Burlot n°111

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Cuisinier
Professeur
Messages : 296
Inscription : mer. 30 janvier 2008, 22:02
Localisation : Quimper

Re: Burlot n°111

Message par Jean-Pierre Cuisinier » jeu. 02 novembre 2017, 19:08

Très belle guitare.
Jean-Pierre Cuisinier
Conservatoire de Quimper
Cordialement
Jean-Pierre Cuisinier
Conservatoire de Quimper

Alain Millet
Elève des cours en ligne
Messages : 1327
Inscription : ven. 13 mai 2016, 10:56

Re: Burlot n°111

Message par Alain Millet » jeu. 02 novembre 2017, 19:30

L'orifice supérieur est plus petit... voilà pourquoi il se cache un peu sur les précédentes photos.

Cette guitare a une très forte personnalité avec son large manche noir qui contraste avec la caisse en épicéa.
Et la tête allongée rééquilibre le tout.

Très belle réussite

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 19227
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Burlot n°111

Message par Isabelle Frizac » jeu. 02 novembre 2017, 19:48

C' est vrai qu' elle est superbe...

J' ai apprécié la chaleur et la puissance de la n° 108 chez son propriétaire ( membre du forum :wink: ) lors d' une réunion tupper-guitare-café-champagne-gâteaux :D , table épicéa également, éclisses en bambou .

Lire le compte rendu ici :okok:
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

Alain Millet
Elève des cours en ligne
Messages : 1327
Inscription : ven. 13 mai 2016, 10:56

Re: Burlot n°111

Message par Alain Millet » jeu. 02 novembre 2017, 19:52

Sur la première photo on a bien l'impression que le fonds est dans le même bois que les éclisses ce qui serait logique, vue la démarche

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 592
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Burlot n°111

Message par domi38 » jeu. 02 novembre 2017, 23:14

Les éclisses et le fond sont en bambou. Le comportement de ce dernier avant de l'incorporer à la caisse est étonnant. On a l'impression de taper sur un bout de carton là où le palissandre résonne.
Une excellente intuition de Bastien que l'incorporation du bambou à l'arsenal du luthier moderne.
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Avatar de l’utilisateur
Alan Perros
Messages : 645
Inscription : ven. 28 octobre 2005, 03:34
Localisation : Côte Bretonne

Re: Burlot n°111

Message par Alan Perros » ven. 03 novembre 2017, 12:32

domi38 a écrit :
jeu. 02 novembre 2017, 23:14
Les éclisses et le fond sont en bambou. Le comportement de ce dernier avant de l'incorporer à la caisse est étonnant. On a l'impression de taper sur un bout de carton là où le palissandre résonne.
Une excellente intuition de Bastien que l'incorporation du bambou à l'arsenal du luthier moderne.
Ouais c'est super, à ma connaissance Bastien est le seul luthier en guitare classique à proposer une telle alternative aux bois exotiques.

La touche c'est toujours de l'ébène ? Et le chevalet c'est du bambou ?

Avatar de l’utilisateur
Alan Perros
Messages : 645
Inscription : ven. 28 octobre 2005, 03:34
Localisation : Côte Bretonne

Re: Burlot n°111

Message par Alan Perros » ven. 03 novembre 2017, 12:35

Et juste par curiosité, quel espacement entre les cordes vous avez choisi ? (au sillet de tête et chevalet)

Avatar de l’utilisateur
doume27750
Messages : 30
Inscription : jeu. 02 novembre 2017, 10:25

Re: Burlot n°111

Message par doume27750 » ven. 03 novembre 2017, 12:46

Bravo à l'innovation et au bon goût. Instrument superbe. Peut-on l'entendre sonner ?
DO MI
Prudencio Saez G11
Kremona Romida
ARIA 19th Century +(10 autres)

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 592
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Burlot n°111

Message par domi38 » ven. 03 novembre 2017, 15:04

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 12:35
Et juste par curiosité, quel espacement entre les cordes vous avez choisi ? (au sillet de tête et chevalet)
Alors, le chevalet est en bambou avec une incrustation de palissandre.
Je n'ai pas l'instrument sous les yeux mais d'après ma correspondance avec Bastien, je pense qu'il y a 8mm au lieu de 8,5 entre les cordes, et ça se sent mais je travaille à m'y habituer.

Quand ce sera bon , je ferai une vidéo !
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Avatar de l’utilisateur
Alan Perros
Messages : 645
Inscription : ven. 28 octobre 2005, 03:34
Localisation : Côte Bretonne

Re: Burlot n°111

Message par Alan Perros » ven. 03 novembre 2017, 15:18

domi38 a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 15:04
Alors, le chevalet est en bambou avec une incrustation de palissandre.
Je n'ai pas l'instrument sous les yeux mais d'après ma correspondance avec Bastien, je pense qu'il y a 8mm au lieu de 8,5 entre les cordes, et ça se sent mais je travaille à m'y habituer.

