Les femmes et la guitare classique

nono51

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par nono51 » ven. 20 juin 2014, 19:12

Je ne recherche pas ouvertement l'approbation de mon opinion....même si en réalité ça ne serait que très humain ;)

J'ai exprimé que selon moi, il y a un "jeu féminin"...et je n'ai que des réponses disant "j'en connais une... elle envoie du lourd, et les hommes aussi jouent doucement " (et je ne nie pas leur existence :) ou alors des réponses me disant que je ne devrais même pas poser la question parce que c'est un stéréotype et que c'est aussi idiot que vouloir parler des pygmées qui jouent de la contrebasse....

Au contraire Kikoue, quand tu me dis que tu n'est pas d'accord j'en suis ravi, come Anon je n'ai pas d'idée définitive là-dessus, c'est une impression qui s'étaye au fur et à mesure d'écoutes, d'exemples pour moi nombreux et de quelques exceptions, et de conversations...ce que je fais là avec toi, lorsque nous abordons le sujet.

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11184
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par milsabords » ven. 20 juin 2014, 23:48

on ne sait toujours pas si il existe des pygmées qui jouent de la contrebasse . :lol:

merci d'avoir ouvert ce sujet finalement . :okok:
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

kikoue

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par kikoue » ven. 20 juin 2014, 23:50

ce sera sans moi, bon débat et bonne soirée :bye:
Dernière modification par kikoue le sam. 21 juin 2014, 00:02, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
mmarques
Messages : 2472
Inscription : mar. 26 avril 2011, 23:52
Localisation : neuf troua

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par mmarques » ven. 20 juin 2014, 23:56

Jean-Pierre Salaün a écrit :Bonjour Sylvie,
Merci de m'avoir fait découvrir Gaëlle Solal. Je ne connaissais pas cette guitariste pleine d'énergie capable aussi de faire entendre un jeu très doux et pleins de nuances. Je me suis régalé à écouter la suite de "Weiss", la Ciaccona que je passe en boucle.
Je vais aller sur son site de ce pas.
Amicalement

J'avais ouvert un post à son sujet quelque part dans le forum je ne sais plus où , tu peux te jeter sur le cd "chaconne et passacailles" sans aucun doute pour un prix modeste tu ne seras pas déçu! :okok:

J'adore cette guitariste, elle a une pêche d'enfer une grande expressivité :ouioui:
Éternel débutant...
Bastien Burlot MaestrO2 épicéa n° 108
Bastien Burlot Conservatoire 10ème anniversaire Delcamp n°2 cèdre.
https://www.youtube.com/user/mmarques931/videos

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11184
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par milsabords » ven. 20 juin 2014, 23:57

ce post lui apporte un grand bénéfice finalement .
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Cary W

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Cary W » sam. 21 juin 2014, 00:23

Oui, les femmes sont capables de jouer la guitare avec énergie et brio...
Je conseille le récital de musique espagnole d'Anabel Montesinos sur etiquette Naxos...virtuosité et finesse aussi.
Cherchez la guitariste canadienne Dale Kavanagh, en solo, ou en duo, sur YouTube.
Sans oublier les chinoises Su Meng, Wang Yameng, et Xuefei Yang...

Je vous offre cette belle prestation de l'Allegro BWV 998 de Bach, par une jeune américaine de quinze ans:

[media]https://youtu.be/E3gl7hrD7os[/media]

La roumaine Iona Gandrabur qui interprète Barrios (elle est aussi aveugle):

[media]https://youtu.be/LvL9xaUqZGA[/media]
Dernière modification par Cary W le jeu. 26 juin 2014, 14:01, modifié 2 fois.

Anon.

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Anon. » sam. 21 juin 2014, 07:55

J'ai eu l'occasion d'avoir en face Gaëlle Solal qui jouait. Je ne la rangerai pas dans la catégorie "gros son" plein de force. Au contraire c'est un jeu subtil et en finesse. Idéal pour jouer de la musique classique ! Évidemment, elle peut exploser les cordes si elle le désire! Mais ce n'est sans doute pas son but en général et je pense qu'elle à bien raison :D

La plupart des guitariste qui ont voulu jouer le "tout en puissance" sont passé par la case tendinite ou dystonie...

