Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ...

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs.

Sont dispensés de cette modération préalable les membres des groupes "luthiers", "luthiers amateurs" ainsi que les membres du groupe "amateurs de lutherie".

.
Règles du forum
Le forum de la guitare classique est consacré exclusivement aux guitares classiques, guitare baroque, guitare renaissance, luths, vihuela, théorbes ... Les messages concernant un instrument type guitare électro acoustique, guitare manouche ou encore guitare amplifiée sont supprimés.
Le forum ne peut pas jouer le rôle "d'expert à distance", tout message demandant l’estimation d’une guitare est verrouillé ou supprimé du forum. Pour l'estimation d’un instrument de musique, voyez auprès d'un luthier ou d'un magasin de musique.

Les messages des forums : "Luthiers", "Conseils pour l'achat d'une guitare", "Les Luthiers en Guitare Classique de France", "Vente de guitare classique" et "Vente accessoires" sont soumis à la modération préalable, ce qui veut dire que rien ne passe sans l'accord des modérateurs. Les membres des groupes "luthiers" et "luthiers amateurs" sont dispensés de cette modération préalable.
Alexandre Vézina

Message par Alexandre Vézina » mar. 18 avril 2006, 04:13

Pour détabler une guitare:
Vapeur, chaleur et alcool à friction aussi. et un couteau mince et résistant. Tu peux t'aider en enlevant les bindings (filets qui cachent le joint de la table et des éclisses). Et si ils sont en plastique, ca se change assez facilement. J'ai entendu parler d'un luthier à Montreal qui utilise des filets en plastique et son fournisseur principal est le vieux store vertical qui traine dans le sous-sol.

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » dim. 16 septembre 2018, 02:02

J'ai lu souvent que les luthiers s'astreignaient à utiliser du bois très sec.
Je suis un peu étonné d'apprendre qu'ils utilisent de la vapeur pour le démontage, ce qui me semble prendre le risque d'humidifier le bois !!!
Sinon, juste pour voir, j'ai démonté une guitare dont la table avait été complètement enfoncée par le manche (une action à plus de 2cm.) en détachant le fond avec une spatule chauffée. Si j'ai le temps, je vous mettrez les photos. Je crois avoir trouvé la malfaçon en cause.
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11166
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par milsabords » dim. 16 septembre 2018, 02:57

pmanet a écrit :
dim. 16 septembre 2018, 02:02

Je suis un peu étonné d'apprendre qu'ils utilisent de la vapeur pour le démontage, ce qui me semble prendre le risque d'humidifier
les instruments tels que les guitares, violons , violoncelles , et bien d'autres , y compris les placages de pianos , sont collés avec de la colle à chaud.
Pour décoller il faut donc chauffer à nouveau la colle pour la rendre molle afin de séparer les éléments. Ce qui permet de décoller et recoller et réparer quasiment à l'infini ou de revenir sur un travail récemment effectué ne donnant pas satisfaction.. De plus , cette colle - si correctement apposée* - une fois sèche et durcie est très résistante. Je connaissais quelqu'un facteur de piano qui en utilisait , c'est là que j'ai découvert cette colle particulière.

Il ne faut donc Jamais essayer de réparer un instrument comme les notre par exemple avec des colles à bois , de la glu , de la résine epoxy , résine de carrossier , béton ,voire boulons en ferraille , clous, vis , etc ... car un décollage propre est ensuite impossible dans la plupart des cas ,la fibre du bois s'arrache si on essaye de séparer les éléments ! :shock: le désastre total :evil: . Moi j'avais fait l'erreur de recoller un chevalet de vieille classique d'étude avec de la colle à bois , et évidemment ça n' a pas tenu. elle n'est pas assez dure , la tension des cordes avait décollé une partie de mon ouvrage de bricoleur. il faut ensuite enlever le chevalet à l'aide d'une défonceuse , ciseau à bois et tout le bazar ... :chaud:



* Tout ça , ça s'apprend , il s'agirait pas de fiche en l'air des instruments séculaires avec une manœuvre réparatrice de rigolo.
souvenez vous de ce portrait du Christ dans une église qu'une personne amatrice bien présomptueuse prétendait restaurer, nul ! elle a massacré le truc.
https://medias.liberation.fr/photo/5439 ... &width=960
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

Philthai
Messages : 357
Inscription : ven. 21 octobre 2016, 12:35
Localisation : Bangkok

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par Philthai » dim. 16 septembre 2018, 11:55

@ Milsabords : je suppose que chauffer la colle se fait à la vapeur ? Si oui, je reviens à la remarque de pmanet : il me semble qu'humidifier le bois ne doit pas constituer un risque important. L'opération est sans doute limitée dans le temps et en plus, il n'y a pas de tension puisque les cordes sont enlevées. Est-ce que mon raisonnement tient ? (Je n'y connais pas grand chose mais le sujet m'intéresse). En Thaïlande, mes guitares (dans leur étui) affrontent souvent des taux de 90% d'humidité durant la journée (la nuit on met l'air-con, on aime avoir l'air con la nuit...hm), et elles n'ont pas l'air de souffrir.
Kohno Sakurai R Concert 2015 épicéa, Chantaguitar 2018 cèdre

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11166
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par milsabords » dim. 16 septembre 2018, 13:08

pour les détails il faudrait demander à un luthier directement. il serait plus exhaustif et plus précis que moi.

Vos guitares supportent le climat extreme visiblement , mais ce ne serait pas le cas de toutes les guitares je pense arriveraient d'ateliers du sur de d'espagne par exemple.
Il faudrait qu'elles arrivent avec les cordes détendues et attendre quelques dizaines d'heures avant de les retendre , le temps que le bois "s'impregne" du climat. Là encore il faudrait se fier aux conseils avisés du fabricant.
Par exemple , je sais que dans l'atelier Ramirez ils ont un systeme qui fait que le taux d'humidité dans l'atelier est maintenu à 55 % (si je me souviens bien) . donc si on passe ensuite à 90 % ... le bois va accuser le coup , mais peut être il encaissera bien , là où il encaisse mal c'est quand le taux est trop bas, car dans le temps la fibre se rétracte et on risque des fissures. tout simplement.
avec des guitares d'étude en contreplaqué re-plaqué , on ne risque pas grand chose. dans une salle paroissiale ici , le pretre laissait une de ces guitares tout à côté d'un radiateur , j'"tais étonné qu'elle ne soit pas fendue même.
La mienne ne l'aurait pas supporté , car elle est en bois massif.les votre aussi j'imagine
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

tchitchater
Messages : 179
Inscription : jeu. 22 octobre 2015, 14:11
Localisation : Bormes les mimosas

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par tchitchater » dim. 16 septembre 2018, 15:55

Bonjour

La colle est chauffée avec un petit réchaud spécial; Robert Bouchet utilisait un réchaud à alcool.

Pour décoller, un couteau de luthier ou à la rigueur un solide cutteur, dont on chauffe la lame, doit faire le travail.
Normalement le point de jonction est entre le bas du filet et l'éclisse.

Le barrage est à pleurer, on est vraiment loin d'un barrage Torres, c'est de l'éventail classique.

@+

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » dim. 16 septembre 2018, 22:49

bon quelques photos de l'opération.
En pleine action
rosa red1.jpg
la table creusée
rosa red9.jpg
on notera les confitures de mirabelles qui refroidissent en arrière plan. :oops:
et aussi en largeur
rosa red7.jpg
mais bombée derrière le chevalet
rosa red8.jpg
bref mal en point
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Dernière modification par pmanet le dim. 16 septembre 2018, 23:47, modifié 1 fois.
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » dim. 16 septembre 2018, 23:07

