guitare J. L. Joie à vendre - 5000 euros

tito el francés

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par tito el francés » jeu. 28 août 2008, 13:37

est tu le david G avec qui j'ai partagé des moments pleins de joie en Sardaigne avec Marco?

Benoît Ducène
Messages : 1822
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par Benoît Ducène » ven. 29 août 2008, 20:24

Bonjour André,

La table est en bois (cèdre en l'occurence), mais assez nettement plus fine qu'en lutherie traditionnelle. Il n'y a pas de barrage. Il y a un "système de non-barrage" (pour reprendre les propres termes de Jean-Luc) qui permet à la table de réagir de façon "homogène" (je veux dire partout dans la zone habituelle, un peu avant le chevalet jusqu'au bout) et déterminée par Jean-Luc et son associé. En effet, il n'y a plus de zone quasi non vibrante ou mal vibrante (endroit où se trouvent les barres dans un barrage traditionnel ou les points de contact du grillage des "lattice-braced" australiennes).

Grâce à ce système on a une impression de naturel et d'homogénéité dans le son que je n'ai jamais retrouvé dans une quelconque guitare traditionnelle (environ 700 guitare de concert testées à ce jour) ou construite de façon "moderne" (australienne ou table sandwich). Plus les performances liées au poids inférieur de la table (par rapport aux traditionnelles): puissance et longueur.

Ce système est présent, à des degrés de complexité divers, sur l'ensemble de la gamme Joie.

André

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par André » lun. 01 septembre 2008, 10:45

merci Bénito pour ces précisions qui sont surprenantes... si il y a moins de 'barrage' avec une table plus fine .... n'est elle pas plus fragile ?

Bien à vous

André

Benoît Ducène
Messages : 1822
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par Benoît Ducène » mar. 02 septembre 2008, 20:02

De rien.

Non, non, pas de fragilité. C'est le rôle du "système de non-barrage" de renforcer suffisamment la table (le rôle du bon vieux barrage en fait).

Par ailleurs, Jean-Luc n'aurait jamais pris un risque de ce type, ni auparavant (j'ai eu un modèle de 1996 jusqu'à l'année passée et j'ai un modèle de 2001 - la table n'a pas bougé), ni maintenant (j'ai vu les débuts de ce nouveau système dès juillet ou août 2004 et la guitare de ma femme date de fin 2006, RAS). En outre, ce serait courrir un risque important (y compris fianncier) puisque toute la gamme bénéficie de ce système...
Et les percussions ne sont pas déconseillées comme sur certaines guitares (Smallman notamment). Bon, pas avec un marteau quand même !

David G

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par David G » jeu. 04 septembre 2008, 14:44

Salut à tous,

pour benito : merci de ton avis. Il s'agit en effet de la 157.
Pour le petit débat, ce que je pense est un peu entre ta position et celle de Dominique. Pour moi une guitare est un composé subtil entre des donnés objectives et des données subjectives. L'efficacité peut en effet être mesurée pourvu qu'on s'entende sur les critères, mais ma position de musicien me fait accorder une grande part à la subjectivité. Pour pouvoir passer 8h par jour sur un instrument, il faut qu'il me plaise et là tout est bon (la couleur, l'odeur, la souplesse de la table, le manche etc...).
De plus les limites font partie de la réalisation finale en ce qui concerne le rendu artistique ce qui va me faire choisir une guitare plutôt qu'une autre pour tel ou tel projet. C'est ainsi que je viens d'enregistrer un disque en duo sur guitares romantiques (d'époque bien entendu). Je prépare un travail sur Giuliani sur guitare romantique et à la fois je prépare du Sor pour un projet sur la Joie. Bien entendu mon interprétation sur instrument d'origine et sur la Joie sera radicalement différente car l'important est que le travail soit cohérent.
Tout cela pour dire que je suis entièrement Ok pour dire que ma Joie et les suivantes que j'ai essayées sont des guitares exceptionelles. Elles me facilitent mon travail artistique et permettent un rendu final de répertoire exceptionel en clarté et en possibilité d'expression. Mais je pense aussi qu'il faut que les critères subjectifs soient aussi respectés car ils sont essentiels à l'épanouissement du musicien donc à sa prestation. On peut me donner la meilleure guitare du monde si elle ne me plait pas, je ne pourrais rien en tirer.
salut à tous

David G

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par David G » jeu. 04 septembre 2008, 14:47

tito el francés a écrit :est tu le david G avec qui j'ai partagé des moments pleins de joie en Sardaigne avec Marco?
salut tito, alors toujours ta casquette en plomd. Bien sûr que c'est moi!!! :bye:

David G

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par David G » jeu. 04 septembre 2008, 14:50

benito a écrit :Bonjour André,

La table est en bois (cèdre en l'occurence), mais assez nettement plus fine qu'en lutherie traditionnelle. Il n'y a pas de barrage. Il y a un "système de non-barrage" (pour reprendre les propres termes de Jean-Luc) qui permet à la table de réagir de façon "homogène" (je veux dire partout dans la zone habituelle, un peu avant le chevalet jusqu'au bout) et déterminée par Jean-Luc et son associé. En effet, il n'y a plus de zone quasi non vibrante ou mal vibrante (endroit où se trouvent les barres dans un barrage traditionnel ou les points de contact du grillage des "lattice-braced" australiennes).

