D'autres bois pour nos guitares

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

D'autres bois pour nos guitares

Message par Antoine- » mer. 26 novembre 2014, 22:15

Un sujet qui m'a souvent questionné depuis que je me suis mis à la guitare classique: pourquoi utilise-t-on toujours les mêmes bois pour la construction des guitares traditionnelles ? Nécessité ou tradition ?
J'ai personnellement toujours eu un faible pour des éclisses et un dos en bois clair (érable, pommier...)
Un article intéressant sur la guitare.com évoque le problème et un début de solution: http://www.la guitare.com/guitare-luther ... 533-0.html
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

guillermole
Messages : 452
Inscription : jeu. 24 novembre 2011, 12:29

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par guillermole » jeu. 27 novembre 2014, 00:18

Parce que ce sont tout simplement les meilleurs bois pour faire la guitare , épicéa ,red cedar pour les tables , on peut pas changer ça y a pas mieux .
Et les fonds palissandres divers ou cyprès ,l'érable ou le reste ça reste anecdotique et ça n'apporte pas grand chose a part du moins bien. meme le manche ya pas mieux que la combinaison cedro et 'ébène .

ça fait lontemps que les luthiers savent ça ,sinon il utiliseraient d'autres bois .
https://www.flamencos-olea.com/

Avatar de l’utilisateur
Marc_Del
Messages : 1051
Inscription : lun. 28 mars 2005, 14:50
Localisation : Mons-Belgique

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par Marc_Del » jeu. 27 novembre 2014, 00:57

Il existe un projet européen qui va dans ce sens :
Le projet Leonardo Guitar Research (LGR-Project)
"Le Projet Leonardo Guitar Research (LGR-Project) a pour objectif de mener une recherche unique et approfondie sur les possibilités d'utilisation des essences de bois durables et non tropicales dans la construction de guitares acoustiques et classiques.
Au sein de ce projet subventionné par l'Union Européenne collaborent actuellement différents partenaires: Belgique (Cmb), Finlande (Ikata), Angleterre (Newark college), France (Petiteau Rémi), Espagne (Thomas Holt Andreasen), Irelande (Chris Larkin) et Italie (Lorenzo Frignagni).

Cette collaboration étudie la possibilité d'une lutherie guitare utilisant des essences de bois non tropicales et ayant des qualités équivalentes à la lutherie guitare traditionnelle (utilisant généralement des essences tropicales telles que le palissandre, l'ébène ou l'acajou).

Les résultats peuvent, à terme, mener à une exploitation plus durable et respectueuse des matières premières et de l'environnement dans la facture des instruments de musique, en particulier les guitares. Cela peut aussi constituer un signal symbolique et une source d'inspiration pour les guitaristes et le grand public."

Hugues Kolp, professeur au conservatoire de Liège, à joué ces guitares dans un concert au "CBM Puurs" fin mai mais je n'ai pas d'écho du rendu sonore de ces instruments.

Pascal Lepage
Messages : 646
Inscription : sam. 20 octobre 2012, 18:16
Localisation : Paris

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par Pascal Lepage » jeu. 27 novembre 2014, 08:46

Patrick Penaud a fait une ou deux guitares en noyer en honneur au Poitou-Charentes, je les ait essayé et ça sonne du tonnerre ! :). Après je pense que les acheteurs sont peut-être un peu plus frileux à l'idée d'essayer de nouveaux bois, les luthiers s'alignent donc sur la demande ... Mais ça ne les empêchent pas de faire des recherches dans leur coin :)
Guitare Penaud - Modèle Concert Epicéa
" Lorsque je récite un poème, ce n'est pas pour être applaudi mais pour sentir des corps d'hommes et de femmes, je dis des corps, trembler et virer à l'unisson du mien" A. Artaud

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par Antoine- » jeu. 27 novembre 2014, 12:06

guillermole a écrit :Parce que ce sont tout simplement les meilleurs bois pour faire la guitare , épicéa ,red cedar pour les tables , on peut pas changer ça y a pas mieux .
Et les fonds palissandres divers ou cyprès ,l'érable ou le reste ça reste anecdotique et ça n'apporte pas grand chose a part du moins bien. meme le manche ya pas mieux que la combinaison cedro et 'ébène .

ça fait longtemps que les luthiers savent ça ,sinon il utiliseraient d'autres bois .
Eh bien justement, je ne suis absolument pas convaincu par ce raisonnement.

Pour les tables certes, je veux bien croire que le cèdre et l'épicéa sont les deux bois les plus adaptés, mais pour le dos et les éclisses, après avoir essayé des guitares dans d'autres bois que le sempiternel palissandre, (érable, noyer, tilleul...), je n'ai pas perçu de "moins bien" au niveau sonore.
Il ne faut pas se voiler la face, le milieu de la guitare classique est pour le moins très "conservateur", et je pense que ce sont plutôt les luthiers qui sont "contraints" d'utiliser toujours les mêmes bois pour ne pas choquer les acheteurs, s'ils veulent vendre leurs instruments.
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

frankie

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par frankie » jeu. 27 novembre 2014, 20:09

Ah !
le bois !

