'achat d'occasion car permet d'accéder à des perles pour un prix intéressant
- en occasion l'aspect financier n'a presque plus d'importance, car on peut revendre au même prix !
- mais c'est très dur d'acheter (de vendre aussi je suppose) d'occasion et j'ai pas réussi. Bonne chance à vous !
oui ; il faut au moins prendre en compte ce qui passe d'occasion ... il y a plein de bonnes guitares .
Bruno Jacques a écrit :
sam. 15 juillet 2017, 15:06
(long)


Je suis reparti avec la Castelluccia G8, 1750€ + des accessoires (l'étui hyper solide indispensable, etc).
Oui j'ai éclaté mon budget, très au dessus de mon niveau, mais quelle guitare ! :okok:

voila , c'est le principal . elle vous donne du travail et du bonheur quand vous la jouez et du bonheur même rien que d'y penser .


Bruno Jacques a écrit :
sam. 15 juillet 2017, 15:06
(long)


Je suis reparti avec la Castelluccia G8, 1750€ + des accessoires (l'étui hyper solide indispensable, etc).
Oui j'ai éclaté mon budget, très au dessus de mon niveau, mais quelle guitare ! :okok:


Moralité :
- confirmation que le budget est secondaire. Je sais on ne peut pas tous se payer une guitare de ce prix. Mais quel est le prix de votre smartphone hein ? Votre dernier ordinateur portable ou tablette ? Et votre jean ? Combien vous coûtent vos cigarettes ? :lol: Une guitare de qualité est un objet pérenne, le prix passe donc au second plan et ce n'est qu'une question de priorité.
- oui le budget est secondaire, mais le porte monnaie n'est pas infini. Raison garder !

Voilà, c'est long :desole: mais si vous en êtes là c'est que ça vous a intéressé .
c'est long mais c'est très bien , si c'est tres bien c'est pas gênant que ce soit long .






Bruno Jacques a écrit :
sam. 15 juillet 2017, 15:06
(long)


Je suis parti d'une envie de guitare en cèdre pour finalement prendre de l'épicéa !



oui , et tant mieux . mais dans les petits prix souvent le cedre rendra mieux , la guitare globalement rendra mieux . mais dès qu'on monte en gamme l'épicea montre ses qualités . dès qu'on passe en tout massif la difference est nette avec le cedre , le chant n'est pas le même .
95 à 98 % des flamencas sont en épicea par exemple . mais dans le haut de gamme de lutherie artisanale il y en a en cedre , elles gardent quand même un son typé pour le flamenco , mais bon , je parle de guitares à plus de 3000 € d'occasion .
- milsabords ; bourreau des coeurs d'artichauts.
- milsabords ; scénariste à ses heures perdues.
- pci
- P4 ( toutes institutions confondues )
- inventeur du pétadou
- D0 -3
- Meuh !

milsabords est aussi compositeur .

buvez Cacolac

Stephanie Leconte
Messages : 213
Inscription : sam. 24 octobre 2015, 22:03
Localisation : Clermont-Ferrand (63)

Re: (long) mon cheminement vers une Castelluccia G8

Message par Stephanie Leconte » lun. 17 juillet 2017, 17:45

C'est intéressant ton cheminement Bruno, merci pour le partage.
Je ne suis pas encore dans cette "quête" d'un meilleur instrument, car ma guitare me convient pour l'instant (j'ai à peu près le même niveau que toi, étant en 2e année dans une école de musique), mais je rêve quand même d'une guitare de luthier pour quand mon niveau se sera amélioré.
Pour ma part j'ai trouvé une guitare d'occasion en excellent état, mais elle a nécessité un réglage complet chez un luthier (ce dont je ne me doutais pas quand je l'ai achetée) ce qui m'a fait perdre le bénéfice de l'achat d'occasion. Maintenant que c'est fait j'ai une guitare très bien réglée, mais cette expérience m'a un peu vaccinée contre un futur achat d'occasion, à moins de s'y connaître, c'est quand même un risque !
En tout cas tu as l'air d'avoir trouvé ta guitare idéale, c'est merveilleux !
Guitare JL Joie, Aldeca épicéa

Revenir à « Conseils pour l'achat d'une guitare »