Tarrega jouait sans ongles !!!

Entretenir et réparer ses ongles, les ongles artificiels.
bernie75

Tarrega jouait sans ongles !!!

Message par bernie75 » ven. 16 février 2007, 16:02

je trouve par hasard sur le web l'extrait suivant, qui va en surprendre plus d'un :
...À ses débuts, il s’inspira du jeu de Arcas, lui-même hérité de celui d’Aguado. Dès 17 ans, et durant toute sa vie, il joua sur une guitare Torres dont il tira tous les effets possibles. Ses recherches le conduisirent à une remise en question de toute sa technique et à l’abandon en 1902 du jeu avec l’ongle au profit du son produit uniquement avec la pulpe des doigts, "meilleur reflet de l’âme’’. ..."


Tarrega n'était pas un branquignole, il me semble.

Moi, j'ai été dressé à la dure, il y a 35 ans, par une ancienne concertiste espagnole, trés agée, fanatique de Tarrega, et qui m'a fait la guerre pour que je coupe mes ongles ; j'ai failli la quitter, pour cette raison.

Je commence à comprendre où elle avait puisé ses sources, et je la remercie aujourd'hui.
Bien sûr, en contrepartie, il faut avoir les doigts un peu tendus, et non repliés sur eux mêmes.
Dernière modification par bernie75 le lun. 19 février 2007, 22:38, modifié 1 fois.

Garlik

Message par Garlik » ven. 16 février 2007, 16:25

Ben donne au moins la source :arrow: http://www.lmd.jussieu.fr/~polcher/pujol_tot/pujol.html

L'esthétique du son diffère chez les uns et les autres : Carulli, Aguado et Giuliani recommandent l'usage des ongles pour obtenir un jeu brillant et une vélocité adaptée à un répertoire virtuose. Sor, Carcassi ou Messonnier prônent l'utilisation de la pulpe des doigts plus à même selon eux, d'exprimer le sens musical de leurs oeuvres. Tarrega rejoindra au fil des ans cette idée de pureté du son produit uniquement par la pulpe et après lui, certains de ses disciples dont Pujol.

Ca été aussi il me semble, la raison d'une fameuse bataille entre les Carullistes et les Molinistes, tu veux remettre ça?
Dernière modification par Garlik le ven. 16 février 2007, 16:51, modifié 1 fois.

misisol

Message par misisol » ven. 16 février 2007, 16:49

ah non alors!! et pas revoir la fameuse scene!!
A ce propos, je n'ai jamais entendu ma guitare jouee sans ongles, comment la guitare d'aujourd'hui, conçue pour projeter le son avec un maximum de puissance pour une audition plus facilitée, se comporte-t'elle avec un jeu sans ongles, :roll:

Avatar de l’utilisateur
Valéry Sauvage
Messages : 7442
Inscription : sam. 03 février 2007, 15:41
Localisation : Poitou

Message par Valéry Sauvage » ven. 16 février 2007, 16:54

Voilà qui me conforte dans l'idée de reprendre la guitare (sans ongles car pour le luth...) Mais il faudrait que je me trouve une petite guitare romantique (la mienne ne viens pas de Rome et est en toc...)
Val (Tarrego-Soriste convaincu)
Carpe diem, quam minimum credula postero. (Horace)

bernie75

Message par bernie75 » ven. 16 février 2007, 16:55

Garlik a écrit : tu veux remettre ça?
Non, je ne veux rien remettre du tout, j'ai simplement copié une info que j'ignorais, et qui me semble interessante, pour tous ceux qui se pourrissent la vie avec des pb d'ongles.

Je présente donc toutes mes excuses à Garlik et aux autres membres pour mon utilisation abusive de l'espace du forum.

misisol

Message par misisol » ven. 16 février 2007, 23:53

et présente donc toutes mes excuses à Garlik et aux autres membres pour mon utilisation abusive de l'espace du forum.
Allez.........on ne t'en veux pas!!! :)

Walid Georges Kfoury

Message par Walid Georges Kfoury » lun. 19 février 2007, 22:07

Bernie75, tres interessant comme information.
Merci Garlik pour le lien.
A+

jg
Messages : 370
Inscription : lun. 28 août 2006, 23:40

Message par jg » lun. 19 février 2007, 22:34

Et tu sais, bernie75, des trucs du même genre, on peut en trouver beaucoup malheureusement !
Bute-mi et Pince-la sont sur un bateau.

Steven Latch

Message par Steven Latch » jeu. 01 mars 2007, 12:16

Pour moi qui reprend c'est encourageant :D

Je joue principalement de la guitare électrique et je préfère garder les ongles courts car je les abime en jouant à l'électrique au médiator.

