Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 10702
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par milsabords » lun. 17 septembre 2018, 04:47

12 trous ? vaincus fins ? je pensais que nous n étions que 18 .
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
Isabelle Frizac
Modératrice
Messages : 20456
Inscription : sam. 18 février 2012, 23:55
Localisation : Val d' Oise

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par Isabelle Frizac » lun. 17 septembre 2018, 08:50

valère a écrit :
lun. 17 septembre 2018, 03:28
EPI-TÊTE

.../...
1) Nous ne possédons qu’une très mauvaise traduction de la devise qui prévalue à la construction de la cathédrale : « Parle à mes arbres, ma tête est malade. » Si une bonne âme pouvait nous fournir la devise certifiée originale en latin, celle qui était en notre possession était gravée sur une plaque vitraux-céramique engloutie lors d’une très ancienne montée de l’Eure hors de son lit après minuit.
.../...

Locutus est mihi asinum caput meum est male


Proverbe normand bien connu.

Demain, l' élu verra la belle et l' étreindra longuement , si elle se laisse faire, ce qui n' est pas évident, la demoiselle ne se laissant pas prendre par le premier venu ( ni le 2è ou le 3è !).

Attendons donc la suite des évènements si l' avènement se produit.
Peut-être l' enfançon saura nous éclairer.

On attend
Qui s' y frotte s' y pique ( devise lorraine).
Que trépasse si je faiblis !
Gardez espoir .
Guitare Bastien Burlot numéro1 Spéciale anniversaire(2014)
Pappalardo à cordier(1982) et quelques autres ...

valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » lun. 17 septembre 2018, 14:52

EPI LOGOS

Où l’on découvre enfin que même les cathédrales ont des oreilles.



D’une couronne de ses bras, il empoigne une masse de la chevelure qui le submerge. « Le fil de Marianne ! me crie-t-il à travers les cheveux. Le fil de Marianne ! Grenouille, je tiens le fil de Marianne, nous sommes sauvés !... » 

« Bon sang ! Mais c’est bien sûr… » s’exclama à point nommé le soixante-dix-neuvième Valère, en rallumant sa pipe à mots sans s’imaginer une seconde qu’il venait de plagier le super héros d’un romancier célèbre, « Qu’importe le labyrinthe pourvu qu’on ait le fil ! ». Les soixante-huit Valère médusés par une telle exclamation dans la bouche d’un tel Valère se tournèrent avidement vers Grenouille qui poursuivait évidemment l’ineffable récit en mots courtois :

« Je compris alors que toute BÊTE est un enfant qui n’a pas été reconnu. Ainsi Minotaure jeté à la vindicte des temps par la lubrique Pasiphaé, sa maman. Ainsi Méduse, « la protectrice », pure jeune fille violée par Poséidon dans le temple d’Athéna. Comme le veut encore la tradition, c’est la jeune fille violée qui fût punie par la déesse qui la transforma en Gorgone… Mais de là à apprivoiser sa BÊTE !!!... Képi surestime ses forces, c’est certain.

Hélas, me laissai-je trop absorber par ces songeries quand Képi poitrail à l’air tout soudain se redressa en hurlant comme un forcené qu’une insurrection libère de ses fers : « Ah ! La brave ! La gaillarde ! Allez-y tous ! » Sa voix tonitruante roula comme un tonnerre de voute en voute pour rebondir sur un écho de huit secondes qui me laissa sans voix.

C’est à cet instant précis que le pis du pire nous pris par surprise. Une vieille crapaude qui ne décollait jamais de son prie-dieu s’offusqua à grands râles comme si on l’eut égorgée. Elle n’était certes pas républicaine mais elle était iconophile. De plus, parce qu’elle avait cru qu’on protègerait sa petite chatte Pompon, elle avait rejoint le mouvement Mitou. De ses coassements de bœuf, il ressortit que Képi venait de porter atteinte à l’intégrité morale de la République : viol avec préméditation dans l’exercice de ses fonctions sur l’icône de la patrie !!!! Et que ce forfait barbare se doublait d’un appel explicite au viol collectif. Elle en appelait à l’IGGN. À la commission parlementaire ! À l’inquisition… qui n’a fait que changer de nom… mais s’impose en pareilles circonstances… Possession ! dépravation ! sédition ! profanation ! outrage à l’image d’une nation ! Tout Képi que vous êtes, votre compte est bon !