Quand ce sera bon , je ferai une vidéo !
:okok: On attends ça avec impatience !

Si tu peux mesurer l'écartement entre les cordes au chevalet ça m'intéresse ... :bye:

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 592
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Burlot n°111

Message par domi38 » ven. 03 novembre 2017, 16:12

Il faut que j'y pense et je te dis ça !
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Bastien Burlot
Luthier
Messages : 529
Inscription : jeu. 23 avril 2009, 19:43
Localisation : Corrèze, France

Re: Burlot n°111

Message par Bastien Burlot » ven. 03 novembre 2017, 18:34

Bonjour,

concernant l'écartement des cordes et afin de contenir un peu les dimensions de la belle, j'ai opté pour un sillet de tête de 66,5cm avec un écart de 8,2mm entre chaque corde. Côté chevalet (qui est en palissandre avec une incrustation en bambou) il s'agit de mon écart habituel de 11,5mm.

Voilà!
BB

Avatar de l’utilisateur
domi38
Messages : 592
Inscription : jeu. 19 mars 2009, 16:39

Re: Burlot n°111

Message par domi38 » ven. 03 novembre 2017, 18:37

Ben voilà. C'est encore mieux comme ça ! C'est terrible mais 8,2 mm au lieu de 8,5, ça se sent pas mal au début. Mais 8,5 ça ferait un monstre surdimensionné.
Burlot de concert de 2009,
Burlot 8 cordes,
Hirade 7,
basse classique Francisco Del Rey, et pas mal d'autres...électriques!

Avatar de l’utilisateur
Alan Perros
Messages : 645
Inscription : ven. 28 octobre 2005, 03:34
Localisation : Côte Bretonne

Re: Burlot n°111

Message par Alan Perros » ven. 03 novembre 2017, 18:57

Bastien Burlot a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 18:34
Bonjour,

concernant l'écartement des cordes et afin de contenir un peu les dimensions de la belle, j'ai opté pour un sillet de tête de 66,5cm avec un écart de 8,2mm entre chaque corde. Côté chevalet (qui est en palissandre avec une incrustation en bambou) il s'agit de mon écart habituel de 11,5mm.

Voilà!
BB
Merci Bastien !

J'ai eu une 8 cordes de J-M. Fouilleul pendant un temps et il avait fait un écartement (au chevalet) très serré entre les cordes, du coup la guitare était un peu injouable. Je pense maintenant en effet qu'il ne faut pas descendre en dessous de 11.5 mm pour conserver une bonne jouabilité "de type guitare classique".

Du coup concernant les bois pour ta MaestrO2 et à part l'incrustation palissandre sur le chevalet, il ne reste que l'ébène de la touche comme bois exotique si j'ai bien compris ?

Bastien Burlot
Luthier
Messages : 529
Inscription : jeu. 23 avril 2009, 19:43
Localisation : Corrèze, France

Re: Burlot n°111

Message par Bastien Burlot » ven. 03 novembre 2017, 19:07

Alan Perros a écrit :
ven. 03 novembre 2017, 18:57
[quote="Bastien Burlot" post_id=442611 time=<a href="tel:1509726842">1509726842</a> user_id=14790]
Bonjour,

concernant l'écartement des cordes et afin de contenir un peu les dimensions de la belle, j'ai opté pour un sillet de tête de 66,5cm avec un écart de 8,2mm entre chaque corde. Côté chevalet (qui est en palissandre avec une incrustation en bambou) il s'agit de mon écart habituel de 11,5mm.

Voilà!
BB
Merci Bastien !

J'ai eu une 8 cordes de J-M. Fouilleul pendant un temps et il avait fait un écartement (au chevalet) très serré entre les cordes, du coup la guitare était un peu injouable. Je pense maintenant en effet qu'il ne faut pas descendre en dessous de 11.5 mm pour conserver une bonne jouabilité "de type guitare classique".

Du coup concernant les bois pour ta MaestrO2 et à part l'incrustation palissandre sur le chevalet, il ne reste que l'ébène de la touche comme bois exotique si j'ai bien compris ?
[/quote]

Il reste en effet la touche ébène et aussi le manche acajou. Le propos de cet instrument est bien d’engager une nouvelle voie plus « verte » sans tout bouleverser d’un coup. La finition a aussi été modifiée avec fond et éclisses huilés et table et manche vernis. Cela permet de limiter le vernis de 2/3.

Enfin , et c’est la bonne surprise, les qualités acoustiques ont été améliorées bien au delà de mes espérances ! Il m’est d’ailleurs difficile aujourd’hui de conseiller à mes clients le palissandre, bien que très beau et acoustiquement éprouvé, tant le bambou est surprenant de profondeur, de puissance et d’equilibre!

Revenir à « Luthiers »