Le fond s'était déjà séparé du coté du talon ; l'éclisse s'était fendue probablement car elle hésitait entre la table et le fond.
On détache le fond avec une spatule chauffée avec un fer à souder
la taille du fichier est de 185k, mais l'interface prétend quelle est > 320 et refuse de l'afficher... help admin !
du coup en petite taille
rosa pt1.jpg
la température du fer est à 198°C, la spatule est entre 90 et 120 mesurée avec un thermomètre IR.
On continue la séparation. On voit que l'éclisse n'avait pas supporté
rosa red3.jpg
la difficultés est de détacher les barres transversales. J'ai du sortir la spatule à patisserie pour arriver au milieu de la guitare. Difficile de ne pas entamer le fond avec la spatule, un contrôle visuel permanent est indispensable. avec une lampe dans la guitare.
La bonne méthode est peut-être de passer la spatule par la rosace.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11166
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par milsabords » dim. 16 septembre 2018, 23:23

à vue de nez , je dirais que cette guitare avait dès l'origine de fabrication un défaut de conception et de fabrication. et certainement plusieurs même.

sur la photo 2 j'ai ajouté un trait bleu. cela correspond approximativement à la place d'un des renforts , qui ici devait être trop léger , trop fin , pas assez rigide voire mal collé. je dis ça parce que je vois que les petites joues sont creusées.
vous devrez vérifier cela , ce renfort doit être changé et correctement recollé . sans compter tous les autres points posant probleme.

il serait bien aussi de faire quand vous le pourrez une photo du talon , de façon à voir comment il se prolonge sur le fond. il faudra peut être coller un renfort pour l'allonger , voire changer la touche et le manche même.

le collage d'origine a peut manqué de professionnalisme ou de bonne colle (c'est du bas / milieu de gamme je présume comme instrument .
Evidemment on voit qu'elle n' est pas jeune , mais certaines flamenca ( très sollicitées) ont tenu bon sans déformation excessive voire pas de déformation après cinquante années de jeu. ce qui signifie qu'elles ont été très bien fabriquées. les guitares classique et flamenca qui traversent le temps sans montrer de déformations ne sont pas légions.

avec patience , soin , et recherches , vous pourrez j'espère remettre en route cette vielle de la vieille. il va falloir être intransigeant , la qualité du manche doit être correcte , la touche en palissandre ,ou frène , les renforts de table principaux sufissament rigides , mais sans trop.
c'est bète de devoir décoller une guitare qu'on vient de coller. en tout cas laissez la sans la vernir pendant quelques temps et voyez comment elle bouge après montage des cordes.

..
rosa red9 b.jpg
.

.
barrage_terminé-avec-taquets-sous-rosace-2.jpg
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » dim. 16 septembre 2018, 23:37

Du coup, la pauvre bestiole ouverte.
rosa2 pt1.jpg
Avec un gros plan sur le barrage mal dégrossi. C'est du vite fait mal fait. :roll:
rosa3 pt1.jpg
On voit que la barre transverse qui supporte la touche est trop courte de 1cm et décollée. On a meme l'impression qu'en fait, il n'y a jamais eu de colle :shock:
La console triangulaire qui aurait du faire le lien avec l'éclisse ne tenait pas, je l'ai posée devant. En pratique elle se baladait dans la guitare. quand je l'ai trouvée. Sur la première photo, on voit que la console de l'autre coté est en place, et la barre touche l'éclisse.
rosa3 pt2.jpg
Mon impression est que le défaut de collage de cette barre et de la console ont facilité l'enfoncement de la table. De plus, la guitare était montée avec des cordes acier, ce qui n'a rien du arranger. La déformation de la table et de la touche sont probablement au delà de toute intervention. :cry: mais j'ai eu l'impression de beaucoup apprendre en démontant cette guitare.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » dim. 16 septembre 2018, 23:43

milsabords a écrit :
dim. 16 septembre 2018, 23:23

sur la photo 2 j'ai ajouté un trait bleu. cela correspond approximativement à la place d'un des renforts , qui ici devait être trop léger , trop fin , pas assez rigide voire mal collé. je dis ça parce que je vois que les petites joues sont creusées.
vous devrez vérifier cela , ce renfort doit être changé et correctement recollé . sans compter tous les autres points posant probleme.
Bien vu milsabord, la suite de l'autopsie a montré que vous aviez parfaitement raison :bravo:
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

Avatar de l’utilisateur
milsabords
Messages : 11166
Inscription : dim. 17 octobre 2010, 20:07
Localisation : Gaganov

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par milsabords » lun. 17 septembre 2018, 00:02

Au vu des photos de l'intérieur , le barrage est plus que sommaire , c'est carrément du bricolage de boui-boui . il n' avait même pas mis de colle jusqu'au bout de la barre. de toute façon elle est insuffisante et devrait être doublée.