Fort malheureusement, depuis longtemps les sbires de l’IGGN, déguisés en gâteaux pèlerins surveillaient Képi d’une oreille mielleuse. Ils fondent déjà sur lui comme sucre glace sous la langue. Avec une brutalité qui me fit froid dans les cuisses, ils l’arrachent au labyrinthe et le trainent droit vers le grand portail à deux pas. Képi délire. Il clame des mots sans suite : « Bêêbêê, bêêbêê… je n’ai vécu que pour toi ! ». La crapaude marmonne dans son goitre : « Un Képi sachant penser sans son chef n’est pas un bon Képi. Il confond maintenant les Marianne et les Brigitte ! Mais regardez cette désolation, FORNICATEUR IMPÉNITENT !.... » « Bêêbéêê, je sais qu’à jamais je disparais. Aussi, songe à moi dans tes prières… »

Et effectivement, il disparaît déjà dans la nuit, arraché à cette fiction comme un malotru, un moins que rien. Non, il ne mérite pas cela. Moi qui, comme le souligne Isa, suit gaillarde de père en fille, allure altière et cuisse en l’air, on ne peut me tromper sur ce point. Jamais Képi n’eût un geste, une allusion. Un garçon si charmant, si courtois… je ne sais ce qui a pu se passer mais je suis certaine de son innocence. Pauvre garçon… pauvre garçon… pauvre garçon… pauvre garçon… pauvre garçon… pauvre garçon… pauvre garçon… »


EPI FANNY

Dame Grenouille sentait dès lors les larmes lui monter aux yeux quand il arriva que le bénitier que vous connaissez déjà prit enfin la parole : « Nous, les bénitiers, quelConque nous sommes et personne ne nous respecte. Quarante Valère m’accusaient tantôt de vouloir avaler cul sec une dépêche crue. En fait, je profitais de cette manne tombée du ciel pour me sécher le tympan. Déjà que vous ne trouvez rien de mieux que de nous mettre votre eau bénite dans le creux de l’oreille, puis d’y tremper vos doigts dont je tairai la propreté, quand je fus plongé sous la crue de larmes, je n’entendis vraiment plus rien de rien…. Mais ce qui s’appelle plus rien de rien. Bref, nous les bénitiers qui de père en fils sommes les oreilles des cathédrales, vous nous traitez comme vos latrines !!!…

Mais allons droit au fait car nous avons un sens inné de la justice.
J’ai une grande maîtrise de l’écho de ces voutes. Avec mon tympan au sec, j’ai tout très bien entendu. Képi n’a jamais dit : « Ah ! La brave ! La gaillarde ! Allez-y tous ! ». Képi a dit :……….


À cet instant précis que le pis du pire nous prend une fois de plus par surprise. L’écho, vexé de perdre ses prérogatives, décoche au bénitier une volée de cloche dont il se souviendra toute sa vie. Oh, combien de gredins, combien de Képitaines à l’âge des chaussettes et des culottes courtes ont gardé le souvenir cuisant d’une volée cuisante en plein sur les oreilles !

Déjà qu’il est mal aisé de comprendre une oreille qui parle, surpris en pleine volée, nous ne sommes pas à même de distinguer les mots que le bénitier prononça. Si quelque forumiste à l’ouïe plus fine voulait nous dépanner en ce moment crucial… voici ici dessous ce qu’alors nous entendions.

valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » lun. 17 septembre 2018, 16:18


valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » mar. 18 septembre 2018, 11:09

Quand le cloches se turent, ce qui n'est pas près d'arriver, toutes les Grenouilles chantèrent en chœur ce tube poignant que nous reprendrons avec elles :

« KÉPI, C'EST FINI »

Mais l'enquête ???????????????.................


EPI NŒUD

Sans Képi, qu’y peut-on ? Refaire tout le parcours et reprendre pas à pas l’enquête à son commencement ? Relire dans la cathédrale de Chartes comme dans un livre ouvert pour y et pied le détail omis par Képi ? Cuisiner Dame Grenouille au sens figuré… cuisse-t-elle nous cacher quelque chose ?

À ce stade de l’enquête, nous livrons ce post au forumiste solidaire qui la saura parachever.

Oh, ciel tu m’es témoin : comme je pus d’un pied ferme la conduisis-je presque à son terme et sans l’écho jaloux peut-être nous saurions tout !

Mais l’urgence a été hospitalisée, six cordes vocales irrémédiablement brisées !!!...

