Field… la piste secrète.

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
stramich
Messages : 61
Inscription : jeu. 25 février 2016, 09:50
Localisation : Schifflange, luxembourg

Re: Field… la piste secrète.

Message par stramich » jeu. 28 septembre 2017, 08:30

je pense qu on ne cherche pas une guitare , on la trouve , j ai fait 500 km pour la mienne et je ne regrette pas( n 99 , la guitare de mad. Field )
j 'en ai bien d autres et je les aime . mais c' est ma préférée.....

Avatar de l’utilisateur
Alan Perros
Messages : 603
Inscription : ven. 28 octobre 2005, 03:34
Localisation : Côte Bretonne

Re: Field… la piste secrète.

Message par Alan Perros » ven. 29 septembre 2017, 14:49

valère a écrit :
sam. 16 septembre 2017, 23:52
Et puis, Thibaut Garcia qui gagne des prix... avec... une BERNABE !!!
Pour avoir suivi en direct la finale du GFA 2015, que Thibault Garcia a gagné, je peux témoigner que pour l'occasion, à ma grande surprise, il avait troqué sa Bernabe pour ce qui ressemblait fort à une Smallman. Tous les finalistes jouant sur exactement le même type de guitare (lattice, cèdre, avec repose-bras), j'ai pas réussi à différencier les guitares, d'ailleurs ...
Ancien pseudo: Shub

valère
Messages : 1053
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Field… la piste secrète.

Message par valère » sam. 30 septembre 2017, 04:31

stramich a écrit :
jeu. 28 septembre 2017, 08:30
je pense qu on ne cherche pas une guitare , on la trouve , j ai fait 500 km pour la mienne et je ne regrette pas( n 99 , la guitare de mad. Field )
j 'en ai bien d autres et je les aime . mais c' est ma préférée.....
Bravo pour cette merveilleuse acquisition. Les guitares qu'a jouées Catherine Liolios ont quelque chose de magique.
La délicatesse de son jeu semble avoir imprégné le bois comme s'il avait remodelé la guitare.

Il est possible que ce soit une exception de ce qui est dit plus haut pour les enregistrements mais le disque qu'elle a enregistré avec cette guitare***** est sublime et la prise de son témoigne bien et de la guitare et du jeu subtile de l'interprète. Je crois qu'il est malheureusement épuisé. On peut en entendre un extrait sur la page qui lui est consacrée sur le site "Guitarepassion" : http://www.guitarepassion.com/index.php ... ne_Liolios

À titre de comparaison (et disons à talent égal car la comparaison ici concerne essentiellement le rendu à l'enregistrement d'une guitare d'une conception radicalement différente) on est bien dans un autre monde sonore que par exemple :
Gabriel Bianco - J.S. Bach: Violin Sonata No. 2 (BWV 1003)

On peut aussi se faire une très juste idée du mariage de ces quatre paramètres : œuvre - interprète - guitare - prise de son avec le disque sorti il y a un peu plus d'un an :
Castelnuovo-Tedesco: Platero y yo, Op. 190 - Catherine Liolios

Par contre l'extrait sur Guitarepassion de Platero y Yo vient ici d'un premier enregistrement avant traitement pour la sortie du disque. Il donne tout de même une idée de la richesse sonore.

Un expérience d'autant passionnante que le voyage à travers l'œuvre de Tedesco rend compte à la fois de son originalité musicale - en faisant fi des innombrables difficultés - et de sa puissance narrative. Comme si le jeu de Catherine Liolios faisait entendre le texte.

Valère

*****"Bach, Schubert, Tansman" (1997)
Johann-Sebastian Bach (1685-1750)
Sonate n°2 en la mineur pour violon, BWV 1003
Franz Schubert (1797-1828)
Six Lieder arrangé par Johann-Kaspar Mertz et Catherine Liolios
Alexandre Tansman (1897-1987)
Suite "In Modo Polonico"

valère
Messages : 1053
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Field… la piste secrète.

Message par valère » lun. 16 avril 2018, 13:50

On aurait pu croire la piste Field perdue dans les sables du tout égal tout.

