Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Audio et Video de musique traditionnelle.
Règles du forum
III Nos MP3, OGG, WMV, Vidéo et MOV, droits d'auteur.
Respectez nos conventions pour le titre de votre message
Pour permettre la recherche par tri alphabétique des MP3, partitions et vidéos, donnez un titre à votre message en respectant ce modèle :
Nom du compositeur, Prénom du compositeur - Opus Numéro et Titre de l’oeuvre - Indication de niveau - Formation (Duo, Trio ...)
Le signe - suit le ou les prénoms du compositeur :
exemple: Carcassi, Matteo - op.60/03 Etude - D05

Nous publions ici nos enregistrements pour guitare classique. Les enregistrements ne respectant pas le droit d’auteur sont supprimés.
Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1000
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Message par Roger Traversac » sam. 23 février 2019, 11:48

milsabords a écrit :
lun. 12 février 2018, 16:44
moult remerciements ?
Oui, " moult " signifie beaucoup en vieux français ... Je l'utilise sans ironie avec juste un petit clin d'oeil à notre passé :
https://fr.wiktionary.org/wiki/moult
Voici le lien pour ma vidéo très ancienne (à un tempo bien plus lent et parfois approximatif) que je m'étais amusé à enregistrer en n'y voyant pas grand chose (avec les lunettes cela ne faisait pas tellement dans l'époque ; quoi que ...). J'aime bien cette adaptation libre de Jean-Luc Nicolet pour le luth Renaissance - publiée par la SFL (Société Française de Luth) et la belle illustration d'Uzelac " d'un pauvre matelot de Gaete/Le Pogge Facéties Florentines de la Renaissance " - mais là on quitte la belle Bretagne pour l'Italie :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ga%C3%A8te

Le son me paraît beau mais pour la précision rythmique il me reste du travail, " moult activité " ... Là utilisé avec ironie me concernant.
Encore merci pour ces belles interprétations !
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1000
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Message par Roger Traversac » sam. 23 février 2019, 12:25

Pour le texte de Le Pogge (avec Gaète à l'origine de prénoms tel " Gaëtan " ) le voici offert par Google :
https://books.google.fr/books?id=kHHhN9 ... te&f=false
Des adaptations plus récentes sont données aux pages précédentes.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1000
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Message par Roger Traversac » sam. 23 février 2019, 12:36

Il n'y a sans doute pas de rapport direct entre le texte de Le Pogge et la chanson Bretonne mais je note quand même certaines affinités, dont le chiffre, nombre trois ... repris dans des adaptations françaises plus tardives. Le nombre trois est devenu une référence obligée de tout ce qui évoque une tradition religieuse, mythologique ou populaire.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1000
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Message par Roger Traversac » sam. 23 février 2019, 12:49

La référence la plus ancienne trouvée donne " tri-ugent " traduit par soixante ... Etonnant ...
A priori, oui, peu de rapport entre les deux textes, celui de Le Pogge et celui de la chanson Bretonne ... mais les deux " valent le voyage " (allusion humoristique au chiffre trois ... chez Michelin celui-ci signifie " trois ... étoiles, macarons " ).
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Avatar de l’utilisateur
Roger Traversac
Messages : 1000
Inscription : dim. 09 novembre 2008, 15:36

Re: Anon. - tri martolod - ( autre version, au luth)

Message par Roger Traversac » sam. 23 février 2019, 19:20

Un grand merci à Isabelle pour avoir bien placé cette petite version amusante sans prétention.
Mon coeur est un luth suspendu, Sitôt qu'on le touche, il résonne. (Pierre-Jean de Béranger - Le Refus)

Revenir à « Audio et Video de musique traditionnelle »