Confiance ! Confiance ! Déjà un forumiste anonyme qui n’a pas voulu dire son nom se jette à l’eau. Il dit que sous la volée, il entend très distinctement les paroles volées au bénitier par cloches interposées… >>>>>>>>
« Képi a dit : À Brive-la-Gaillarde ! Allons-y tous ! »

Après vérification de nos informations, nous pouvons accorder un crédit confortable à cette fine analyse, fruit d’une ouïe plus fine encore qui se jette à l’eau. En effet, le fil à plomb horizontal qui va de l’enfançon à l’homme en sa gloire, conforme à la ligne de mire qui passe du cœur de la rose nord au cœur de la rose sud pointant une cible SUD SUD croise exactement la pointe du clocher de la célèbre Collégiale Saint-Martin de Brive-la-Gaillarde. Si tel en est, nous pouvons accorder itou un crédit illimité aux paroles du bénitier à sec car de mémoire de père en fils,
"Jamais n’a menti bénitier".

Kipluzé, une boussole spécialement affrétée pour cette mission spéciale atteste la conformité de la découverte.


Boussole asymptotique .jpg
Képlizu, un fragment de dépêche crue a bien été arraché à Saint-Martin grand pêcheur au bout de sa Gaule.

Fragment de dépêche crue.jpg

Toutes les concordances de temps, de lieu et d’action concordent...
Chères loques hom’s, si vous n'avez pu sauver Képi…


SAUVEZ L’ENQUÊTE…
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Alain Millet

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par Alain Millet » mar. 18 septembre 2018, 12:35

Plus de mystère.

Étonnant de la part du Luthier habitué à d'autres voies. Si la voix habituelle de ses guitares ne change pas, ça promet.

jlg2
Messages : 978
Inscription : sam. 29 août 2015, 21:36

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par jlg2 » mar. 18 septembre 2018, 16:30

je vois que les choses ont avancé :mrgreen:

mais perso ,je ne me suis pas arrêté à Brive ,quoi qu’ayant vu et touché l'instrument :casque:

je vais faire bref ,au vu d'une connexion internet indigente :une esthétique de très haut niveau

ah cette rosace , ah ce vernis au tampon :sublimes ,sublissimes ,du grand art !

et surtout un instrument très très abouti ; facile à jouer (le manche a les proportions idéales pour ma main gauche ) aucune fatigue ...j'aime

un son ,que dis je un SON ! où l'on voit bien (ou entend) qu'il n'est pas besoin de double ,ni triple table pour avoir de la projection .

tout me plait sur cet instrument ,de la 1 ère case au delà de la 12 ème :que du bonheur

même le sol commence à trouver intérêt à mes oreilles (je n'aime que rarement le sol des guitares en général ) : il va évoluer,puisque cette guitare est nouveau né .


et surtout ,SURTOUT , elle m'a fait ériger les poils ,ce qui est mon Graal guitaristique .mon hypophyse est comblée :lol:


merci à ce cher luthier pour son travail et pour cet instrument


(quant à moi ,je serai bien parti avec ,mais elle va sous d'autres cieux ....)

valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » ven. 21 septembre 2018, 03:36

L'APOCALYPSE a bien eu lieu

au sens de révélation ? comment pourrait-il en être autrement ?

on ne fait pas une guitare par pure déduction...

facture absolument classique dite "traditionnelle"

finitions parfaites - vernis de premier ordre - les bois zitou

puissance + équilibre + sustain + timbre = absolument une guitare

les couleurs restent très personnelles

je salue au passage le courage du luthier (presque égal à celui de Képi)
qui a su ce que personne ne savait encore

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 10702
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par milsabords » ven. 21 septembre 2018, 06:07

valère a écrit :
ven. 21 septembre 2018, 03:36


finitions parfaites - vernis de premier ordre - les bois zitou
.

.

