pédagogie ouverte

Quelle méthode ? Pour enfant, pour adulte ?
Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5545
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 04 décembre 2014, 15:44

Tu as raison, Ariane, ça ne sert à rien...
Voilà, et moi, je vais devenir cancre, promis, je ne corrigerai plus les fautes du ministère...
Je connais une fille, son rêve, c'était de devenir vétérinaire.
Et alors, elle a passé un bac pro, et elle va être secrétaire dans un cabinet vétérinaire...
Dans les petites classes, elle avait de très bons résultats, elle travaillait bien, et puis ça s'est détérioré après, parce chez elle, personne ne pouvait l'aider.
C'est sûr que les enfants issus de milieux favorisés ont autant à travailler que les autres, mais pour eux, c'est moins difficile.
C'est quand même pas juste...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 04 décembre 2014, 15:59

Je vais quand même encore une fois me servir de mon exemple parce que j'en ai marre que l'on dise que les mauvais ne travaillent pas. D'ailleurs il serait utile de penser quand on écrit ce genre de chose que l'on écrit aussi à de potentiel "mauvais", à de potentiels cancres à de potentiels exclus. Quelle caricature simpliste et binaire d'un côtés les bons qui bossent et les mauvais qui foutent rien.

J'étais plus que mauvaise en mathématique ou plutôt, quand je suis arrivée en classe de 6ème et qu'il s'est agit de faire de l'algèbre, je n'ai rien mais alors rien compris du tout à ce que l'on me racontait. Et je me tapais des bulles a chaque copies, et j'avais beau lire et relire les leçons, je ne comprenais pas. Personne ne pouvait m'aider on me parlait chinois et moi j'étais complètement démunie devant cette situation alors comme beaucoup j'ai endossé le dossard "nulle en math" de la 6ème que j'ai redoublée à cause de cela jusqu'à mes 20 ans. Au passage le redoublement n'a pas du tout arrangé mon cas pour les maths... Il n'y avait qu'en géométrie que ça allait mais cela déjà sans le redoublement. Comme j'étais dans la catégorie "nulle en math" et que tout le monde y trouvait son compte j'ai fini par complètement capituler.

Au passage je n'ai pas le bac, j'ai démissionné du système scolaire en première parce que finalement je trouvais les cancres plus intéressant que les forts en thème.

Un jour j'ai voulu passer un concours de la fonction publique et là il y avait une épreuve de maths...horreur malheur!!! Ok j'avais grandi et je me suis dit que peut-être que finalement je pourrais y piger quelques choses aux maths en tout cas à cette base mathématique attendue. Alors j'ai emprunté tous les bouquins de leçon de mathématiques de la bibliothèque des bases juqu'au niveau fin de collège. Et j'ai fini par comprendre ce qui n'était alors pour moi que de la purée de pois. Toute seule comme une grande. Mais attention je n'ai pas beaucoup de mérite car si j'étais une nouille en math en revanche j'étais bonne en français (ben oui), donc j'avais les moyens de m'en sortir.

Bon sur ce bonne après midi la métropole.
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 04 décembre 2014, 16:04

Elisabeth Calvet a écrit :Voilà, et moi, je vais devenir cancre, promis, je ne corrigerai plus les fautes du ministère...
:lol:
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

kikoue

Re: pédagogie ouverte

Message par kikoue » jeu. 04 décembre 2014, 16:51

Mais en fait, qu'est-ce qui devrait être un dû, pour un enfant ?

Peut-être déjà simplement la vie... c'est le 1er dû auquel l'enfant devrait avoir le droit, rester en vie, et le bien-vivre.

Je pense qu'il y a d'autres urgences, encore trop, trop d'enfants malheureux, maltraités en France.

Si la musique sublime les moments les plus gris... désolée de plomber le débat, mais il ne faudrait surtout pas l'oublier,
ou les oublier.

