Paduane nostalgique

Petit cousin des îles, seulement 4 cordes mais si polyvalent, qu'on le pince ou qu'on le gratte, du médiéval au jazz, on peut quasiment tout jouer, alors pourquoi s'en priver ? (en respectant néanmoins le droit d’auteur...)
Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7590
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Paduane nostalgique

Message par Valéry Sauvage » mar. 16 janvier 2018, 14:59

Une autre compo (pause dans les travaux, j'en profite pour enregistrer un peu).
La paduane (qui a donné la pavane...) peut se jouer en binaire, mais il existe des versions en ternaire, je me suis donc servi de cette forme pour cette pièce en six sections qui sont des variations sur un même thème.



Tablature : https://app.box.com/s/gs4770ugqe00wyq3wm5m809zt3o7yiwr
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
crisscross
Messages : 428
Inscription : jeu. 24 avril 2014, 07:52
Localisation : Saarland (Allemagne)

Re: Paduane nostalgique

Message par crisscross » mar. 16 janvier 2018, 21:30

Belle compo!
Très bien jouée!
J'adore le son de cet ukulele.
Il a une table en épicéa?
N'hésitez pas à me corriger, je suis en train d'apprendre la langue de l'Hexagone...

Julien Bambaggi
Modérateur
Messages : 2154
Inscription : jeu. 08 octobre 2015, 11:00
Localisation : Agen

Re: Paduane nostalgique

Message par Julien Bambaggi » mar. 16 janvier 2018, 21:38

Tu nous avais promis de la nostalgie, tu tiens parole !
C'est vraiment très agréable à écouter. Beaucoup de talent, d'écriture et d'interprétation. Merci.
Guitare René Baarslag

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7590
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Paduane nostalgique

Message par Valéry Sauvage » mar. 16 janvier 2018, 22:41

crisscross a écrit :
mar. 16 janvier 2018, 21:30
Belle compo!
Très bien jouée!
J'adore le son de cet ukulele.
Il a une table en épicéa?
Oui, table épicéa, caisse en Koa. Merci ;-)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7590
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Paduane nostalgique

Message par Valéry Sauvage » mar. 16 janvier 2018, 22:42

jbambaggi a écrit :
mar. 16 janvier 2018, 21:38
Tu nous avais promis de la nostalgie, tu tiens parole !
C'est vraiment très agréable à écouter. Beaucoup de talent, d'écriture et d'interprétation. Merci.
Nostalgie quand tu nous tient... ;-)
(bon la prochaine, une valse rustique, plus gaie).
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5679
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Paduane nostalgique

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 18 janvier 2018, 16:46

C'est beau ! :casque:
Ben dis-donc, tu as bien fait de te mettre à écrire de la musique.
J'aime beaucoup, il y a toujours un côté un peu naîf, et spontané, mais bien construit.
Et tu n'es jamais esclave de tes doigts ou de ton instrument, tout vient de la tête et des oreilles... :bravo:
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7590
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Re: Paduane nostalgique

Message par Valéry Sauvage » jeu. 18 janvier 2018, 17:27

Elisabeth Calvet a écrit :
jeu. 18 janvier 2018, 16:46
C'est beau ! :casque:
Ben dis-donc, tu as bien fait de te mettre à écrire de la musique.
J'aime beaucoup, il y a toujours un côté un peu naîf, et spontané, mais bien construit.
Et tu n'es jamais esclave de tes doigts ou de ton instrument, tout vient de la tête et des oreilles... :bravo:
Tu sais que c'est ta "Leçon de choses" qui m'y a incité... ;-)
Naïf, oui, comme pour la peinture et les contes pour enfants. Je suis un grand naïf... (Pas pour rien que mon modèle est le Douanier Rousseau).
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5679
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: Paduane nostalgique

Message par Elisabeth Calvet » ven. 19 janvier 2018, 12:51

Ah, super, ça me fait plaisir ! :D
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 919
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Paduane nostalgique

Message par Roger Traversac » dim. 21 janvier 2018, 10:48

Un grand bravo ! Très beau ! Belle imagination créatrice (Bergson). Pour le binôme " jazz/java " de padouane/pavane voici l'histoire dans sa chronologie :
Padovana/padoana (italien) : Diverses significations au XVIème siècle. Dès 1508 Dalza intitule 9 danses padoane diversi.Il s'agit de pavanes ou de passamezzi. Ce n'est qu'à partir du milieu du XVIème siècle que la padovana désignera une danse rapide en 12/8 proche de la piva. La signification générique de Dalza se répand dans le Saint Empire, mais en Espagne et en France les termes pavana, pavane ou pavenne prennent valeur générique, pouvant être appliqués aussi bien aux pavanes qu'aux passamezzi où à la padovana-piva.
Pavane : Danse d'origine italienne (padovana) de rythme binaire ... Dans la première moitié du XVIème siècle elle se distingue peu du passamezzo (Claude Gervaise : Pavane passamaize (1555). Après 15550 elle est plus fréquement couplée avec la gaillarde.
Extrait de Vocabulaire de la Musique de la Renaissance/ Philippe Vendrix.
" Quand j'entends le mot Culture, je vais sur le Forum de la Guitare "
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 919
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Paduane nostalgique

Message par Roger Traversac » dim. 21 janvier 2018, 12:39

15550 ... 1550 bien sûr !
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Ukulele corner »