Je verrais bien un café portant ce nom : "chez Zitou" . Là ou on Boa (hips ! ) de la jiji (hops ! ) , de la jitaâââârre . (hops !).
Du gros serpent dans de la gnôle et dans la soupe . Là où aux apéros on imaginerait assez bien récupérer la momie d'un ancètre défunt devenu assez fin (parce que sec) pour rentrer dans une bonbonne en verre et mis à regonfler par l'adjonction de vieille gnôle, ha ! le côté pittoresque de la province profonde ...
Sacré Zitou , il aurait bien eu raison d'ouvrir son café , et tant pis si à la fin tous les clients deviennent aveugles ; de toute façon ces yeux là n'ont jamais rien vu.
J'y verrais bien y rappliquer "chonchon" , surnom que l'on aurait donné à ... ben euh ... je ne sais plus trop le prénom d'origine finalement. Lui aussi il joue du boa et de la guitare avec Daisy Bobois poussant du bombardon pied au plancher avec ses vers.
Il parlerait même de ressusciter Claude François (une imitation savante selon ses critères du moins ) à travers un groupe qu'il 'intitulerait "Chonchon et les ronchonettes" . Entouré donc de danseuses amatrices improbables de province chichement vêtues style entre la majorette du ch'Nord et les filles du bar tabac "le Balto" en banlieue de Marseille en panthère synthétique (succès fou garanti parce qu'un peu vulgaire) ...
D'aucuns auraient préféré "chonchon et les pétounettes" mais de l'avis d'un psychiatre à la retraite amateur de pernod et habitué du bar , ce serait un peu trop en résonnance avec l'analité et pas assez dans le vent , et il précisât même selon son expression propre; "pèter ou chanter ,il faut choisir" ( ceci étant également valable pour la conduite automobile et engins divers de chantiers , motos , patinettes ,etc ...
Je dis ça je dis rien , mais bon , il n' a pas tort.
On aurait pu tenter cet intitulé ; "Chonchon et les Zitounettes", mais là encore c'était trop proche de la bistouquette , propre à semer le trouble chez les jeunes auditeurs. Donc à éviter peut être. Le débat reste ouvert malgré tout. C'est le probleme avec l'apéro , jamais rien n'est clos , et surtout pas le goulot.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Avatar de l’utilisateur
D'Avant-Court
Messages : 119
Inscription : jeu. 30 juin 2011, 22:16
Localisation : Paris

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par D'Avant-Court » sam. 22 septembre 2018, 08:36

Oh ! quelle surprise ! qui l'eut cru ??
Avec ce niveau de finition et d'ébénisterie ce ne pouvait clairement pas être un petit débutant...
Un hommage habile à Friederich au niveau de la tête avec ce petit rebord séparatif entre une zone matte et une zone brillante.
Serait-ce un retour à la tradition passager ou une nouvelle étape dans la carrière du luthier ?
La Corrèze est décidément un département plein d'avenir !
Bravo !

JLV
Messages : 265
Inscription : jeu. 04 novembre 2010, 00:04

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par JLV » dim. 23 septembre 2018, 01:09

Quelle belle BB !!! :D :D
Daniel Friederich 1970
Enrique Garcia 1914

valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » dim. 23 septembre 2018, 02:09

JLV a écrit :
dim. 23 septembre 2018, 01:09
Quelle belle BB !!! :D :D
enfançon veux-tu dire ?

valère
Messages : 1146
Inscription : lun. 17 novembre 2008, 22:01

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par valère » mer. 26 septembre 2018, 02:21

Les éditions de Minuit à quatorze heures remercient Milsabord de poursuivre avec panache le feuilleton sans fin de l’ère post-Képienne. Les autorités pétantes saluent sa plume, où qu’il la mette.

J’entends certains au fond dire un peu vite que Képi était piqué. C’est salir la mémoire d’un homme sans qui nous n’aurions rien su. Certes, il n’a pu achever lui-même sa brillante enquête. Mais c’est bien grâce à son sacrifice qu’un luthier a pu être délivré à son tour du secret de l’instruction.

Nous vous adressons trois de dernières dépêches crus et puis s’en vont
ainsi que cet autre dicton PythagoKépien :
« Quand Képi fait face, la Bête s’efface ! »


A.JPG
B.JPG
C.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Bastien Burlot
Luthier
Messages : 533
Inscription : jeu. 23 avril 2009, 19:43
Localisation : Corrèze, France

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par Bastien Burlot » ven. 28 septembre 2018, 18:16

Alors, passant, sois prudent!
Sache que, lorsque tu auras franchi le porche
de la Cathédrale, tu deviendras réellement homme,
celui qui est relié au ciel comme à la terre.
Sache que tu disposes d’un instrument magique
et que les notes que tu joueras sur ton clavier mental
trouveront un écho surnaturel
dont tu n’entendras pas toi-même les résonances,
car elles seront captées par les oreilles attentives
d’un passé aussi mystérieux que sera l’avenir.
Tu ne le savais peut-être pas.
Nous l’avions tous oublié.
Mais maintenant, tu sais:
Alors, passant, sois prudent.

(Anonyme, « La cathédrale »)

Photos d'Alberto Martinez
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 10702
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Plus à l'Ouest LA BÊTE ne perd pas le Nord

Message par milsabords » ven. 28 septembre 2018, 22:55

la rosace me plait beaucoup. c'est fin et riche.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Revenir à « Luthiers »