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5545
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 04 décembre 2014, 17:13

Oui, mais ça, ça n'a rien à voir avec l'éducation, c'est dans tous les milieux, où on est "bien" éduqué, ou pas...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

kikoue

Re: pédagogie ouverte

Message par kikoue » jeu. 04 décembre 2014, 17:43

bien si çà a voir, que c'est une priorité comme l'éducation, l'un de va pas sans l'autre...
la maltraitance ce n'est pas qu'une question d'éducation, c'est aussi le manque de moyens, malgré soi
et ne pouvoir nourrir, habiller, et loger ses enfants...

Pour moi c'est ce décalage-là, on s'interroge autour de la pédagogie, je ne dis pas qu'il ne faut
pas le faire, bien au contraire, mais il y a d'autres urgences nationales, mais on les perçoit comme des fatalités
insolubles.

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » jeu. 04 décembre 2014, 18:32

kikoue a écrit :Pour moi c'est ce décalage-là, on s'interroge autour de la pédagogie, je ne dis pas qu'il ne faut
pas le faire, bien au contraire, mais il y a d'autres urgences nationales, mais on les perçoit comme des fatalités
insolubles.
La liste est longue des chantiers a mettre en œuvre pour qu'il y ait une place pour tout le monde.

Et tu vois, moi je trouve qu'il y a une forme de maltraitance dans cette pédagogie malgré elle des bons et des mauvais.

Le nombre de mômes que j'ai croisé en souffrance dans le système scolaire c'est affligeant. Surtout que en général ils cumulent, ils sont en souffrance dans notre société en fait. La maltraitance a bien des visages.
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Avatar de l’utilisateur
Elisabeth Calvet
Compositrice
Messages : 5545
Inscription : dim. 18 février 2007, 20:50
Localisation : Tarn

Re: pédagogie ouverte

Message par Elisabeth Calvet » jeu. 04 décembre 2014, 18:39

Ariane Fiorina a écrit : La maltraitance a bien des visages.
Ah oui, et dans tous les milieux...
- Je ne sais pas.
- Tu es sûr de ne pas savoir ce que ça veut dire, moderato cantabile ? reprit la dame
L'enfant, immobile, les yeux baissés, fut seul à se souvenir que le soir venait d'éclater. Il en frémit.
(Marguerite Duras)

Avatar de l’utilisateur
Gilbert Pépin
Messages : 1017
Inscription : lun. 11 novembre 2013, 09:37
Localisation : Saint Marcel - 27950

Re: pédagogie ouverte

Message par Gilbert Pépin » jeu. 04 décembre 2014, 21:22

Anon. a écrit :En pensant comme vous le faites et en enfermant l’individu dans sa condition de départ vous dévalorisez le travail des élèves qui bossent dur pour s'en sortir en les rattachant à leurs origines. Vous stigmatisez des populations. Vous croyez que le moule a été façonné pour eux et vous ne pensez pas à un seul instant que cela peut être les élèves qui se façonnent eux-même à ce moule...
Encore une fois Anon. semble mieux connaitre les pensées de ses interlocuteurs qu'eux-mêmes, schématise tout et prête aux autres des intentions qui ne sont visiblement pas les leurs. Venir discuter et se retrouver accusé de "stigmatisez des populations" aurait de quoi en refroidir plus d'un ; Anon., ce serait bien d'être un peu moins tranchant dans vos propos, d'éviter les jugements à l'emporte pièce et de ne pas accuser les autres ! Je vais finir par déserter tous les sujets sur lesquels vous intervenez, tant cette attitude est pénible...
Anon. a écrit :Je ne trouve pas que la ligne musicale de ce forum soit "ouverte" c'est plutôt même le contraire. Il est où le sous-forum guitare électrique guitare amplifiées etc.?
Et bien en ce moment tout en haut de mon écran il est écrit "Guitare classique" ; en dessous j'ai une ligne de liens "la guitare classique", "technique de la guitare classique", les oeuvres pour guitare classique", etc. En dessous je vois encore "partitions pour guitare classique", "Sanz - Bach - Sor - Giuliani - Tarrega - Albeniz - Granados - Llobet - ..." . Si je viens sur ce forum, que je vois çela, que je lis les conditions d'utilisation (ce qui me parait un minimum avant de s'inscrire) et qu'ensuite j'y cherche autre chose, je n'aurai pas grand chose à répondre à ceux qui me taxeront de "mauvaise foi". Juger que la ligne musicale est fermée et se demander pourquoi il n'y a rien concernant la guitare électrique, c'est comme se demander pourquoi Iron Maiden ne met jamais du Vivaldi au programme de ses concerts, ou bien rentrer dans un MacDo et réclamer un foie gras poêlé avec jus au vin d’Artois... Il existe des forums intitulés "la guitare", "guitariste" ou autres, dont le titre laisse entendre qu'ils s'adressent à tous les types de guitares ou de guitaristes. Vouloir autre chose sur un forum intitulé "Guitare classique", c'est un peu se moquer du monde, non ?
Gilbert
Guitare Paulino Bernabé, modèle Antonio Lopez n°1