Ou bien, telle une source qui n’aurait pas été entretenue, elle se serait enfouie dans les profondeurs de la terre de l’indifférence…

Et voilà qu’une foule oppressante se presse à la porte de ce présent post pour réclamer les épisodes manquants ???........ Qu’il faudrait d’urgence les retrouver dans les stocks d’invendus recueillis par on ne sait quelle obscure librairie ?... ou surveiller les boîtes des bouquinistes des quais de Seine peut-être !!!…

Car ces épisodes existent véritablement. On en a retrouvé une traduction partielle en Dzongkha. Mais de versions françaises ?... point à la ligne. L’auteur dit qu’il a tout dit et qu’il les garderait pour la postérité. Laquelle, il n’en pipe mot.

Or, si l’on remonte vers l’amont, sauf quelques évocations furtives, nous sommes orphelins depuis la n° 239……… Or or, nous avons ouï ouir, la Field 251 viendrait de quitter le nid…

V.

valère
Messages : 1053
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Field… la piste secrète.

Message par valère » mar. 17 avril 2018, 07:00

Sans troubler l'échange passionnant qui s'amorce dans la pièce à côté, voici comme promis une courte lecture du texte en dzongkha qui atteste l’existence des chapitres disparus de la piste Field, vous allez vous régaler.
(note : en fait, il s'agit d'un fichier mp3 que je sais pas transformer pour qu'il passe ici = help !)

Je peux vous en traduire d’autres passages et vous verrez que, comme à son habitude, l’auteur prends des détours pour le moins inattendus, considérant que, pour le plus, la ligne droite est le chemin le plus absurde pour aller d’un point à un autre. Cela commence ainsi :
Mon cher Valère, il faut que je te rapporte un événement dont nous fûmes les témoins il n’y a pas si longtemps (NDT : le texte n’étant pas daté, nous n’avons encore élucidé à quelle période exacte il est ici fait référence). La joie était à son comble tant la soirée était merveilleuse et nous ne comptabilisions plus les dégâts collatéraux que notre enthousiasme infligeait à la cave de notre hôte. C’est à ce moment précis que la conversation houleuse et exaltée vint malencontreusement à glisser sur la guitare sans que cette dernière n’en ressentit la moindre gêne. « John, s’écria soudain notre hôte (le même que deux phrases plus haut – pour être précis), cela fait longtemps que je dois te montrer quelque chose. »

JLV
Messages : 205
Inscription : jeu. 04 novembre 2010, 00:04

Re: Field… la piste secrète.

Message par JLV » ven. 20 avril 2018, 19:28

Valère,

sors de ta grotte, il n'est plus temps d'hiberner!
Strawberry ..... 2017 Forever

valère
Messages : 1053
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Field… la piste secrète.

Message par valère » dim. 22 avril 2018, 04:31


C’est là qu’intervient un événement dont vous ne mesurez pas la portée. Non, vous ne la mesurez pas puisque l’Union Astronomique Internationale recherche depuis ce jour une unité de mesure bien plus grande encore que le parsec (dans sa définition actuelle) pour tenter de vous en transmettre, que dis-je suggérer un semblant d’idée. Mais allons droit au détour que nous empruntions afin que son propriétaire ne s’impatiente pas d’une discourtoise appropriation.

L’hôte joyeux comme un castor revenait déjà tendant un objet que John identifia immédiatement. « M**** ! s’écria-t-il en son for intérieur afin que personne ne surprit son dépit, encore une guitare ! »

En son for extérieur, il sourit – expression d’une joie non dissimulée puisque précisément destinée à l’hôte ravi : « Oh ! Une guitare… ».

C’est là que vous approchez innocemment de l’instant T du temps I où la météorite de Chicxulub n’eut pas fait plus bel effet. John hasardait déjà quelques notes sur une splendide Fleta de 1961, donc Ignacio pur jus pour les amateur de café, en épicéa il va de soie… et quand John hasarde, cela produit à tout coup son petit miracle.

Mais zici, le petit miracle ne réveilla pas que les morts qui somnolaient déjà, eut égard à l’heure aussi tardive que les vendanges goulument éclusées. John fut saisi d’un frisson auquel rien ne le préparait et qui marqua pour la seconde fois la fin du Crétacé.

Il s’agissait d’une émotion que personne ne remarqua sauf moi qui vit distinctement trembler le coin de son sourcil gauche, blanchi outrageusement pas les zans zindifférents. Eut-il été auteur que nous étions bons pour un remake des sept volumes de la Recherche (du temps perdu). Heureusement, il ne l’était pas et je vais pouvoir, mon cher Valère, te raconter l’événement en deux mots, trois tout au plus.

Revenir à « Luthiers »