Verone

Message par Verone » mar. 06 mars 2007, 10:58

je ne savais pas que c'etait un probleme.
un quitariste classique avant un concert perd accidentellement l'ongle de l'index, il coupe les autres , et là il n'a pas le choix.

Avatar de l’utilisateur
wchyme
Messages : 1893
Inscription : sam. 22 octobre 2005, 18:57
Localisation : San Diego, CA - USA

Message par wchyme » ven. 09 mars 2007, 06:23

Eh bien moi ca fait 4 ou 5 mois que j'ai coupe mes ongles et je ne plus que sans ongle (un tout petit millimetre au plus).
C'est vrai que la velocite en prend un coup au debut, mais c'est comme tout... une autre technique se develope et je ne pense pas que le son soit moins brillant. Plus chaud certainement.
Oui donc c'est possible et c'est de mon point de vue bien mieux. En plus j'ai plus le soucis de faire attention a ne pas casser mes ongles...

Christophe Louboutin

Message par Christophe Louboutin » ven. 09 mars 2007, 10:40

Petite précision : Tarrega a joué aussi sur plusieurs Garcia, luthier remarquable et élève de Torres.
Concernant le jeu avec ou sans ongles, tout dépend du répertoire abordé : le jeu avec ongles (qui peut être chaud et velouté, si, si !) convient mieux à un répertoire contemporain, alors que le jeu sans ongles sonne particulièrement bien pour le répertoire romantique et classique. Tout dépend aussi de la guitare sur laquelle on joue : une guitare "souple" avec cordes pas très tendues convient bien au jeu sans ongles...
L'attaque est vraiment différente et quelques jours sont nécessaires pour se faire à l'une ou l'autre technique.

Jean Bruno Dautaner
Messages : 793
Inscription : mer. 14 décembre 2005, 00:54
Localisation : paris

Message par Jean Bruno Dautaner » ven. 09 mars 2007, 17:20

Prendre un argument "historique" pour justifier de jouer sans ongles de cette façon n est pas vraiment valable.
En effet les guitares jouées à cette époque n 'ont pas vraiment grand chose à voir avec les instruments que nous utilisons.
Structure beaucoup plus fine, poids général de l' instrument nettement inférieur, tension des cordes nettement plus faible que maintenant. Donc sur une Torres ou une Manuel Ramirez des années 1900 il étais possible d'obtenir un son sans ongles.
Sur les guitares actuelles beaucoup plus tendues et rigides de table et de tension de cordes on ne peut pas tirer toute leur richesse expressive sans ongles. Jouer sans ongle ne donnerait qu une seule couleur , et serait exploiter la puissance et les possibilités de la guitare à 30% de son potentiel.
C 'est un peu comme ne faire que du noir et blanc en photo. Ca peut etre beau mais on ne peut nier que la couleur est interessante aussi et ouvre d 'autres possibilités.
Accepteriez vous de manger la meme chose à tous les repas parce que vous ne savez faire qu une seule recette ?
Refuser de se donner la peine de travailler sa main droite pour avoir toute la richesse et la variété du son qu on peut avoir avec les ongles revient en fait à cela.
Ou alors si on fait le choix de jouer sans ongles il faut aussi faire le choix des instruments . Jouer sur guitare ancienne ou sur le luth pour la musique ancienne.
Les guitares actuelles nécessitent les ongles et une main droite solide.
Jean Bruno Dautaner. Professeur et concertiste.

Charlie

Message par Charlie » ven. 09 mars 2007, 23:50

J'ai lu que Roberto Aussel utilisait au minimum son ongle du pouce car il préférait la sonorité de la pulpe. ça lui viendrait de Maria Luisa Anido et Zarate.

Jean Bruno Dautaner
Messages : 793
Inscription : mer. 14 décembre 2005, 00:54
Localisation : paris

Message par Jean Bruno Dautaner » sam. 10 mars 2007, 00:09

Le pouce nous sommes nombreux à lui donner une forme qui fait qu on peut avoir les 3 attaques :pulpe seule, pulpe et ongle, et ongle seul.
Roberto sinon pour les autres doigts joue assez directement sur les ongles avec assez peu de surface d 'attaque . C 'est pour cela que la Fleta ne lui convenait pas trop car c 'est une guitare qui a besoin de plus de puissance et profondeur d' attaque, et c 'est comme cela que j 'ai "hérité" de cette guitare que je joue maintenant depuis 20 ans. ( je la lui ai rachetée quand il a décidé de la vendre).
Jean Bruno Dautaner. Professeur et concertiste.

Revenir à « Ongles des guitaristes classiques »