Ce n'est pas le bois qui importe mais ses caractéristiques : ainsi le luthier tapote son bois pour l'écouter "sonner" et entendre ainsi sa façon de résonner….
Il en apprécie le timbre, la hauteur et la durée du son...

Pour les bois il y a un critère actif : le rapport poids/rigidité et l'amortissement ( qu'on nomme "impédance" en physique).

Pour le corps de la guitare :

Le palissandre de RIo par exemple est rigide par rapport à son poids et est peu amorti … il va donc entretenir la durée de sa vibration et sonner aigu comme une vitre …
Le Noyer est bien moins rigide mais pas lourd, si on l'utilise plus épais, il peut fonctionner très bien. Mais sera moins "performant" car, étant plus épais, il va absorber plus d'énergie.
L'ébène est certes lourd, mais le rapport poids rigidité n'est pas aussi bon que le Rio … et il est impossible d'avoir assez de largeur pour une guitare.

Chaque bois a donc un rapport signé entre poids et rigidité et il comporte aussi un "amortissement" spécifique. Certains bois amortissent plus que d'autres.
On pourrait penser que le moins amorti est le meilleur … ????…
Mais pourtant le COCOBOLO, qui ressemble au Rio mais est bien moins rigide en rapport de son poids, est un bois plus amorti …. et certains Luthiers y trouvent leur compte.

Tout dépend donc de ce que recherche le luthier .

Un bon Luthier n'a pas d'apriori, il va utiliser le bois afin d'obtenir le son qu'il aime … et il a ses habitudes qui ne sont pas facilement quantifiables, il préfère ne pas prendre de risques en changeant trop souvent de bois.
Pourtant :
Un Cyprès par exemple peut faire une excellente guitare classique … il n'est adopté par le flamenco que parce que c'est un bois local donc traditionnel.
En classique il suffira de le faire un peu plus épais et plus barré pour avoir un son proche des autres.
Pourtant, employé fin et léger il se prêtera parfaitement au son flamenco : dynamique avec cette caractéristique qu'on nomme : BRONCA ! (qui parle des bronches, rauque)

Le palissandre des Indes est plus souple que celui de Rio, mais aussi plus léger pour les meilleures planches. On peut obtenir un excellent son en sélectionnant les plus rigides et légers, il est tout aussi bon que le Rio !
L'érable est un bois dur, dense il donnera un son un peu différent .

Il faut savoir que lorsque éclisses et dos vibrent, ils créent une participation à la vibration et COLORENT le son … le manche également renvoie comme un fouet certaines notes… on a le sentiment que l'instrument vibre en entier et c'est agréable comme timbre et comme sensation.
De plus, ça DIFFERENCIE les guitares les unes des autres … ça permet aux luthiers de travailler LEUR sonorité spécifique.
Ainsi chaque Luthier va travailler les épaisseurs et la sélection de ses bois afin d'obtenir SA sonorité .

Pour la table il y a à première vue moins de choix ( épicéa et Red-Cedar) … l'épicéa s'est révélé avoir les meilleures caractéristiques des résineux par son excellent rapport poids/rigidité / amortissement … mais selon sa provenance il y a de grandes différences de comportement.
Un épicéa, par exemple, qui a poussé à 800m d'altitude proche de la mer sous telle latitude n'aura rien de commun avec celui qui a poussé au centre de l'Europe par des températures hyper basses….
L'adirondac est excellent, riche. L'épicéa Italien des préalpes du Val de Fiemme est une légende … mais on trouve le même en préalpes suisses.
Celui de la Brévine est particulier il pousse dans un micro climat qui est nommé "la Sibérie de la Suisse" .

Le red-cedar est plus léger et il n'a pas le même rapport dans ses rigidités transverses ou longitudinales. Il aura un comportement différent de l'épicéa …

Le problème se pose actuellement plus sur "ce que la mode demande" comme caractéristique à la guitare qui se cherche continuellement
Puissance maximum ? ====> léger et rigide pour la table et absorption minimale des autres bois de la caisse.
On a des techniques modernes pour obtenir cela… c'est l'idée des lattices … des tables et dos en composite … évidemment, ainsi, on gagne en régularité dans la fabrication et c'est confortable et flatteur. Les composites permettent d'obtenir des table ou des dos toujours identiques.

On y perd une chose : la multiplicité du timbre, sa complexité.
Mais tout le monde n'est pas sensible à la même chose. Une forte puissance impressionne. Un timbre très défini aussi… Un jeu égal aussi.

Pourtant, la magie musicale pour moi, est dans la complexité et la non-linéarité qui permet de l'exprimer.

Frankey

valère
Messages : 1129
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par valère » ven. 28 novembre 2014, 03:10

Cher Marc,

tu as sans doute voulu parler de Hughes Kolp... une singularité venue de loin et qu'il serait dommage de gommer tant "l'uniformisme" nous menace.