Le reste du barrage est d'un farfelutisme des plus incroyables , il n' y a aucune barre en éventail et les taquets contre collés tout le tour sont trop gros , je me demande quelle marque pouvait fabriquer de tels instruments. il ne va pas y avoir grand chose à sauver là dedans. :chaud:

pmanet a écrit :
dim. 16 septembre 2018, 23:43

Bien vu milsabord, la suite de l'autopsie a montré que vous aviez parfaitement raison :bravo:
J'ai rencontré ce probleme sur une guitare neuve d'atelier. c'est l'expertise de Nicolas qui m' a permis de comprendre ce qui s'était passé et pourquoi les cordes étaient trop hautes. le renfort dont je parle plus haut sur la votre était insuffisant et le talon trop court aussi. elle a du partir en service après vente et a du être décollée , touche changée , etc. c'était un défaut de conception indiscutable. d'ailleurs le fabricant n' a pas discuté.

--------------------------------------------

hors sujet ;

- alors mr le luthier ?
- ha mon pauvre ami ; je dois vous dire ...(il retire sa casquette et baisse la tête)
- dites moi tout je veux savoir
- toute mes condoléances monsieur ,votre guitare est morte.
- milsabords ; bourreau des cœurs d'artichauts.
- scénariste à mes heures perdues.
- pci
- P4 irrémédiable
- inventeur du pétadou
- D0 - 40
- chasseur de spaghettis
- compositeur-récepteur.
- Flingueur de PN

buvez Cacolac

lucguitare51
Messages : 183
Inscription : mer. 06 janvier 2016, 20:52
Localisation : Montpellier

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par lucguitare51 » lun. 17 septembre 2018, 17:07

En fait il s'agit de la véritable autopsie de cette guitare et comme dans toutes les autopsies on apprend beaucoup de choses sur le sujet. En tout cas un grand merci pour ce visuel en "guitare profonde" et aussi un grand merci pour les analyses faites à partir de ces images.
Guitare Pappalardo S2 de 2015

pmanet
Messages : 323
Inscription : mar. 21 juin 2016, 01:29
Localisation : 75011

Re: Découpe d'une guitare cassée ... avec photos de l'intérieur

Message par pmanet » lun. 17 septembre 2018, 18:05

Il me reste 2 possibilités pour cette pauvre guitare :
- la transformer en donneuse pour d'autres malades en attente de greffe : j'ai une 'jazz-manouche" non signée et sans grande valeur dont la table a besoin de quelques flippots. L'occasion de s'entrainer. Mais a-t-on le droit de détruire ce qui eut une âme ?
- tenter la réadaptation. Heureusement, pour l'instant, le vernis n'a pas souffert. La table est saine, sans fissures, juste gondolée. Une 1/2 journée avec une lampe à incandescence pour la porter à 150°C et des systèmes de règles et de poids pourrait la remettre d'aplomb. Les éclisses sont faciles à recoller et renforcer. La fente sur le fond, c'est déjà bof. La grosse difficulté sera la touche et le manche... Tout ça pour récupérer un instrument de qualité douteuse, valeur vénale entre 50 et 100€. Du pur sentimentalisme !
Bref, je me tate. En attendant, elle est rangée au grenier.
Grizzo 1972 (la première), JL Joie 2008, Ramirez 1a 1976, Audirac 2014, Vicente Camacho 1966, Telesforo Julve, Arturo Carbonell, Andres Marin, Marin Montero, Tatay, Castellucia, Contreras, Salvatore Ibanez, Gelas et quelques anciennes sans nom...

Revenir à « Luthiers »