Juger de l’énergie d'un guitariste, homme ou femme, par ses mouvements ou au travers d'un enregistrement c'est impossible à mes yeux ( et mes oreilles surtout! ). Des que l'amplification s'en mêle les seuls indices de l’énergie serait le mouvement visible de la corde ou bien l'attaque du son ( même là il est possible de fausser en partie la perception avec certains réglages ).

Avatar de l’utilisateur
Gilbert Pépin
Messages : 1145
Inscription : lun. 11 novembre 2013, 09:37
Localisation : Saint Marcel - 27950

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Gilbert Pépin » sam. 21 juin 2014, 09:02

Anon. a écrit :La plupart des guitariste qui ont voulu jouer le "tout en puissance" sont passé par la case tendinite ou dystonie...
Et puis surtout, combien de pièces du répertoire sont écrites pour être jouées "tout en puissance" ? J'imagine mal l'aria des variations Goldberg, le "testament d'Amélia", "lagrima", "Sueno en la floresta" joués "en puissance"... Quand bien même on admettrait qu'une femme ne peut jouer avec la même "puissance" qu'un homme, il y a tellement d'autres aspects dans une interprétation qui font qu'elle nous parle et nous émeut que je ne peux imaginer que l'on se cantonne à ce seul aspect. Si je me réfère à un autre fil de discussion, intitulé "quoi de neuf ? ... Torres", nous avons dans la vidéo proposée dans le premier message la preuve qu'une interprétation peut être axée sur une autre approche : ici c'est la guitare utilisée ainsi que les cordes dont elle est équipée pour ce concert qui dictent (en partie) une approche différente, qui personnellement m'a beaucoup séduit.
Vouloir analyser ce qui fait la caractéristique d'un jeu est certes intéressant (tant qu'on ne tombe pas dans une schématisation caricaturale), mais à mon avis il reste une part d'indicible dans ce qui se passe entre l'interprète et l'auditeur ; cette part là est pour moi plus importante que la part "rationnelle" et "analysable".
Gilbert
Guitare Paulino Bernabé, modèle Antonio Lopez n°1

Anon.

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Anon. » sam. 21 juin 2014, 17:17

Gilbert a écrit :(...)
Vouloir analyser ce qui fait la caractéristique d'un jeu est certes intéressant (tant qu'on ne tombe pas dans une schématisation caricaturale), mais à mon avis il reste une part d'indicible dans ce qui se passe entre l'interprète et l'auditeur ; cette part là est pour moi plus importante que la part "rationnelle" et "analysable".
Cela va sans dire. Je suis d'accord sur ce point.

Il y a des façons d'attaquer les cordes qui permettent un jeu tout en puissance sans pour autant perdre de la qualité sonore ( voire même on en gagne d'un certains point de vue ).

Mais, car il y à toujours un mais.... :

- si vous jouer dans une nuance forte tout le temps, comment faire les nuances fortissimo ou encore un crescendo? Il existe néanmoins des tactiques pour ce faire. Simplement, entre autres, anticiper le crescendo/forte en diminuant auparavant. Mais est-ce possible tout le temps, dans tous les styles ?

La meilleure des solutions est de se servir des attaques puissantes aux bons moments. Mais c'est extrêmement délicat et risqué. J'ai écouté très très peu de guitaristes capable de combiner diverses attaques selon leurs intentions musicales.

- les postures qui permettent une attaque puissante sont délicates à maintenir en permanence. Il faut en avoir les possibilités. De plus cela s'accompagne souvent d'un mental pour ainsi dire "agressif" ( sans pour autant avoir un résultat sonore qui l'est ). Si vous combinez et des postures délicate et l'attitude compétitive/performance/"j'en met plein dans les cordes", je pense que vous vous exposez à court termes à des soucis...
C'est pourquoi il faut garder une zen attitude ( de toutes façons me direz-vous ).

De plus, l'enregistrement/amplification atténue cet effort et le rend assez obsolète.
Je tend à croire que comme pour le chant, la technique de la guitare à évolué ces dernières années. En chant variété point n'est besoin de remplir une salle de spectacle, donc vous pouvez vous permettre d'utiliser des techniques de chant privilégiant un certains type de timbre (nasal par exemple) au détriment de la puissance. Le chanteur lyrique doit absolument envoyer un bon 100/120 dB. Cela conditionne la façon de chanter...

De même pour la guitare.... combien de fois j'ai cru entendre une musicienne ou un musicien avec un énorme son enregistré/amplifié, et en face, en direct, pas grand chose... L'inverse est tout aussi vrai. C'est une des raisons qui me font préférer pour la guitare classique et le chant le direct non amplifié à toutes formes d'enregistrement et d'amplification.

nono51

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par nono51 » sam. 21 juin 2014, 19:00

Anon. a écrit :
Juger de l’énergie d'un guitariste, homme ou femme, par ses mouvements ou au travers d'un enregistrement c'est impossible à mes yeux ( et mes oreilles surtout! ). Des que l'amplification s'en mêle les seuls indices de l’énergie serait le mouvement visible de la corde ou bien l'attaque du son ( même là il est possible de fausser en partie la perception avec certains réglages ).

Je suis d'accord avec vous.

Avatar de l’utilisateur
kimi
Messages : 589
Inscription : jeu. 23 septembre 2010, 16:51

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par kimi » dim. 22 juin 2014, 09:48

La roumaine Iona Gandrabur qui interprète Barrios (elle est aussi aveugle):

je ne connaissais pas Iona Gandrabur
je suis tres impressionné par son jeu d' une belle respiration et plein de clarté

:bravo:

Avatar de l’utilisateur
Mallorca
Messages : 2891
Inscription : dim. 06 mai 2007, 13:08
Localisation : Val d'Oise

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Mallorca » dim. 22 juin 2014, 11:57

oui, c'est magnifique :casque:
Guitare Antoine Pappalardo 1975 c n°13
Guitare romantique Rigondeau 1850 env.
Guitare Silent Yamaha 2008
Guitare Gaëlle Roffler 2018

Sylvie Caroline

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par Sylvie Caroline » mar. 24 juin 2014, 22:47

Bonsoir
Après avoir jouer forte pendant dix ans j'aspire à un jeu plus intimiste .
Mais chacun voit midi à sa porte !!!!
Cordialement :bye:

André Blanc
Messages : 556
Inscription : mar. 12 mai 2009, 10:18

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par André Blanc » mer. 25 juin 2014, 07:52

Merci pour la vidéo de Iona Gandrabur .. son interprétation et mesurée et avec un trémolo qui s'entend.. j'ai cru reconnaître le son typique d'une lattice ..pour ceux que cela intéresse.

Elle a un gros son (on entend un trémolo qui chante) et pourtant beaucoup de musicalité..

Bien à vous
Classiques: un certain nombre de guitares de concert .. , Acoustique: Huss &Dalton OO SP
Luth :6 choeurs Paul Thompson
Electriques: épiphone, Fender telecaster
Quelques guitares romantiques

Avatar de l’utilisateur
celime
Messages : 2246
Inscription : ven. 26 janvier 2007, 21:11
Localisation : Charleroi (Belgique)

Re: Les femmes et la guitare classique

Message par celime » sam. 28 juin 2014, 22:01

Je crois que la puissance de la musique est avant tout dans sa force de conviction et dans la force des émotions qui sont données.
De ce point de vue, cette guitariste pleine de féminité et de simplicité est une magicienne capable de terrasser bien des hommes (guitaristes) !

[media]https://youtu.be/fU-RJD9qRlU[/media]
:casque: Bien musicalement,
Charles

Revenir à « Place publique des guitaristes classiques »