Comme je suis interpelé par le passage de "Frankie" au "Frankey" de la signature.

Pour aller droit au sujet, l'on peut déjà en profiter pour poser la question à Gaëlle Roffler, présente sur le salon
et qui utilise aussi bien le poirier ondé et le merisier ondé.

On pourrait demander aussi zaux luthiers du XVIIe, XVIIIe, XIXe et même début du XXe qui ont utilisé sans réserve toute sorte de bois magnifiques pour les éclisses et le fond à commencer par l'acajou - magnifique pour la sonorité et qui peut l'être aussi par la beauté. Simplicio - entre autres - a su merveilleusement l'utiliser et j'ai eu l'occasion de jouer une guitare du grand inconnu MATEU avec un acajou de Cuba que vous ne pouvez pas imaginer.

Poirier - pommier - citronnier (très bon aussi) - merisier - acajou - noyer - érable - DAN'L'TEMPS... on n'avait pas peur et "l'uniformisme" n'était pas de mise.

On pourrait aussi essayer sur le salon les deux guitares de Provost Romuald puis qu'elles sont de conception identique sauf que l'une est en INDIEN et l'autre en ....... COCOBOLO........
(Pas la peine de hurler comme ça, ils ne sont pas sourds !)

V.

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par Antoine- » dim. 30 novembre 2014, 16:09

valère a écrit : Poirier - pommier - citronnier (très bon aussi) - merisier - acajou - noyer - érable - DAN'L'TEMPS... on n'avait pas peur et "l'uniformisme" n'était pas de mise.

V.
Tout est dit :okok:
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

frankie

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par frankie » dim. 30 novembre 2014, 20:01

Tout est dit :okok:
Antoine !
Franchement !
Si vous avez décidé que la réponse à votre problème était fixée à l'avance, pourquoi l'avez-vous posé ?
Je me serais évité de vous répondre avec ma toute bonne fois et malgré une grosse rhino-pharyngite, qui m'a cependant retenu de continuer mon message en citant les nombreux bois utilisés avec profit par des générations de luthiers, ce qu'a très bien su développé l'excellent Valère.
Reprenons sur le fond.
D'un côté, les luthiers ont leur domaine de prédilection. De l'autre, les guitaristes ne sont pas prêts à se lancer dans l'inconnu dans l'achat d'une guitare de qualité qui comptera pour beaucoup dans leur carrière d'instrumentiste.
Mais si un guitariste désire tel ou tel bois, dont il dispose déjà, ou que le luthier a en réserve ou qu'il trouvera à commander, la majorité des luthiers se fera un plaisir de le transformer en tel élément de guitare qui pourra correspondre à ses qualités physiques, sonores et esthétiques.
Quant à s'affranchir de cet "uniformisme", cela est bien facile. Prenez le temps de rencontrer des luthiers, qui n'ont pas tous la même chose à dire ne vous en déplaise, et n'ayez pas peur de payer les gens à la mesure de leur peine.
J'observe que si vous aviez parlé de magasins de guitares, dont certains portent l'enseigne de lutherie, ma réponse aurait été différente. Mais je m'abstiens d'en parler, ayant fait le tour de ce que j'avais à dire.

Avatar de l’utilisateur
Antoine-
Messages : 422
Inscription : mar. 19 octobre 2010, 10:49
Localisation : 77

Re: D'autres bois pour nos guitares

Message par Antoine- » dim. 30 novembre 2014, 21:30

C'était juste histoire d'ouvrir une conversation, rien de bien méchant.
Non, ma réponse n'était pas toute faite, même si j'avais déjà ma petite idée quant à ma propre réponse à la question.
De nombreux luthiers, aujourd'hui encore, utilisent diverses essences pour fabriquer leurs instruments, jamais je ne les ai entendus dire que c'était du bois de second choix, et que seul valait le palissandre.
Désolé que vous vous soyez éreinté à répondre, j'apprécie beaucoup votre commentaire et les précisions qu'il apporte quant aux caractéristiques des bois, d'autant qu'il me semble que nous avis ne divergent pas sur le fond:
frankie a écrit :Le problème se pose actuellement plus sur "ce que la mode demande" comme caractéristique à la guitare qui se cherche continuellement
Puissance maximum ? ====> léger et rigide pour la table et absorption minimale des autres bois de la caisse.
On a des techniques modernes pour obtenir cela… c'est l'idée des lattices … des tables et dos en composite … évidemment, ainsi, on gagne en régularité dans la fabrication et c'est confortable et flatteur. Les composites permettent d'obtenir des table ou des dos toujours identiques.

On y perd une chose : la multiplicité du timbre, sa complexité.
Différents bois, pour différentes sonorités, tout est question de goût... (on ne va pas remettre sur la tapis la vielle histoire de la guitare au dos et éclisses en papier mâché :wink: )
"If it sounds good, it's good " (Duke Ellington)

Revenir à « Luthiers »