Avatar de l’utilisateur
Laurent Tamata
Messages : 679
Inscription : jeu. 22 août 2013, 14:22
Localisation : Black River

Re: pédagogie ouverte

Message par Laurent Tamata » jeu. 04 décembre 2014, 21:54

Gilbert Pépin a écrit : Juger que la ligne musicale est fermée et se demander pourquoi il n'y a rien concernant la guitare électrique, c'est comme se demander pourquoi Iron Maiden ne met jamais du Vivaldi au programme de ses concerts, ou bien rentrer dans un MacDo et réclamer un foie gras poêlé avec jus au vin d’Artois...
:lol: :okok:

Et pour revenir sur la pédagogie, on peut débattre des heures de notre système scolaire. Quel est son objectif ? Avec quelle pédagogie peut il l'atteindre ? Est ce à l'école de favoriser l'égalité, ou uniquement de former ? De former pour bâtir un socle de connaissances générales ? ou préparer l'intégration dans la vie professionnelle ? Ces grandes questions ne sont pas posées...

Ce qui fait consensus, c'est que c'est l'échec est total.. A prix d'or, on offre une formation académique au résultat misérable, aux inégalités croissantes, et inadapté à l'intégration professionnelle, qui n'est pas le but affirmé du corps enseignant tout en constituant les attentes des étudiants..

Et c'est dans ce contexte qu'en effet, on réfléchit au changement du thermomètre au lieu de soigner le malade.

Alors lettres ou chiffres, notations sévères ou encouragements béatifiants, ça ne changera pas grand chose à l'affaire :(
Laurent
..................................................
Martinez MSCC14 & Addario EJ46

Avatar de l’utilisateur
Clément Pic
Compositeur
Messages : 1987
Inscription : dim. 22 juillet 2007, 19:33
Localisation : Lille

Re: pédagogie ouverte

Message par Clément Pic » jeu. 04 décembre 2014, 23:47

Alors c'est vrai que je parlerais bien du prochain fujikura que je vais monter, mais vu que c'est avec guitare électrique ben non. Mais je crois que ce forum est surtout un forum autour des recueil s de partitions de Jean-François. Donc, pas électrique. Je l'ai toujours vu comme ça, même si j'ai pu en discuter aussi.
Je ne suis pas du tout un spécialiste d'Aristote, mais il suffit de savoir discerner entre égal et identique et on fait déjà moins de bêtises?

Sinon, concretement, depuis le lancement de fil, j'ai modifié ma façon de faire pour certains élèves. Je leur apprends le morceau en chantant les notes. Quand ils le savent, ils le jouent. On procède phrase par phrase. Ça marche plutôt bien.
In cobbles I trust.
In bescherelle I must trust.

Anon.