Grâce à ce système on a une impression de naturel et d'homogénéité dans le son que je n'ai jamais retrouvé dans une quelconque guitare traditionnelle (environ 700 guitare de concert testées à ce jour) ou construite de façon "moderne" (australienne ou table sandwich). Plus les performances liées au poids inférieur de la table (par rapport aux traditionnelles): puissance et longueur.

Ce système est présent, à des degrés de complexité divers, sur l'ensemble de la gamme Joie.
en fait la mienne est en épicéa. A part ça l'explication sur le non barage est parfaite
salut à tous

Benoît Ducène
Messages : 1822
Inscription : ven. 04 février 2005, 19:37
Localisation : Silly

Re: super J. L. Joie à vendre ...

Message par Benoît Ducène » ven. 05 septembre 2008, 20:50

David G a écrit :Salut à tous,

pour benito : merci de ton avis. Il s'agit en effet de la 157.
Pour le petit débat, ce que je pense est un peu entre ta position et celle de Dominique. Pour moi une guitare est un composé subtil entre des donnés objectives et des données subjectives. L'efficacité peut en effet être mesurée pourvu qu'on s'entende sur les critères, mais ma position de musicien me fait accorder une grande part à la subjectivité. Pour pouvoir passer 8h par jour sur un instrument, il faut qu'il me plaise et là tout est bon (la couleur, l'odeur, la souplesse de la table, le manche etc...).
De plus les limites font partie de la réalisation finale en ce qui concerne le rendu artistique ce qui va me faire choisir une guitare plutôt qu'une autre pour tel ou tel projet. C'est ainsi que je viens d'enregistrer un disque en duo sur guitares romantiques (d'époque bien entendu). Je prépare un travail sur Giuliani sur guitare romantique et à la fois je prépare du Sor pour un projet sur la Joie. Bien entendu mon interprétation sur instrument d'origine et sur la Joie sera radicalement différente car l'important est que le travail soit cohérent.
Tout cela pour dire que je suis entièrement Ok pour dire que ma Joie et les suivantes que j'ai essayées sont des guitares exceptionelles. Elles me facilitent mon travail artistique et permettent un rendu final de répertoire exceptionel en clarté et en possibilité d'expression. Mais je pense aussi qu'il faut que les critères subjectifs soient aussi respectés car ils sont essentiels à l'épanouissement du musicien donc à sa prestation. On peut me donner la meilleure guitare du monde si elle ne me plait pas, je ne pourrais rien en tirer.
salut à tous
Bonsoir David,

En fait, nousa vons una vis extrêmement proche. A moi aussi, il faut du "subjectif". La seule différence, peut-être, c'est que mes critères objectifs sont un préalable. Après avoir satisfait à ces critères objectifs, les instruments peuvent me plaire ou pas, et là c'est du subjectif (indispensable pour arriver au nirvana musical !).

Vu les qualités de l'instrument, tu ne devrais pas avoir de mal à le vendre ! Avis aux amateurs, n'ayez pas peur de faire 500 km pour l'essayer, elle vaut assurément le déplacement.

Bonne musique !
Dernière modification par Benoît Ducène le ven. 07 novembre 2008, 21:39, modifié 1 fois.

gaël

Re: guitare J. L. Joie à vendre - 5000 euros

Message par gaël » dim. 02 novembre 2008, 12:06

où faut-il aller pour essayer cette guitare?je suis du centre,je cherche une guitare pour pouvoir continuer mes etudes musicales dans les meilleurs conditions possibles.je joue actuellement sur une michael gee,et je viens d'essayer les guitares d'hugo cuvilliez pouvez vous me dire ce que vous en pensez??

David G

Re: guitare J. L. Joie à vendre - 5000 euros

Message par David G » lun. 03 novembre 2008, 12:25

gaël a écrit :où faut-il aller pour essayer cette guitare?je suis du centre,je cherche une guitare pour pouvoir continuer mes etudes musicales dans les meilleurs conditions possibles.je joue actuellement sur une michael gee,et je viens d'essayer les guitares d'hugo cuvilliez pouvez vous me dire ce que vous en pensez??
Salut gaël,
je suis à ta disposition pour faire essayer ma guitare. J'habite à Périgueux c'est asser facile par le train soit par la ligne Paris-Austerlitz/Limoge puis TER limoge/Périgueux soit par Bordeaux. Je suis assez disponible, même le week-end.
A bientôt

Revenir à « Archive des ventes de guitares classiques »