Luth 8 choeurs

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7635
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Luth 8 choeurs

Message par Valéry Sauvage » sam. 01 novembre 2014, 23:24

On peut aussi supposer (comme on n'y était pas...) que tous les luthistes n'avaient pas le même instrument (l'instrument standard est une idée récente).
Donc cohabitaient des luths à 6, 7 , 8 , 9 (on attribue souvent cet instrument à Dowland mais il a probablement commencé avec un 6 ch pour suivre ensuite l'évolution du temps) et 10. De plus les luths pouvaient avoir des tailles différentes (et un accord différent aussi) et les luthistes des mains différentes. Donc chacun pouvait adapter une pièce d'un auteur connu à sa "façon" selon son instrument (nb de choeurs, accord des basses) et aussi adapter les doigtés. Car si on a plusieurs sources, toutes ne sont pas de la main du compositeur, mais souvent de l'élève, ou d'un scribe (Holmes) ou d'un rival qui piratait les oeuvres (si si déjà...) Donc on ne peut pas s'arrêter à une version en la considérant comme définitive, on peut choisir celle qui nous convient le mieux, voir encore faire un "mix" de plusieurs versions ce qui était pratique courante comme on le constate dans ces différentes sources.
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 21304
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Luth 8 choeurs

Message par Isabelle Frizac » dim. 02 novembre 2014, 10:49

images luth .jpg
:wink:
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5694
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Luth 8 choeurs

Message par Elisabeth Calvet » mar. 04 novembre 2014, 15:09

Ben je suis contente, ça avance bien, par contre, l'univers est démesuré...
Et puis il faut que je me remette au baroque.
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1005
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Luth 8 choeurs

Message par Roger Traversac » mar. 04 novembre 2014, 21:44

J'ai dû par le passé (dans les années 1995) essayer un luth 7 choeurs de ce très bon luthier qui a un excellent rapport qualité/prix. Le dos (érable ondé ?) me rappelle les luths du luthier parisien Thomas Norwood, rue de Charonne. Thomas fait des luths, des guitares anciennes, des balalaïkas etc ...
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5694
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Luth 8 choeurs

Message par Elisabeth Calvet » mer. 05 novembre 2014, 16:00

Oui, il est très bien, ce qu'il y a, c'est qu'il est monté en filé cuivre et nylgut.
Là, il n'y a rien à faire, à part changer, le nylgut, c'est faux... surtout sur les petites longueurs, sur les grandes, ça s'entend moins (J'ai bien cherché, ça n'est pas l'instrument...)
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »