Vernis au Tampon

Règles du forum
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.
A2M
Messages : 15
Inscription : jeu. 02 mai 2019, 12:33

Vernis au Tampon

Message par A2M » jeu. 02 mai 2019, 14:27

La plupart des luthiers professionnels proposent un vernis au tampon sur leurs instruments.

Quand on cherche un peu la matière utilisée varie pas mal, bricolée ou achetée et c'est donc la méthode qui est mise en avant: un peu délicate, longue avec de nombreux séchages entre les nombreuses couches...

Ce vernis semble avoir été inventé pour les meubles ou c'est aussi beau que sur une guitare.
MAIS...
Un meuble ça se regarde et une guitare ça se manipule et parfois des heures durant.

Pourquoi mettre un truc aussi fragile et long à préparer sur la totalité d'un instrument. L'origine du son semblant se situer surtout sur la table. Donc pourquoi ne pas s'y limiter.
Sur le manche le pouce et la capo doivent finir par laisser des traces?
Et sur le fonds de la guitare ou le corps se frotte sans arrêt...?

Les luthiers intègrent-ils un service obligatoire de reprise dudit vernis ? Payant ou gracieux ?

Qu'en pensez vous ?
Dernière modification par A2M le ven. 03 mai 2019, 10:40, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
philbert
Messages : 746
Inscription : sam. 24 mai 2008, 18:49
Localisation : Saumur

Re: Vernis au Tampon

Message par philbert » jeu. 02 mai 2019, 17:02

Mon luthier m'a conseillé le vernis au tampon pour la table et le vernis polyuréthane pour le reste et je trouve, cinq ans après encore, que c'est un bon choix. Le vernis au tampon a surtout des avantages pour la table, et surtout des inconvénients pour le reste. Notamment pour la sueur inévitable en été, il n'aime pas du tout ça.
Il ne sert de rien à l'homme de gagner la lune s'il vient à perdre la terre.
F. Mauriac

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Teichner
Messages : 824
Inscription : mar. 18 juin 2013, 20:24
Localisation : Paris 20ème

Re: Vernis au Tampon

Message par Nicolas Teichner » jeu. 02 mai 2019, 17:06

A2M a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 14:27
Pourquoi mettre un truc aussi fragile et long à préparer sur la totalité d'un instrument. L'origine du son semblant se situer surtout sur la table. Donc pourquoi ne pas s'y limiter.
Justement, l'intérêt premier d'un verni au tampon, est qu'il offre un beau rendu avec une extrême finesse (moins de 0,1mm), la ou plupart des vernis Polyuréthane ou Nitrocellulosique peuvent atteindre 0.3 à 0.4mm. Donc il est parfaitement indiqué pour la table, pour le reste de l'instrument c'est moins évident.
A2M a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 14:27
Sur le manche le pouce et la capo doivent finir par laisser des traces?
Et sur le fonds de la guitare ou le corps se frotte sans arrêt...?
Une fois le séchage effectué, cela n'est quand même pas aussi fragile :-).
A2M a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 14:27
Les luthiers intègrent-ils un service obligatoire de reprise dudit vernis ? Payant ou gracieux ?
L'autre intérêt du verni au tampon est qu'il est facile à reprendre, sans nécessité de tout décaper, d'ou la possibilité de voir avec le luthier la possibilité de redonner une nouvelle jeunesse à l'instrument, quand le besoin s'en fait sentir, cela n'est que rarement à titre gracieux, mais pas forcement très cher.
Dernière modification par Nicolas Teichner le jeu. 02 mai 2019, 23:18, modifié 1 fois.
« C'est en forgeant que l'on devient musicien. »
Proverbe Shadok

Guitare Bertrand Ligier n°38 - Labella 2001 HT
Takamine Hirade TH90 électro-acoustique - Savarez Cantigua création bleu

A2M
Messages : 15
Inscription : jeu. 02 mai 2019, 12:33

Re: Vernis au Tampon

Message par A2M » jeu. 02 mai 2019, 17:38

Merci Philbert et Nicolas pour ces réponses qui confortent mon point de vue, avec un argument de négoce en plus.

valère
Messages : 1169
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Vernis au Tampon

Message par valère » ven. 03 mai 2019, 00:29

A2M a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 17:38
Merci Philbert et Nicolas pour ces réponses qui confortent mon point de vue, avec un argument de négoce en plus.
D'un point de vue pratique effectivement, il aurait quelque chose de plus rationnel à ne vernir au tampon que la table.

Reste que le vernis au tampon est une peau. Les autres vernis tendent vers le "préservatif"... dans tous les sens du terme.
Un choix de vie... quand on peut se l'autoriser.
Il y a eu aussi le vernis à l'huile, à la cire = la tentation que la guitare soit la plus légère possible.

Sur les Ramirez ou les Smallman, nous sommes dans un autre "esprit"... avec du bon gros vernis.

Enfin, je vois poindre à l'horizon un autre point de vue qui nous plonge dans un tout autre paradigme.

On ne peut pas nier ni retirer à certain luthier une recherche d'excellence tant dans la sonorité de l'instrument que dans l'esthétique de sa lutherie. Ça existe et ça a existé de tout temps. Jetons un œil sur le magazine Orfeo (gratuit en ligne) s'il était besoin de nous en persuader. De même, le merveilleux festival SUL TASTO, qui se tient la semaine prochaine à Paris, consacrera un temps le vendredi 10 à 18h30 à six guitares historiques avec présentation et mini concerts animés par Hervé César. Ces six guitares viennent des 34 guitares "grandeur nature", sorte de collection idéale imaginée par Alberto Martinez = de Torres à Friederich. Voilà une bonne occasion de nous familiariser avec cet autre point de vue.

Il s'agirait de la guitare vue non plus seulement sous son aspect pratique mais comme objet précieux = qui atteindrait des sommets dans sa réalisation esthétique. Dans cette perspective, tout compte = la rosace, la tête, les bois, l'équilibre des formes et... le vernis. Le guitariste ou le collectionneur qui vont vers ces guitares y attachent autant de plaisir, voire de fascination que le luthier, d'art et d'amour propre.

Ensuite, on apprend à vivre avec un vernis de cette qualité comme un violoniste avec un Strad... on se prive des feux de bois sur la plage.

Valère

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11279
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Vernis au Tampon

Message par milsabords » ven. 03 mai 2019, 07:52

valère a écrit :
ven. 03 mai 2019, 00:29
A2M a écrit :
jeu. 02 mai 2019, 17:38
Merci Philbert et Nicolas pour ces réponses qui confortent mon point de vue, avec un argument de négoce en plus.
D'un point de vue pratique effectivement, il aurait quelque chose de plus rationnel à ne vernir au tampon que la table.

Reste que le vernis au tampon est une peau. Les autres vernis tendent vers le "préservatif"... dans tous les sens du terme.
Un choix de vie... quand on peut se l'autoriser.
Il y a eu aussi le vernis à l'huile, à la cire = la tentation que la guitare soit la plus légère possible.

Sur les Ramirez ou les Smallman, nous sommes dans un autre "esprit"... avec du bon gros vernis.



Ensuite, on apprend à vivre avec un vernis de cette qualité comme un violoniste avec un Strad... on se prive des feux de bois sur la plage.

Valère
Nicolas vernis ses productions exclusivement au tampon , au moins la table ça c’est sur , mais je ne me souviens pas si il vernis toute la caisse au tampon par contre. selon lui c’est vernis le meilleur en terme de sonorité , il n' altérerait pas la sonorité et n'empêcherait pas la vibration de la table notamment. c’est un parti pris certainement.
j'ai remarqué que les Ramirez récentes sont enduites d'un vernis spécial mis au point par eux à priori mais qui n’est pas du tout un vernis au tampon et qui est assez épais "bon" gros .. mouais , solide certainement et moins altérable que le tampon , mais laissant planer un doute bien doutant si je puis dire, assez curieux comme démarche , Nicolas n'aime pas trop leur parti pris non plus concernant ces nouveaux vernis plébiscités par Amalia Ramirez.
pour ce qui est d'aller jouer le soir sur la plage près d'un feu , il vaut mieux y aller avec une pétoire badigeonnée à la bombe à tags. ou nantie d'un bon gros polyuréthane. "à la guerre comme à l'équerre " comme on dit chez les mateux.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

A2M
Messages : 15
Inscription : jeu. 02 mai 2019, 12:33

Re: Vernis au Tampon

Message par A2M » ven. 03 mai 2019, 09:04

valère a écrit :
ven. 03 mai 2019, 00:29
Il s'agirait de la guitare vue non plus seulement sous son aspect pratique mais comme objet précieux
Beaucoup de respect et d'admiration mais ne parlons pas des musées. La "Marian", de Romanillos, n'est ni vernie ni encaustiquée, ni rien: sous vitrine. Radical pour ne jamais l'entendre. A-t-elle un son ?

Les doigts, les vêtements restent des heures au contact et laissent leur trace. On fait rapidement la différence entre une guitare jouée et une neuve. Un poème ne suffit pas pour faire le son.

Pour la table: "vernis au tampon"
Pour le reste les avis divergent = moins important ?

A2M
Messages : 15
Inscription : jeu. 02 mai 2019, 12:33

Re: Vernis au Tampon

Message par A2M » ven. 03 mai 2019, 10:46

milsabords a écrit :
ven. 03 mai 2019, 07:52
Nicolas vernis ses productions exclusivement au tampon , au moins la table ça c’est sur , mais je ne me souviens pas si il vernis toute la caisse au tampon par contre. selon lui c’est vernis le meilleur en terme de sonorité , il n' altérerait pas la sonorité et n'empêcherait pas la vibration de la table notamment. c’est un parti pris certainement.
Nicolas ? Teichner l'intervenant ci-dessus fabrique des guitares ?

Avatar de l’utilisateur
Nicolas Teichner
Messages : 824
Inscription : mar. 18 juin 2013, 20:24
Localisation : Paris 20ème

Re: Vernis au Tampon

Message par Nicolas Teichner » ven. 03 mai 2019, 12:16

A2M a écrit :
ven. 03 mai 2019, 10:46
Nicolas ? Teichner l'intervenant ci-dessus fabrique des guitares ?
Non, il s'agit probablement d'un luthier qui se nomme Nicolas.
« C'est en forgeant que l'on devient musicien. »
Proverbe Shadok

Guitare Bertrand Ligier n°38 - Labella 2001 HT
Takamine Hirade TH90 électro-acoustique - Savarez Cantigua création bleu

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11279
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Vernis au Tampon

Message par milsabords » ven. 03 mai 2019, 15:17

oui , un certain Nicolas Lageyre.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11279
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Vernis au Tampon

Message par milsabords » ven. 03 mai 2019, 16:13

pour ce qui est de la plage ; quand on est un peu tamponné , mieux vaut jouer sur du polyuréthane.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

valère
Messages : 1169
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Vernis au Tampon

Message par valère » sam. 04 mai 2019, 01:31

A2M a écrit :
ven. 03 mai 2019, 09:04
valère a écrit :
ven. 03 mai 2019, 00:29
Il s'agirait de la guitare vue non plus seulement sous son aspect pratique mais comme objet précieux
Beaucoup de respect et d'admiration mais ne parlons pas des musées. La "Marian", de Romanillos, n'est ni vernie ni encaustiquée, ni rien: sous vitrine. Radical pour ne jamais l'entendre. A-t-elle un son ?

Les doigts, les vêtements restent des heures au contact et laissent leur trace. On fait rapidement la différence entre une guitare jouée et une neuve. Un poème ne suffit pas pour faire le son.

Pour la table: "vernis au tampon"
Pour le reste les avis divergent = moins important ?
OUI, BIEN SÛR !
comme j'essayais de le souligner, c'est un point de vue - qui se respecte. Mais si on veut comprendre vraiment le pourquoi du comment, une curiosité pour d'autres approches peut dépanner.

Le succès des meubles IKAKA prouve bien que les choix qu'ils privilégient répondent à une attente qui s'est généralisée. C'est LA DEMANDE, celle que l'on crée également et elle n'est ni négligeable ni négligée.

Maintenant, on ne peut pas ignorer ni condamner une autre NÉCESSITÉ qui est celle du luthier. Donc, ce n'est plus maintenant notre point de vue qui est mis en avant mais le sien. Or de tout temps, il existe des écoles d'excellence en lutherie comme ailleurs où les luthiers ont toujours cherché à se surpasser dans leurs recherches esthétiques. Pour les plus grands, perfection esthétique et perfection sonore, l'une ne va pas sans l'autre. C'est une quête personnelle qui va les obséder toute leur vie.

Puisqu'on reparle de lui, Léonard de Vinci créant La Joconde ne s'est jamais demandé si ses contemporains auraient préféré qu'il inventa Mickey. Mais plus proche de nos préoccupations, nous pouvons aller voir sur le site d'un grand marchand américain très fameux Guitare Savon Intercantonnal une Torres qu'ils viennent de rentrer. Torres qui était parfaitement capable de faire des guitares de génie dans des portes de placard - et il l'a prouvé de très nombreuses fois - en 1864, éprouve le besoin de réaliser cette guitare qui est une pure beauté. Que ça nous touche ou pas, à ce niveau de raffinement, ce n'est plus son problème. (Ne nous énervons pas, la guitare est déjà vendue... à prix câlin)

Pour le vernis au tampon, c'est la même chose. Aujourd'hui encore, de plus en plus de luthiers, notamment des jeunes générations, mettent un point d'honneur à réussir le meilleur vernis possible. C'est comme une signature pour eux. De même, des guitaristes qui jouent huit heures par jour exigeront cette qualité. Et je dirais même plus, guitaristes et collectionneurs vont rechercher absolument absolument le vernis d'origine, même sur une guitare qui a plus de 60 ans... va y comprendre quelque chose ????
On ne peut pas les noyer...

Valère

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11279
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Vernis au Tampon

Message par milsabords » sam. 04 mai 2019, 02:04

on peut noyer un pouah-son , il continue sa vie en eaux troubles.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

A2M
Messages : 15
Inscription : jeu. 02 mai 2019, 12:33

Re: Vernis au Tampon

Message par A2M » sam. 04 mai 2019, 14:46

milsabords a écrit :
ven. 03 mai 2019, 15:17
oui , un certain Nicolas Lageyre.
Sur FBk une de ses guitares qui invite à faire le détour.

Milsabords, si tu as un de ses instruments peut-on savoir ce que tu en penses ? Côté son pas côté plage.

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11279
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Vernis au Tampon

Message par milsabords » sam. 04 mai 2019, 20:48

A2M a écrit :
sam. 04 mai 2019, 14:46
milsabords a écrit :
ven. 03 mai 2019, 15:17
oui , un certain Nicolas Lageyre.
Sur FBk une de ses guitares qui invite à faire le détour.

Milsabords, si tu as un de ses instruments peut-on savoir ce que tu en penses ? Côté son pas côté plage.
Je savais à une époque qu'il avait réalisé des charangos qui sonnaient super bien - j'avais entendu le sien - et quelques ukulélés et banjos , mais ce n'est qu'il y a deux ou trois ans environ qu'un jour quelqu'un m' a sorti une negra qu'il s'était fait faire chez lui.
Esthétiquement sobre , c'est surtout le son incisif et typé negra - non clinquant - et le confort de jeu qui m'ont immédiatement convaincu de la validité de cette réalisation. Malheureusement comme c'était un modèle gaucher je n'ai pas pu réellement la jouer , mais elle répond aussi bien en jeu classique et pulpé que si on lui rentre dedans. en fait c’est mieux de lui rentrer dedans , elle explose bien oui.

C'est une guitare qu'il a réalisée pour quelqu' un de la région qui de son propre aveu n’est pas un grand guitariste et ne joue pas du flamenco , il chante et s'accompagne avec , mais il a conscience d'avoir un super truc entre les mains quand même.
Ainsi Nicolas peut la voir souvent et la suivre de près ... Parce qu'il est consciencieux , et de préférence préférè avoir affaire à des professionnels du flamenco ou au moins à des gens qui jouent du flamenco afin d'exploiter ses instruments au mieux et qu'il puisse lui aussi en tant que fabricant avoir des retours et des remarques sur l'évolution de ceux ci.
Mon propos est juste , je n'exagère rien et je ne voudrais pas parler de lui comme d'un maestro confirmé , ça lui déplairait tout à fait , et il n' a pas l'expérience de trois générations de luthiers dans sa famille.

Je ne possède pas d'instruments de chez lui, non. En fait si j'avais su qu'il faisait des negras aussi bonnes , c'est plutôt à lui que je l'aurais acheté ma première negra. Ha ! Il est bien trop modeste. Après , moi ce que j'en dis ... Il faut le rencontrer , éventuellement essayer une de ses guitares si quelqu’un en a une dans le coin , etc ... faut voir ce qu'on recherche , trouver le bon interlocuteur ...
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Revenir à « Conseils pour l'achat d'une guitare »