Re: pédagogie ouverte

Message par Anon. » ven. 05 décembre 2014, 04:26

Laurent Tamata a écrit :
Et pour revenir sur la pédagogie, on peut débattre des heures de notre système scolaire. Quel est son objectif ? Avec quelle pédagogie peut il l'atteindre ? Est ce à l'école de favoriser l'égalité, ou uniquement de former ? De former pour bâtir un socle de connaissances générales ? ou préparer l'intégration dans la vie professionnelle ? Ces grandes questions ne sont pas posées...
Lisez le : RAPPORT SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE PRÉSENTÉ A L'ASSEMBLEE NATIONALE LÉGISLATIVE (20 et 21 avril 1792) de Condorcet. Tout y est.

http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/7ed.asp

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » ven. 05 décembre 2014, 13:31

Anon. a écrit :20 et 21 avril 1792)
ça fait loin quand même 1792 attendez heuuuu 222 ans...
Ok bon je vais quand même aller voir ce que disaient les ancêtres :mrgreen:

humour du matin chagrin.
Dernière modification par Ariane Fiorina le ven. 05 décembre 2014, 13:54, modifié 1 fois.
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Avatar de l’utilisateur
Ariane Fiorina
Messages : 3349
Inscription : mer. 16 mars 2011, 13:33
Localisation : Morbihan

Re: pédagogie ouverte

Message par Ariane Fiorina » ven. 05 décembre 2014, 13:53

"La première condition de toute instruction étant de n'enseigner que des vérités"...
Alors depuis ce temps là (et probablement déjà en ce temps la certain devaient déjà y avoir penser), nous avons appris que les vérités étaient surtout relatives et changeantes... alors plutôt que d'enseigner des vérités il vaudrait mieux enseigner l'observation du réel relatif et évolutif...

"Nous n'avons pas voulu qu'un seul homme dans l'Empire pût dire désormais : la loi m'assurait une entière égalité de droits, mais on me refuse les moyens de les connaître. Je ne dois dépendre que de la loi, mais mon ignorance me rend dépendant de tout ce qui m'entoure. On m'a bien appris dans mon enfance que j'avais besoin de savoir ; mais forcé de travailler pour vivre, ces premières notions se sont bientôt effacées ; et il ne m'en reste que la douleur de sentir, dans mon ignorance, non la volonté de la nature, mais l'injustice de la société"

Belle déclaration d'intention qui reste d'actualité mais les intentions ne suffisent pas il faut s'en donner les moyens (pas uniquement matériel mais pédagogique).

"Les écoles secondaires sont destinées aux enfants dont les familles peuvent se passer plus longtemps de leur travail et consacrer à leur éducation un plus grand nombre d'années ou même quelques avances."

L'instruction pour tous a ses limites...

Non je rigole mais il y a quelques idées très intéressante déjà... qui doivent être un peu dépoussiérées peut-être et pour certaines remises en question, remises au goût du jour... enfin j'ai pas tout lu parce que c'est quand même très long...

Bon merci pour le document, c'est toujours intéressant.
D04
"les idées toutes faites sont généralement des idées mal faites." - Druon Tistou les Pouces Verts

Avatar de l’utilisateur
Marieh
Messages : 4422
Inscription : dim. 22 mars 2009, 22:01

Re: pédagogie ouverte

Message par Marieh » ven. 05 décembre 2014, 13:56

Anon. a écrit :Lisez le : RAPPORT SUR L'INSTRUCTION PUBLIQUE PRÉSENTÉ A L'ASSEMBLEE NATIONALE LÉGISLATIVE (20 et 21 avril 1792) de Condorcet. Tout y est.
On peut aussi aller écouter voir le spectacle de Franck Lepage sur l'éducation, la culture et le parapente :
https://www.youtube.com/watch?v=YTSDeVq ... 856207E7CA
(Lien donné par Jean-François sur un autre fil.)
C'est parfois à l'emporte-pièce mais bon, on n'est plus à ça près. 8)

Revenir à « Pédagogie et méthodes pour guitare classique »