Anon - Newsidler, Hans - Ein Newgeordent Kunstlich Lautenbuch - Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht

Instruments anciens, luths, théorbe, vihuela, guitare renaissance et guitare baroque.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1001
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Anon - Newsidler, Hans - Ein Newgeordent Kunstlich Lautenbuch - Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht

Message par Roger Traversac » mer. 07 mars 2018, 16:56

<t>Voici une adaptation (sans doute la meilleure parmi d'autres) au luth de la célèbre chanson " Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht " d'Hans Newsidler :<br/>
m ij v. to m iij v. (47v. to 48 v.)</t>
Lien qui nous offre cela (merci à eux) :
http://imslp.org/wiki/Lautenspieler_des ... ti,_Oscar)
J'ai déjà la tablature pour luth en transcription en tablature française.
Voici la version solfège pour guitare du fameux " Chilesotti "
Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht.png
C'est vraiment un bijou (une exception qui prend un " x " au pluriel) qui ne vous laissera pas dans les choux - très prisé ( Julian Bream, Konrad Ragossnig, Andreas Martin et ... bientôt vous !).
Je donne ma traduction approximative des belles paroles d'origine en allemand de ce Lied très lent - Cela devrait aider à entrer dans le caractère de la pièce :
Mon coeur s'est rempli d'amour
Vers toi, je ne me trompe pas.
La poésie de l'aboyeur, (du jappeur)
Si son cou se brise
Au travers de fausse haine et méchante jalousie
A un entrain vénéneux.
Je crois que j'ai souffert pour toi
Sans aucun écart
Et courage et que je serai encore sensé.

Tu me plais par dessus tout.
Par souhait et juste choix,
Je me réjouis sans compter
Particulièrement de toi à moi.
Il n'y a pas de manque en toi,
Les fausses paroles sont du fumier,
Malgré la procuration de la ruse de l'aboyeur (du jappeur)
Sans aucun délai,
l'on sait bien qui il est.

Ce que je me souhaite d'heureux et d'allant,
Que dans le souvenir d'une conversation,
Sa mauvaise foi ne puisse pas
Recouvrir d'or.
Atteindre en peu de temps
Comme il crie rapidement,
A sa bière (son cercueil) ne me conduis pas,
il lui manque beaucoup -
Mon coeur s'épanche sur toi.

D'avance merci aux amis qui disposent du matériel pour parachever cette ébauche !
Je crois que le jeu en vaut la chandelle !
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Dernière modification par Isabelle Frizac le mer. 07 mars 2018, 17:44, modifié 1 fois.
Raison : inutile de préciser le niveau...
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1001
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon - Newsidler, Hans - Ein Newgeordent Kunstlich Lautenbuch - Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht

Message par Roger Traversac » jeu. 08 mars 2018, 09:57

Pour les Germanophiles, voici les paroles d'origine en vieil Allemand :
Mein Hertz (Herz) hat sich mit Lieb verpflicht
Zu dir, mich irrt auch nicht
Des klaffeers dicht,
Ob ihm sein Hals zerbricht
Durch falschen hass auch bösen Neid
Sein giftig Schneid.
Glaub das ich dich darumb nit meid
Kein und Mut Leid
Und verrer noch so gscheit.

Du bist mein gfallens über al
Nach Wunsch und rechter Wal,
Freud ohne Zal
Han ich von dir zumal.
An dir doch gar kein Mangel ist,
Falsch red ist mist,
Des halb nit schaft des Klaffer List
Zu keiner Frist,
Man weiss wol wer er ist.

Was glückes ich mich wünsch und gan,
Das geden Schwätzer an,
Zein Ontrau kan
Nit onvergolten stan.
Erscheinen wirts in kurzer Zeit
Wie fast er schreit,
An seinem Bier mir gar nicht leit,
Es felt im weit,
Mein Hertz sich dir ergeit.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1001
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon - Newsidler, Hans - Ein Newgeordent Kunstlich Lautenbuch - Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht

Message par Roger Traversac » jeu. 08 mars 2018, 23:46

Complément ici :

viewtopic.php?f=101&t=35372
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1001
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon - Newsidler, Hans - Ein Newgeordent Kunstlich Lautenbuch - Mein Herz hat sich mit Lieb verpflicht

Message par Roger Traversac » sam. 31 mars 2018, 12:01

Ma très modeste vidéo en complément ici :
viewtopic.php?f=98&t=41198
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Luths, guitare baroque et renaissance »